Votre Hotel : France   Paris IdF   Provence-Cote d'Azur   Val de Loire Atlantique
Aquitaine   Pyrénées-Languedoc   Bretagne   Normandie   Les Alpes
Charente-Maritime  La Rochelle  Ile de Ré   Châtelaillon   Surgères   St Jean d'Angély  
Rochefort   Ile d'Oléron   Royan   Saintes   Pons   Charente   Angoulême   Cognac     
 
Poitiers   Niort   Parthenay   La Roche s/Yon   Les Sables d'Olonne   Bordeaux   Arcachon

Les Eglises Romanes de la Saintonge

Votre Hôtel :  Charente-Maritime   La Rochelle   Ile de Ré    Rochefort   Ile d'Oléron    Saintes   Royan  
 
Vous etes ICI : Accueil > France > Charentes > Eglises Romanes de la Saintonge 
 
La Saintonge est une ancienne Province Française dont la capitale est Saintes. La région prise en compte ici correspond en fait au département de la Charente-Maritime, c'est à dire avec l'Aunis et l'ancienne Vicomté d'Aulnay (qui faisait jadis partie du Poitou) mais sans la région de Cognac, maintenant située dans le département de la Charente.
 
La Saintonge est une des régions où l'Art Roman (XIème et XIIème siècles) s'est le mieux épanoui, cela traduit sans doute sa prospérité économique à cette époque.
 
Les plus modestes villages de cette région conservent des églises remarquables de style Roman, on en dénombre plusieurs centaines ce qui n'a pas d'équivalent en France et même au-delà.
 
Eglise Sainte Radegonde de Talmont sur Gironde Parfois en s'appuyant sur d'anciens bâtiments Gallo-Romains, les architectes et artistes médiévaux sont parvenus à concevoir et réaliser des édifices exceptionnels. Ainsi l'église d'Aulnay et celle de Talmont sur Gironde sont classées au Patrimoine Mondial de l'Unesco.
 
Eglise Sainte Radegonde de Talmont sur Gironde
 
Le plus grands édifices se trouvent à Saintes. La plupart des autres, ceux des villages présentent un plan simple: une façade souvent tripartite qui débouche sur une nef unique suivie d'une travée surmontée par le clocher. Ensuite se trouve le choeur et une abside voûtée en cul-de-four.
 
Le portail de la façade est sans tympan mais possède bien souvent un décor sculpté significatif et varié, un cas spectaculaire est Fenioux.
 
Les chevets sont souvent en hémicycle avec des fenêtres étroites, quelques-uns sont originaux comme ceux de Rioux et Rétaud, là encore le décor sculpté est présent.
 
Ces édifices sont dûs aux évêques et nombreuses Abbayes du Poitou, de la Saintonge et des régions alentour qui développaient leur réseau de Prieurés.
 
Ils sont aussi parfois dûs à l'initiative de seigneurs féodaux qui, à cette époque, affirment leur pouvoir sur la société. A commencer par le premier d'entre eux, le comte de Poitiers (devenu aussi duc d'Aquitaine) ou ses principaux vassaux: les Vicomtes et Sires.
 
Autre facteur important, les chemins du pélerinage vers Saint Jacques de Compostelle, en effet les ressources données par les nombreux pélérins contribuent à l'édification des plus belles églises Romanes. En pratique, souvent, tous ces facteurs jouent simultanément.
 

 
L'Art Roman           Saintes           La Rochelle et l'Aunis           La Charente-Maritime
 


     Avec Google



Quelques églises Romanes de la Saintonge

L'Aunis :       Esnandes       Surgères       Vandré      
 
Nord-Est :       Aulnay       Saint Mandé sur Brédoire       Cherbonnières       Matha       Varaize      
 
Nord de Saintes :       Les Nouillers       Bignay       Fenioux       Annepont       Le Douhet
 
Saintes :       Saint Eutrope       Abbaye aux Dames      
 
Sud-Ouest de Saintes :       Chermignac       Preguillac       Berneuil       Colombiers       Retaud       Thézac       Meursac       Rioux      
 
Montpellier de Médillan       Thaims       Tesson       Gémozac       Givrezac       Champagnolles       Bois      
 
Rives de la Gironde :       Corme-Ecluse       Grézac       Cozes       Arces       Talmont       Saint Fort
 
Sud-Est de la Saintonge :       Saint Léger en Pons       Pons       Avy       Biron       Chadenac       Marignac       Mosnac       Clion       Plassac
 
Saint Dizant du Bois       Mirambeau-Petit Niort       Jonzac       Montguyon      
 

 
Découvrez le Poitou Roman      
 


En savoir plus sur:     L'Art Roman       Les Cathédrales       Les Abbayes       L'Architecture religieuse Médiévale
 

Vocabulaire de l'Architecture Religieuse du Moyen-Age

La description des églises et édifices de l'architecture religieuse nécessite la connaissance d'un vocabulaire spécialisé dont les expressions ne sont pas intuitives. Pour vous aider vous pouvez vous appuyer sur cette page:
 
Vocabulaire de l'Architecture Religieuse du Moyen-Age
 

Achetez des livres sur : le Moyen-Age     les Cathédrales de France     les Abbayes de France     les Chateaux Forts
 



 
Poitou Roman de Laurence Brugger - Zodiaque -   ISBN: 2736903137
 
Cette nouvelle (et troisième) version de Poitou roman renoue avec la première, qui recouvrait l'ensemble des monuments de l'ancien diocèse de Poitiers, sans distinguer le Haut du Bas Poitou.
 
Une sélection plus étroite des églises bénéficiant de notices particulières a donc été nécessaire, même si, concurremment, des monuments délaissés ont regagné le devant de la scène artistique. Grâce à un découpage et un regroupement des édifices en itinéraires, l'ensemble du livre permet un survol exhaustif de l'expression romane en Poitou.
 
Passionnée d'iconographie médiévale, Laurence Brugger a initié ses études à l'Université de Genève, auprès du Professeur Yves Christe, avant d'élargir son champ de recherches d'abord à l'Italie, puis à la France, où elle a officié en qualité de directeur d'études invité à l'Ecole Pratique des Hautes Etudes.
 
Comme Professeur de recherches auprès de l'Université de Fribourg, elle a poursuivi des recherches sur l'Espagne romane, et se consacre aujourd'hui l'élaboration d'un vaste corpus iconographique des voussures romanes et gothiques.
 





 
Chemins de l'Art Roman en Poitou-Charentes de Frédérique Barbut -   ISBN: 2737351049

 
La région Poitou-Charentes est une des régions les plus riches de France en patrimoine roman.
 
Elle offre à découvrir plus de sept cent cinquante églises et une centaine de donjons sur ses territoires chargés d'histoire, auxquels s'ajoutent les collections d'art et d'archéologie de ses musées.
 
Avec Saint-Savin-sur-Gartempe et une vingtaine d'autres églises, elle possède un ensemble de peintures murales de l'époque romane unique en France, en quantité et en qualité.
 
Parcourant ces chemins de l'art roman en Poitou-Charentes, les auteurs ont choisi un bouquet de sites pour offrir au lecteur comme au visiteur un aperçu de ces merveilles.
 



Hotels des Charentes
 
Réservez votre Hotel :   Charente-Maritime   La Rochelle   Ile de Ré    Châtelaillon    Surgères    St Jean d'Angély    Rochefort   
 
Ile d'Oléron    Royan    Saintes    Pons    Charente    Angoulême    Cognac         
 
 




L'Aunis
 
Surgères       Vandré      

 



Surgères

Surgères est une ville qui se situe à une quarantaine de kilomètres à l'Est de La Rochelle et à une trentaine de kilomètres au Nord-Ouest de Saint Jean d'Angély.
 
L'église Notre-Dame de Surgères est due à l'initiative de Hugues Maingot, seigneur de Surgères, et de sa femme Pétronille de Dampierre sur Boutonne en 1097. Elle a été construite au XIIème siècle par les Abbés de la Trinité de Vendôme. Elle est située à l'intérieur des anciennes fortifications médiévales du château de la ville.
 
Eglise Notre-Dame de Surgères   Façade de l'église Notre-Dame de Surgères
Transept, clocher et nef vus du côté Nord                                 Eglise Notre-Dame de Surgères                                     Façade
 
Sculptures des chapiteaux des colonnes-contreforts de la façade de l'église Notre-Dame de Surgères
 
La façade est remarquable (cf photo ci-dessus à droite et ci-dessous), elle fait 23 mètres à la base et elle est encadrée par deux faisceaux de colonnes qui servent de contreforts, les chapiteaux sculptés sont intéressants (cf photo cicontre).
 
Sculptures des chapiteaux des colonnes-contreforts de la façade Ouest
 
Cette façade comporte de nombreuses autres sculptures intéressantes, les voussures ont des motifs sculptés variés: dents de scie, pointes de diamants, besants,..., et certains cordons portent de petits personnages.
 
Le niveau bas est relativement symétrique ce qui n'est pas le cas du niveau supérieur. Au niveau bas, le portail central et une arcature sont ouverts, les autres arcatures sont aveugles. La corniche est supportée par des modillons sculptés (cf photo ci-dessous).
 
A l'étage, côté Nord, une grande baie en plein cintre correspond aux deux arcades inférieures les autres sont désynchronisées entre les deux niveaux.
 
La fenêtre centrale est une reprise du XIXème siècle (à la place d'une baie Gothique du XVème), elle est entourée par deux sculptures de cavaliers censés figurer les deux fondateurs de l'église: Hugues Maingot et Geoffroy, abbé de la Trinité de Vendôme.
 
Partie Nord de la corniche du niveau bas de la façade de l'église Notre-Dame de Surgères
Partie Nord de la corniche du niveau bas de la façade de l'église Notre-Dame de Surgères
 
Façade de l'église Notre-Dame de Surgères
Façade de l'église Notre-Dame de Surgères
 
Le clocher et la nef ont été sérieusement endommagés pendant la Guerre de Cent Ans. Le clocher a été rehaussé à la fin du XIXème siècle.
 
Clocher de l'église Notre-Dame de Surgères     Nef de l'église Notre-Dame de Surgères
Clocher                             Eglise Notre-Dame de Surgères                                 Nef
 
A l'intérieur, la triple nef (cf photo ci-dessus à droite) avait six travées Romanes à l'origine, les fenêtres à colonnettes des murs latéraux en gardent le témoignage. Elles ont été réduites à quatre aux XVème et XVIème siècles.
 
Elles sont recouvertes par une charpente portée par des arcades reposant sur de puissants piliers, la nef centrale s'élève à 18 mètres dans l'axe.
 
Dans la nef et le choeur de nombreux chapiteaux comportent de belles sculptures (cf photo ci-dessous à gauche).
 
 
Sculpture de la nef                             Eglise Notre-Dame de Surgères                                 Clocher, transept et chevet
 
La croisée du transept est recouverte par une coupole sur trompe qui est elle-même surmontée par le clocher, les bras du transept ont été modifiés au XVème siècle, les absidioles Romanes ont été remplacées par des chapelles rectangulaires de style Gothique (cf photo ci-dessus à droite). Néanmoins ces bras restent voûtés en berceau.
 
Le clocher a une base carrée surmontée par un étage octogonal avec 16 colonnes qui encadrent des doubles baies très étroites, les ouvertures de celles-ci sont elles-mêmes encadrées par des doubles-colonnes (cf photo ci-dessus et au-dessus à gauche).
 
L'abside en hémicycle a été établie sur une crypte qui conserve des peintures murales du XVIème siècle.
 
Le choeur et l'abside possèdent de belles sculptures en particulier sur les chapiteaux en haut des colonnes. A l'extérieur les modillons de la corniche présentent aussi de remarquables sculptures avec des sujets variés (cf photo ci-dessous), même les métopes sont parfois décorées.
 

Sculptures du chevet de l'église Notre-Dame de Surgères
 



Vandré

Vandré est un village qui se situe à six kilomètres au Sud de Surgères et à une dizaine de kilomètres au Nord de Tonnay-Boutonne. L'église Saint Vivien est de la fin du XIIème siècle, elle a été remaniée dans les siècles postérieurs et comporte des éléments de style Gothique.
 
Chevet (avec salle de gardes) et clocher de l'église Saint Vivien de Vandré     Choeur et abside de l'église Saint Vivien de Vandré
Chevet (avec salle de gardes au-dessus) et clocher                                    Eglise Saint Vivien de Vandré                                     Choeur et abside
 
La façade est encadrée par deux contreforts d'angles, elle est tripartite et comporte deux étages et un pignon triangulaire.
 
En bas le portail est encadré par des contreforts-colonnes et deux baies aveugles. Ce portail est surmonté de trois voussures en profondeur en arc légèrement brisé qui reposent sur reposent sur autant de colonnes avec des chapiteaux (cf photo ci-dessous). La derniere voussure est décorée de lobes festonnés. Au-dessus la corniche est supportée par des modillons sculptés représentant des têtes humaines.
 
Façade de l'église Saint Vivien de Vandré
Partie de la façade de l'église Saint Vivien de Vandré
 
A l'étage de la façade une haute baie en arc brisé aveugle contient un oculus qui permet d'éclairer la nef. Elle est surmontée par une corniche avec des modillons sculptés représentant des têtes d'animaux (la plupart sont dégradés).
 
A l'intérieur la nef a deux travées avec des voûtes de style Plantagenêt avec des nervures, par contre le choeur et l'abside conservent des voûtes en berceau légèrement brisé (cf photo au-dessus à droite). L'abside est à pans coupés et une baie de style Gothique dans l'axe est un rajoût postérieur.
 
La travée qui suit la nef a aussi une voûte Plantagenêt avec huit nervures. Au-dessus s'élève le clocher carré (cf photo au-dessus à gauche), il comporte deux étages, le premier comporte trois baies en arcs brisés et aveugles sur chaque côté, le second trois arcs brisés et ouverts sur chaque face.
 
Le chevet est à sept pans délimité par des contreforts colonnes, le pan axial est percé par une fenêtre de style Gothique.
L'aspect le plus original de l'église Saint Vivien est la salle de gardes qui surmonte le chevet (cf photo au-dessus à gauche), on y voit des fenêtres de guet et des trous à mousquets et couleuvrines. Elle a servi opérationnellement pendant la Guerre de Cent Ans puis pendant les Guerres de Religion.
 


 
 
Visitez :   Saintes    La Rochelle et l'Aunis    La Charente-Maritime    La Saintonge Romane
 
Le Poitou  La Vienne -86-  Poitiers  Eglises de Poitiers  Loudun   Les Deux-Sèvres  Thouars  Parthenay
 
Chatellerault   Saint Savin   Angles sur l'Anglin   Chauvigny   La Vallée de la Vienne   Chinon   Richelieu  
 

 
Visitez le Limousin      La Haute-Vienne (87)      La Creuse (23)      La Corrèze (19)      Le Limousin Roman
 
Visitez l'Aquitaine      La Dordogne      La Vallée de la Dordogne      L'Abbaye de Moissac      Le Pays Basque
 




Le Nord-Est de la Saintonge
 
Aulnay en Saintonge       Saint Mandé sur Brédoire       Cherbonnières       Matha       Varaize      

 


Aulnay en Saintonge

A l'origine Aulnay était en Poitou c'est pourquoi cette église est souvent répertoriée dans cette Province. C'est la Révolution Française qui a rattaché Aulnay au département de la Charente-Maritime et donc de fait à la Saintonge.
 
L'église Saint Pierre d'Aulnay se situe, côté Ouest, à l'extérieur de la ville d'Aulnay, sur la route où passaient les pélerins du Moyen-Age qui se rendaient à Saint Jacques de Compostelle.
 
Elle est classée au Patrimoine Mondial de L'UNESCO depuis 1998. Cette église nous est parvenue en ayent subi peu de modifications significatives depuis sa construction.
 
