Langeais

Vous etes ICI : Accueil > France > > Vallée de la Loire > > Touraine   > Langeais
 
Votre Hôtel :   Val de Loire    Indre et Loire (37)    Tours    Amboise    Chinon    Loches   
Maine et Loire (49)    Angers   Saumur   Cholet         Loir et Cher (41)    Blois   Vendôme
 
Rue dans le centre de Langeais
 
Langeais se situe sur la rive Nord de la Loire au confluent d'une petite rivière, la Roumer et à 25 kilomètres à l'Ouest de Tours.
 
La Loire et le Pont qui l'enjambe sont des sites incontournables de la cité.
 
Son principal monument est un château de la fin du Moyen-Age, il est un des édifices symbolisant les Châteaux de la Loire.
 
                                                                                          Rue dans le centre de Langeais
 
Langeais, Eglise et Chateau
 













 
Eglise et château de Langeais
 
La petite ville s'est redynamisée avec l'aménagement et le développement d'une zone semi piétonne qui lui donne un agrément complémentaire à la simple visite du château. Langeais possède aussi deux églises qui méritent d'être visitées: Saint Jean-Baptiste et Saint Laurent.
 
Langeais est une ville ancienne qui a un passé historique intéressant.
 
Les Faiences de Langeais ont eu leur période de gloire à la fin du XIXème siècle.
 
Enfin il est indispensable de découvrir les monuments des villages autour de Langeais.
 
 
Château    Château Féodal de Langeais    Seigneurs de Langeais    Histoire de Langeais   
 
Eglise Saint Jean-Baptiste    Eglise Saint Laurent   
 
La Loire    Pont sur la Loire    Les Faiences de Langeais    Autour de Langeais
 

 
 
Votre Hôtel à Langeais   
 

 
     Avec Google

 
 
Azay le Rideau   Ussé   Villandry     Luynes & Cinq-Mars   Bourgueil   Chinon   Le Chinonais   Candes & Montsoreau   Richelieu
 
Le Val de Loire    Tours    La Touraine    Vallée du Cher    Chenonceau    Vallée de l'Indre    Loches    Le Lochois    Chateaurenault
 
Amboise      Chateau d'Amboise      Histoire d'Amboise      Seigneurs d'Amboise      Conjuration d'Amboise
 
Blois      Château de Blois      Le Blésois      Chaumont      Montrichard      Vendôme    Montoire    Lavardin
 

 
 
Vous pouvez acheter des livres sur   le Blésois-Sologne, Paris, le Val de Loire, la Touraine , le Maine, l' Anjou, le Pays Chartrain, l' Orléanais-Berry, le Poitou, et les Charentes ainsi que des ouvrages plus spécialisés sur les Chateaux de la Loire.
 
La Librairie de FranceBalade vous permet d'acheter des Livres sur la Rome Antique, la Provence et la Cote d'Azur, les Régions du Sud-Est, les Régions du Nord-Ouest, les Régions de l'Est et du Nord et les Régions du Sud-Ouest de la France.
 
Vous pouvez aussi acquérir des Cartes Routières et des Guides Touristiques. Pour vous distraire voici les Abums Tintin et les Albums Astérix.
 



Réservez votre Hotel :   Val de Loire et Cote Atlantique   Vichy   Moulins   Nevers   Gien   Orléans   Blois   Amboise   Tours   Chinon   Saumur   Angers   Nantes   La Baule   Les Sables d'Olonne   La Rochelle


Chateau de Langeais
 

Le Château du XVème siècle

Ce château a été construit par Jean Bourré, capitaine de Langeais, à la demande du roi de France Louis XI entre 1465 et 1470 (il englobe les ruines féodales dans son parc).
 
Il est dans le centre de la ville sur une petite hauteur qui lui permet aussi de dominer la Loire qui est à proximité sur son flanc Sud.
 
