La Conjuration d'Amboise

Vous etes ICI : Accueil > France > > Vallée de la Loire > > Touraine   > Amboise   > La Conjuration d'Amboise
 
Votre Hôtel :   Val de Loire    Indre et Loire (37)    Tours    Amboise    Chinon    Loches   
Loir et Cher (41)    Blois   Vendôme   Romorantin    Montrichard   
 
Amboise est une ville située à 25 kilomètres à l'Est de Tours en remontant la Loire vers Blois.
 
La Conjuration d'Amboise en mars 1560 est un épisode tragique de l'Histoire de France, elle marque le début des Guerres de Religion qui ont ensanglanté la France pendant près de quarante ans.
 
Amboise et son chateau au-dessus de la Loire
Amboise et son château au-dessus de la Loire
 
En 1560, sous le règne de Francois II, les tensions entre Catholiques et Protestants sont très fortes. Le duc François de Guise et son frère le Cardinal de Lorraine sont les chefs du parti Catholique. Ils sont les oncles de Marie Stuart, la femme de Francois II, ils conduisent de fait les affaires du royaume, ce qui mécontente de nombreux Protestants.
 
Un certain nombre de Protestants veulent soustraire le roi à l'influence des Guise, ils organisent un complot pour l'enlever. C'est ce que l'on appelle la Conjuration d'Amboise.
 
Cette sédition se met en place avec l'assentiment implicite de plusieurs chefs Protestants comme les deux frères Antoine de Bourbon duc de Vendôme et son frère Louis I de Bourbon, Prince de Condé. L'Amiral de Coligny est quant à lui très réticent, il a même reussi à éviter que la noblesse normande s'associe au complot.
 
Le chef de la Conjuration est Jean du Barry seigneur de La Renaudie, c'est un gentilhomme du Périgord. Il a jadis fréquenté les Guise, mais maintenant il leur en veut d'avoir fait exécuter son beau-frère, Gaspard de Heu, à Metz.
 
 
Amboise        Château d'Amboise        Seigneurs d'Amboise        Histoire d'Amboise
 

 
Le Val de Loire      Tours      La Touraine      Chenonceau      Loches      Le Lochois      Chateaurenault
 
Azay le Rideau    Villandry       Luynes & Cinq-Mars      Langeais     Bourgueil    Candes & Montsoreau
 
Blois      Château de Blois      Le Blésois      Chaumont      Montrichard      Vendôme    Montoire    Lavardin
 


 
Panorama sur Amboise: en bas la Loire, à gauche et au centre le château, à droite l'Hôtel de ville et l'église Saint Florentin
Panorama sur Amboise: en bas la Loire et le pont, à gauche et au centre le château, à droite l'Hôtel de ville et l'église Saint Florentin
 


     Avec Google

 
 
Vous pouvez acheter des livres sur   le Blésois-Sologne, Paris, le Val de Loire, la Touraine , le Maine, l' Anjou, le Pays Chartrain, l' Orléanais-Berry, le Poitou, et les Charentes ainsi que des ouvrages plus spécialisés sur les Chateaux de la Loire.
 
La Librairie de FranceBalade vous permet d'acheter des Livres sur la Rome Antique, la Provence et la Cote d'Azur, les Régions du Sud-Est, les Régions du Nord-Ouest, les Régions de l'Est et du Nord et les Régions du Sud-Ouest de la France.
 
Vous pouvez aussi acquérir des Cartes Routières et des Guides Touristiques. Pour vous distraire voici les Abums Tintin et les Albums Astérix.
 



Réservez votre Hotel :   Val de Loire et Cote Atlantique   Vichy   Moulins   Nevers   Gien   Orléans   Blois   Amboise   Tours   Chinon   Saumur   Angers   Nantes   La Baule   Les Sables d'Olonne   La Rochelle






La Conjuration d'Amboise

Au début de 1560, de nombreux Protestants reprochent à leurs chefs d'être inactifs, que ce soit Calvin à Genève où les Bourbons en France. Des nobles se rassemblent autour de Jean du Barry, seigneur de La Renaudie, qui devient le chef du complot. Ils souhaitent "libérer" le roi de l'influence des Guise et obtenir la liberté du culte.
 
