Chartres

Vous etes ICI : Accueil > France > Chartres 
 
Réservez votre hôtel :    Val de Loire       Chartres       Versailles       Paris       Orléans       Rouen
 
Cathédrale de Chartres dans le lointain en venant de Paris
 
Chartres est la capitale de la Beauce, une région agricole riche, produisant des céréales, c'est aussi le chef-lieu du département d'Eure et Loir.
Jusqu'à il y a une quarantaine d'années la ville n'était qu'un centre agricole et administratif, ceci est en train de changrer. La proximité de Paris (85 km) et la position de Chartres sur les grandes voies de communication vers l'Ouest de la France et la Bretagne ont attiré de nombreuses entreprises de services. D'autre part l'aménagement progressif de la ville médiévale et du quartier autour de la Cathédrale en fait désormais une ville touristique intéressante et qui accueille de nombreux visiteurs francais et étrangers.
Quand on est à une vingtaine de kilomètres de Chartres en venant de Paris on apercoit une forme qui émerge dans le lointain au dessus de la plaine et des champs de blé, c'est la Cathédrale de Chartres. Elle devient de plus en plus imposante au fur et à mesure que l'on s'approche de la ville. Une fois à proximité on réalise qu'elle est protégée par la profonde vallée de l'Eure et que l'édifice se dresse au sommet d'un coteau escarpé. Par contre en venant de l'Ouest et du Sud on atteind la ville sans rencontrer d'obstacle significatif.
Le centre ville de Chartres est situé le long d'un coteau et sur un plateau dominant le cours de l'Eure. La cité conserve de nombreuses maisons et rues médiévales comme la Maison du Saumon sur la photo ci contre.
Deux parties sont à distinguer: la ville Basse qui se répartit autour des bras de l'Eure et la ville Haute autour de la Cathédrale.
 
    Histoire,
    La Cathédrale de Chartres,
    La Grange aux Dîmes de Loëns,
    Les Vieux Quartiers,
    La ville Haute,
    La ville Basse,
    L'Eure,
    L'Eglise Saint Pierre,
    L'Eglise Saint Aignan,
    L'Eglise Saint André,
    Les autres Eglises de Chartres,
    Les environs de Chartres.

                  La Maison du Saumon qui date du début du XVIème siècle

La Maison du Saumon à Chartres

Réservez votre Hotel :   Val de Loire et Cote Atlantique    Chartres   Orléans   Blois   Amboise   Tours   Chinon   Saumur   Angers   Nantes   Le Mans   Rennes  La Baule   Les Sables d'Olonne   Alençon   Evreux   Rouen


Carte de Chartres et de ses environs


Vous pouvez vous déplacer ou zoomer ou contre-zoomer en utilisant les signes en haut à gauche
 


     Avec Google


Histoire de Chartres

Tracé de l'Amphithéatre de Chartres à l'époque Gallo-Romaine
La rue du Cloître Saint André montre le tracé de l'Amphithéatre de Autricum à l'époque Gallo-Romaine
Abbaye Saint Père de Chartres
 
Chartres est une des plus anciennes villes de la France du Nord. A l'époque Gauloise puis Gallo-Romaine elle s'appelait Autricum et était la capitale des Carnutes. Depuis plus de Vingt Siècles son Histoire est très riche.

Epoque Gauloise
Chartres est la capitale de la tribu des Carnutes qui était gouvernée par des rois. La ville était un des principaux centres du Druidisme, des cérémonies se déroulaient autour d'un puits qui est situé dans la crypte de la Cathédrale. Elle résista à Jules César lors de la conquête de la Gaule.

Epoque Gallo-Romaine
A l'époque Gallo-Romaine, Chartres (Autricum) reste la ville principale aux cotés d'Orléans (Genabum) de la tribu Gauloise des Carnutes. Elle est convertie au christianisme par Saint Altin et Saint Edoald. Le premier évêque est Saint Aventin.
 
Des recherches archéologiques réalisées au début des années 1990 devant la façade de la Cathédrale ont permis de mettre à jour les vestiges d'un bâtiment Romain du Ier siècle après JC.
Juste à l'Ouest de l'église Saint André, les courbures de la rue du Cloître Saint André révèlent l'emplacement de l'ancien Amphithéâtre Romain (cf photo ci-dessus).

L'Abbaye Saint Père de Chartres


 
Haut Moyen Age
Sous les Mérovingiens la ville est dévastée en 574 par Sigebert puis en 600 par Thierry roi de Bourgogne. Les Normands la pillent dès 858 et Rollon réitère en 911, mais vaincu il est conduit à signer le Traité de Saint Clair sur Epte avec le roi Charles III le Simple. C'est la création du futur duché de Normandie.

Les Comtes de Blois
Juste avant l'An Mil le comté de Chartres devient la possession de Thibault le Tricheur comte de Blois. Dans les années 960 la ville est ravagée par les Normands à l'issue du conflit entre Thibault et le duc de Normandie. Les Comtes de Blois conserveront la ville et le comté de Chartres pendant plus de trois siècles. Il sont assistés par des Vicomtres de Chartres.