Il a été réalisé en une seule campagne de travaux, en cinq ans. Par chance il a été éparné par des restaurations mal adaptées.
 
Il a conservé les caractéristiques extérieures d'un chateau médiéval, son aspect défensif est très perceptible. Il possède trois hautes tours rondes avec des tourelles en retrait qui sont surmontées d'une toiture cônique. Un chemin de ronde à machicoulis se développe en continuité autour du chateau sur près plus de 130 mètres de longueur.
 
Chateau de Langeais: vue du côté Est
 
Il était protégé par des douves qui sont maintenant devenues des rues de la ville. Le projet de construction initial prévoyait d'édifier un quadrilatère avec des batiments au nord et à l'ouest qui n'ont jamais été réalisés. Le chateau possède trois grosses tours rondes donnant sur la ville.
 
Pour autant, quand on le regarde de la cour intérieure, une influence de type pré-renaissance commence à s'y faire sentir, son allure devient celle d'un château résidentiel. Les deux ailes des bâtiment forment un angle ouvert (cf photo ci-dessous) qui donne sur une cour et des jardins qui s'élèvent par terrasses successives jusqu'aux ruines du Donjon Féodal.
 
Le décor et l'ameublement ont été reconstitués comme à l'époque, il possède en particulier des tapisseries de Flandres et d'Aubusson des XVème et XVIème siècles.
 
Château de Langeais côté Ouest
Château de Langeais vu du côté Ouest
 
En 1631 le roi Louis XIII attribue le château à Louise de Lorraine, fille du duc de Guise et veuve du prince de Conti.
 
Celle-ci le vend peu après au Maréchal d'Effiat puis en 1766 il passe au duc de Luynes. Acheté en 1886 par Jacques Siegfried, il a été légué en 1904 à l'Institut de France.
 


Anne de Bretagne, duchesse de Bretagne Charles VIII, roi de France
 

Le mariage de Charles VIII et d'Anne de Bretagne

C'est dans le château de Langeais qu'a été célébré, le 6 décembre 1491 par L'évêque Louis d'Amboise, le frère du Cardinal Georges d'Amboise, le mariage du roi de France Charles VIII et d'Anne de Bretagne.
 
Anne, pourtant déjà mariée (par procuration) à Maximilien d'Autriche (les ducs de Bretagne cherchaient à se protéger par tous les moyens des visées annexionnistes des rois de France), fut forcée d'épouser le roi de France qui faisait peser sur la Bretagne la menace de ses armées. Elle avait 16 ans lors de son mariage.
 
Ce mariage est le premier acte du processus qui entraina la réunion définitive de la Bretagne à la France.
 
Anne de Bretagne, duchesse de Bretagne                                     Charles VIII, roi de France

En savoir plus sur l'Histoire de France: la Renaissance
 
Pont Levis du Chateau de Langeais   Chateau de Langeais vu du côté Est
Pont Levis du chateau                                       Chateau de Langeais                                                  Vue du côté Est                                   
 


Le château féodal de Langeais

C'est à Langeais que Foulque III Nerra, comte d'Anjou, en lutte contre les comtes de Blois fait construire une forteresse à la fin du Xème siècle.
 
Elle était destinée à lui servir de point d'appui pour organiser la conquête de Tours et de la Touraine.
 
L'enceinte de ce château-fort a disparu, il ne reste que des pans de mur du donjon. C'est le plus ancien modèle de donjon en pierre connu en France. Pour faciliter la défense, l'entrée se faisait au premier étage et non pas au niveau du sol.
 
Eudes I, comte de Blois, en fait le siège et l'enlève en 994. Foulque Nerra le récupère un peu plus tard.
 
Au XIIème siècle le château appartient aux Plantagenets, comtes d'Anjou puis bientôt rois d'Angleterre à partir de Henri II.
 
En 1216 le roi de France Philippe II Auguste annexe le château et la ville. La forteresse a été en bonne partie détruite au moment de la Guerre de Cent ans..