Eglise d'Aulnay Eglise Saint Pierre d'Aulnay, façade et cimetiere avec la croix
Transept et chevet                       Eglise Saint Pierre d'Aulnay                                     Façade et cimetiere avec la croix Hosannière            
 
L'église Saint Pierre est entourée par un cimetière où l'on remarque une belle croix Hosannière du XIVème siècle (cf photo ci-dessus). Elle est au bord d'une route utilisée par les pélerins pour se rendre à Saint Jacques de Compostelle.
 
Elle a été construite autour du milieu du XIIème siècle, elle dépend d'abord de l'Abbaye Saint Cyprien de Poitiers puis du Chapitre de la Cathédrale Saint Pierre de Poitiers.
 
L'extérieur de l'église
L'église est dans son ensemble bien équilibrée et harmonieuse quelque soit l'angle sous lequel on la regarde. La photo ci-dessus à gauche a été prise au Sud-Est.
 
Chevet de l'église Saint Pierre d'Aulnay
 
Le chevet comporte trois parties épaulées par des contreforts-colonnes (cf photo ci-contre). Les trois fenêtres sont en plein cintre avec une double voussure qui retombent sur des chapiteaux sculptés. Un cordon inférieur souligne les fenêtres.
 
La fenêtre axiale porte latéralement des sculptures représentant des personnages grimpant dans des entrelacs.
 
La corniche est soutenue par des modillons sculptés avec des têtes de personnages et des animaux.
 
Un faiceau de colonnes et un pignon surélevé marquent la transition entre le chevet et le choeur.
 
                                                                                      Chevet de l'église Saint Pierre d'Aulnay
 
Le choeur ne possède qu'une travée éclairée par une fenêtre en plein cintre de chaque côté.
 
Le transept est relativement saillant avec une absidiole côté Est sur chaque bras. Le bras Sud présente une belle façade richement sculptée (cf ci-dessous).
 
La nef (cf photo du flanc Sud ci-dessous) comporte cinq travées délimitées par des colonnes. Chaque travée est percée d'une fenêtre en plein cintre au Nord et au Sud qui assure l'éclairage intérieur de l'église.
 
Vue du flanc Sud de l'église d'Aulnay
Vue du flanc Sud de l'église d'Aulnay

 
Clocher de l'église Saint Pierre d'Aulnay
 
Le clocher
Le clocher est carré avec trois étages au-dessus de la base (cf photo ci-contre), il a été surélevé au XVème siècle et la toiture refaite au XVIIIème siècle. Sur le côté Sud la tourelle octogonale de quatre étages avec une flèche conique (cf photo ci-dessus) est une construction postérieure.
 
Le premier étage possède sur chaque face trois baies aveugles en arc légèrement brisé, il n'y a aucune décoration.
 
Le deuxième étage comporte sur chaque face trois doubles baies étroites en arc légèrement brisé séparées par une colonne, la décoration des arcs est faite de motifs géométriques simples, les chapiteaux ne portent que des sculptures simples.
Aux angles se trouvent six colonnes accolées dont les chapiteaux sont peu sculptés.
La corniche est supportée par des modillons simples ou parfois peu sculptés.
 
Le troisème étage présente sur chaque face trois baies, une ouverte au centre et deux aveugles, avec des arcs légèrement brisés. Aux angles se trouvent trois colonnes. Tout cet ensemble n'est quasiment pas décoré.
 
Au-dessus la flèche est un cone à huit pans.
 
Clocher de l'église Saint Pierre d'Aulnay
 
 
Les façades
La facade (côté Ouest) a été consolidée au XVème siècle, le portail central et les portails latéraux (les arcatures sont aveugles) comportent des sculptures trés travaillées (cf photo ci-dessous). Plus généralement les chapiteaux sont tous d'une grande qualité et les sujets représentés sont variés.
 
Portails de la façade de l'église d'Aulnay avec des sculptures remarquables
Portails de la façade de l'église d'Aulnay avec des sculptures remarquables
 
Portail du transept Sud de l'église d'Aulnay
 
Sur la photo ci-dessus, les sculptures du tympan de l'arcade de gauche représentent le crucifiement de Saint Pierre (tête en bas) et celui de l'arcade de droite comporte un Christ en majesté entouré des apôtres Pierre et Paul.
 
Sur les voussures, les thèmes principaux sont les travaux des champs, les signes du zodiaque, des Vierges sages tranquilles et des Vierges folles désappointées, les Vertus triomphant des Vices, des feuillages, etc.
 
Les chapiteaux montrent des gueules dévorantes, la Luxure luttant contre les serpents, etc.
 
Portail du transept Sud de l'église d'Aulnay
 
La face Sud du transept
Elle comporte un portail remarquable qui possède, lui aussi, de nombreuses et remarquables sculptures, une par claveau (cf photo ci-contre). Les thèmes en sont des animaux, des élus du Christ, des vieillards de l'Apocalypse, les apôtres et prophètes, etc.
 
Intérieur de l'église
A l'intérieur l'église apparait assez étroite, elle comporte une abside, un choeur d'une seule travée, un transept avec deux absidioles et une nef de cinq travées avec collatéraux (cf photo ci-dessous à gauche).
 
Intérieur de l'église Saint Pierre d'Aulnay Eglise Saint Pierre d'Aulnay, façade et cimetiere avec la croix
Intérieur de la nef et collatéraux                     Eglise Saint Pierre d'Aulnay                                     Chapiteaux sculptés dans la nef
 
Transept: croisée et coupole, bras de l'église Saint Pierre d'Aulnay
 
L'abside est en hémicycle et voûtée en cul-de-four avec trois fenêtres en plein cintre.
 
Le choeur correspond à une travée simple, il est voûté en berceau brisé.
 
Le transept comporte deux bras assez longs avec chacun une absidiole côté Est, ils sont sont voûtés en berceau légèrement brisé. Les absidioles sont voûtées en cul-de-four.
 
Le carré du transept (cf photo ci-contre) est surmonté par une coupole sur pendentifs avec huit nervures toriques rayonnant à partir d'un oculus établi au sommet. Des sculptures représentant les symboles des Evangélistes sont situées sous les pendentifs.
Les supports des arcades sont des piles de quatre demi-colonnes principales avec deux colonnettes entre elles. Les chapiteaux sculptés sont remarquables: Caïn et Abel, Samson combattant un lion, Tentation d'Am et Eve, etc.
 
Le clocher s'élève au-dessus de cette coupole.
 
Transept: croisée et coupole, bras de l'église Saint Pierre d'Aulnay
 
La nef et les bas-côtés sont voûtés en berceau légèrement brisés.
 
Les piliers qui supportent les arcades de cette nef sont composés de groupes quadrilobés (quatre colonnes). Les arcs doubleaux retombent sur des demi-colonnes jumelles avec des chapiteaux sculptés (cf photo ci-dessus à droite), certains sont historiés: Samson et Dalila, Saint Georges et le dragon, etc..
 
On trouve aussi des sculptures représentant des animaux qui s'affontent et des êtres fantastiques, des chimères, des oiseaux, des ensembles de feuillages et des palmettes.
 
 


 
Livre et CD :       Eglise d'Aulnay                 Aulnay, voyage au coeur des pierres romanes  
 



Saint Mandé sur Brédoire

Eglise de Saint Mandé sur Brédoire Sculpture du portail de l'église de Saint Mandé sur Brédoire
Chevet et côté Sud                                         Eglise de Saint Mandé sur Brédoire                                     Sculptures du tympan du Portail Sud
 
Saint Mandé sur Brédoire est un village à trois kilomètres à l'Est d'Aulnay. Il possède une belle église Romane dédiée à Saint Brice et qui a été édifiée au XIIème siècle sur l'emplacement d'une église plus ancienne.
 
L'église comporte une nef unique (sans bas-côtés). Le portail Sud est en plein cintre, il est décoré de trois voussures comportant de nombreuses sculptures, une sur chaque claveau (cf photo ci-dessus à droite) .
 


Cherbonnières

Eglise Saint Saturnin de Cherbonnières     Eglise Saint Saturnin de Cherbonnières
Eglise Saint Saturnin de Cherbonnières
 
L'église du Prieuré de Saint Saturnin a été édifiée au XIIème siècle, le clocher a une forme octogonale. L'allure de l'édifice montre bien son caractère défensif. L'église a été significativement remaniée à plusieurs reprises, en particulier le clocher qui à l'origine avait une forme carrée.
Jadis une importante chapelle seigneuriale lui était accolée, elle a été détruite au moment de la Révolution Française.
 


Chevet de l'église Saint Pierre de Marestay à Matha
 

Matha

Matha est une petite ville à une vingtaine de kilomètres au Sud d'Aulnay. Elle possède deux églises intéressantes correspondant aux anciennes paroisses de la ville, l'église Saint Bartélémy de Sainte Hérie et l'église Saint Pierre de Marestay (photo ci-contre), une troisième est situé dans un village proche, à Thors.


Saint Pierre de Marestay

L'église Saint Pierre de Marestay remonte au VIIIème siècle, l'abside et le transept sont les parties les plus anciennes et de style Roman. Au XIème siècle, l'église relève de l'Abbaye de Saint Jean d'Angély.
La nef a été détruite au moment des Guerres de Religion, la nef actuelle et le clocher sont de construction plus récente.
 
Chevet et transept de l'église Saint Pierre de Marestay à Matha
 
L'église possède un ensemble de sculptures sur les voussures et les chapiteaux qui sont remarquables (cf photo ci dessous). Les sculptures du chevet sont de la fin du XIIème siècle.
 
Sculpture de l'église Saint Pierre de Marestay à Matha Sculpture de l'église Saint Pierre de Marestay à Matha
Sculptures de l'église Saint Pierre de Marestay à Matha

 

Eglise Saint Barthélémy de Saint Hérie

Façade de l'église Saint Hérie à Matha Sculpture de l'église Saint Pierre de Marestay à Matha
Eglise Saint Barthélémy à Saint Hérie (Matha)
 
L'église Saint Barthélémy est d'origine Carolingienne, à partir de la fin du XIème siècle elle dépend de l'Abbaye de Saint Jean d'Angély. La façade Romane est spectaculaire, au niveau bas deux baies aveugles encadrent le porche en plein cintre qui possède trois voussures, à l'étage la baie principale comporte cinq arcs, l'autre baie est aveugle (cf photo ci-dessus à gauche). Plusieurs fenêtres sont également de style Roman. Le chevet a été reconstruit au XVème siècle en style Gothique (cf photo à droite). En 1717, une partie de l'église s'est effondrée et a été restaurée au milieu du XVIIIème siècle.
 

Eglise Notre-Dame de Thors près de Matha

Eglise Romane de Thors près de Matha
Eglise Romane de Thors près de Matha
 
L'édifice conserve l'abside et le choeur de l'époque Romane. Le chevet est en hémicycle avec trois fenêtres en plein cintre. La nef est unique et le portail en plein cintre est décoré avec des motifs géométriques et des fleurs à huit pétales.
 



Varaize

Varaize est un village qui se situe à 8 kilomètres au Sud-Est de Saint Jean d'Angély et à une douzaine au Nord-Ouest de Matha.
 
Eglise Saint Germain de Varaize   Chevet de l'église Saint Germain de Varaize
Vue d'ensemble (côté Nord)                                         Eglise Saint Germain de Varaize                                     Chevet et transept
 
L'église faisait partie d'un Prieuré, elle a été construite dans la seconde partie du XIIème siècle. Son plan est en forme de croix latine. Elle a été fortifiée au XIIIème siècle puis à nouveau au XVème.
 
Modillon de la corniche du chevet de l'église Saint Germain de VaraizeModillon de la corniche du chevet de l'église Saint Germain de Varaize
 
Le chevet (cf photo ci-dessus à droite) est en hémicycle et soutenu par des contreforts-colonnes triples. Il est percé par cinq fenêtres à colonnettes en plein cintre. En haut la corniche contient des modillons sculptés (cf photos ci-contre).
 
                        Modillons sculptés de la corniche du chevet
Monstre dévorant un homme                         Monstre dévorant un chien

 
Les bras du transept ouvrent sur deux absidioles soutenues par des contreforts-colonnes simples, ils sont voûtés en berceau brisé.
La croisée du transept est surmontée par une coupole sur trompes et au-dessus par un puissant clocher carré sur deux étages, le niveau bas possède trois baies en plein cintre et aveugles sur chaque face. Le niveau supérieur est percé de deux baies étroites sur chaque côté, le toit est plat.
 
La nef comporte trois travées, elle est encadrée par des collatéraux. Le mur Nord n'a pas d'ouverture (cf photo ci-dessus à gauche), l'éclairage se fait par le mur Sud. Les piliers sont des faisceaux de huit colonnes qui supportent de grandes arcades. Les chapiteaux sont sculptés avec des thèmes variés: personnages et animaux, feuillages, etc.
 
La façade Ouest est dégradée et soutenue par un échafaudage externe. Elle est encadrée par deux puissants contreforts d'angle (cf photo ci-dessus à gauche). Elle est sur deux niveaux avec au dessus un fronton triangulaire.
 
En bas le portail Ouest est plein cintre avec trois voussures portées par des colonnes avec des chapiteaux sculptés de feuillages et d'entrelacs. A l'étage, la grande fenêtre centrale est aussi en plein cintre.
 
Portail de l'église Saint Germain de Varaize   Portail de l'église Saint Germain de Varaize
Chapiteaux et voussures                                         Portail de l'église Saint Germain de Varaize                                     Vue d'ensemble
 
L'élément le plus remarquable de l'église Saint Germain est son portail Sud. Elle très décorée et a bénéficié d'une belle restauration (cf photo ci-dessus à gauche), elle était peinte au moment de sa réalisation (fin du XIIème siècle).
 
Chapiteaux du portail de l'église Saint Germain de Varaize
 
Sous la première voussure un médaillon contient la Main Divine avec autour un ange et un abbé. Ensuite sur cette voussure des anges qui se prosternent devant l'agneau au centre.
 
Sur la seconde voussure les Vertus sont victorieuses des Vices, la troisième est composée de motifs décoratifs.
 
La quatrième voussure présente un Christ en majesté entouré par les apôtres et les vieillards de l'Apocalypse.
 
L'archivolte est décorée avec des anges dans différentes positions.
 
Chapiteaux du portail Sud de l'église Saint Germain de Varaize
 
Les chapiteaux du portail ont également une décoration sculptée riche vec des entrelacs, des personnages et des animaux (cf photo ci-contre).
 
 








Principes et éléments de l'architecture religieuse médiévale
  de  Michel Henry-Claude, Laurence Stefanon, Yannick Zaballos, Sylvie Fournier -- ISBN: 2910685403
 



 
Tympans et portails romans de Michel Pastoureau -   ISBN: 2021084930
 
L'art roman est à la mode : notre oil moderne est davantage séduit par l'imagerie des églises romanes que par celle des églises gothiques.
 
Mais cette préférence ne s'accompagne pas toujours du savoir qui permettrait d'en comprendre les significations. En s'intéressant aux tympans et aux portails les auteurs montrent comment le décor sculpté n'a rien d'ésotérique.
 
Il a un rôle d'enseignement, à la fois théologique et moral, et est également mis en relation avec les rituels liturgiques (prières, chants, lectures, processions) qui se déroulent aux portes des églises.
 
Michel Pastoureau est historien, spécialiste des couleurs, des images et des symboles. Médiéviste, il a publié aux Editions du Seuil de nombreux livres dont certains ont été traduits dans une trentaine de langues.
 
Parmi les plus récents: Une histoire symbolique du Moyen-Age occidental (2004); L'Art héraldique au Moyen-Age (2007); Bestiaires du Moyen-Age (2011), Vert.
 