Moyen Age
Saint Bernard vient precher la Croisade à Chartres en 1146. L'essentiel des remparts de la ville sont construits à la fin du XIIème siècle.
En1291 la comtesse de Blois Jeanne de Chatillon vend le comté de Chartres au roi de France Philippe IV le Bel. Le roi l'attribue en apanage à son frère Charles de Valois en 1293. Son descendant, Philippe de Valois est couronné roi de France en en 1328, ceci fait que le comté de Chartres est alors rattaché à la Couronne.
Pendant la Guerre de Cent Ans le roi d'Angleterre Edouard III assiège la ville en 1360. Son armée, installée à 7 km au sud-Est dans le hameau de Brétigny, est assaillie par un orage de grèle extraordinaire qui conduit Edouard à faire la paix avec le roi de France, c'est le Traité de Brétigny.
La Guerre de Cent Ans entraine le renforcement des fortifications de la ville, en 1356 une douve supplémentaire est creusé. A l'époque les remparts comportaient neuf portes, à part la Porte Guillaume, ces ouvrages ont été détruits au début du XIXème siècle.
Plus tard Chartres est prise par les Bourguignons en 1417, puis reprise par Dunois en 1432.

La Guerre de Cent Ans :     1° Période: 1330 - 1380            2° Période: 1380 - 1413            3° Période: 1413 - 1453

Renaissance et Guerres de Religion
En 1568 les Protestants organisent sans succès le siège de la ville, les armées du Prince de Condé récidivent en 1587, toujours sans succés. En 1588, lorsqu'il est chassé de Paris à la suite de la Journée des Barricades, le Roi Henri III séjourne à Chartres. Plus tard, en 1591, la ville se rend à Henri IV qui se fait sacrer Roi de France dans la Cathédrale le 27 février 1594.

Les Guerres de Religion :     Le début (1559-1574)             La fin (1574-1598)
 
Vue d'ensemble de Chartres au XVIème siècle
Chartres et la Cathédrale d'après une gravure du XVIème siècle
 
Révolution Francaise
Plusieurs acteurs importants de la période Révolutionnaire sont natifs de Chartres :
- Siéyès, un des penseurs et artisans de la Révolution, il devient Consul aux cotés de Bonaparte,
- Pétion Maire de Paris en 1789 et Président de la Convention et Brissot tous deux du parti des Girondins,
- le Général Marceau, une des grands Généraux de la Révolution Francaise, vainqueur de la bataille de Fleurus en1794. Il est mort à 27 ans en 1796.


La Cathédrale de Chartres

Vue d'ensemble de la Cathedrale de Chartres
Vue d'ensemble de la partie Sud de la Cathédrale de Chartres
Porche Sud de la Cathédrale de Chartres
 
La Cathédrale de Chartres est un des monuments les plus exceptionnels que nous a laissé le Moyen-Age. Vue dans son ensemble ou au niveau de chaque détail on a toujours l'impression d'avoir atteint la quasi perfection: la finesse du Clocher Nord ou la qualité du Transept que ce soit avec le Porche Nord ou le Porche Sud laisse le visiteur également admiratif, et que dire alors des Vitraux.
 
Le Transept Sud de la Cathédrale de Chartres
 
La Cathédrale de Chartres est le Chef d'Oeuvre de l'Art Gothique de la fin du XIIème et du début du XIIIème siècle. Elle est construite au sommet d'une colline au dessus de l'Eure et a des dimensions très importantes puisqu'elle fait 130m de long, le transept 65m et la nef est haute de 37m.
 
La Facade est de la seconde partie du XIIème siècle, le Triple Portail (Portail Royal) a été édifié de 1145 à 1170. Elle est encadrée de deux Clochers:
- le Clocher Vieux (1145-1165) qui s'élève à 106 mètres,
- le Clocher Neuf (bien que plus ancien: 1134-1150) s'élève lui à 115 mètres avec la flèche rajoutée par Jehan de Beauce au début du XVIème siècle.
Les deux rosaces du transept et celle de la facade sont magnifiques.
 
La Crypte est la plus vaste de toutes les églises de France.

En savoir plus sur la Cathédrale de Chartres

La Maison Canoniale

Face au Portail Royal de la Cathédrale subsiste un très belle Maison Canoniale qui remonte au XIIIème siècle (cf photo ci-dessous). Les sculptures des tympans représentent de gauche à droite des démons qui se font face, des lutteurs et des motifs floraux.
Quand Henri III venait en pélerinage à Chartres, il séjournait dans cette maison, il y vint en particulier en 1588 après sa fuite de Paris consécutive à la Journée des Barricades.
 
Maison Canoniale de la Cathedrale de Chartres
Maison Canoniale de la Cathédrale de Chartres
 
Avant la Révolution Française, le quartier autour de la Cathédrale constituait une enclave administrée par l'évêque, il échappait à la juridiction des comtes de Blois et de Chartres. C'est là qu'habitaient les prêtres, les chanoines et leurs domestiques. Les maisons qui s'entassaient le long de la Cathédrale ont été démolies à la fin du XIXème siècle, celles proches de la Façade l'ont été au début du XXème siècle.

Le Palais Episcopal (Musée de Chartres)
Le Palais épiscopal date des XVIIème et XVIIIème siècles, le précédent a été détruit par un incendie. Il est devenu le Musée de Chartres qui contient des tapisseries, des tableaux et objets d'art intéressants. Ce Musée est entouré de jardins qui donnent sur plusieurs niveaux de tertres descendant vers l'Eure.
 