Le château féodal de Langeais

Les seigneurs de Langeais

Au XIème siècle, un Hubert, issu de la famille des vicomtes de Vendôme et du Mans, est nommé gardien de la forteresse et devient seigneur de Langeais, son fils Hubert lui succéde.
 
Son parent Hamelin (fils de Gautier) est la souche des seigneurs de Montoire qui obtinrent ensuite le comté de Vendôme.
 
Le château féodal de Langeais
 

En savoir plus sur les seigneurs de Langeais
 







L'église Saint Jean Baptiste

L'église Saint Jean Baptiste de Langeais a été fondée par Saint Martin au IVème siècle. Sous l'abside se trouve une crypte datant du Xème siècle avec une travée droite voûtée en berceau et un hémicycle.
 
Clocher de l'église Saint Jean-Baptiste de Langeais Choeur et abside centrale de l'église Saint Jean-Baptiste de Langeais Chevet Roman et transept du XIXème siècle de l'église Saint Jean-Baptiste de Langeais
Clocher Roman                                         Choeur et abside centrale                                         Chevet Roman et transept du XIXème siècle
 
Tourelle et étages du côte Sud du clocher de l'église Saint Jean-Baptiste de Langeais
 
Le choeur et le chevet remontent du XIème siècle, ils sont de style Roman.
 
Vu de l'intérieur le chevet comporte une abside principale (cf photo ci-dessus au milieu) et deux absidioles qui prolongent la nef et ses bas-côtés.
 
Vu de l'extérieur (cf photo ci-dessus à droite) le chevet est renforcé par des contreforts rectangulaires. Chaque fenêtre étroite est couronnée par un arc en plein cintre et l'ensemble de ces ouvertures est surmontée par un cordon à damier, principalement horizontal mais qui suit le plein cintre et traverse les contreforts.
 
Le clocher Roman
Le clocher de l'église est du XIIème siècle également en style Roman tardif. La tour est épaulée par des contreforts assez plats, côté Sud se trouve une tourelle d'escalier et juste à côté deux arcatures aveugles.
 
Le clocher possède deux étages de baies. Au premier étage chaque face présente une haute fenêtre surmontée par un arc en plein cintre avec trois voussures retombant sur des colonnettes. Au second étage chaque face a deux fenêtres avec la même configuration qu'au premier (cf photo ci-contre).
 
Le clocher a été endommagé par le mauvais temps à plusieurs reprises et à chaque fois reconstruit et réaménagé. La flèche a été élevée vers 1450. Le portail et le porche côté Ouest ont été refaits au XVIème siècle.
 
                                                Tourelle et étages du côte Sud du clocher de l'église Saint Jean-Baptiste
 
L'église a été restaurée en 1864 d'une manière peu satisfaisante, la transept jure avec le chevet et le clocher (cf photo ci-dessus à droite).
 


L'église Saint Laurent

L'église Saint Laurent se situe à l'extrémité Ouest de Langeais, à environ un kilomètre du centre et du château. Elle était à l'origine un Prieuré de l'Abbaye de Beaulieu les Loches, elle est ensuite devenue une église paroissiale. Sa construction date des XIème (la nef) et XIIème siècles.
 
Chevet, travée droite, transept et nef de l'église Saint Laurent de Langeais
Chevet, travée droite, transept et nef de l'église Saint Laurent
 
L'église Saint Laurent a une organisation originale comme le montre la photo ci-dessus, le chevet se composait d'une abside principale et de deux absidioles (il n'en reste qu'une côté Sud), en allant vers l'Ouest, une travée incorporée au transept puis une longue nef sans bas-côtés.
 
La nef et la travée à l'intérieur du transept sont du XIème siècle, le transept et les absides sont du début du XIIème siècle ce qui explique les décalages d'alignement.
 