L'Architecture Gothique   de Alain Erlande-Brandenburg - ISBN: 2877475786



Architecture Romane, architecture Gothique   Alain Erlande-Brandenburg   -- ISBN: 2877476820



Memento Gisserot d'Architecture Gothique-- ISBN: 2877477606



Memento Gisserot des Cathedrales Eglises et Abbayes-- ISBN: 2877477622



Découvrir une église: Guide du visiteur
de Olivier Mignon, Frédéric Siard, Jean-Pierre Mouton - ISBN: 2708239392
Qu'est-ce qu'une Cathédrale ? Une abbatiale ? Une basilique ? Comment distinguer les styles roman, gothique, baroque ? Où se trouve le baptistère ? Pourquoi y a-t-il deux clochers ? Qu'est-ce qu'un transept ? Un narthex ? Un déambulatoire ?
Les questions ne manquent pas quand on visite une église. Ce guide propose de découvrir cet édifice religieux grâce à 340 mots-clefs définis tout au long de l'ouvrage et répertoriés dans un index.
Douze chapitres expliquent les étapes de sa construction, son aménagement et l'usage qui est fait de son espace. Soixante dessins permettent de visualiser les plans, les techniques de construction, les façades, la forme des bâtiments, les détails, les vêtements liturgiques.






Le Nord de Saintes
 
Les Nouillers       Bignay       Fenioux       Annepont       Le Douhet

 



Les Nouillers

Les Nouillers est un village qui se situe à six kilomètres à l'Ouest de Bignay et à la même distance au Sud de Tonnay-Boutonne.
 
L'église Saint Pierre a été construite principalement au XIIème siècle, elle est peu décorée. A l'intérieur elle a une file de coupole ce qui est original en Saintonge et correspond plutôt aux édifices du Périgord ou du Quercy.
 
Elle ressemble à une forteresse avec ses murs plats et des contreforts rectangulaires peu saillants (cf photo ci-dessus à droite). Le clocher est une construction postérieure.
 
Façade de l'église des Nouillers         Côté Sud de l'église des Nouillers
Façade                                             Eglise Saint Pierre des Nouilliers                                     Côté Sud
 
La façade comporte trois étages et un pignon triangulaire (cf photo ci-dessus à gauche).
 
En bas le portail est encadré par des contreforts et deux baies aveugles. Ce portail est surmonté de quatre voussures en profondeur qui reposent sur reposent sur autant de colonnes avec des chapiteaux. Tout cet ensemble n'est pas sculpté. De meme la corniche est portée par des modillons non sculptés.
 
A l'étage le mur est nu sauf une fenêtre centrale, étroite, surmontée par trois voussures en plein cintre et une archivolte sculptée de motifs géométriques.
 
A l'intérieur la nef comporte trois travées irrégulières, chaque travée est couverte par une coupole sur pendentifs, il en existait une quatrième qui s'est effondrée en 1842, elle soutenait le clocher d'origine. L'abside n'existe plus.
 



Eglise de la Trinité (Saint Sauveur) de Bignay
 

Bignay

Bignay est à sept kilomètres au Sud-Ouest de Saint Jean d'Angély et à cinq kilomètres au Nord de Fenioux.
 
L'église a été construite sur les vestiges d'un silo Gallo-Romain à partir du XIIème siècle, elle faisait partie d'un Prieuré dédié à Saint Sauveur qui a disparu en 1439.
 
La construction a été restaurée et complétée aux XVème et XVIIème siècles. En avant de la façade la croix hosannière est très ancienne.
 
La façade a deux étages est de style Roman, les angles sont butés par des contreforts plats. Au-dessus le pignon est percé par une fenêtre étroite.
 
Au rez-de-chaussée le portail encadré par deux baies aveugles, l'une d'elles avec un arc polylobé (à droite sur la photo ci-contre) est issue d'une modification du XIIIème siècle.
 
Ce portail est encadré par deux colonnes qui s'élèvent jusqu'au deuxième étage. Il est surmonté par quatre voussures en plein cintre. Seuls les chapiteaux des colonnes qui supportent ces voussures sont sculptés.
 
La corniche haute est portée par des modillons sculptés représentant des personnages et des animaux (cf photo ci-dessous).
 
                                                                                                        Eglise de la Trinité (Saint Sauveur) de Bignay
 
La nef rectangulaire comporte quatre travées en style Gothique et voutées en croisées d'ogives. Le chevet est plat avec orné d'un fenestrage Gothique (qui est bouché).
 
Le clocher a été reconstruit au XVème siècle avec une flèche octogonale de 30 mètres de hauteur qui est décorée avec des écailles en pierre.
 

Sculptures des modillons de la corniche haute de la façade de l'église de Bignay
 



Fenioux

La village est connu pour son église Romane dédiée à Notre-Dame de l'Assomption et sa Lanterne des morts.
 
Portail de l'église de Fenioux   Eglise de Fenioux vue du Sud-Ouest
Portail                                               Eglise de Fenioux                                       Vue du Sud-Ouest
 
Chapiteaux du portail de l'église de Fenioux
Chapiteaux du portail de l'église de Fenioux
 
Lanterne des Morts à Fenioux
 
L'église Notre-Dame de l'Assomption a été construite au milieu du XIIème siècle sur les fondations d'un édifice plus ancien, sans doute de l'époque Carolingienne.
 
Le portail Ouest (cf photo ci-dessus à gauche) est du milieu du XIIème siècle avec cinq voussures en plein cintre. Au dessus les modillons sculptés représentent le Christ (au centre) entouré par six apotres.
Ce portail possède un riche décor sculpté avec sur le registre supérieur une présentation des mois de l'année chacun accompagné de leur signe du Zodiaque.
 
Les registres inférieurs présentent les vices et les vertus d'une part et les vierges sages et les vierges d'autre part.
 
Le portail Nord est également remarquable, il est décoré avec des sculptures de motifs végétaux.
 
Le clocher remonte au XIIème siècle, il a été restauré à la fin du XIXème siècle.
 
A l'intérieur de l'église des chapiteaux sculptés intéressants surmontent les colonnes de la nef et du choeur.

 
Lanterne des Morts à Fenioux
 
La Lanterne des morts se situe sur un site qui accueillait des rites paiens (Celtes). Elle est du XIIème siècle et rappelle l'existence d'un cimetière de la même époque, elle était située au milieu de ce cimetière.
 
Le premier niveau est une rotonde constituée par onze colonnes accolées. Le second niveau comporte treize colonnettes disposées de façon a faciliter la vue de la lumière produite par le fanal.
 
Un escalier intérieur permet d'acceder à la lanterne. Le fanal au sommet de cette lanterne était allumé quand il y avait un mort dans la proisse et également au moment des fêtes liturgiques.
 
 



Annepont

Annepont est un village qui se situe à une quinzaine de kilomètres au Nord de Saintes et à quatre kilomètres à l'Ouest de Le Douhet. L'église Saint André a été construite au XIIème siècle puis remaniée au XIIIème.
 
Eglise Saint André de Annepont     Eglise Saint André de Annepont
Chevet et Tour                                             Eglise Saint André de Annepont                                     Intérieur: nef et choeur
 
La façade Ouest est encadrée par deux puissants contreforts rectangulaires, elle est percée par un portail en plein cintre avec deux voussures surmontées par une torsade.
 
La nef est unique avec deux travées (cf photo ci-dessus à droite), elle a été reconstruite au XVème siècle et est voûtée avec des croisées d'ogives.
 
La travée suivante porte une coupole barlongue sur pendentifs, elle est surmontée par le clocher carré et massif. Le choeur est voûté en berceau brisé et l'abside par un cul-de-four.
 
Le chevet est en hémicycle, il est divisé en quatre partie par des contreforts colonnes (cf photo ci-dessus à gauche). Les fenêtres étroites sont entourées par des cordons de palmettes et la corniche est supportée par des modillons sculptés intéressants (cf photo ci-dessous).
 
Modillons sculptés du chevet de l'église Saint André de Annepont
Modillons sculptés du chevet de l'église Saint André de Annepont
 



Le Douhet

Le Douhet est un village qui se situe à une douzaine de kilomètres au Nord de Saintes. L'église Saint Martial a été construite principalement au XIIème siècle. Au XVème siècle les murs latéraux ont été renforcés avec de puissants contreforts et le clocher a été surmonté d'une flèche en style Gothique (cf photo ci-dessous à gauche).
 
Eglise Saint Martial de Le Douhet     Façade de l'église Saint Martial de Le Douhet
Côté Nord et clocher                                             Eglise Saint Martial de Le Douhet                                     Façade
 
 
L'intéret principal de l'église vient de son décor sculpté remarquable que ce soit sur la façade (cf photo ci-dessus à droite) ou sur les chapiteaux du choeur.
 
La façade a deux étages, au rez-de-chaussée le portail central est encadré par deux baies aveugles, celle côté Nord est tronquée suite à la mise en place d'un contrefort d'angle.
 
Le portail comporte quatre voussures disposées en profondeur, elles portent de belles sculptures avec des anges sur la première voussure et des frises sur deux autres, sur l'archivolte sont représentés les douze apôtres et les évangélistes (cf photo ci-contre).
 
Sculptures des apotres sur l'archivolte du portail de l'église Saint Martial
 
Les chapiteaux au-dessus des colonnes portent des frises et des sculptures représentant des hommes et femmes victimes du péché (cf photo ci-dessous à gauche).
 
Une corniche sépare les deux étages, elle est supportée par des modillons sculptés représentant une descente de croix et différentes têtes (femme, avec couronne, faisant la grimace).
 
L'étage comporte quatre arcatures (trois sont aveugles) avec des colonnettes. Une arcature aveugle côté Nord a disparu lors de la mise en place du contrefort.
 
Sculptures du portail de l'église Saint Martial de Le Douhet   Sculptures du portail de l'église Saint Martial de Le Douhet
Chapiteaux                         Sculptures du portail de l'église Saint Martial de Le Douhet                         Deux premières voussures
 
 
A l'intérieur de l'église la nef comporte quatre travées voûtées en berceau.
 
Les colonnes portent des chapiteaux sculptés en particuler ceux du choeur (cf photo ci-contre).
 
Le passage de la nef au choeur montre que l'édifice a reçu des modifications significatives.
 
L'abside est voûtée en cul-de-four.
 
Chapiteau sculpté du choeur de l'église Saint Martial
 

 
Des traces de fresques murales du XIVème siècle restent visibles près de l'autel.
 
Dans le choeur une fresque du XVème siècle représente le martyre de Saint Martial (cf photo ci-dessous).
 
Fresque du martyre de Saint Martial de l'église Saint Martial de Le Douhet
Fresque du martyre de Saint Martial de l'église Saint Martial de Le Douhet
 



 
 
En savoir plus sur:   L'Art Roman en France     Les Cathédrales     Les Abbayes     L'Architecture religieuse Médiévale
 
 
Cathédrale de Chartres       Cathédrale de Paris       Cathédrale d'Amiens       Cathédrale de Reims      
 
Cathédrale d'Orléans       Cathédrale du Mans       Cathédrale d'Angers       Cathédrale de Tours      
 
Cathédrale de Bourges       Cathédrale de Nevers       Cathédrale de Poitiers       Cathédrale d'Angoulême      
 
Cathédrale de Périgueux     Cathédrale du Puy en Velay     Cathédrale d'Albi     Cathédrale de Narbonne     Cathédrale de Bayonne

 
 
Abbaye du Mont St Michel     Abbaye St Germain des Prés à Paris     Abbaye Saint Père à Chartres    
 
Abbaye de Vézelay     Abbaye de Cluny     Abbaye de Paray le Monial     Abbaye de Charlieu    
 
Abbaye St Martin de Tours     Abbaye de Marmoutier     Abbaye St Julien de Tours     Abbaye de Cormery     Collégiale de Candes    
 
Abbaye de Fontevraud     Collégiale de Cunault     Abbaye de Vendôme     Abbaye Notre-Dame de la Couture - Le Mans
 
Eglises Romanes du Poitou     Eglise Notre-Dame la Grande     Abbaye de Saint-Savin    
 
Collégiale de Chauvigny     Abbaye de Saint-Jouin de Marnes     Basilique St Eutrope de Saintes     Abbaye aux Dames de Saintes    
 
Eglise Notre-Dame du Port à Clermont-Ferrand         Eglise Notre-Dame d'Orcival         Eglise Saint Austremoine d'Issoire
 
Abbaye de Saint Nectaire         Abbaye Saint Robert de La Chaise-Dieu         Basilique Notre-Dame des Miracles à Mauriac  
 
Abbaye de Solignac               Abbaye Saint Pierre de Beaulieu sur Dordogne
 
Abbaye Sainte Marie de Souillac       Abbaye Saint Pierre de Moissac       Abbaye de Lérins
 




Saintes
Saintes est la capitale de l'ancienne Province de Saintonge. Elle un passé historique prestigieux, elle remonte à Mediolanum Santonum une des principales villes de la Gaule Romaine. Elle possède un patrimoine médiéval important de monuments Romans et Gothiques.
 
En savoir plus sur Saintes
 

 
Saint Eutrope                         Abbaye aux Dames      
 


Eglise Saint Eutrope de Saintes

L'église Saint Eutrope est légèrement à l'extérieur du centre de la ville de Saintes, à proximité de l'amphithéâtre Gallo-Romain.
 
Saint Eutrope est un personnage légendaire qui aurait évangélisé les Santons au IIIème siècle après J-C, il serait mort en martyr pour sa religion. Ses reliques sont vénérées et donnent lieu à l'établissement d'un sanctuaire.
 
Grégoire de Tours signale son culte à la fin du VIème siècle, des moines s'occupent de son sanctuaire. La basilique bâtie au VIème siècle par l'évêque Saint Léonce est détruite d'abord par les Sarrazins en 731 et ensuite par les Normands au IXème siècle.
 
L'église Saint Eutrope était une étape sur le pélerinage vers Saint Jacques de Compostelle.
 
Elle était très grande avec une nef dotée de collatéraux, un grand transept avec absidiole sur chaque bras, un choeur entouré par un déambulatoire donnant sur des chapelles rayonnantes.
 
La façade d'origine était en avant de l'actuelle, elle précèdait la petite place devant l'église et elle était avec un pignon encadré par une tour sur chacun des côtés (cf photos ci-contre).
 
Reconstitution de l'ancienne façade et de la nef de l'église Saint Eutrope de Saintes,
 
 
En 1803, le Préfet de Charente-Maritime constate le mauvais état de la nef, plutôt que de la réparer il fait abattre la façade et toute la nef jusqu'au transept, seul le mur Sud de cette nef subsiste sur la petite place en avant de l'édifice.
 
L'édifice actuel est donc le reste mutilé de l'édifice médiéval, la façade correspond en fait à l'ancien transept. L'église basse, le choeur, le collatéral Nord du Chevet et des sculptures restent de style Roman.
 
 
Clocher du XVème et façade correspondant à l'ancien transept                                                Eglise Saint Eutrope de Saintes                                           Clocher
 
 
En 1081, Guy-Geoffroy, comte de Poitou et duc d'Aquitaine, confie ce sanctuaire à l'Abbaye de Cluny.
 
Celle-ci fait reconstruire l'église et y établit un Prieuré qui rapidement obtient de nombreuses possessions en Saintonge.
 
Le bourg de Saint-Eutrope se développe autour du Prieuré, un peu à l'écart de la ville. Ce Prieuré a fonctionné jusqu'en 1787, il ne restait alors que 2 moines.
 
L'église comporte deux parties: l'église basse (la Crypte) et l'église haute. Elle a été édifiés sur l'emplacement d'une chapelle du VIème siècle plusieurs fois détruite puis reconstruite.
 
L'église basse
La construction commence en 1080 par l'église basse (cf photo ci-contre) en s'appuyant sur les restes de l'édifice du IXème siècle.
 