Le Palais Episcopal devenu Musée de Chartres
Le Palais Episcopal devenu Musée de Chartres
 


Visitez:     L'Art Roman en France       Les Cathédrales       Les Abbayes       L'Architecture religieuse Médiévale
 
Notre-Dame de Paris       Cathédrale de Chartres       Cathédrale de Tours       Abbaye de Fontevraud       Le Mont Saint Michel
 
Eglises Romanes du Poitou       Abbaye de Saint Savin       Eglises Romanes du Limousin       Abbaye de Moissac

Achetez des livres sur : le Moyen-Age     les Cathédrales de France     les Abbayes de France     les Chateaux Forts




Notre-Dame de Chartres
 Poche -   de Emile Male, Pierre Devinoy - ISBN: 2080816136

Mieux que tous les livres, la cathédrale de Chartres ressuscite notre Moyen Age, nous le fait toucher de la main. Le passé ressemble toujours un peu à un rêve ; à Chartres, nous sommes en présence de la réalité. Ce Moyen Age, qui nous fuit si souvent dans l'histoire, se livre à nous, nous révèle sa pensée profonde, nous confie ce qui alors faisait vivre les hommes. En contemplant avec lui la majesté du plan divin, qu'il met sous nos yeux, nous entrons avec lui dans le monde de la certitude, de l'ordre, de la paix.



Les Mystères de la Cathédrale de Chartres   de Louis Charpentier - ISBN: 2221081250
Réponses claires et riches sur la construction d'une des plus grandes Cathédrales de notre époque! Renversant...les amateurs d'ésotérisme seront enchantés de la richesse des explications données dans ce livre.




La Cathédrale Notre-Dame de Chartres
  de Alain Erlande-Brandenburg - ISBN: 2877476200






La Cathédrale Notre-Dame de Chartres
 Broché -   de Prache, Jouanneaux - ISBN: 2858221537







Notre-Dame de Chartres de   Male Emile --    ISBN : 2080120093





Chartres
de   Alain Erlande-Brandenburg --    ISBN : 2221504569
Histoire de la cathédrale de Chartres depuis le premier édifice qui date de la christianisation de la ville au 6e siècle jusqu'à sa version actuelle. Abondamment illustré avec nombreux détails des personnages, de ses portraits et de ses vitraux. Un plan avec les ajouts du 12e au 16e siècle, une chronologie et un plan des verrières complètent l'ouvrage.




La cathédrale Notre-Dame de Chartres
de   Prache, Jouanneaux -- Broché --    ISBN : 2858221537



Chartres et la naissance de la Cathédrale
de   Anne Ensminger, Christophe Ensminger --    ISBN : 8872521769
18 photos dont 7 en couleur et 89 dessins, jaquette couleur. Plus qu'une étude en histoire de l'art ou une contribution originale à la recherche scientifique, cet ouvrage est une évocation vivante et fidèle du climat spirituel qui permit l'éclosion de ces cités de l'esprit que sont les cathédrales, ultime fleuron d'une longue tradition dont Titus Burckhardt analyse avec clarté les chaînons essentiels.
Première cathédrale de style gothique classique, Chartres en est l'exemple canonique, le prototype. En elle s'incarnent les conceptions les plus élevées de l'homme du Moyen Âge, conceptions toujours portées par l'Idée et dont la compréhension exige de pénétrer au coeur de son univers symbolique, dans ce qu'il recèle de vérité éternelle et universelle.


La Grange aux Dîmes de Loëns

A proximité de la Cathédrale, dans la rue du cardinal Pie, se situe l'Enclos de Loëns (cf photo ci-dessous) qui est très représentatif de l'architecture du XIIIème siècle. Jusqu'au XVIIIème siècle, il a servi de Grange aux Dîmes.
La Grange aux Dîmes de Loëns accueille maintenant le Centre International du Vitrail en relation avec le nombre et la qualité des Vitraux de la Cathédrale.
 
Grange aux Dîmes de Loëns: Centre International du Vitrail de Chartres
Grange aux Dîmes de Loëns: Centre International du Vitrail de Chartres
 
Au Moyen-Age, l'Enclos de Loëns dépendait du Chapitre de la Cathédrale, il comprenait un cellier, un grenier, un four banal et une prison. Le rez-de-chaussée du bâtiment (cf photo ci-dessus) était la Grange aux Dîmes, la vaste salle voûtée du sous-sol était le Cellier aux Dîmes. Ce cellier remonte sans doute au début du XIIIème siècle, il comporte trois nefs, trois travées de 21 croisées d'ogives ainsi que de 12 colonnes à chapiteaux.
La Dîme due au clergé est devenue obligatoire au IVème siècle, elle s'élevait au dizième des revenus des fidèles, d'où son nom. Elle était versée en nature et il fallait donc stocker ces produits. Le vin (avec d'autres produits) était placé dans le cellier, le blé, l'avoine, l'épeautre étaient à l'étage.
 
Cette fonction s'est perpétuée jusqu'à la Révolution Française. Le bâtiment est alors devenu un magasin des subsistances militaires. Au début du XXème siècle il se transforme en un cinéma et dans les années 1980 il devient le Centre International du Vitrail.