L'abside est en hémicycle et l'absidiole restante est voûtée en cul-de-four (cf photo ci-dessous à gauche qui montre également le décalage d'alignement).
A l'extérieur, l'abside principale est renforcée par des contreforts rectangulaires.
 
La partie haute des pignons des bras du transept présentent une partie en moyen appareil réticulé (cf photo ci-dessous à droite).
 
Chevet et transept de l'église Saint Laurent de Langeais Transept de l'église Saint Laurent de Langeais: haut du pignon réticulé
Chevet et transept                                               Eglise Saint Laurent de Langeais                                 Bras du transept: haut du pignon réticulé
 
Façade et côté Sud de l'église Saint Laurent de Langeais
 
La photo ci-contre montre la façade de l'édifice et le mur gouttereau du côté Sud, ils sont renforcés par des contreforts plats.
Chaque travée est percée d'une fenêtre étroite et en plein cintre.
 
Jadis un portail précédait l'entrée, il a été détruit en 1938.
 
Façade et mur gouttereau Sud de l'église Saint Laurent


 
L'église Saint Laurent a été vendue comme Bien National au moment de la Révolution Francaise, en 1798.
 
Elle a subi un incendie en 1861 puis a été transformée en atelier. Elle accueille maintenant des expositions.


 
Juste à côté, le château de Saint Laurent était, à l'origine, une petite forteresse médiévale.


Visitez:     L'Art Roman en France       Les Cathédrales       Les Abbayes       L'Architecture religieuse Médiévale
 
Notre-Dame de Paris       La Cathédrale de Chartres       Abbaye de Fontevraud       Le Mont Saint Michel
 
Eglises Romanes du Poitou       Abbaye de Saint Savin       Eglises Romanes du Limousin       Abbaye de Moissac
 
L'Architecture Romane en Castille et Leon (Espagne)    

Achetez des livres sur : le Moyen-Age     les Cathédrales de France     les Abbayes de France     les Chateaux Forts



La Loire à Langeais

La Loire à Langeais
La Loire à Langeais avec le pont
 
La Loire est particulièrement belle autour de Langeais. Elle est ample avec de nombreuses iles allongées coupant le fleuve.
 
La Loire à Langeais        La Loire en amont de Langeais
La Loire à Langeais
 
Les grandes crues de 1846, 1856, 1866 et 1872 ont durement frappé la ville.
 


Le Pont de Langeais

Pont de Langeais        Le Pont de Langeais
Le Pont de Langeais
 
C'est le roi des Francais Louis-Philippe qui a lancé l'édification du Pont par une ordonnance du 10 mars 1839.
 
La construction s'est déroulée en trois ans de 1846 à 1849. Elle a été conduite par l'architecte Vestier. En 1859 le pont est sérieusement endommagé par un orage. Le péage subsistera jusqu'en 1888.
 
Le pont est reconstruit entre 1934 et 1937 (cf photos). Endommagé le 19 juin 1940, une passerelle assura un service réduit à partir de 1946. Ce n'est qu'à la fin de 1950 qu'il est réouvert pour un usage normal.
 
Il a été renforcé en 1982 et 1983 pour permettre le passage de véhicules de gros tonnages.
 


 
Visitez la Vallée de la Loire         La Loire de la source à Saint Etienne         La Loire de Saint Etienne à Nevers        
 
La Loire de Nevers à Orléans       La Loire de Orléans à Tours       La Loire de Tours à Saumur       La Loire de Saumur à Angers
 
La Vallée du Cher       La Vallée de l'Indre       La Vallée de la Vienne       La Vallée de la Claise       La Vallée de la Creuse
 



Histoire de Langeais

Langeais est une des plus anciennes agglomérations de Touraine. Une bourgade du nom d'Alingavia existait là dès l'époque Gallo-Romaine et Saint Martin y fonde une église (devenue Saint Jean Baptiste) à la fin du IVème siècle.
 