La crypte comporte un choeur voûté en berceau avec des bas-côtés, elle est dotée d'un déambulatoire avec trois absidioles.
Le transept possède aussi une absidiole sur chaque bras.
Les chapiteaux en haut des piliers portent des sculptures de feuillages et de palmes.
 
Eglise basse de Saint Eutrope
 
 
L'église Haute
Dans l'église haute actuelle il ne reste que le choeur, l'ancien transept et le mur Sud de l'ancienne nef l'édifice Roman. Par contre l'absidiole du chevet dans l'axe principal est de style Gothique de même que la façade.
 
 
L'église haute a été commencée par le choeur, juste au-dessus de la crypte (église basse) et avec le même plan. En 1096 le pape Urbain II consacre les autels avec l'évêque de Saintes, Ramnulphe. Les voûtes en demi-berceau des collatéraux du choeur ont sans doute été réalisées autour de 1100.
 
Le carré du transept comporte de puissant piliers qui supportent une coupole sur trompes, le clocher originel qui surmontait cette coupole a été détruit au moment de la Guerre de Cent Ans.
 
Les chapiteaux sculptés en haut des colonnes de l'absidiole Sud sont remarquables avec des oiseaux, des animaux, des acrobates etc.
 
Mais surtout les chapiteaux sculptés et historiés de la croisée du transept sont d'une facture exceptionnelle: Daniel dans la fosse aux lions, la Pesée des âmes, etc.
 
                                        Choeur roman et abside Gothique de l'église Saint Eutrope
 
Le choeur comporte quatre travées voûtées en berceau brisé (cf photo ci-contre), ses collatéraux sont voûtés en demi-berceau ce qui leur permet d'épauler la voûte du vaisseau central.
 
Les piliers sont accompagnés de colonnes engagées surmontées de chapiteaux sculptés représentant des animaux.
 
La croisée du transept est de la même époque, elle était surmontée par un clocher détruit pendant la Guerre de Cent Ans.
 
La nef de l'église haute permettait d'accéder au choeur de l'église haute et aussi à la crypte par des escaliers.
 
Le clocher actuel (cf photos ci-dessus) a été construit à la fin du XVème siècle, la tour est carrée et soutenue par de puissants contreforts. Elle est de style Gothique flamboyant et sa flèche s'élève à 60 mètres de hauteur. L'église a à nouveau été endommagée au moment des Guerres de Religion.
 

Eglise Saint Eutrope de Saintes avec le collatéral Nord Roman
 

Visitez Saintes                     Votre Hôtel à Saintes   
 



L'Abbaye aux Dames de Saintes

L'Abbaye aux Dames de Saintes est une abbaye bénédictine qui a été fondée en 1047 à l'initiative du comte d'Anjou Geoffroy Martel et de sa femme Agnès de Bourgogne, en effet à cette date le comte d'Anjou contrôlait la Saintonge. Ce monastère était réservé aux femmes. Les dons postérieurs d'Aliénor d'Aquitaine ont permis de compléter l'église à la fin du XIIème siècle en style Roman.
 
Dès le début cette abbaye a été dotée de nombreux biens en Aunis, en Saintonge, en Anjou et dans le Poitou. Les abbesses étaient issues de familles illustres, le monastère à son apogée comptait plus de 100 religieuses.
 
Les murs latéraux de la nef sont du XIème siècle ainsi qu'une partie du transept. Endommagée par les Guerres de Religion, l'abbaye est restaurée au XVIIème par les abbesses Françoise I de Foix et Françoise II de Foix.
 
Au moment de la Révolution Française elle est transformée en caserne jusqu'en 1924, le chevet garde les traces des bâtiments militaires qui lui ont été adossés.
 
L'église a bénéficié d'un important programme de restauration au XXème siècle, d'abord dans les années 1930 puis dans les années 1970, 1980 pour les bâtiments conventuels.
 
Façade de l'Abbaye aux Dames de Saintes   Chevet de l'Abbaye aux Dames de Saintes
Façade                                                   Abbaye aux Dames de Saintes                                                   Chevet
 
La façade et le portail
La façade (cf photo ci-dessus à gauche) est à trois niveaux avec deux registres tripartites et le fronton qui a été reconstruit au XVIème siècle.
 
Le registre du bas a une ornementation riche, les voussures du portail et les arcatures latérales (cf photo ci-contre et ci-dessous) portent de nombreuses et belles sculptures (L'Agneau de l'Apocalypse et le Tétramorphe, le Massacre des Innocents, les Vieillards de l'Apocalypse jouant de la harpe ou de la viole (cf photo ci-dessous), etc). Les chapiteaux sont également sculptés avec des thèmes historiés (cf photo ci-dessous à droite).
 
Sculptures des Vieillards de l'Apocalypse sur une voussure du portail de la façade de l'Abbaye aux Dames de Saintes
Sculptures des Vieillards de l'Apocalypse sur une voussure du portail de la façade de l'Abbaye aux Dames de Saintes
 
Façade de l'Abbaye aux Dames de Saintes
 
Chapiteaux sculptés du portail de la façade de l'Abbaye aux Dames de Saintes
Chapiteaux sculptés du portail de la façade de l'Abbaye aux Dames de Saintes
 
 
Portail de l'Abbaye aux Dames de Saintes
 
Le second niveau a également cette organisation tripartite, il est plus simple que celui du bas, les voussures de la baie centrale et des deux arcades aveugles sont sculptés principalement avec des motifs décoratifs.
 
Sculptures d'une voussure du portail de la façade de l'Abbaye aux Dames de Saintes
Sculptures d'une voussure du portail de la façade de l'Abbaye aux Dames de Saintes
 
Intérieur de la nef de l'Abbaye aux Dames de Saintes  Choeur et abside de l'Abbaye aux Dames de Saintes
Nef et croisée du transept                                    Intérieur de de l'Abbaye aux Dames de Saintes                               Choeur et abside
 
L'abside est en hémicycle et voûtée en cul-de-four (cf photo ci-dessus à droite). Le choeur est allongé et de style Roman, il a une voûte en berceau brisé.
 
Le transept a été modifié comme le montre les croisées d'ogives des bras du transept. L'absidiole du bras Sud a disparu et celle du bras Nord est remplacée par une une chapelle Gothique du XVème siècle avec deux travées et comportant les armes de l'abbesse Anne de Rohan (1484-1513).
 
La croisée du transept s'appuie sur quatre gros piliers (cf photo ci-dessus à gauche), elle est surmontée d'une coupole sur trompes.
 
La nef (cf photo ci-dessous pour l'extérieur) comporte deux travées, elle comportait des bas-côtés à l'origine qui ont été supprimés postérieurement, les piliers sont du XIIème. Un incendie en 1648 a détruit les coupoles sur pendentifs de la nef, elles ont alors été remplacées par un plafond en bois.
 
La décoration intérieure se caractérise par des chapiteaux décorés par des sculptures de feuillages et de palmettes.
 
 
Vue du côté Sud de l'Abbaye aux Dames de Saintes avec à droite les bâtiments conventuels
Vue du côté Sud de l'Abbaye aux Dames de Saintes avec à droite les bâtiments conventuels
 
 
Le clocher (cf photos ci-contre) s'élève au-dessus de la croisée du transept avec à sa base une souche aveugle.
 
Le premier étage est carré avec trois arcades aveugles et en plein cintre sur chaque côté, en haut se trouve une corniche à modillons moulurés.
 
Il est surmonté d'une rotonde avec douze baies géminées en plein cintre séparées par des colonnes. La transition entre le carré et la forme circulaire est marquée par quatre pinacles aux angles du carré, ils sont surmontés d'un cône avec écailles de pierre.
 
Aux deux étages ce clocher est décoré avec plusieurs chapiteaux sculptés avec des sujets historiés: visite des Saintes Femmes au tombeau du Christ, etc.
 
La toiture est conique, légèrement renflée et la flèche est recouverte d'écailles de pierre.
 
Ce type de clocher est assez fréquent en Poitou et en Angoumois
 
Clocher de l'Abbaye aux Dames de Saintes
 
Les bâtiments conventuels (cf photo ci-dessus) se composent d'un corps de logis du XVIIème siècle avec deux étages surmontés par des combles, le portail est de cette époque.
 
L'ancien réfectoire est une salle voûtée d'arêtes et réalisée en 1664.
 
Accolées au bras Sud du transept, il subsiste trois travées de l'ancien cloitre du XIVème siècle dû à l'abbesse Agnès II de Rochechouart.
 



 
Visitez:
 
La Charente-Maritime          La Rochelle et l'Aunis          Royan et la Côte de Beauté           Saintes              La Saintonge Romane
 
L'Aquitaine             La Gironde             La Dordogne              Les Pyrénées-Atlantique            Le Pays Basque
 
 



Sud-Ouest de Saintes
 
Chermignac       Preguillac       Berneuil       Colombiers       Retaud       Thézac       Meursac       Rioux       Montpellier de Médillan      
 
Thaims       Tesson       Gémozac       Givrezac       Champagnolles       Bois      
 



Chermignac

Chermignac est un village qui se situe à six kilomètres au Sud de Saintes. L'église Saint Quentin a été construite à partir du milieu du XIIème siècle.
 
Eglise Saint Quentin de Chermignac Eglise Saint Quentin de Chermignac
Eglise Saint Quentin de Chermignac
 
La partie la plus remarquable de cette église est son portail Roman avec ses cordons sculptés (cf photo ci-dessous). Les plus intéressants sont ceux de la première et de la troisième voussure.
 
Ainsi on trouve sur cette dernière la représentation d'un forgeron, d'animaux fantastiques, de têtes de chats avec des corps transformés, etc.
 
Voussures du portail de l'église Saint Quentin de Chermignac
Sculptures des voussures du portail de l'église Saint Quentin de Chermignac
 
Intérieur Gothique de l'église Saint Quentin de Chermignac
 
La nef est d'origine Romane mais elle a été modifiée et voûtée d'ogives au XVème siècle.
 
L'intérieur de l'édifice est dans son ensemble de style Gothique (cf photo ci-contre).
 
Intérieur Gothique de l'église Saint Quentin
 
Le clocher est octogonal est également plus tardif, une tour d'escalier lui est accolée (cf photos au-dessus). La corniche intérieure du clocher possède des modillons sculptés de style roman: acrobate, musicien, amoureux, penseur.
 
Sur le côté Nord, la chapelle est du XVIème siècle en style Renaissance avec des liernes et des tiercerons portant des blasons.
 
Le chevet est à trois pans, il date du XIIIème siècle, vu de l'extérieur il conserve une allure Romane avec une corniche à modillons sculptés par contre vu de l'intérieur (abside) il est Gothique avec sa voûte en croisée d'ogives.
 



Préguillac

Préguillac est un village qui se situe à six kilomètres au Sud de Saintes. L'église Sainte Eulalie a été construite dans la seconde moitié du XIIème siècle, sa voûte de style Gothique est du début du XIIIème siècle.
 
Eglise Sainte Eulalie de Preguillac   Eglise Sainte Eulalie de Preguillac
Eglise Sainte Eulalie de Preguillac
 
Le portail (cf photo ci-dessus à droite) a été refait au XIXème siècle, il comporte des arcatures en berceau légèrement brisé et il est encadré par des arcatures aveugles.
 
La nef comporte trois travées (cf photo ci-dessus à gauche), elle a reçu une nouvelle voûte en charpente. Une travée plus étroite, voûtée en berceau, sert de support au clocher qui est épaulé par deux puissants contreforts. Ce clocher rectangulaire comporte une baie double, ouverte, en plein cintre sur chaque face. Le choeur a été surélevé au XVème siècle. L'abside, quant à elle, est voûtée avec une croisée d'ogives.
 



Berneuil

Berneuil est un village qui se situe à une douzaine kilomètres au Sud de Saintes.
 
Eglise Notre-Dame de Berneuil: côté Nord   Façade de l'église Notre-Dame de Berneuil
Côté Nord                                 Eglise Notre-Dame de Berneuil                                 Façade
 
L'église Notre-Dame a été construite à partir du XIIème siècle, elle est en forme de croix latine avec nef unique, transept et un choeur assez profond qui s'achève par une abside en hémicycle.
 
L'édifice a été profondément modifié dans les siècles postérieurs. Au XVème siècle le bras Sud du transept disparait et on construit une chapelle sur le flanc Sud du choeur (une crypte est créée sous cette chapelle), toute cette partie est soutenue par des contreforts. La croisée est rétrécie et renforcée par des arcs Gothiques. .
 
La façade endommagée pendant les Guerres de Religion est reconstruite au XVIIème siècle ainsi que le côté Nord de l'église.
 
Plusieurs autres modifications sont effectuées à cette époque: deux pans du clocher s'étant effondrés il est reconsolidé, l'abside est reconstruite avec une taille réduite (cf photo ci-dessus à gauche).
 



Colombiers

Colombiers est un village qui se situe à une douzaine kilomètres au Sud de Saintes, il est situé sur la Seugne, un affluent de la Charente.
L'église Saint Maclou a été construite à partir de la première moitié du XIIème siècle.
 
Eglise Saint Maclou de Colombiers     Eglise Saint Maclou de Colombiers
Chevet                                 Eglise Saint Maclou de Colombiers                                 Façade, nef et clocher
 
Chapiteau sculpté à l'intérieur de l'église Saint Maclou de Colombiers
 
L'église a été modifiée au XVème siècle avec, en particulier, la reconstruction de la façade suite à l'effondrement de la première travée de la nef. Vu de l'extérieur seul le chevet est du XIIème siècle.
 
La base du clocher est du XIIème siècle, la partie supérieure a été reprise dans les siècles postérieurs sur une forme octogonale. La flèche est une construction en charpente du milieu du XIXème siècle.
 
Cette église était celle d'un ancien prieuré de l'Abbaye Saint Sauveur de Charroux.
 
La nef est unique et comporte quatre travées, à l'origine elle était voûtée en berceau. La travée suivante est surmontée d'une coupole sur trompes qui porte le clocher. L'abside est en hémicycle et voûtée en cul-de-four.
 
Les colonnes de la travée sous le clocher possèdent des chapiteaux sculptés représentant des scènes usuelles (pesée des âmes, sonneur de cor, ...), on trouve aussi des personnages, des animaux, des monstres dans des positions originales.
 
Tous ces chapiteaux ils ont été réalisés au milieu du XIIème siècle.
 
Chapiteau sculpté à l'intérieur de l'église Saint Maclou
 
 



Rétaud

Rétaud est un village qui se situe à huit kilomètres au Sud-Ouest de Saintes.
 
Eglise Saint Trojan de Rétaud
Eglise Saint Trojan de Rétaud
 
La village conserve une église Romane dédiée à Saint Trojan construite au milieu du XIIème siècle avec un chevet heptagonal (sept pans) très sculpté et un clocher octogonal massif. La nef comporte trois travées dont les murs latéraux sont percés de fenêtres étroites.
 
Le clocher s'élevait sur la croisée du transept qui a été restaurée et modifiée au XIIIème siècle afin d'améliorer le support de ce clocher.
Le transept, dont l'emplacement est bien visible sur la photo ci-dessus, a été supprimé et remplacé par deux puissants contreforts au XIVème siècle.
 
La façade Ouest
Sur la façade seule la partie basse (cf photo ci-dessous à droite) est Romane, elle est séparée en trois parties par de puissantes colonnes surmontées de chapiteaux sculptés. En haut une corniche de modillons sculptés avec des visages et des masques s'étend sur toute la largeur de cette façade.
 
Façade de l'église Saint Trojan de Rétaud   Façade de l'église Saint Trojan de Rétaud
Façade et portail                                               Eglise Saint Trojan de Rétaud                                       Portail de la façade                                        
 
Le portail comporte trois voussures sculptées de frises, elles sont disposées en profondeur, qui reposent sur des colonnes avec des chapiteaux sculptés.
 