Découvrez l'Eure et Loir et son Histoire

Eure et Loir   Chartres    Cathédrale de Chartres    Comtes de Blois et de Chartres     L'Eure      Le Loir

Dreux      Anet      Nogent le Roi      Le Thymerais

Maintenon    Epernon     Gallardon     Auneau     Illiers-Combray     Courville

Chateaudun     Comtes et Vicomtes de Chateaudun   Bonneval     Alluyes     Arrou     Courtalain     Cloyes

Nogent le Rotrou    Brou   La Bazoche-Gouet     Comtes du Perche et du Perche-Gouët    Vallée du Loir








Vieux Quartiers de Chartres

Les Vieux Quartiers

Le centre de Chartres conserve un ensemble trés important de Maisons Anciennes que ce soit dans la Ville Haute ou dans la Ville Basse. Si certaines ont été bien réhabilitées en remettant en évidence les colombages par exemple, beaucoup d'autres restent pourvues d'un crépi qui cache leur architecture et leur décoration. Le jour où toutes ces maisons auront été remises en valeur Chartres possèdera un centre médiéval qui aura peu d'équivalent en France.
Le Musée est installé dans l'ancien Palais Episcopal qui date des XVII et XVIIIèmes siècles. Il possède en particulier des Emaux du XIIIème siècle et des Tapisseries des XVI et XVIIIèmes siècles.

Au Moyen-Age la ville était entourée de remparts, sur une longueur de près de 4 kilomètres, mais la plus grande partie de ceux-ci ont été détruits après le siège et le prise de Chartres par Henri IV en 1591. Leur tracé se retrouve dans la promenade surnommée le Tour de Ville.
 
L'enceinte était percée de neuf portes:
- le long de l'Eure, les Portes Morard, Guillaume, Imboust et Drouaise
- près de la Cathédrale, les Portes Saint Jean et du Chatelet
- coté Ouest la Porte des Epars et coté Sud la Porte Saint Michel.
 
Vue de l'ancienne Porte Guillaume à Chartres
Vue de l'ancienne Porte Guillaume à Chartres dans la Ville Basse
La Porte Guillaume avait des fondations du Xème siècle, elle a été reconstruite au XIVème siècle par Guillaume Vidame de Chartres. Malheureusement elle a été détruite en 1944. L'aquarelle ci-dessus a été réalisée en juillet 1942 et fait bien apparaitre que sa destruction n'était pas justifiée.


Vieille maison à colombagesPetite rue entre la ville Haute et la ville Basse

La Ville Haute


C'est là que se situe la Cathédrale, l'Hotel Dieu et les églises Saint Martin le Viandier et Saint Aignan. Jadis il y avait également le Chateau Comtal. La ville Haute est formé d'un ensemble de rues ayant conservé un caractère médiéval, c'est là que se situe la principale zone piétonnière de Chartres.
 
Les rues ont d'ailleurs bien souvent conservé leur appellation médiévale. On peut ainsi parcourir la rue de la Petite Cordonnerie, de la Clouterie, du Cygne, aux Herbes, etc..
 
La rue des Changes était l'endroit où se tenaient les bancs des changeurs dès le XIème siècle jusqu'à la fin du XVème. Cette rue qui part de la Cathédrale conserve une maison à colombages qui remonte au XIIIème siècle.

 
Sur la Place de la Poissonnerie se trouvent la Maison du Saumon et la Maison de la Truie qui file qui datent du XVème siècle (cf photo au dessus et ci-dessous).

 
Sculptures en bois de la Maison du Saumon à Chartres
Sculptures en bois de la Maison du Saumon à Chartres (encart à gauche montrant le Saumon)
 
La ville Haute possède également des maisons en brique: l'Hotel de la Caige est du XV°, l'Hotel de Champrond du XVI° et l'Hotel de Montescot du XVII°. Ce dernier est devenu l'Hotel de Ville de Chartres.
 
Des rues en pente prononcée et des escaliers nombreux permettent de descendre vers la ville Basse.
Marché aux Légumes
Marché aux Légumes
 
Place Billard se trouve le Marché aux Légumes, c'est à cet endroit que s'élevait jadis le château des comtes de Chartres (et de Blois).
 
Le centre de la ville s'est déporté vers la Place des Epars établie sur l'emplacement occupés par les fossés qui protégeaient les remparts et la Porte des Epars. Noter la facade XVIIIème de l'Hotel du Grand Monarque et l'imposant Bureau de Poste (cf photo ci-dessous à gauche) construit au début du XXème siècle. Le centre de la place est occupé par une statue du Général Marceau, un des plus grands généraux de la Révolution Francaise, natif de Chartres et mort sur le champ de bataille en 1796 à l'age de 27 ans.
La Grande Poste de Chartres  La Maison de la Voûte à Chartres
La Grande Poste de Chartres                                                                         La Maison de la Voûte
 


La Ville Basse

La Ville BasseEscalier de la Reine Berthe
Maison des Vieux Consuls                                                                        Escalier de la reine Berthe           
 
La ville Basse se situe dans la partie Est de la ville, elle comprend le Quartier des Tertres étagé sur le coteau et le quartier le long des deux bras de l'Eure. On peut descendre de la ville Haute par la rue Saint Pierre sur laquelle donne la Maison des Trois Pignons. La rue aboutit à l'Eglise Saint Pierre.
 
Ensuite suivre le cours des deux bras de l'Eure pour admirer les ponts avec des dos d'ane et les lavoirs et anciens moulins. De nombreuses maisons anciennes et pittoresques subsistent sur le coteau. Les rues portent des noms qui évoquent d'anciennes communautés (rue de la Juiverie) ou d'anciens métiers (rue de la Foulerie, rue de la Corroierie) qui avaient besoin de disposer de l'eau en abondance.
 