La Renaudie envoie des messagers dans les provinces et de nombreux gentilshommes des provinces françaises répondent à son appel. Parmi bien d'autres, on compte Charles de Castelnau-Tursan et Bouchard d'Aubeterre, Jean d'Aubigné (le père d'Agrippa) du Poitou, Ardoin de Porcelet et Paulon de Mauvans de Provence, ..... Des marchands et artisans des villes de Tours, Orléans, Lyon et Valence sont également complices.
 
Le premier février 1560, les principaux conjurés se rassemblent à Nantes. Le complot est rapidement découvert et les Guise en sont informés par un avocat parisien, Pierre des Avenelles, dès le 12 février. Le 22 février, la cour quitte le Chateau de Blois et se déplace de Blois à Amboise où le château est plus facile à protèger et défendre. Amboise est mis en état de siège. Il fait changer le personnel de garde prévu et murer une porte difficile à défendre.
 
Au milieu de février 1560, La Renaudie rassemble près de Tours, en secret, des hommes d'armes venant de partout et en particulier de Normandie, Gascogne et Bretagne, il a aussi des soldats du Wurtemberg et des Hollandais. L'objectif initial est d'aller à Blois où séjourne alors le roi, mais l'objectif change et devient Amboise.
 
Prévue pour le 6 mars, l'action est d'abord décalée au 16. Des conjurés doivent d'abord s'infiltrer dans le chateau d'Amboise avec des complicités et ouvrir les portes pour permettre à leurs congéneres de pénétrer dans la place. Le duc de Guise lance sa cavalerie dans les bois voisins pour surprendre les comploteurs, les premières arrestations ont lieu dans les bois entourant Amboise à partir du 10 mars. Elles s'intensifient autour de la mi-mars.
 
Le Baron de Castelnau s'est enfermé avec 1500 hommes dans le chateau de Noizay au Nord-Ouest d'Amboise. Quand le duc de Nemours vient lui proposer de se rendre auprés du roi, Castelnau accepte, mais arrivé à Amboise il est fait prisonnier. Ses troupes se rendent. L'affaire tourne mal et Louis de Condé qui a quitté Orléans pour rejoindre Amboise est piègé, il rejoint alors les défenseurs du roi.
 
Scène de la Conjuration d'Amboise
Cette gravure représente des scènes de la Conjuration d'Amboise, en haut, la Loire et la ville d'Amboise.
 
Le 17 mars, une troupe de Protestants conduits par Edme de Maligny et Bertrand de Chandieu font une tentative contre la porte des Bons-Hommes à Amboise, ils échouent. Pendant cette action les Guises font donner leur cavalerie par surprise, elle fait prisonnier tous les conjurés simples paysans ou soldats. Une chasse à l'homme est organisée dans les bois environnants.
 
Le duc François de Guise est alors nommé lieutenant-général du royaume.
 
Conjuration d'Amboise
Exécutions suite à la Conjuration d'Amboise
 
Toujours le 17 mars, les premières exécutions commencent (cf gravure ci-dessus), elles sont terribles. Les Guise décident de faire un exemple. Castelnau et d'autres chefs sont décapités et les autres prisonniers sont soit pendus, soit massacrés dans les rues de la ville d'Amboise ou jetés attachés dans la Loire.
 
Les balustrades métalliques de la facade Nord du château servent de gibets (cf photo ci-dessous).
 
Le château d'Amboise
Le château d'Amboise avec à gauche le haut de la Tour des Minimes et au centre le balcon où ont été pendus les conjurés d'Amboise
 
Le 19 mars La Renaudie est capturé dans la forêt de Chateaurenault. Il est écartelé à Amboise, les parties de son corps sont exposées à chaque porte de la ville.
 