De chaque côté du portail central se trouvent des baies aveugles avec une voussure en arc légèrement brisé. Pour chaque baie cette voussure est portée par deux colonnes surmontées de chapiteaux sculptés.
 
Le chevet et l'abside
Vue de l'intérieur de l'église, l'abside est très profonde avec deux travées, elle correspond au chevet heptagonal. Elle se termine par une voûte en cul-de-four (cf photo ci-dessous à droite). les chapiteaux au-dessus des colonnes portent de belles sculptures.
 
Chevet de l'église Saint Trojan de Rétaud   Abside de l'église Saint Trojan de Rétaud
Chevet heptagonal                                               Eglise Saint Trojan de Rétaud                                       Vue intérieure de l'abside          
 
Le chevet heptagonal présente un riche décor sculpté comme le montre la photo ci-dessous. Le niveau bas comporte des motifs en chevrons ou en losanges.
 
Le deuxième niveau comporte pour chaque pan une fenêtre avec une voussure supportées par des colonnettes. La baie qui l'encadre possède aussi une voussure supportée par deux colonnes avec des chapiteaux sculptés.
 
Au troisième niveau (cf photo ci-dessous), chaque pan possède trois arcatures supportées par des colonnettes avec chapiteaux sculptés. Les sculptures des arcatures sont des motifs simples. Au-dessus se trouve une corniche de modillons sculptés de visages, d'animaux, etc.
 
Partie haute du chevet de l'église Saint Trojan de Rétaud
Partie haute du chevet de l'église Saint Trojan de Rétaud
 
 



Eglise Saint Macou de Thézac
 

Thézac

Thézac est un village qui se situe à cinq kilomètres à l'Ouest de Rétaud.
 
L'église Saint Macou est un édifice du début du XIIème siècle. Elle relevai de l'Abbaye de la Chaise-Dieu en Auvergne. Elle a perdu l'essentiel de sa nef pendant les Guerres de Religion. Des chapelles ont été ajoutées aux XIIIème et XVème siècles.
 
Son clocher est remarquable, il comporte deux étages au-dessus d'une puissante base carrée. Le premier étage comporte cinq arcatures aveugles sur chaque face.
 
Le second étage présente trois arcs jumelés, avec deux voussures en profondeur, ils ont chacun deux fenêtres, tous ces éléments sont encadrés par de fines colonnettes.
 
Eglise Saint Macou de Thézac
 
A l'intérieur le clocher est supporté par un dispositif à coupoles sur trompes renforcé par huit nervures.
 
Les chapiteaux du choeur sont sculptés de motifs représentant des feuilles d'acanthe. l'abside est voûtée en cul-de-four.
 
Sous l'église une crypte remonte aux XIIème et XIIIème siècles.
 



Meursac

Meursac est un village qui se situe à trois kilomètres au Sud-Ouest de Thézac. L'église Saint Martin est d'origine Romane, elle a été réalisée aux XIIème, XIIIème et XVème siècles.
 
Chevet de l'église Saint Martin de Meursac   Façade de l'église Saint Martin de Meursac
Chevet                                               Eglise Saint Martin de Meursac                                                 Façade
 
La façade (cf photo ci-dessus à droite) est Romane mais le portail a été refait, il comporte quatre voussures reposant sur des colonnes. A l'étage, qui est séparé en trois parties, la fenêtre centrale est en plein cintre et possède trois voussures réalisées en profondeur, chaque voussure repose sur des colonnes surmontées de chapiteaux sculptés. Cet étage est surmonté par une corniche avec des modillons sculptés. Les deux baies latérales sont aveugles.
 
La nef Romane se compose de trois travées qui ont perdu leur voûte d'origine. Le clocher carré s'élève au-dessus de la croisée du transept.
 
Le choeur est composé d'adjonctions de style Gothique avec trois amples nefs bien éclairées qui donnent sur un chevet plat (cf photo ci-dessus à gauche).
 
L'ensemble des voûtes sont sur des croisées d'ogives, elles ont été réalisées au XIIIème siècle.
 
Sous le choeur on peut acceder à une crypte qui a été creusée dans le rocher.
 



Rioux

Rioux est un village qui se situe à cinq kilomètres au Sud de Rétaud. Au Moyen-Age, l'église Notre-Dame se situait sur un des chemins du pélerinage vers Saint Jacques de Compostelle.
 
Cette église a été construite principalement dans la seconde partie du XIIème siècle et son originalité est son chevet heptagonal (sept pans) richement sculpté qui traduit une influence Byzantine.
 
Elle a été modifiée à plusieurs reprises dans les siècles suivants: au début du XIIIème siècle avec l'édification d'une chapelle sur le flanc Sud puis au XVème siècle par celle d'une chapelle Gothique sur le flanc Nord. A cette même époque a été construit le nouveau clocher Gothique au-dessus de la première travée de la nef.
 
Façade de l'église Notre-Dame de Rioux   Chevet heptagonal de l'église Notre-Dame de Rioux
Façade et portail                                               Eglise Notre-Dame de Rioux                                       Chevet heptagonal                                        
 
Décoration sculptée du chevet de l'église Notre-Dame de Rioux
 
L'église Notre-Dame a une façade originale, deux hautes colonnes latérales encadrent la façade et l'avant-corps du portail jusqu'aux rangs d'arcatures qui le surmontent (cf photo ci-dessus à gauche).
 
Ces arcatures sont au nombre de neuf, elles sont surmontées de modillons sculptés. Les voussures du portail ne sont pas sculptées.
 
A noter la présence d'un oculus central au-dessus de ces arcatures, au milieu de celles-ci une sculpture représente une Vierge à l'Enfant dans une mandorle en forme d'amande.
 
A l'intérieur, la nef est unique avec trois travées, son voûtement a été repris aux XIIIème et XVème siècles et restauré à la fin du XXème.
 
Le transept est occupé par des chapelles dont certaines ont été réalisées au XVème siècle.
 
Le choeur possède des colonnes en zig-zag originales, il est vouté en cul-de-four avec des arcatures.
 
Décoration sculptée du chevet de l'église de Rioux
 
Les pans du chevet heptagonal (cf photos ci-contre et ci-dessus à droite) comportent trois niveaux.
 
Le niveau bas se subdivise en deux parties, d'abord des motifs en écailles et au-dessus un dispositif à chevrons.
 
Le deuxième niveau comporte une fenêtre avec deux voussures supportées par des colonnettes, celles à l'extérieur sont en bâtons rompus. Les sculptures des voussures du pan central sont simples mais du plus bel effet.
 
Le troisième niveau possède des arcatures supportées par des colonnettes dont certaines sont cannelées. Là aussi les sculptures des arcatures sont des motifs simples (cf photos ci-dessous).
 
Au dessus de ces arcatures se trouve un rang de modillons sculptés.
 
Arcatures du chevet de l'église de Rioux   Arcatures du chevet de l'église de Rioux
Arcatures du chevet de l'église de Rioux
 



Montpellier de Médillan

Montpellier de Médillan est un village qui se situe à trois kilomètres à l'Ouest de Rioux. La fondation et la première construction de l'église Saint Martin est sans doute antérieure à l'An Mil.
 
Eglise Saint Martin de Montpellier de Médillan
 
L'édifice actuel a été construit à la fin de l'époque Romane (fin XIIème ou début du XIIIème siècle), pour autant il conserve des éléments Romans issus de la construction antérieure mais aussi de nombreuses parties en style Gothique.
 
La façade a été reconstruite au XIIIème siècle, le rez-de-chaussée comporte un portail encadré par des colonnes montantes, il a quatre voussures réalisées en profondeur. La baie centrale est entourée par deux baies comportant des arcatures aveugles.
 
A l'étage, la baie centrale comprend une haute fenêtre étroite, la voussure est en arc légèrement brisé, cette fenêtre est entourée par deux arcatures aveugles. De chaque côté de cette baie centrale, les parties latérales possèdent des arcatures aveugles dédoublées.
 
Bien plus haut se trouve une corniche de modillons sculptés.
 
                                                        Eglise Saint Martin de Montpellier de Médillan
 
Les voûtes de l'édifice reposent sur des croisées d'ogives, elles datent du XIIIème siècle. Le chevet a été reconstruit au XVIème siècle, il est plat et percé de fenêtres sur le côté Sud.
 
Le clocher est carré et percé de chaque côté de deux fenêtres en plein cintre.
 



Thaims

Thaims est un village qui se situe à trois kilomètres au Sud-Ouest de Montpellier de Médillan, il est aussi à quatre kilomètres au Sud-Est de Meursac.
 
Eglise Saint Pierre de Thaims   Eglise Saint Pierre de Thaims
Partie Sud du transept et du chevet                                           Eglise Saint Pierre de Thaims                                          Façade Ouest, nef, clocher et transept
 
Façade de l'église Saint Pierre de Thaims
 
L'église Saint Pierre a été construite sur l'emplacement d'une ancienne villa Gallo-Romaine dont il subsiste quelques éléments. La construction s'est étalée du XIème au XIIIème siècle.
 
Sur la façade (cf photo ci-contre) le portail comporte des voussures en arc légèrement brisé, il est surmonté d'une corniche avec des modillons non sculptés.
 
Au dessus le pignon et le campanile ont été réalisés plus tardivement.
 
                                                        Façade de l'église Saint Pierre de Thaims
 
A l'intérieur la nef est de style Roman, elle comporte deux travées, elle est voûtée en berceau brisé.
 
Le transept est vaste, le clocher polygonal s'élève au-dessus du carré du transept et s'appuie sur une voûte en croisée d'ogives. Le bras Sud du transept comporte une façade du XIIIème siècle avec un portail central entouré de deux baies aveugles.
 
L'entrée de l'abside comporte des chapiteaux historiés surmontant les colonnes (cf photos ci-dessous).
 
L'abside elle-même se compose de deux travées dont la seconde est de style Roman, la partie finale est voûtée en cul-de-four, celle-ci a été reconstruite au XXème siècle.
 
A l'extérieur, le chevet porte une série d'arcatures, les chapiteaux au-dessus des colonnettes ne sont pas sculptés.
 
Sculpture de l'abside de l'église Saint Pierre de Thaims       Sculpture de l'abside de l'église Saint Pierre de Thaims
Sculptures de l'abside de l'église Saint Pierre de Thaims
 



Tesson

Tesson est un village qui se situe à cinq kilomètres à l'Est de Rioux. L'église Saint Grégoire de Tesson a été construite dans la seconde partie du XIIème siècle, elle montre la transition du style Roman vers le Gothique. Le clocher de l'édifice est une reconstruction récente.
 
Eglise Saint Grégoire de Tesson   Eglise Saint Grégoire de Tesson
Façade                                           Eglise Saint Grégoire de Tesson                                           Chevet et transept
 
Sur la façade (cf photo ci-dessus à gauche) le registre du bas comporte un portail entouré de cinq voussures en plein cintre, à l'étage les arcatures sont encadrées par des colonnettes jumelées qui supportaient des arcs qui ont disparu.
 
Connexion entre la croisée du transept et le choeur de l'église Saint Grégoire de Tesson
Connexion entre la croisée du transept et le choeur de l'église Saint Grégoire de Tesson
 
La nef comporte deux travées voûtées en ogives (cf photo ci-dessous à gauche), ces voûtes ont été réalisées au début du XIIIème siècle.
 
La croisée du transept est désaxée par rapport au reste de l'édifice comme le montre la photo ci-dessus).
 
A cette croisée un puissant faisceau de colonnes sert de support aux ogives et aux berceaux brisés des bras et du choeur, les chapiteaux sculptés représentent des thèmes végétaux (feuilles d'acanthe, ...). Les bras du transept sont voûtés en berceau brisé
 
Nef et chevet de l'église Saint Grégoire de Tesson  Choeur et abside de l'église Saint Grégoire de Tesson
Nef et transept                                        Eglise Saint Grégoire de Tesson                                                             Choeur et abside
 
Le choeur est profond, il est voûté en berceau brisé (cf photo ci-dessus à droite).
 
Le chevet est à sept pans (cf photo au-dessus à droite) délimités par des colonnes (certaines sont dédoublées) surmontées par des chapiteaux non sculptés. Le chevet est sur trois niveaux, le deuxième niveau est percé par cinq fenêtres en plein cintre avec en plus deux qui sont aveugles (ce qui se retrouve sur la photo de l'abside ci-dessus à droite), le troisième niveau possède une arcature simple sur chaque pan.
 



Gémozac

Gémozac est une petite ville qui se situe à sept kilomètres au Sud de Rioux et de Tesson.
 
Eglise Saint Pierre de Gémozac   Eglise Saint Pierre de Gémozac
Chevet                                           Eglise Saint Pierre de Gémozac                                           Croisillon Sud du transept
 
Choeur et chevet de l'église Saint Pierre de Gémozac Clocher de l'église Saint Pierre de Gémozac
 
L'église Saint Pierre a été réalisée à partir de la fin du XIème siècle comme le montre la base du clocher et certains chapiteaux dans la nef. La nef a été complétées dès le XIIème siècle.
 
Le croisillon Sud du transept (photo ci-dessus à droite) est original, il est voûté par une coupole sur pendentifs, il possède un portail encadré par des arcatures aveugles.
 
Le croisillon Nord est voûté avec une coupole sur trompes, il porte le clocher (cf photo ci-contre).
 
Choeur et chevet                                        Clocher
 
Le choeur et le chevet sont de style Gothique, il sont voûtés d'ogives.
 
Le chevet (cf photo ci-dessus à gauche) est rectangulaire et éclairé par trois fenêtres étroites surmontées d'un arc légèrement brisé.
 
Certaines clefs de voûte sont décorées avec des têtes sculptées.
 
 



Givrezac

Givrezac est un village qui se situe à cinq kilomètres au Sud-Est de Gémozac. L'église est du XIIème siècle en style Roman.
 
Eglise Saint Blaise de Givrezac   Eglise Saint Blaise de Givrezac
Nef, campanile et chevet                            Eglise Saint Blaise de Givrezac                                                                       Chevet
 
La façade d'origine, la première moitié de la nef et le clocher ont disparu. La façade actuelle et le campanile ont été réalisés au XIXème siècle.
 
La toiture de la nef est supportée par une charpente en bois. La jonction entre la nef unique et le chevet porte un pignon avec un campanile à deux baies (cf photo ci-dessus à gauche).
 
Le chevet est en hémicycle, il est très élaboré (cf photo ci-dessus à droite). Il s'appuie sur des colonnes qui font office de contreforts, en haut de ces colonnes les chapiteaux sont sculptés et supportent un entablement composé de disques accolés avec des modillons également sculptés (cf photo ci-dessous). Les sujets de ces sculptures sont variés: personnages (ivrogne, mendiant, ...), animaux et oiseaux, scènes profanes, etc.
 
L'abside est éclairée par des fenêtres surmontées par une pierre sculptée en plein cintre. Ces fenêtres sont assez étroites et situées entre deux colonnes.
 
Chapiteaux et modillons du chevet de l'église Saint Blaise de Givrezac
Chapiteaux et modillons du chevet de l'église Saint Blaise de Givrezac
Au centre sculpture de sirènes faisant des acrobaties
 



Champagnolles

Champagnolles est un village qui se situe à huit kilomètres au Sud de Gémozac et à quatre kilomètres au Sud de Givrezac. L'église Saint Pierre a été construite dans la seconde partie du XIIème siècle. Elle est en forme de croix latine
 
Eglise Saint Pierre de Champagnolles               Eglise Saint Pierre de Champagnolles
Chevet et absidiole                                           Eglise Saint Pierre de Champagnolles                                           Façade
 
Eglise Saint Pierre de Champagnolles
 
La façade (cf photo ci-dessus à droite) comporte trois niveaux, le deux premiers registres sont encadrés par de puissants contreforts. Au rez-de-chaussée la partie basse du portail est une reprise du XVème siècle en style Gothique (anse de panier), l'arcade extérieure est décorée par un cordon en pointe de diamant. Au second niveau se trouvent six baies aveugles en plein cintre et sur le pignon, trois baies, dont seule la centrale est ouverte, toutes sont en plein cintre.
 