Moyen-Age

A l'époque mérovingienne un atelier monétaire était établi à Langeais et y fabriquait de la monnaie.
 
A la fin du Xème siècle, Foulque III Nerra, comte d'Anjou, en lutte contre les comtes de Blois fait construire une forteresse qui lui sert de point d'appui pour organiser la conquête de Tours et de la Touraine.
 
Eudes I, comte de Blois, en fait le siège et l'enlève en 994. Foulque Nerra reprend la forteresse un peu plus tard.
 
Au XIIème siècle Langeais appartient aux Plantagenets, comtes d'Anjou puis bientôt rois d'Angleterre à partir de Henri II.
 
Foulque V, comte d'Anjou rapporte de Terre Sainte un fragment du Saint Sépulcre et de la Crèche du Christ. Ils sont placés dans un oratoire du château.
 
En 1189, Richard Coeur de Lion nomme un capitaine gouverneur de Langeais, puis en 1199 le château et la ville sont donnés à Robert de Vitré.
 
En 1216, à l'issue de sa lutte victorieuse contre les Plantagenets, Philippe II Auguste, roi de France, annexe la ville et le château-fort.
 
Plus tard, le château est confié par le roi Louis VIII à Hugues de Lusignan à condition de ne pas y élever de nouvelles fortifications. Après diverses vicissitudes, il est récupéré par Louis IX.
 
Ce roi attribue Langeais à son frère Alphonse comte de Poitiers qui ensuite vend la chatellenie à Pierre de La Brosse, Chambellan et favori du roi de France Philippe III le Hardi. Pierre de La Brosse a été pendu à Montfaucon le 30 juin 1278 et son domaine confisqué par le roi.
 
En 1422, la chatellenie de Langeais appartient à un Anglais, Thomas Ston. La garnison Anglaise, commandée par des chefs tels Albaron Sabbat ou Ferrand de Caille, passait son temps à piller toute la campagne environnante. La ville de Tours parvient à se débarrasser d'eux en versant la somme considérable de 2000 écus d'or.
 
Guerre de Cent Ans 3° période 1413-1453
 

Temps modernes

A partir du XVIème siècle, Langeais a perdu tout intéret stratégique et son château ne correspond plus aux gouts du temps. La petite ville s'est assoupie et mène une existence tranquille. En 1766, Langeais a été intégré au duché de Luynes.
 
A de nombreuses reprises, la ville a été victime des inondations de la Loire, et plus particulièrement en 1856.
 





Les Faiences de Langeais

A partir du XVIIème siècle se développe, à Langeais et dans ses environs, un artisanat basé sur le travail de l'argile, en effet l'argile de la Rouchouze possède des propriétés intéressantes. Cette activité occupe plus de trois cent personnes et apporte souvent un appoint aux revenus de l'agriculture. Les productions sont simples: briques, tuiles, carreaux et quelques poteries. Elles sont réalisés dans les treize fourneaux de la commune.
 
En 1839 Charles de Boissimon et Julien Boilesve créent une fabrique à Langeais. En mélangeant l'argile avec du kaolin ils obtiennent une pate permettant de produire des faiences. En 1850 Charles devient seul propriètaire de la fabrique. Jusqu'en 1879 il développe une production de faiences de qualité en utilisant un métal qu'il importe du Pérou et du Chili: le platine. En 1878 la fabrique vend pour cinq millions de kilogrammes de produits céramiques. A cette époque elle occupe plus de cent personnes. Le fondateur, Charles de Boissimon décède en 1879. Sa veuve et son fils Raoul poursuivent l'exploitation de la fabrique qui est rachetée en 1909 par Léon Dargouge. A partir de 1916 la production de faiences chute au benefice de produits plus basiques.