La Rue des Ecuyers est une belle rue médiévale, elle comporte des maisons du XVème et du XVIème siècles. Au carrefour avec la rue du Bourg se situe la Maison des Vieux Consuls (cf photo à gauche) avec l'Escalier de la reine Berthe (cf photo à droite). Cet escalier, réalisé au XVIème siècle, est enserré dans une tour à pans de bois, sa charpente est en spirale avec des sculptures en bois. Il est ainsi nommé en mémoire de Berthe de Bourgogne épouse de Eudes I, comte de Blois et de Chartres, puis de Robert II le Pieux roi de France.
 
Juste au dessus de l'endroit où se trouve l'église Saint André, la rue Chantault possède une Maison Romane en pierre du XIIème siècle qui est la plus ancienne de Chartres. Sur la Place Drouaise se trouvait jadis une des Portes de l'enceinte médiévale: la Porte Drouaise. Une balade sur le flanc Nord de la ville, le long de la Promenade des Charbonniers est conseillée.
 

L'Eure dans la Ville Basse

L'Eure

L'Eure est une rivière qui prend sa source dans les collines du Perche prés de Longny au Perche dans le département de l'Orne. Elle s'écoule d'Ouest en Est, passe à Courville, Saint Georges, Fontenay puis Thivars où elle amorce une boucle prononcée vers le Nord.
L'Eure est dans cette orientation quand elle passe à Chartres puis une vingtaine de kilomètres plus loin à Maintenon. La rivière y est rejointe par un affluent l'Aunay qui arrose le petites villes de Gallardon et Auneau. L'Eure passe ensuite à Nogent le Roi puis à quelques kilomètres de Dreux. Elle rejoint alors Anet et son chateau puis pénètre dans le département qui porte son nom, l'Eure, avant de se jeter dans la Seine à Pont de l'Arche.
Au niveau de Thivars, l'Eure et le Loir, d'où le département d'Eure et Loir, ne sont séparés que d'une dizaine de kilomètres, pourtant la première fait partie du bassin de la Seine tandis que le second fait partie du bassin de la Loire.

L'Eure dans la Ville Basse






Livres sur Chartres

Chartres et sa région (8 juin 2003) de Dominique Desforges        Chartres

Chartres à la fin du Moyen-Age (1987) de Claudine Billot     Chartres (23 juin 1995) de Pascal Ory     Chartres (2000)

Chartres 2002 le petit futé de Dominique Auzias, Jean-Paul Labourdette

Les Villes Antiques de la France. 3-1, Lyonnaise 1 : Autun, Chartres, Nevers (1 janvier 1997) de Edmond Frezouls

Chartres et ses campagnes au Moyen Age : XI au XIII siècles (27 août 1997) de André Chédeville

Chartres, un phare pour la Beauce (2000) de Gérald Masse

Le Guide de Chartres (10 octobre 1996) de J. Villette        L'Age d'or de Chartres (23 juin 2000) de Querido

Monde médiéval et société chartraine. Colloque international pour le huitième centenaire de la cathédrale de Chartres (27 avril 2000)

La vie de la foret Normande à la fin du moyen age le Coutumier hector Chartres vol.2 basse Normandie (31 décembre 1995) de Beaurepaire Roquelet

Histoire de la Croisade (25 octobre 2001) de Foucher de Chartres, Jeanne Ménard

Carte ancienne : Chartres (21 septembre 2000) de Cartes de Cassini IGN


Plan de villes :   Chartres N° 10849 Bleu et Or      Chartres - IGN      Chartres - Blay Foldex

Cartes de randonnée :   Chartres - IGN        Cartes géologiques du BRGM :   Chartres

D'autres livres sur Chartres, le Pays Chartrain, le Dunois et le Perche






Chartres, églises et chapelles
(1985) de Lacour --    ISBN : 2905866004


Abbaye Saint Père de Chartres (Saint Pierre)

L'Eglise de l'Abbaye Saint Père de Chartres
L'Eglise de l'Abbaye Saint Père de Chartres
 
L'Eglise Saint Pierre est une église imposante puiqu'elle fait plus de 80 mètres de long et que la hauteur des voûtes du choeur est d'environ 23 mètres.
C'est l'église d'une Abbaye très ancienne qui a sans doute été fondée au début du VIème siècle par le roi Mérovingien Clovis et dédiée à Saint Pierre. Cette Abbaye Bénédictine est rapidement devenue trés puissante et riche (on l'appelait aussi Saint Père de Chartres). Clotilde, la femme de Clovis, donne une partie importante de la forêt du Perche à l'Abbaye. Plus tard la veuve de Clovis II, Bathilde et le fils de Dagobert I, lèguent à l'Abbaye des biens situés dans le Vexin.
 