A l'intérieur, la nef est ample avec quatre travées et une voûte en berceau légèrement brisé.
 
Les bras du transept comportent des absidioles sur le côté Est, celle au Nord est en hémicycle (cf photo ci-dessus à gauche). Les colonnes et pilastres du transept sont surmontés de chapiteaux sculptés historiés.
 
Le clocher carré (cf photo ci-dessus à gauche) s'élève sur trois niveaux au-dessus d'une coupole sur trompes à la croisée du transept: le premier niveau comporte des baies aveugles sur chaque face, l'étage est un peu plus étroit avec sur chaque face deux fenêtres en plein cintre, la partie haute a été ajoutée à la fin du XIIème siècle, chaque face a en son centre une fenêtre double. le toit du clocher est plat.
 
Décoration sculptée du chevet
 
Le choeur est voûté en berceau brisé, il donne sur une abside en hémicycle avec une voûte en cul-de-four.
 
Le chevet est recouvert de lauzes (cf photo ci-dessus à gauche), il est subdivisé en sept parties par des colonnes-contreforts. Chacune de ces parties a trois niveaux, trois d'entre elles ont une fenêtre aveugle en plein cintre au second niveau et toutes portent des fenêtres accolées et aveugles, en plein cintre, sur le troisième niveau.
 
La décoration sculptée du chevet est à remarquer, les modillons sculptés ont des représentations de personnages et de sujets varies (cf photo à gauche).
 



Bois

Bois est un village qui se situe à sept kilomètres au Sud-Est de Champagnolles. L'église Saint Pierre remonte à la seconde partie du XIIème siècle, le transept et le chevet sont plus tardifs, ils ont été reconstruits au XVème siècle.
 
Eglise Saint Pierre de Bois
Eglise Saint Pierre de Bois
 
Façade de l'église Saint Pierre de Bois
 
La partie la plus intéressante de l'église est sa façade (cf photo ci-contre). Elle est encadrée par quatre colonnes qui définissent trois parties verticales, l'essentiel est dans la partie centrale.
 
Au niveau bas le portail en plein cintre est flanqué de deux baies aveugles. Ce portail est surmonté par cinq voussures qui retombent de chaque côté sur des colonnes avec des chapiteaux sculptés. Seule la voussure extérieure est très simplement sculptée et enveloppée par un cordon de pointes de diamant.
 
Le registre au-dessus présente six arcatures en plein cintre, la fenêtre centrale a été implantée postérieurement, les autres arcatures sont aveugles et les chapiteaux ne sont pas sculptés. Ces éléments sont surmontés par une corniche avec des modillons également non sculptés. Au dessus le pignon est simple.
 
La corniche de la façade se poursuit sur les murs latéraux de la nef.
 
Façade de l'église Saint Pierre de Bois
 
La nef est composée de deux travées voûtées en berceau brisé. Le carré du transept est vouté d'ogives de style Gothique.
 
Une tour octogonale surmonte la croisée du transept (cf photo au-dessus), une petite tour hexagonale lui est accolée. Chaque face de cette tour est percée d'une fenêtre en plein cintre, un cordon à ressaut relie le haut de ces fenêtres.
 
Le choeur a deux travées et se termine par un chevet plat avec une fenêtre en style Gothique flamboyant.
 






 
Tympans et portails romans de Michel Pastoureau -   ISBN: 2021084930
 
L'art roman est à la mode : notre oil moderne est davantage séduit par l'imagerie des églises romanes que par celle des églises gothiques.
 
Mais cette préférence ne s'accompagne pas toujours du savoir qui permettrait d'en comprendre les significations. En s'intéressant aux tympans et aux portails les auteurs montrent comment le décor sculpté n'a rien d'ésotérique.
 
Il a un rôle d'enseignement, à la fois théologique et moral, et est également mis en relation avec les rituels liturgiques (prières, chants, lectures, processions) qui se déroulent aux portes des églises.
 
Michel Pastoureau est historien, spécialiste des couleurs, des images et des symboles. Médiéviste, il a publié aux Editions du Seuil de nombreux livres dont certains ont été traduits dans une trentaine de langues.
 
Parmi les plus récents: Une histoire symbolique du Moyen-Age occidental (2004); L'Art héraldique au Moyen-Age (2007); Bestiaires du Moyen-Age (2011), Vert.
 




Rives de la Gironde
 
Corme-Ecluse       Grézac       Cozes       Arces       Talmont       Saint Fort
 



Eglise Notre-Dame de Corme-Ecluse
 

Corme-Ecluse

Corme-Ecluse se situe à 5 kilomètres à l'Ouest de Meursac et à 4 kilomètres au Sud de Saujon.
 
L'église Notre-Dame faisait partie d'un Prieuré. Elle a été construite entre 1130 et 1140, elle est très équilibrée et élégante avec un plan en forme de croix latine. La nef est unique avec deux travées, une absidiole s'ouvre sur le bras Sud du transept et une porte permet d'accéder à l'église par le bras Nord du transept et une crypte est implantée sous celui-ci.
 
Au-dessus de la croisée du transept s'élève une coupole sur trompes surmontée par un clocher carré sur deux étages.
 
Façade et clocher de l'église Notre-Dame de Corme-Ecluse
 
La façade est sur deux étages surmontés d'un pignon triangulaire.
 
L'étage se compose de huit baies décorées (cf photo ci-dessous), les chapiteaux au-dessus des colonnes sont sculptés avec des thèmes variés: entrelacs, personnages, etc.
 
Au-dessus se développe une corniche avec des modillons sculptés représentant des animaux, des personnages et même une scène où un homme et une femme serrés l'un contre l'autre s'embrassent sur la bouche, à l'extrème droite sur la photo.
 
Premier étage de la façade de l'église Notre-Dame de Corme-Ecluse
Premier étage de la façade de l'église Notre-Dame de Corme-Ecluse
 
Portail sur la façade de l'église Notre-Dame de Corme-Ecluse
 
Le badeau de la partie inférieure du premier étage montre des sculptures spectaculaires.
 
Ceci se retrouve dans la partie inférieure de la façade qui est remarquable, au centre le portail comporte deux voussures et une archivolte, il est encadré par deux arcs aveugles avec deux voussures.
 
Portail et arcatures aveugles sur la façade de l'église Notre-Dame
 
Toutes ces voussures sont décorées par une variété foisonnante de sculptures sur des thèmes issus de l'Evangile mais aussi avec des nombreux entrelacs, frises, rinceaux et sculptures d'animaux fantatiques et de personnages.
 
Il en est de même de tous les chapiteaux surmontant les colonnes.
 
 
Vue intérieure de la nef de l'église Notre-Dame de Corme-Ecluse        Abside de l'église Notre-Dame de Corme-Ecluse
Nef et pilier du transept                                 Intérieur de l'église Notre-Dame de Corme-Ecluse                         Choeur et abside               
 
A l'intérieur les murs de la nef (cf photo ci-dessus à gauche) sont renforcés par de grandes arcades portées par des faisceaux de trois colonnes engagées.
 
Le choeur est voûté en plein cintre et l'abside est en hémicycle voûtée en cul-de-four (cf photo ci-dessus à droite). La décoration intérieure est simple, la plupart des chapiteaux ne sont pas sculptés.
 



Talmont sur Gironde

Le village de Talmont sur Gironde est sur un promontoire au-dessus de l'estuaire à l'extrémité duquel se trouve une remarquable église de style Roman dédiée à Sainte Radegonde (cf photos ci-dessous).
 

L'église Sainte Radegonde

Eglise Romane Sainte Radegonde de Talmont sur Gironde
Eglise Romane de Talmont sur Gironde
 
L'église Sainte Radegonde a été édifiée pour partie entre 1140 et 1170 par les moines de l'Abbaye Bénédictine de Saint Jean d'Angély. Elle servait de relais pour les pélerins qui se rendaient à Saint Jacques de Compostelle. La nef a été construite postérieurement, au XIIème siècle.
 
L'église a été fortifiée au XIIIème siècle puis reprise au XVème. Elle a été significativement restaurée et reconstruite au XXème siècle. Eglise Romane Sainte Radegonde de Talmont sur Gironde
 
Extérieur de l'église
Comme le montre la photo ci-contre, l'édifice se caractérise par un chevet en hémicycle séparé en cinq pans par six colonnes, il s'éleve sur trois niveaux séparés par des cordons sculptés.
 
Les baies en plein cintre alternativement ouvrent sur des fenêtres ou sont aveugles, elles sont bordées de voussures sculptées de motifs géométriques.
 
Les modillons sous la corniche ont été refaits au XXème siècle.
 
Eglise Romane Sainte Radegonde de Talmont sur Gironde
 
Les absidioles sont soutenues par des contreforts-colonnes et percées par deux fenêtres en plein cintre.
 
Le transept et saillant et comporte deux absidioles qui encadrent le choeur.
 
Le clocher carré s'élève au-dessus de la croisée du transept.
 
Portail Nord de l'église Romane Sainte Radegonde de Talmont sur Gironde
 
La façade et une travée de la nef, côté Ouest, se sont écroulées au XIVème siècle victime des tempêtes de l'Océan Atlantique qui se répercutaient dans l'estuaire de la Gironde. Une nouvelle façade a été réalisée au XVème siècle.
 
Sous la nef se trouvait une crypte détruite par l'érosion en 1928.
 
Le portail Nord
Le portail du bras Nord du transept comporte trois arcades en bas et sept arcades aveugles au niveau supérieur. Encore au-dessus un pignon triangulaire est percé par un oculus (cf photo ci-dessus).
 
Ce portail est remarquable, en effet les arcs du rez de chaussée conservent pour l'essentiel leurs sculptures de l'époque Romane.
 
Celles-ci sont animées avec des scènes qui évoquent d'une part le thème du Salut des Âmes face au Mal et d'autre part le Sacrement de Pénitence.
 
Portail Nord de l'église Romane Sainte Radegonde de Talmont sur Gironde
 
Par exemple la voussure supérieure de l'arc central montre (cf photo ci-dessous), de manière symétrique, des personnages tirant des dragons attachés par le cou et qui piétinent une victime.
 
Sculptures du Portail Nord de l'église Sainte Radegonde de Talmont sur Gironde
Sculptures du Portail Nord de l'église Sainte Radegonde de Talmont sur Gironde
 
Intérieur de l'église
L'abside est en hémicycle et voûtée en cul-de-four, il comporte cinq arcs sculptée dont deux aveugles et les trois avec une fenêtre (cf photo ci-dessous à droite). A l'origine, le choeur, les bras du transept et la nef étaient voûtés en berceau brisé.
 
Intérieur de l'église Sainte Radegonde de Talmont sur Gironde   Abside de l'église Sainte Radegonde de Talmont sur Gironde
Intérieur: choeur, transept, nef                   Eglise Sainte Radegonde de Talmont sur Gironde                                           Abside                        
 
La croisée du transept est surmontée par une coupole sur pendentifs (cf photo ci-dessus à gauche), elle a été restaurée en 1935. Les chapiteaux sculptés des colonnes qui supportent cette croisée sont remarquables.
 
Les sujets représentent des animaux, des personnages et oiseaux entremélés (cf photo ci-dessous). Sur un des chapiteaux Saint Georges protège une Princesse d'un monstre.
 
Sculptures du transept de l'église Sainte Radegonde de Talmont sur Gironde
Sculptures du transept de l'église Sainte Radegonde de Talmont sur Gironde
 
L'ancienne façade et la première travée de la nef ont disparu sous l'action des flots au XIVème siècle. La nef ne conserve qu'une travée. La nouvelle façade est une construction du XVème siècle en style Gothique.
 








Sud-Est de la Saintonge
 
Saint Léger en Pons       Pons       Avy       Biron       Chadenac       Marignac       Mosnac       Clion       Plassac      
 
Saint Dizant du Bois       Mirambeau-Petit Niort       Jonzac       Montguyon      
 



Saint Léger en Pons

Saint Léger en Pons est une petite ville située à 5 Kilomètres au Nord de Pons .
 
Mur Nord de l'église de Saint Léger en Pons
Mur Nord de l'église de Saint Léger en Pons
 
L'église Saint Léger a été construite au XIIème siècle. Les parties Sud et Est ont été reconstruites à l'époque Gothique.
 
Le mur Nord comprend deux parties, d'abord les deux travées à l'Ouest du transept d'une part et quatre travées avec de grandes arcades en plein cintre percées de fenêtres très étroites qui sont surmontées par un long cordon sculpté. Ce mur Nord possède une corniche avec des modillons sculptés dont certains sont historiés (musiciens, artisans, animaux, oiseaux, etc).
 
Le mur Sud est plus simple (cf photo ci-dessous) à droite) sans décoration, c'est une reconstruction postérieure, il est percé de fenêtres très étroites.
 
Chevet de l'église de Saint Léger en Pons     Façade de l'église de Saint Léger en Pons
Chevet                                     Eglise de Saint Léger en Pons                                     Façade
 
La façade comporte trois niveaux (cf photo ci-dessus à droite). En bas le portail central est encadré par deux arcatures aveugles. Ce portail est entouré par quatre voussures en plein cintre et non sculptées qui s'appuient sur des colonnettes.
Au dessus d'une corniche à modillons, à l'étage se trouve une galerie de cinq arcades en plein cintre, celle au centre est percée par une fenêtre et les autres sont aveugles. Cette galerie est surmontée par une corniche avec des modillons sculptés. Au-dessus se trouve un pignon triangulaire nu.
 
Le chevet est plat (cf photo ci-dessus à gauche). Ce chevet ainsi que le clocher, ce sont des reconstructions postérieures de l'époque Gothique.
 



Pons

Pons se situe à une vingtaine de kilomètres au Sud de Saintes. L'église Saint Vivien de Pons date du XIIème siècle, elle a été construite à l'initiative de Geoffroy III seigneur de Pons, elle est de style Roman et succédait à un oratoire qui dépendait de l'Abbaye Saint Florent de Saumur.
 
Façade de l'église Saint Vivien de PonsEglise Saint Vivien de Pons
Eglise Saint Vivien de Pons
 
Cette église se situe dans la partie basse de la ville de Pons. Elle n'a pas trop souffert des Guerres de Religion bien que que Pons ait été contrôlé par les Protestants pendant de nombreuses années.
 
A l'origine elle ne comportait qu'une seule nef, les bas-côtés ont été ajoutés au XVIIIème siècle.
 
La partie intéressante est la façade Ouest (cf photo ci-dessus) qui comporte un portail central en plein cintre avec deux arcades aveugles en arc brisé de chaque côté. On dénombre cinq voussures sur le portail central, mais elles n'ont pas conservé leurs statues d'origine.
 
Au dessus se trouve un ensemble de cinq arcatures, celle du centre a été refaite au XVème siècle en style Gothique.
 

 
En savoir plus sur Pons                                         Votre Hôtel à Pons   
 



Avy en Pons

Le village d'Avy se situe à cinq kilomètres au Sud-Est de Pons, près de Biron, Chadenac et Marignac.
 
Façade de l'église Notre-Dame d'Avy en Pons       Eglise Notre-Dame d'Avy en Pons
Façade Romane                                               Eglise Notre-Dame d'Avy en Pons                                                Vue du Sud-Ouest
 
L'église Notre-Dame est d'origine Romane, elle a été réalisée autour de 1180. Il subsiste de cette époque une partie de la façade et la nef et la travée sous le clocher, les murs extérieurs de la nef portent de grandes arcades en plein cintre.
 
Le reste de l'église, dont le clocher, est une reconstruction en style Gothique des XIVème et XVème siècles.
 