Faiences de Langeais Tome 1
(3 octobre 1997) - Relié - de Paul-Jean Souriau - ISBN: 2859171851

Table des matières :
LE BASSIN DE LANGEAIS : 1. Situation   2. Un peu d'histoire   3. L'industrie céramique à Langeais   3.1. La terre de Langeais   3.2. Les briques, les tuiles et les carreaux   3.3. La faïence fine   - La préparation des pâtes   - Le façonnage des pièces   - L'achevage   - La cuisson des pièces   - Coloration et décor   - La glaçure   - Cuisson des décors et du vernis   - Les lustres
LA FAMILLE HEARD de BOISSIMON   1. Origines de la famille de Boissimon   1.1. Généalogie partielle des heard de Boissimon   2. Charles Heard de Boissimon 1839-1879   - La fondation   - L'affaire du pont de Langeais   - La fin d'une alliance   - La société « La Fabrique de Langeais »   - La vie publique de Monsieur de Boissimon   - Dernier hommage   - Les expositions   3. Charles Marie Raoul Heard de Boissimon 1879-1889   - Le médecin   - L'industriel   - Claire de Moucheron   - Une mort prématurée   - Inventaire   - La clientèle   4. René Charles Marie Raoul de Boissimon 1889-1909   - La tutelle   - Une gestion irréprochable   - Le conseil judiciaire   - La vente   - La fin d'un nom  
LES AUTRES FABRIQUES   1. Gerberon Dieudonné   2. Sertier Lebert et Cie   3. Jules Defond  
CHRONOLOGIE 1. Les Langeais   2. Les couleurs   3. Les décors   4. Essai de classification   - Les Langeais de foire   - Les Langeais bourgeois   - Les pièces rares   5. Les marques   6. Les ressemblances   7. Conseils aux amateurs de langeais  



Les Faiences de Langeais Tome 2
(1996) - Relié - de Paul-Jean Souriau - ISBN: 2859171916
Table des matières :
I. QUATRE-VINGTS ANS DE LANGEAIS 1839-1919
II. EXPOSITIONS ET INVENTAIRES :   21 - Les expositions   22 - Les inventaires  
III. LE CLASSEMENT DES LANGEAIS :   31 - Les formes   32 - Les décors   33 - Les couleurs   34 - Les marques   35 - Les dates  
IV. LA SUBTILITÉ DES LANGEAIS :   41 - Les jardinières   42 - Les Langeais style Louis-Philippe   43 - Les services à eau  
V. NOTRE CLASSEMENT ILLUSTRÉ :   1 - Les Langeais de foire et les commandes de série   2 - Les Langeais miniatures   3 - Les Langeais blanc crémeux   4 - Les Langeais blanc crémeux avec rehaut de platine   5 - Les Langeais avec apport de couleurs sur décor en relief   6 - Les Langeais à glaçure colorée   7 - Les Langeais à fond crème décorés à la main   8 - Les Langeais à réserves blanches sur fond platine   9 - Les Langeais à fond crème avec décor en impression   10 - Les Langeais à fond crème avec décor en décalcomanie   11 - Les Langeais marron   12 - Les Langeais bleus   13 - Les Langeais bleus émaillés   14 - Les Langeais jaunes   15 - Les Langeais rouges   16 - Les Langeais verts   17 - Les Langeais dorés   18 - Les Langeais d'artistes   19 - Les Langeais « trompeurs »   20 - Quelques modèles atypiques  
 


 
Le Val de Loire      Tours      La Touraine      Amboise      Chenonceau      Loches      Savonnières      Villandry     
 
Chateaurenault    Luynes & Cinq-Mars    Langeais    Bourgueil    Sainte Maure      Chinon     Chinonais     Richelieu
 
Blois      Château de Blois      Le Blésois      Chaumont      Montrichard      Vendôme      Le Vendômois      Montoire      Lavardin
 






Maison Forte de la Roche Allard

Autour de Langeais



Maison Forte de la Roche Allard

En se dirigeant à l'ouest vers Saint Michel sur Loire on passe devant les restes de la Maison Forte de la Roche Allard qui remonte au Moyen Age.
 