Dans l'édifice actuel la Tour carrée remonte à la fin du Xème siècle, elle ressemble à une Tour de défense, ce qui était sans doute sa fonction à l'origine car l'Abbaye était alors en dehors des murs de la ville. L'église a subi un incendie en 1077 puis en 1134, elle a été reconstruite à partir de 1150 par l'abbé Hilduard, les bas cotés qui entourent le choeur et le déambulatoire sont de cette époque, il faut noter l'absence de transept. La nef et les autres bas-cotés ont été achevés en 1225. La reconstruction des parties hautes du choeur et du chevet datent de 1250 environ, le choeur est éclairé par des vitraux du XVIème siècle provenanant de l'église voisine de Saint Hilaire.
Chevet et nef de l'abbaye Saint Père de ChartresEglise Saint Pierre de Chartres et maison ancienne
Chevet et nef de l'abbaye Saint Père de Chartres                                                                 Eglise Saint Pierre de Chartres et maison ancienne
 
Les fenêtres sont garnies de vitraux remarquables des XIIIème, XIVème et XVème siècles, les vitraux des verrières sont du XVIème.
Vitraux de l'abbaye Saint Père de Chartres Vitraux de l'abbaye Saint Père de Chartres Vitraux de l'abbaye Saint Père de Chartres
Vitraux de l'Abbaye Saint Pierre de Chartres
 
La chapelle dans l'abside accueille des émaux réalisés de 1545 à 1547 pour Francois I par Léonard Limosin. Henri II en fit cadeau à Diane de Poitiers qui les installa dans son chateau d'Anet, ils y sont restés jusqu'à la Révolution Francaise.
 
Jadis des chapelles flanquaient l'église, Chapelles Saint Etienne, Saint Marc, Sain Benoît, elles ont été détruites au début du XIXème siècle.
Sur la place au Nord de l'église Saint Pierre se trouvait jadis l'église Saint Hilaire, elle a été démolie au moment de la Révolution Française.


L'Eglise Saint Aignan

Eglise Saint Aignan L'église Saint Aignan était la paroisse des comtes de Blois et de Chartres car leur château était à proximité. La première construction a été réalisée vers l'an 400 par Saint Aignan, alors évêque de Chartres, et elle a d'abord été dédiée à Saint Denis avant de prendre le nom de son fondateur.
 
Elle a brulé à plusieurs reprises et en particulier en septembre 1134, en juin 1262 et au début du XVIème siècle. L'église actuelle date de cette époque et a ainsi un style à la fois Gothique et Renaissance avac un Portail ogival, des vitraux du XVIème siècle et une belle Tour à pilastres. L'entrée a été réalisée en 1541.
Eglise Saint Aignan
 
Pendant la Révolution elle est transformée en Hopital Militaire puis en prison sous l'Empire et enfin en magasin à fourrage. Elle a été rendue au culte Catholique en 1822.


L'Eglise Saint André

Saint André   Saint André
Avant la Révolution Française                          L'église Saint André                               Maintenant                   
 
L'église Saint André se situe en contrebas de la Cathédrale, le long de l'Eure. Elle a une origine ancienne, un premier édifice de la fin du Xème siècle est détruit par un incendie en 1134, seuls le transept et les cryptes en réchappent. Elle a été érigée en Collègiale par l'évêque Yves de Chartres en 1108.
L'église est reconstruite pendant le XIIème siècle, elle est donc à la base de style Roman. Elle est agrandie au XIIIème siècle avec un pont qui franchit l'Eure. Au début du XVIème siècle Jehan de Beauce fait réaliser un choeur sur le pont, puis au début du XVIIème siècle un nouveau pont est réalisé au-dessus de la rue qui longe la rivière (cf gravure ci-dessus) sur lequel est placé une chapelle.
 
Avant la Révolution Française c'était la Paroisse la plus importante de Chartres avec ses deux milles communiants. L'église est endommagée au moment de la Révolution, en 1805, la chapelle s'écroule et par sécurité le choeur est démoli en 1827, elle devient un magasin à fourrage de l'Armée et brûle partiellement le 10 mars 1861. Utilisée comme dépôt pendant la Seconde Guerre Mondiale, elle en est sortie endommagée.
 
La gravure ci-dessus de l'église Saint André date de la fin du XVIIème siècle: on remarque une arche au dessus de l'Eure et une autre au dessus d'une route où passent des cavaliers.


Autres Eglises de Chartres

En plus de la Cathédrale et de l'Abbaye Saint Pierre et avec Saint Aignan et Saint André, Chartres avait autrefois onze églises paroissiales: Sainte Foy, Saint Martin le Viandier, Saint Maurice, Saint Hilaire, Saint Barthélémy, Saint Chéron, Saint Michel, Saint Saturnin, Saint Brice. Il y avait également plusieurs chapelles : Saint Julien, les Jacobins, les Carmélites, les Cordeliers, Saint Jean, les Visitandines, les Ursulines, ... Beaucoup de ces batiments ont disparu au moment dela Révolution Francaise.
Certaines de ces églises subsistent : Saint Aignan, Saint André, la Chapelle Saint Julien, ....

L'Eglise Sainte Foy
Elle existait déjà au temps de l'évêque Fulbert (1006-1028). L'évêque Yves de Chartres en fit don à l'Abbaye de Saint Jean en Vallée. En 1150 l'évêque Gozlin de Leves la transforme en Paroisse. Elle est agrandie et devient la paroisse principale de la ville. Elle a été remaniée à plusieurs reprises et en particulier au XVIème siècle. Vendue comme Bien National à la Révolution elle est transformée en salle de spectacle. Elle a été rachetée en 1857 par les Maristes.

Eglise Saint Martin au Val
Elle se situe à 1,5 km au Sud-Est du centre ville. Son origine remonte à l'époque Mérovingienne, il reste des éléments du XIème siècle.