Portail de l'église Notre-Dame d'Avy en Pons
 
Le Portail
Sur la façade Ouest le portail est remarquable (cf photo ci-contre et ci-dessus à gauche), il comporte trois voussures en plein cintre richement décorées de sculptures qui retombent sur les chapiteaux également sculptés surmontant des colonnettes, l'un (restauré) represente la lutte entre le bien et le mal.
 
Les deux premières voussures sont décorées d'oiseaux et d'animaux, la troisième comporte 36 personnages dont certains ont les jambes croisées et d'autres des instruments de musique. L'archivolte possède un motif floral et des motifs variés.
 
Le portail est encadré par deux baies aveugles dont l'unique voussure est sculptée de motifs géométriques et de pointes de diamant. l'archivolte qui les surmonte est aussi sculptée principalement de pointes de diamant.
Au-dessus la corniche s'appuie sur des modillons dont certains sont sculptés avec des têtes de personnages.
 
A l'étage se trouvent cinq baies en plein cintre, une très endommagée, une ouverte et les trois autres aveugles, pour chacune la voussure est surmontée par une archivolte en pointe de diamants.
 
Au-dessus la corniches est supportée par des modillons non sculptés. Encore au-dessus le pignon triangulaire est nu.
 
Portail de l'église Notre-Dame d'Avy
 
A l'intérieur, dans une chapelle latérale, une fresque (cf photo ci-dessous) représente Saint Jacques avec un couple agenouillé devant lui, elle a été modifiée dans les siècles qui ont suivi sa réalisation.
 
Fresque murale de l'église Notre-Dame d'Avy en Pons
Fresque murale de l'église Notre-Dame d'Avy en Pons
 



Biron

Biron est un village qui se situe à huit kilomètres à l'Est de Pons et à quatre kilomètres au Nord-Est de Avy en Pons.
 
Eglise Saint Eutrope de Biron
Eglise Saint Eutrope de Biron
 
Portail de l'église Saint Eutrope de Biron
 
L'église Saint Eutrope a été construite vers le milieu du XIIème siècle. Elle a été fortifiée au moment des Guerres de Religion en surhaussant les murs latéraux pour créer un chemin de ronde avec des meurtrières.
 
La façade en est la partie remarquable, elle se subdivise en trois registres horizontaux. Le rez de chaussée comporte un grand portail encadré par deux baies aveugles en arc légèrement brisé (cf photo ci-contre).
 
Portail de l'église Saint Eutrope de Biron
 
Ce portail est aussi en plein cintre avec cinq voussures en profondeur, seuls sont sculptés les cordons entre les voussures. Celles-ci retombent sur des chapiteaux sculptés (cf photo ci-dessous) supportés par des colonnes. L'archivolte est sculptée avec des représentations d'animaux: lions, chiens, cerfs, faisans, etc.
La corniche est soutenue par des modillons dont certains portent une sculpture simple.
 
Le premier étage comporte dix baies aveugles et une baie centrale ouverte et une peu plus grande, toutes sont en plein cintre avec une seule voussure non sculptée. Juste au-dessus se trouve un pignon triangulaire.
 

 

 
 
Sculptures de la partie Nord de la façade de l'église Saint Eutrope de Biron
Sculptures de la partie Nord de la façade de l'église Saint Eutrope de Biron
 
Chapiteau de la croisée du transept de l'église Saint Eutrope de Biron
 
Le choeur Roman s'est effondré au XIIIème siècle, il a été remplacé par un ouvrage Gothique du XIIIème siècle avec une voûte en croisée d'ogives a huit nervures. Une abside de style Gothique a remplacé celle d'origine Romane.
 
La coupole sur pendentifs de la croisée du transept est d'origine Romane. Le clocher octogonal qui le surmonte est de style Gothique, il est percé d'ouvertures en plein cintre sur chaque face.
 
Les chapiteaux sculptés en haut des colonnes de la croisée sont intéressants (cf photo ci-contre).
 
                Chapiteau de la croisée du transept de l'église Saint Eutrope de Biron
 
La nef à quatre travées, délimitées par de puissantes colonnes, a perdu sa voûte Romane remplacée par un plafond en bois (cf photo ci-dessous).
 
Les fenêtres de la nef sont d'origine Romane.
 
Nef et choeur de l'église Saint Eutrope de Biron

Les murs latéraux portent des graffitisqui sont sans doute d'origine médiévale
(cf photo ci-dessous).

Graffiti à l'intérieur de l'église Saint Eutrope de Biron
 
Nef et choeur                             Intérieur de l'église Saint Eutrope de Biron                                           Graffiti                             
 



Chadenac

Chadenac est un village qui se situe à cinq kilomètres au Sud-Est de Biron et à une dizaine de kilomètres au Sud-Est de Avy en Pons.
 
L'église Saint Martin a été construite au milieu du XIIème siècle, elle est de style Roman. La façade et la nef ont traversé les siècles sans modification substantielle, par contre le transept, le choeur rectangulaire et le chevet plat sont du XIVème siècle en style Gothique (cf photos ci-dessous). Le clocher est moderne.
 
Flanc Nord de l'église Saint Martin de Chadenac   Eglise Saint Martin de Chadenac
Flanc Nord                                               Eglise Saint Martin de Chadenac                                             Façade
 
La façade Romane
La façade est organisée sur trois niveaux. Au rez de chaussée le portail est encadré par deux arcades aveugles, au-dessus une corniche supportée par des modillons et métopes sculptés, ces dernières présentent des visages.
 
Ce portail comporte sept voussures en plein cintre qui retombent sur des chapiteaux sculptés supportés par des colonnes.
Toutes les voussures sont garnies de remarquables sculptures (cf photo ci-dessous à droite). Les quatre premières voussures représentent des scènes et personnages dans différentes attitudes: Vierges sages et Vierges folles, Vices et Vertus, etc. La cinquième montre des animaux longilignes se faisant face.
 
Les arcades latérales aveugles sont également décorés de belles sculptures, elles possèdent un tympan occupé par une statue. Sur la photo ci-dessous à gauche la sculpture représente peut-être un lion se jettant sur un homme. Le décor sculpté des voussures est riche.
 
Arcade Nord de la façade de l'église Saint Martin de Chadenac Portail de l'église Saint Martin de Chadenac
Arcade Nord de la façade                                               Eglise Saint Martin de Chadenac                                             Portail
 
Le premier étage de la façade se compose de de cinq arcatures aveugles géminées à colonnettes. Le deuxième étage possède une arcature unique, elle est aveugle. Deux démarrages d'anciennes arcatures encadre l'arcature centrale.
 
Intérieur de la nef de l'église Saint Martin de Chadenac
 
La nef est unique avec six travées (cf photo ci-contre), les voûtes en pierre d'origine ont été remplacées par une charpente en bois. A l'intérieur des hautes arcatures se trouvent des fenêtres en plein cintre. Certaines colonnes portent des chapiteaux sculptés.
 
Intérieur de la nef de l'église Saint Martin de Chadenac
 
Chapiteau de la nef de l'église Saint Martin de Chadenac
Chapiteau de la nef de l'église Saint Martin de Chadenac
 



Marignac

Marignac est un village qui se situe à cinq kilomètres au Sud de Avy en Pons et à la même distance de Mosnac sur Seugne.
 
L'église Saint Sulpice a été construite dans la seconde partie du XIIème siècle, elle est de style Roman. C'est l'église d'un ancien Prieuré de l'Abbaye Saint Sauveur de Charroux.
 
Son chevet se compose de trois absides en hemicycle (triconque) au centre desquelles s'élève un clocher carré massif et à toit presque plat. Suite à des dégâts conséquences de la Guerre de Cent Ans la nef a été restaurée au XIVème siècle. Les toitures sont en lauzes.
 
Chevet de l'église Saint Sulpice de Marignac   Eglise Saint Sulpice de Marignac
Chevet                                               Eglise Saint Sulpice de Marignac                                             Vue du Sud-Ouest
 
Les absides (cf photo ci-dessus à gauche) sont appuyées par des contreforts colonnes. Les corniches sont supportées par des modillons et des métopes sculptés (cf photo ci-dessous) de sujets variés: personnages, animaux, flore, etc.
 
Modillons de la corniche du chevet de l'église Saint Sulpice de Marignac
Modillons de la corniche du chevet de l'église Saint Sulpice de Marignac
 
La façade
La façade Ouest (cf photo ci-dessous à droite) est sur trois niveaux et relativement simple. Les deux premiers niveaux sont encadrés par deux puissant contreforts.
 
En bas le portail est en plein cintre est surmonté de quatre voussures qui sont délimités avec des cordons sculptés de motifs géométriques, l'archivolte est également décorée d'une frise. Au dessus la corniche est supportée par des modillons non sculptés.
 
Le premier étage comporte cinq arcatures en plein cintre, celle au centre est un plus grande et ouverte, les autres sont aveugles et les archivoltes sont sculptées de motifs géométriques. Là encore la corniche est supportée par des modillons non sculptés.
 
Enfin le troisième niveau est constitué par un pignon percé simplement par une petite fenêtre en plein cintre.
 
Intérieur de la nef et choeur de l'église Saint Sulpice de Marignac         Façade de l'église Saint Sulpice de Marignac
Intérieur de la nef et choeur                                                             Eglise Saint Sulpice de Marignac                      Façade
 
Les sculptures polychromes de la nef et du choeur
La nef comporte trois travées (cf photo ci-dessus à gauche) soutenues par des colonnes engagées avec des chapiteaux Romans. Vient ensuite une travée carrée, sorte de transept, qui forme l'articulation avec le choeur et les absides latérales. Cette travée carrée est encadrée par de grands arcs brisés surmontés par une coupole sur trompes qui constitue l'assise du clocher. Celui-ci possède deux baies en plein cintre sur chaque côté.
 
Sur trois côtés de la travée centrale se situent des absides de l'époque Romane voûtées en cul-de-four.
 
Dans la nef et surtout dans le choeur se trouve un important ensemble de sculptures polychromes. Sous la voûte de l'abside principale se développe une frise polychrome continue de rinceaux et d'acanthes avec des animaux et des personnages (cf photo ci-dessous), le tout dans un très bon état de conservation. Les peintures sur les murs de l'abside principale sont récentes.
 
Chapiteau des Amoureux de l'église Saint Sulpice de Marignac   Eglise Saint Sulpice de Marignac
Chapiteau des Amoureux                                               Eglise Saint Sulpice de Marignac                                             Frise d'animaux
 
On y trouve ainsi une dispute amoureuse (cf photo ci-dessus à gauche), une chasse au cerf, un guerrier casqué maitrisant un lion, des ivrognes qui se battent, des musiciens, des acrobates, etc.
 
Frise sculptée de l'église Saint Sulpice de Marignac
Frise sculptée de l'église Saint Sulpice de Marignac
 



Mosnac sur Seugne

Mosnac est un village qui se situe à une dizaine de kilomètres au Sud de Pons sur la rivière la Seugne. L'église de Saint Saturnin a été construite au XIIème siècle. A l'origine elle était à nef unique et sans transept, un bas-côté a été ajouté sur le flanc Nord à la fin du Moyen-Age.
 
Façade de l'église Saint Saturnin à Mosnac   Eglise Saint Saturnin à Mosnac
Façade                                                Eglise Saint Saturnin à Mosnac                                                 Côté Sud et clocher
 
Sur la façade Ouest le portail est encadré par de puissants contreforts dans lesquels sont encastrés des petites baies aveugles (cf photo ci-dessus à gauche). Ce portail est entouré par quatre arcatures non sculptées, l'archivolte porte un dessin géométrique en zig-zag.
 
A l'étage se trouve cinq baies en plein cintre, elles sont aveugles sauf la baie centrale ce qui permet d'éclairer la nef. Au-dessus le pignon triangulaire est nu.
 
Chevet de l'église Saint Saturnin à Mosnac
 
Le clocher carré s'élève au-dessus du choeur.
 
Le chevet est intéressant avec des arcs en plein cintre (cf photo ci-contre) surmontés par un cordon sculpté. Les arcatures sont supportées soit par des colonnes soit par des pilastres.
 
La corniche comporte des métopes à rinceaux et des modillons sculptés sur des thèmes divers: animaux, sirènes et même une couple d'amoureux.
 
Chevet de l'église Saint Saturnin à Mosnac
 
A l'intérieur l'abside est peinte, des chapiteaux sculptés représentent des lions et des oiseaux buvant dans un calice.
 
La nef unique est voûtée en berceau brisé (cf photo ci-dessous à gauche), les arcs retombent sur des colonnes avec des chapiteaux sculptés.
 
Sur les murs latéraux subsistent des restes de fresques (cf photo ci-dessous à droite), mais elles sont assez dégradées.
 
Intérieur de l'église Saint Saturnin à Mosnac   Eglise Saint Saturnin à Mosnac
Intérieur                                                Eglise Saint Saturnin à Mosnac                                                 Fresque murale
 



Saint Georges - Antignac

Le village de Saint Georges-Antignac est la fusion de deux anciennes communes. Il se situe à un kilomètre au Sud de Mosnac et à un kilomètre au Nord de Clion sur Seugne
 
Eglise Saint Georges de Cubillac   Façade de l'église Saint Georges de Cubillac
Côté Nord: chevet et nef                                                Eglise Saint Georges de Cubillac                                                 Façade
 
L'église Saint Georges de Cubillac est d'origine Romane mais elle a été en bonne partie reconstruite aux XIVème et XVème siècles comme le montre bien le chevet plat Gothique (cf photo ci-dessus à gauche). Il a été restauré à la fin du XIXème siècle.
 
La nef a été quasiment doublée sur le côté Nord au XVème siècle, elle couverte par des voûtes sur croisées d'ogives. Sur le côté Nord chaque travée de la nef est percée d'une baie Gothique à remplage.
 
La façade (cf photo ci-dessus à droite) est encadrée par deux contreforts, en haut du pignon se trouve un campanile avec une ouverture en plein cintre. Elle a été élargie au XVème siècle en même temps que la nef.
 
Le portail est en anse de panier, il est légèrement mouluré et surmonté par une arcature à trois arcs en plein cintre, l'arc central est percé par une petite fenêtre.
 



Eglise Saint André de Clion sur Seugne
 

Clion sur Seugne

Le village de Clion sur Seugne est à un kilomètre au Sud de Saint Georges-Antignac et à cinq kilomètres au Nord-Ouest de Jonzac.
 
L'église Saint André est d'origine Romane, elle a été modifiée par des restaurations des XVème et XVIème siècles, ainsi elle a maintenant une façade Renaissance. Pour autant l'abside, le choeur, le transept et une partie de la nef restent Romans.
 
Le mur côté Sud (cf photo ci-contre) est Roman. Le clocher carré est établi sur une base Romane, il possède deux fenêtres jumelées sur chacun de ses faces avec des colonnettes et surmontées par un cordon.
 
La partie haute du clocher a été construite au moment des Guerres de Religion avec des fenêtres de guet.
 
                                                            Eglise Saint André de Clion sur Seugne
 
Le chevet est en hémicycle, des colonnes délimitent cinq parties décorées par une arcature lombarde avec trois ou quatre arcs en plein cintre reposant principalement sur des consoles. Au-dessus la corniche est décorée avec des pointes de diamant.
 



Plassac

Plassac est un village qui se situe à sept kilomètres au Sud-Est de Bois. L'église de Saint Laurent (ou de l'Assomption) a été construite au milieu du XIIème siècle (1130 à 1150), sur les bases d'un édifice antérieur.
 
Chevet et clocher de l'église de Saint Laurent à Plassac               Façade et nef de l'église de Saint Laurent à Plassac
Chevet et clocher                                                Eglise de Saint Laurent à Plassac                                                 Façade et nef
 
La façade est la partie la plus intéressante de l'édifice (cf photo ci-dessus à droite). Le registre inférieur comporte un portail à trois voussures qui est encadré par deux baies aveugles. Les chapiteaux des colonnes supportant les voussures ne sont pas sculptés, seules les archivoltes sont décorées par des motifs géométriques.
 