Maison Forte de la Roche Allard
 










Saint Michel sur Loire

En continuant cinq kilomètres le long de la Loire vers l'ouest on atteint Saint Michel sur Loire qui domine le fleuve en haut du coteau de la rive Nord.
 
Saint Michel était le siège d'une seigneurie qui relevait du château de Chinon, elle a été détenue par des familles importantes ainsi celles de Sancerre et de Bueil.
 
La photo ci contre présente l'entrée de l'ancien château de Saint Michel.
 

Bréhémont

Bréhémont se situe sur la rive Sud de la Loire, cinq kilomètres à l'Ouest de Langeais, en direction d'Ussé. La vue sur la Loire y est très belle.
 
Bréhémont sur la Loire
 


Lignières de Touraine

Lignières de Touraine est un village qui se situe au carrefour de quatre châteaux de la Loire. En effet, il est à cinq kilomètres au Nord d'Azay le Rideau, à trois kilomètres de Marnay où passe l'Indre, mais aussi à la même distance de la Loire et de Langeais. Pour complèter cette situation, le château de Villandry est à huit kilomètres vers l'Est et celui d'Ussé à une douzaine de kilomètres à l'Ouest.
 
Eglise Saint Martin de Lignières de Touraine   Eglise Saint Martin de Lignières de Touraine
Eglise Saint Martin de Lignières de Touraine
 
L'église Saint Martin faisait partie d'un Prieuré, elle comporte deux parties bien visibles sur les photos ci-dessus, le choeur et la nef principale sont du XIIème siècle et de style Roman, la nef côté Sud est du début du XVIème siècle. L'église a été restaurée au milieu du XVIIIème siècle.
 
La Création d'Eve, le Jardin d'Eden et la Tentation d'Adam et Eve, Adam et Eve chassés du Paradis
La Création d'Eve, le Jardin d'Eden et la Tentation d'Adam et Eve, Adam et Eve chassés du Paradis
 
Fresque des Travaux des mois de l'église Saint Martin de Lignières de Touraine
 
La restauration de l'église conduite en 2009 a permis de dégager un ensemble de fresques murales qui ont été réalisées à la fin du XIIème siècle et remaniées dans les deux siècles suivants.
 
Ces fresques sont situées dans le choeur, sur la voûte de l'abside (cf photo ci-dessous à gauche).
 
La fresque centrale est un Christ en Majesté entouré des quatre Evangélistes: Marc, Mathieu, Jean et Luc (cf photo ci-dessous à droite).
 
sur les autres fresques, les thèmes suivants sont représentés:
La Création d'Eve, le Jardin d'Eden et la Tentation d'Adam et Eve, Adam et Eve chassés du
Paradis (cf photo ci-dessus)
 
La Tentation de Jésus dans le Désert, Jésus à la Ville Sainte au sommet du Temple, Jésus
au sommet de la Montagne
 
Le Festin du mauvais Riche et la Mort du Pauvre (Lazare), la mort du mauvais Riche
 
Fresque des Travaux des mois de l'église Saint Martin de Lignières de Touraine
 
Sur l'arcade à l'entrée du choeur sont représentés les Travaux des Mois, leur qualité est remarquable, les mois de décembre et janvier sont absents. Les fresques permettent d'illustrer les conditions et les rythme de la vie médiévale dans les campagnes de la Touraine
 
En février un vieil homme se chauffe devant la cheminée
En mars le travail du mois est la taille de la vigne
En avril c'est la cueillette des premières fleurs et des herbes
En mai c'est la chasse au faucon
En juin le travail du mois est la fenaison à la faux
En juillet le blé est moissonné à la faucille
En août le blé est battu avec un fléau
En septembre le raisin est foulé aux pieds dans une cuve pour produire du vin,
Octobre est le mois des semailles (cf photo ci contre)
Novembre est celui de la chasse au sanglier (cf photo ci contre).