Le Maréchal de Vieilleville a raconté la scène dans ses Mémoires: Le sang ruisselait à travers les rues de la ville et les bourreaux ne pouvaient suffire. Sans jugement préalable on jetait les hommes pieds et mains liés dans la Loire. Celle ci resta plusieurs jours couvertes de cadavres.
 
La Cour de France s'éloigne alors de la ville où les corps en putréfaction diffusent une odeur pestilentielle. C'est à la suite de cet épisode que les rois de France cessèrent de venir au château d'Amboise, et c'est aussi à partir de ce moment que la lutte entre Catholiques et Protestants dégénera en Guerres de Religion pendant près de 40 ans.
 


Les suites de la Conjuration

La conjuration crée de la méfiance entre les deux confessions: Catholiques et Protestants (Réformés). C'est à partir de ce moment que ces derniers sont qualifiés de "huguenots". Les rescapés du Tumulte d'Amboise essaient de se justifier.
 
La dureté de la répression est reprochée aux Guise, ceci provoque la montée en puissance du parti des modérés. Un de ceux-ci, Michel de l'Hospital, devient Chancelier.
 
Avec le soutien de Catherine de Médicis, il engage une politique de tolérance civile. Une assemblée de notables se rassemble en août à Fontainebleau. Elle décide de convoquer des Etats-Généraux qui vont se réunir en décembre 1560 à Orléans.
 
 
Les Guerres de Religion (1560-1574)               Fin des Guerres de Religion (1574-1598)               Les Guerres de Religion à Paris
 
Les derniers rois de la Maison de Valois               Catherine de Médicis
 





Les Guerres de Religion
(4 février 1980) de Pierre Miquel --    ISBN : 2213008264

Récit événementiel de trois siècles de violence pendant lesquels s'opposèrent catholiques et protestants en France dans un déchaînement de passion qui accumula les victimes par centaines de milliers. Une histoire détaillée, magistralement racontée.



Les Guerres de religion
(10 mars 2002) de Georges Livet -- Poche Que Sais-Je --    ISBN : 2130524966

Au XVIe siècle, les guerres de religion ne sont, en France, qu'un aspect régional du conflit qui désole l'Europe, déchirée par la Réforme. Après le Saint Empire, la France devient le champ de bataille où s'affrontent les croyances rivales. Deux esprits sont aux prises, celui de Rome et celui de Genève, mais également deux doctrines, deux attitudes devant la vie et la mort, parfois traversés par quelques rêves d'unité luthériens-calvinistes ou catholiques-huguenots. Ce livre retrace une histoire douloureuse, féconde sur le plan des idées, des arts et des lettres, qui commence à la mort de Henri II et s'achève à la signature de l'édit de Nantes. Son analyse permettra à coup sûr de mieux comprendre certains aspects essentiels de l'Europe moderne.



La France au temps des guerres de religion
(16 janvier 2002) de Jean-Marie Constant -- Broché --    ISBN : 2012353118

Quarante années durant, la France a connu, pendant les guerres de Religion, brutalités et massacres, donnant le jour à une culture de la violence et de la mort. Pourquoi le nom de Dieu suffit-il à mobiliser les auteurs de ces violences ? Jean-Marie Constant porte un regard nouveau sur une des périodes les plus sombres de l'histoire des Français ; il reconstitue l'imaginaire et le rôle des divers acteurs : rois, grands seigneurs, nobles, bourgeois.