Aux environs de Chartres



Chateau de Maintenon

Maintenon


Maintenon est à une vingtaine de kilomètres au Nord-Est de Chartres. La ville se situe au confluent de l'Eure et de la Voise et doit sa célèbrité à Madame de Maintenon, la seconde épouse du Roi de France Louis XIV.
Le chateau a été construit sur l'emplacement d'un ancien chateau-fort (il en subsiste une Tour). Il a été réalisé pour Jean Cottereau, Trésorier des Finances du Roi Louis XII. C'est une construction du XVIème siècle, de style Renaissance, avec des adjonctions au XVIIème. Il est doté d'un beau parc. Il passe ensuite à la famille d'Angennes, Seigneurs de Rambouillet, puis au Maréchal de Villeroy qui le vend à Louis XIV.
Maintenon possède un Aqueduc inachevé. Il a été édifié au XVIIème siècle et devait amener les eaux de l'Eure jusqu'au Chateau de Versailles.



Francoise d'Aubigné, qui deviendra la Marquise de Maintenon, est la petite fille d'Agrippa d'Aubigné, écrivain Protestant de l'entourage d'Henri de Bourbon pendant les Guerres de Religion. Pauvre, elle épouse à 18 ans le Poete Scarron qui l'introduit à la Cour du Roi. Veuve elle devient la Gouvernante des enfants de Louis XIV et de Mme de Montespan. Proche du Roi, elle suscite son admiration et Louis XIV lui offre le chateau de Maintenon en 1674. Elle devient sa seconde épouse en 1684.





Eglise d'Epernon

Epernon


Epernon est à 10 kilomètres à l'Est de Maintenon et 15 km à l'Ouest de Rambouillet, en fait Epernon fait partie plûtot de l'Ile de France mais sa place est aussi bien dans cette page.
La ville est au confluent de trois petites rivières: la Drouette, la Guesle et le Guéville.

Au XIVème siècle la Seigneurie d'Epernon passe aux Comtes de Vendome par le mariage de Jeanne de Ponthieu avec Jean VI de Vendome.
En 1581, le Roi de France Henri III rachète la Seigneurie à Henri de Bourbon duc de Vendome et roi de Navarre, puis il l'attribue avec le titre de Duc à Jean-Louis de Nogaret de la Vallette, un de ses favoris.

Ce Duc d'Epernon joua aussi un role important à l'époque d'Henri IV.

Outre son Donjon médiéval, la ville possède des Maisons Anciennes et une église des XV et XVIèmes siècles (cf photo ci-contre).





Eglise d'Illiers-Combray

Illiers-Combray

Le village d'Illiers-Combray n'attirerait pas l'attention s'il n'était pas le lieu natal du grand écrivain Français Marcel Proust, il l'évoque au travers d'ouvrages faisant partie de la série A la recherche du temps perdu. On peut toujours visiter la Maison de Tante Léonie, elle permet de retrouver l'enfance de Marcel Proust grâce à portraits, des documents et des objets de famille.

Extrait du livre Du côté de chez Swann de Marcel Proust:
Et tout d'un coup le souvenir m'est apparu. Ce goût, c'était celui du petit morceau de madeleine que le dimanche matin à Combray (parce que ce jour-là je ne sortais pas avant l'heure de la messe), quand j'allais lui dire bonjour dans sa chambre, ma tante Léonie m'offrait aprés l'avoir trempée dans son infusion de thé ou de tilleul. etc


Au Moyen-Age, Illiers était le siège d'une Seigneurie qui est passée à la famille Daillon du Lude à la fin du XVème siècle.

Le village d'Illiers possède une imposante église (cf photo ci-contre) dédiée à Saint Jacques. La nef rectangulaire est vaste: 45 mètres sur 14, elle est de la fin du XVème siècle (entre 1453 et 1497). La Tour-clocher est inachevée, elle date du XVIème siècle.


Eglise Saint Jacques d'Illiers

 


Bonneval

Bonneval se situe une dizaine de kilomètres au Nord de Chateaudun, en direction de Chartres.

La ville s'est développé autour de l'Abbaye Bénédictine Saint Florentin fondée en 857. Elle est incendiée par les Normands en 911. L'église de cette Abbaye a été en bonne partie détruite en 1793, il en reste la porte d'entrée (cf photo ci-contre).
Reprise par la Congrégation de Saint Maur en 1660 ceux ci ont rebati des batiments pour les moines et un cloitre.

Autre point d'interet de Bonneval, l'eglise Notre Dame qui date de la fin du XIIème siècle. Le clocher quant à lui date du début du XVIème siècle.
 
Jadis la ville était entourée d'une enceinte fortifiée, il en subsiste quelque tours et deux Portes: celle de Boisville qui est du XIIIème siècle et celle de Saint Roch qui est du XVème.
 