 
Fresques de l'abside de l'église de Lignières de Touraine   Christ en Majesté de l'église de Lignières de Touraine
Fresques de l'abside                                     Eglise Saint Martin de Lignières de Touraine                                 Fresque du Christ en Majesté
 

 
L'Art Roman en France     Abbaye de Saint Savin     Poitou Roman     Limousin Roman     Abbaye de Moissac
 


Fontenay

Un kilomètre à l'Est de Lignières, sur la route de Villandry se situe le hameau de Fontenay.
 
Château de Fontenay
Château de Fontenay
 
Il possède un petit château-fort du XIVème siècle avec une belle enceinte carrée (cf photo ci-dessus).
 
Ce château a été construit sur les restes d'une villa Gallo Romaine.
 


Fouchault

Fouchault

En poursuivant, à partir de Fontenay, sur la route qui mène vers Villandry, on atteint Fouchault, hameau qui possède les ruines d'un ancien et important chateau du XVème siècle.
 
Il a été démoli en 1830 !....
 
Fouchault


Visitez Tours

Tours    Tours Centre    Saint Martin    Abbaye Saint Martin    Tours: Quartier Plumereau    Tours: la Cité
 
Cathédrale de Tours    Tours Gallo-Romain    Tours: Quartier Colbert    Abbaye Saint Julien   
 
Tours-Nord      La Touraine      Histoire de Tours et de la Touraine      Saint Martin     
 

 
En savoir plus sur : Le Val de Loire Gallo-Romain     La Provence Antique      Vaison la Romaine
 






Découvrir :
La France   L'Art Roman   Les Cathédrales   Les Abbayes   Le Mont Saint Michel   Paris   Le Val de Loire   Les Châteaux de la Loire
 
La Touraine     Le Poitou     Le Poitou Roman     Le Limousin      La Haute-Vienne    La Creuse    La Corrèze    Le Limousin Roman
 
Le Midi-Pyrénées    Moissac          L'Aquitaine    La Gironde    La Dordogne    La Vallée de la Dordogne   
 
Les Pyrénées-Atlantiques    Le Béarn          Le Pays Basque    Bayonne    Biarritz    Saint Jean de Luz
 
Espagne          Andalousie          Tolède          Galice      St Jacques de Compostelle  
 
Pays Basque  Saint Sébastien   La Navarre  Pampelune  Estella  Chemin de St Jacques  Centre-Est  Tudela
 
Castille et Leon    Leon    Burgos    Zamora    Palencia    Valladolid    Salamanque    Avila    Ségovie    Soria        Tolède
 
La Côte d'Azur   Côte d'Azur & Riviera Italienne   Menton  Monaco  Nice  Vence & Cagnes  Antibes-Juan les Pins
 
Grasse   Cannes   La Corniche de l'Estérel    Saint Tropez            La Provence Antique      Vaison la Romaine
 
L'Italie   Les Alpes Italiennes   Venise   Grand Canal de Venise   Rome   Florence   La Toscane  
 
Gènes et la Ligurie     La Riviera du Levant     La Riviera du Ponant     Les Cinque Terre     La Spezia et le Golfe des Poètes
 
Les Alpes     Les Alpes Valaisannes     Zermatt     Chamonix-Mont-Blanc           La Grèce
 
Les Etats-Unis     New-York     La Floride               L'Asie du Sud-Est    


     Avec Google


Hôtel en Italie     Hôtel dans les Alpes     Hôtel en France     Hôtel en Europe     Hotel en Espagne    Autres Pays

Choisissez votre Hôtel dans une des principales villes touristiques d'Europe :
Paris   Nice   Lyon   Londres   Edimbourg   Dublin   York   Rome  Florence   Venise   Milan   Naples   Sicile
Barcelone   Madrid   Malaga   Amsterdam   Bruxelles   Bruges   Berlin   Munich   Francfort   Prague