Comment comprendre la violence inouïe qui se donna libre cours pendant les guerres de Religion dans la France du XVIe siècle, de ce «beau XVIe siècle» si riche culturellement ? Il y a là quelque chose qui nous échappe, cette folie sanguinaire paraissant servir d'exutoire à l'angoisse profonde d'une société en mal de certitudes sur elle-même. Amplement commenté, le massacre de la Saint-Barthélemy, point d'orgue d'une hystérie collective qui se manifesta en de multiples occasions, toutes occultées par le poids écrasant de cette fameuse journée, résiste aux explications. Par quelque bout qu'on le prenne, on se heurte à une aporie. Peut-on alors chercher à comprendre ce qui relève à l'évidence de l'irrationnel au coeur d'une époque si complexe ?
Le grand mérite du livre de Jean-Marie Constant est d'approcher cette violence de l'intérieur, c'est-à-dire à partir de ces masses urbaines et paysannes traumatisées par la question de leur salut et par l'annonce de la fin des temps. Le XVIe siècle serait un siècle de sombres obsessions sur une destinée que l'on ne discerne plus. Il faut attendre Calvin pour lever les doutes de ceux qui se savent sauvés par un choix de Dieu - la prédestination est vécue comme une libération des tourments de l'au-delà - et qui, pour le coup, s'affranchissent de la bimbeloterie des superstitions auxquelles s'accroche Rome.
Voilà pourquoi les protestants s'attachent à détruire les symboles et la pompe d'une croyance jugée par eux dépravée, encore qu'ils ne renoncent pas aux tueries, quand les catholiques recourent systématiquement à la violence brute. Ceux-ci, pris d'une fureur mystique, s'attaquent au corps de l'hérétique, le mutilent, le châtrent, le dépècent, l'éviscèrent, le brûlent parce que c'est dans le corps que réside la faute et parce que le diable s'y est réfugié.






 
Visitez la Vallée de la Loire         La Loire de la source à Saint Etienne         La Loire de Saint Etienne à Nevers        
 
La Loire de Nevers à Orléans       La Loire de Orléans à Tours       La Loire de Tours à Saumur       La Loire de Saumur à Angers
 
Le Val de Loire      Tours      La Touraine      Chenonceau      Loches      Chateaurenault      Luynes      Langeais      Bourgueil      Chinon
 
Blois      Château de Blois      Le Blésois      Chaumont      Montrichard      Vendôme      Le Vendômois      Montoire      Lavardin
 







Découvrir :
La France   L'Art Roman   Les Cathédrales   Les Abbayes   Le Mont Saint Michel   Paris   Le Val de Loire   Les Châteaux de la Loire
 
La Touraine     Le Poitou     Le Poitou Roman     Le Limousin      La Haute-Vienne    La Creuse    La Corrèze    Le Limousin Roman
 
Le Midi-Pyrénées    Moissac          L'Aquitaine    La Gironde    La Dordogne    La Vallée de la Dordogne   
 
Les Pyrénées-Atlantiques    Le Béarn          Le Pays Basque    Bayonne    Biarritz    Saint Jean de Luz
 
Espagne          Andalousie          Tolède          Galice      St Jacques de Compostelle  
 
Pays Basque  Saint Sébastien   La Navarre  Pampelune  Estella  Chemin de St Jacques  Centre-Est  Tudela
 
Castille et Leon    Leon    Burgos    Zamora    Palencia    Valladolid    Salamanque    Avila    Ségovie    Soria        Tolède
 
La Côte d'Azur   Côte d'Azur & Riviera Italienne   Menton  Monaco  Nice  Vence & Cagnes  Antibes-Juan les Pins
 
Grasse   Cannes   La Corniche de l'Estérel    Saint Tropez            La Provence Antique      Vaison la Romaine
 
L'Italie   Les Alpes Italiennes   Venise   Grand Canal de Venise   Rome   Florence   La Toscane  
 
Gènes et la Ligurie     La Riviera du Levant     La Riviera du Ponant     Les Cinque Terre     La Spezia et le Golfe des Poètes
 
Les Alpes     Les Alpes Valaisannes     Zermatt     Chamonix-Mont-Blanc           La Grèce
 
Les Etats-Unis     New-York     La Floride               L'Asie du Sud-Est    


     Avec Google


Hôtel en Italie     Hôtel dans les Alpes     Hôtel en France     Hôtel en Europe     Hotel en Espagne    Autres Pays

Choisissez votre Hôtel dans une des principales villes touristiques d'Europe :
Paris   Nice   Lyon   Londres   Edimbourg   Dublin   York   Rome  Florence   Venise   Milan   Naples   Sicile
Barcelone   Madrid   Malaga   Amsterdam   Bruxelles   Bruges   Berlin   Munich   Francfort   Prague