Chateaudun

Chateaudun est une ville très ancienne et qui a un grand passé historique. Elle est à 130 km au sud ouest de Paris et à 40 km au sud de Chartres.
La ville est construite sur un promontoire dominant la vallée du Loir coté nord et le val Saint Aignan coté ouest et sud . Surplombant le Loir, le Chateau, à la fois médiéval et renaissance, est le principal monument de la ville. Pour autant il faut aller se promener dans les Vieux Quartiers et visiter les Eglises de la ville

En savoir plus sur Chateaudun

En savoir plus sur les Vicomtes de Chateaudun


 



     Avec Google


Découvrez l'Eure et Loir et son Histoire

Eure et Loir   Chartres    Cathédrale de Chartres    Comtes de Blois et de Chartres     L'Eure      Le Loir

Dreux      Anet      Nogent le Roi      Le Thymerais

Maintenon    Epernon     Gallardon     Auneau     Illiers-Combray     Courville

Chateaudun     Comtes et Vicomtes de Chateaudun   Bonneval     Alluyes     Arrou     Courtalain     Cloyes

Nogent le Rotrou    Brou   La Bazoche-Gouet     Comtes du Perche et du Perche-Gouët    Vallée du Loir







Livres sur le Pays Chartrain et le Perche

Chartres et sa région (8 juin 2003) de Dominique Desforges

Cartes touristiques :   Le Mans - Chartres - IGN      Le Mans, Chartres

Dunois: Le bâtard d'Orléans (1403-1468) (21 avril 1999) de Robert Garnier

Développement des villes moyennes: Chartres, Dreux, Evreux (12 avril 1995) de Michel Michel

Promenons-nous dans les forêts du Perche, N° 8 (31 décembre 1998) de Guide Office National des forêts

Authon du Perche (31 décembre 2003)        Chroniques du Perche (2000)

1944, la Libération du Perche (1997)        Mémoire du Perche (10 octobre 2001) de Bry

Carte de randonnée : Longny Au Perche (31 décembre 1993) de Cartes Séries Bleue IGN


D'autres livres sur Chartres, le Pays Chartrain, le Dunois et le Perche



Librairie Régionale

Vous pouvez acheter des livres sur   Chartres et le Pays Chartrain, le Blésois-Sologne, Paris, le Val de Loire, Tours et la Touraine, l' Anjou, le Maine, l' Orléanais-Berry, le Poitou, et les Charentes ainsi que des ouvrages plus spécialisés sur l'Histoire de France et les Chateaux de la Loire, le Moyen-Age, les Chateaux-Forts, les Cathédrales, les Abbayes et l'Art Gothique.

La Librairie de FranceBalade vous permet d'acheter des Livres sur la Rome Antique, la Provence et la Cote d'Azur, les Régions du Sud-Est, les Régions du Nord-Ouest, les Régions de l'Est et du Nord et les Régions du Sud-Ouest de la France.
Vous pouvez aussi acquérir des Cartes Routières et des Guides Touristiques. Pour vous distraire voici les Abums Tintin et les Albums Astérix.






Plan de Paris

Visitez Paris

Accueil Paris    Plan de Paris: liste des sites à visiter   

Champs Elysées - Concorde    Tour Eiffel et 7° arrondisst    Le Louvre

Ile de la Cité   Notre Dame de Paris    St Germain des Prés    Quartier Latin

Opéra & Grands Boulevards  Halles, Chatelet, Hotel de Ville    Marais   Bastille & Bercy

Montmartre    Chateau de Versailles   


      Hotel à Paris             Librairie sur Paris et l'Ile de France      



Découvrir :
La France   L'Art Roman   Les Cathédrales   Les Abbayes   Le Mont Saint Michel   Paris   Le Val de Loire   Les Châteaux de la Loire
 
La Touraine     Le Poitou     Le Poitou Roman     Le Limousin      La Haute-Vienne    La Creuse    La Corrèze    Le Limousin Roman
 
L'Aquitaine    La Gironde    La Dordogne    La Vallée de la Dordogne   
 
Les Pyrénées-Atlantiques    Le Béarn          Le Pays Basque    Bayonne    Biarritz    Saint Jean de Luz
 
Espagne          Andalousie          Tolède          Galice      St Jacques de Compostelle  
 
Pays Basque  Saint Sébastien   La Navarre  Pampelune  Estella  Chemin de St Jacques  Centre-Est  Tudela
 
Castille et Leon    Leon    Burgos    Zamora    Palencia    Valladolid    Salamanque    Avila    Ségovie    Soria        Tolède
 
La Côte d'Azur   Côte d'Azur & Riviera Italienne   Menton  Monaco  Nice  Vence & Cagnes  Antibes-Juan les Pins
 
Grasse   Cannes   La Corniche de l'Estérel    Saint Tropez            La Provence Antique      Vaison la Romaine
 
L'Italie   Les Alpes Italiennes   Venise   Grand Canal de Venise   Rome   Florence   La Toscane  
 
Gènes et la Ligurie     La Riviera du Levant     La Riviera du Ponant     Les Cinque Terre     La Spezia et le Golfe des Poètes
 
Les Alpes     Les Alpes Valaisannes     Zermatt     Chamonix-Mont-Blanc           La Grèce
 
Les Etats-Unis     New-York     La Floride               L'Asie du Sud-Est    



Hotel en France     Hotel dans les Alpes     Hotel en Italie     Hotel en Espagne     Hotel en Allemagne     Hotel aux Etats-Unis    Autres Pays
Choisissez votre Hôtel dans une des principales villes touristiques d'Italie et d'Europe :
Rome  Gênes   Rapallo   Dolomites   Milan   Venise   Toscane   Florence   Sienne   Bologne   Naples   Sicile
Paris   Nice   Londres   Edimbourg   Barcelone   Madrid   Malaga   Amsterdam   Bruxelles   Berlin   Munich   Prague