Le registre supérieur possède cinq arcs polylobés qui reposent sur des colonnettes dont le haut est annelé, dans l'arc central s'ouvre une fenêtre étroite. Six colonnes portent une corniche qui sert d'appui à une fenêtre ouverte dans le pignon.
 
Les murs latéraux sont percés de fenêtres en plein cintre avec un cordon de pointes de diamant.
 
Le choeur, qui est peint, est surmonté par une coupole sur prndentifs au-dessus de laquelle se trouve le clocher (cf photo ci-dessus à droite) qui est de construction récente, il s'inspire du style Roman.
 
L'abside est en hémicycle (cf photo ci-dessus à gauche), elle est du XIIème siècle et percée de quatre fenêtres. Elle est voûtée en cul-de-four.
 



Jonzac

Jonzac se situe à une vingtaine de kilomètres au Sud de Pons. L'église Saint Gervais et Saint Protais date du XIIème siècle, elle est d'origine Romane, seule la partie centrale de la façade subsiste de cette époque.
 
Eglise Saint Gervais et Saint Protais de Jonzac
Eglise Saint Gervais et Saint Protais de Jonzac
 
Façade de l'église Saint Gervais et Saint Protais de Jonzac
 
La partie centrale de la façade est intéressante (cf photo ci-contre).
 
Elle comporte trois niveaux d'arcatures, toutes sont aveugles sauf deux : le portail central en bas et la baie centrale du deuxième étage.
 
Au rez de chaussée, le portail central est en plein cintre avec quatre voussures non sculptés, la dernière voussure est surmontée d'un cordon sculpté de motifs formant une chaine. On retrouve ce type de cordon sculpté également sur les deux baies aveugles latérales.
 
Le premier étage comporte quatre baies aveugles, les deux centrales ont une taille réduite par rapport aux latérales. Elles possèdent deux voussures en profondeur avec des motifs sculptés sur l'archivolte.
 
Le deuxième étage comporte sept baies, seule la baie centrale n'est pas aveugle. Elle est également plus grande aveccinq voussures en profondeur et en plein cintre. Le sommet des colonnettes qui séparent les baies est en forme de cône et contient une sculpture représentant un visage humain.
 
Façade de l'église Saint Gervais et Saint Protais de Jonzac
 
Les bas-côtés ont été ajoutés au XVIème siècle. L'église a été restaurée au XIXème siècle.
 
Des fouilles archéologiques sur le parvis de l'église ont permis d'y découvrir une nécropole avec des sarcophages Mérovingiens. Certains sont visibles à l'intérieur de l'église.
 



Saint Dizant du Bois

Saint Dizant du Bois est un village qui se situe à deux kilomètres au Nord de Mirambeau. L'église de Saint Dizant a été construite au XIIème siècle. Le chevet est du XIIIème siècle et le clocher du XVème.
 
Façade de l'église de Saint Dizant               Chevet de l'église de Saint Dizant
Façade                                                Eglise de Saint Dizant                                                 Chevet
 
La façade (cf photo ci-dessus à gauche) est divisée verticalement trois parties: la partie centrale et deux grandes arcades de part et d'autre de celle-ci.
 
Dans la partie centrale, auniveau bas, le portail comporte un tympan, ce qui est rare en Saintonge. La voussure porte un motif géométrique (dents de soie) et est entourée par un cordon en guise d'archivolte.
Sur le registre supérieur se trouve une double arcade aveugle et en plein cintre. Le pignon est souligné par une bande horizontale.
 



Eglise de Petit Niort près de Mirambeau
 

Mirambeau - Petit Niort

L'église Saint Martin du Petit-Niort est à un kilomètre au Sud de Mirambeau, c'est l'église d'un ancien Prieuré. D'origine Romane, elle a été remaniée à plusieurs reprises dans les siècles postérieurs.
 
La façade est rectangulaire et sur deux étages (cf photo ci-contre), elle a été réalisée à l'époque Romane. En bas le grand portail est surmonté de quatre voussures en plein cintre et non sculptées qui retombent sur des colonnes avec des chapiteaux nus. L'archivolte est composée d'un cordon de chevrons.
 
A l'étage se trouve un bandeau de sept arcatures en plein cintre, les arcatures portent un cordon de chevrons variés, elle retombent sur des colonnes. Celle au centre est ouverte, les autres sont aveugles.
 
Au-dessus la corniche occupe toute la longueur de la façade, elle est simple avec des modillons non sculptés.
 
Façade Ouest de l'église de Petit Niort près de Mirambeau
 
Le mur Nord de la nef est d'origine pré Romane avec une partie en petit appareil.
 
Le clocher est carré, dans sa partie haute, sur chaque face, il possède une baie ouverte en plein cintre.
 
Le chevet Roman est plat et percé par un triplet et se retrouve englobé dans des constructions postérieures de style Gothique.
 
Ce chevet est au-dessus d'une crypte voûtée en berceau et qui est éclairée par des fenêtres placées au ras du sol.
 



Montguyon

Portail de l'église Saint Vincent de MontguyonEglise Saint Vincent de Montguyon
Eglise Saint Vincent de Montguyon
 
Montguyon est dans la partie Sud de la Saintonge. L'église Saint Vincent de Montguyon se situe dans le faubourg de Vassiac, légèrement à l'écart du centre-bourg. Elle a été construite à partir du XIème siècle avec le rajoût de chapelles au XVème siècle, en style Gothique.
 
L'eglise présente une nef unique avec un choeur pentagonal. Le clocher est massif, il a servi d'ouvrage de défense aux XIVème et XVème siècles (Guerre de Cent Ans).
 
Le portail est composé d'arcs en plein cintre avec des voussures sur cinq niveaux de profondeur (cf photo ci-dessus). Il a été très restauré de même que l'intérieur de l'église.
 
Près de Montguyon se situe une belle église Romane à Saint Martin d'Ary. L'église était celle d'un Prieuré du XIIème siècle qui dépendait de l'Abbaye de Guitres. Elle présente une nef unique et un choeur en hémicycle. Sur la façade, le portail est entouré par deux arcades, elle est décorée de sculptures de même que le chevet.
 



L'Angoumois Roman

La Province d'Angoumois est une des régions françaises où l'Art Roman s'est le mieux épanoui en continuité avec la Saintonge, le Poitou et le Limousin.
 
 
Cette région compte plus de 300 églises d'origine Romane réparties sur son territoire, la plupart sont maintenant restaurées et entretenues. Elles sont une composante importante du tourisme culturel qui se développe dans le département de la Charente.
 
Si le momument Roman le plus significatif est la cathédrale Saint Pierre d'Angoulême, d'autres sont également remarquables comme:
- l'Abbaye Saint Amant de Boixe,
- l'église Saint Cybard de Plassac-Rouffiac,
- l'église Saint Pierre aux Liens de Châteauneuf sur Charente,
- l'église Saint Denis de Montmoreau-St Cybard,
- les églises d'Aubeterre sur Dronne,
- l'Abbaye Saint Pierre de Lesterps, etc.
 
                                                                            Façade de la cathédrale Saint Pierre d'Angoulême
 
Ces édifices ont été réalisés aux XIème et XIIème siècles, à l'apogée de la période féodale.
 
Ils sont dûs aux initiatives de l'évêque d'Angoulême et des titulaires d'abbayes et monastères, ainsi que des familles dont ils sont issus.
 
Ainsi si les comtes d'Angoulême ont contribué à plusieurs d'entre eux, les autres seigneurs locaux n'ont pas été en reste:
- les sires de La Rochefoucauld,
- les sires de Chabanais,
- les sires de Villebois et de Cognac, etc.
 

 

Quelques églises Romanes d'Angoumois

 
En savoir plus sur l'Art Roman en Angoumois
 
Saint Amant de Boixe    Magnac sur Touvre    Touvre    Garat    Dirac    Dignac    Châteauneuf sur Charente    Mouthiers en Boëme
 
Plassac-Rouffiac     Blanzac-Porcheresse     Cressac-St Genis     Poullignac     Saint Eutrope     Aubeterre sur Dronne    
 
Lichères     Mouton     Saint Amant de Bonnieure     Saint Angeau     Sainte Colombe     Coulgens     La Rochette     Agris     Rivières    
 
Montbron     Feuillade     Marthon     Chazelles     Grassac    
 
Lessac    Saint Germain de Confolens    Esse    Confolens    Lesterps    Brigueuil    Manot    La Péruse    Exideuil   Etagnac   Chassenon
 
Rouillac    Cognac    Salles d'Angles    Chenon    Barbezieux-St Hilaire    Condéon    Baignes Ste Radegonde    Montmoreau    Chalais
 









 
Chemins de l'Art Roman en Poitou-Charentes de Frédérique Barbut -   ISBN: 2737351049

 
La région Poitou-Charentes est une des régions les plus riches de France en patrimoine roman.
 
Elle offre à découvrir plus de sept cent cinquante églises et une centaine de donjons sur ses territoires chargés d'histoire, auxquels s'ajoutent les collections d'art et d'archéologie de ses musées.
 
Avec Saint-Savin-sur-Gartempe et une vingtaine d'autres églises, elle possède un ensemble de peintures murales de l'époque romane unique en France, en quantité et en qualité.
 
Parcourant ces chemins de l'art roman en Poitou-Charentes, les auteurs ont choisi un bouquet de sites pour offrir au lecteur comme au visiteur un aperçu de ces merveilles.
 



Eglises Romanes du Poitou

Le Poitou se situe au Nord des Charentes et de la Saintonge. Cette région possède également de nombreuses églises Romanes dont le style est assez comparable à celui de la Saintonge.
 

 

Département de la Vienne

Le département de la Vienne possède de nombreuses églises Romanes parmi lesquelles on peut visiter:
 
Eglises de Poitiers      Eglise Notre-Dame la Grande      Eglise Saint Hilaire de Poitiers      Eglise Sainte Radegonde de Poitiers     
 
Eglise Notre-Dame de Lusignan      Eglise Sainte Croix de Loudun      Eglise St Pierre et St Paul d'Ingrandes     
 
Eglise Saint Sulpice d'Oyré      Eglise Saint Ambroise de Monthoiron      Eglise de Lencloitre     
 
Collègiale Saint Pierre de Chauvigny      Eglise Notre-Dame de Chauvigny      Eglise de Saint Pierre les Eglises à Chauvigny     
 
Eglise St Gervais et St Protais de Civaux      Abbaye de Saint Savin      Eglise Notre-Dame d'Antigny     
 
Eglise Notre-Dame de Villesalem   Eglise Notre-Dame de Montmorillon  
 
Eglise Saint Maurice la Clouère         Eglise Saint Pierre d'Usson du Poitou  
 
Eglise Saint Martin de Brux   Eglise Saint Nicolas de Civray   Eglise Saint Sauveur de Charroux
 
Visitez le département de la Vienne      
 
 

 

Département des Deux-Sèvres

 
Le département des Deux-Sèvres possède de nombreuses églises Romanes parmi lesquelles on peut visiter:
 
Eglise Saint Hilaire de Melle   Eglise Saint Pierre de Melle   Eglise Saint Savinien de Melle   Eglise de Saint Romans les Melle  
 
Eglise Notre-Dame de Clussais   Eglise Saint Chartier de Chef-Boutonne  
 
Eglise Saint Cyprien de Bressuire   Eglise Saint Médard de Thouars   Eglise Saint Laon de Thouars   Eglise Saint Jouin de Marnes  
 
Eglise Saint Jean-Baptiste de Marnes   Eglise de Saint Généroux   Collégiale Saint Pierre d'Airvault  
 
Eglise Notre-Dame de la Couldre de Parthenay   Eglise Sainte Croix de Parthenay   Eglise Saint Pierre de Parthenay  
 
Eglise Sainte Eulalie de Secondigny   Eglise Notre-Dame de Champdeniers  
 
Visitez le département des Deux-Sèvres      
 
 




L'Architecture Gothique   de Alain Erlande-Brandenburg - ISBN: 2877475786



Architecture Romane, architecture Gothique   Alain Erlande-Brandenburg   -- ISBN: 2877476820



Memento Gisserot d'Architecture Gothique-- ISBN: 2877477606



Memento Gisserot des Cathedrales Eglises et Abbayes-- ISBN: 2877477622




Guides sur le Poitou et les Charentes

Guides Gallimard :   Le Poitou-Charentes      Guides Bleus :   Poitou-Charente
 
Guides Hachette :   Vendée, Charentes et Deux-Sèvres     
 
Guides Verts (Michelin) : Poitou - Vendée - Charentes    Berry, Limousin
 
Guides Atlas :   Vendée et Pays Poitevin      Le Limousin
 
Guides du Routard : Poitou - Charentes      Poitou-Charentes - Vendée     
 
Guides Petit Futé : Poitou-Charente - Vendée      Poitiers      Niort
 
D'autres livres sur le Val de Loire et le Centre      Cartes sur les régions de France
 

Cartes du Poitou et des Charentes

Régionales  
IGN :   Poitiers - Loches    Nantes - La Roche sur Yon    La Rochelle - Royan    Aquitaine touristique
 
Michelin :   Poitou-Charentes    Aquitaine    Auvergne - Limousin    Atlas Michelin: Poitou-Charentes
 
Départementales  
IGN : Vienne    Haute-Vienne    Deux-Sèvres    Charente    Charente-Maritime
 
Michelin : Deux-Sèvres - Vienne    Charente - Charente-Maritime    Creuse - Haute-Vienne
 
Séries Bleue et Randonnée IGNThouars   Loudun   Parthenay   Bressuire   Niort   La Roche-sur-Yon   Poitou-Charentes - Vendée
 
  Autres Cartes Série Bleue IGN       Autres Cartes Série Top 25 IGN
 
Cartes Promenades IGN :    Poitiers - Loches    Thouars - Puy Notre Dame    Cholet - Niort    Niort - Angoulême   
 


Visitez:    Abbaye du Mont St Michel     Abbaye St Germain des Prés à Paris     Abbaye Saint Père à Chartres    
 
Abbaye de Vézelay     Abbaye de Cluny     Abbaye de Paray le Monial     Abbaye de Charlieu    
 
Abbaye St Martin de Tours     Abbaye de Marmoutier     Abbaye St Julien de Tours     Abbaye de Cormery    
 
Collégiale de Candes     Abbaye de Vendôme     Abbaye Notre-Dame de la Couture - Le Mans
 
Eglise Notre-Dame la Grande     Abbaye de Saint-Savin     Collégiale de Chauvigny    
 
Basilique St Eutrope de Saintes     Abbaye aux Dames de Saintes     Abbaye de Lérins    

En savoir plus sur:     Les Cathédrales de France       Les Abbayes Médiévales       L'Architecture religieuse Médiévale
 
Les Eglises Romanes du Limousin
 



 
Bourgogne Romane de Guy Lobrichon - Zodiaque -   ISBN: 2357521635
 
1000-1150. L'Europe occidentale se couverte d'un manteau de lieux protecteurs. Ce sont des églises, des châteaux et leurs édifices annexes.
 
Au XIXe siècle, archéologues et historiens ont baptisé du nom d'art roman les monuments de ce temps. L'un d'eux trouva la terre la plus propice à cet art, il en fit un laboratoire.
 
La Bourgogne rencontra ainsi sa nouvelle vocation : celle de témoin d'un temps, d'une société, d'un monde disparus. Inventaires et fouilles permettent aujourd'hui de comprendre enfin comment, en Bourgogne capétienne, la création artistique exposa l'effort et la synthèse de la nouvelle chrétienté qui s'est forgée alors, sous l'obédience romaine.
 
Voici, en somme, une réponse à la question "qu'est-ce que l'art ?" : il raconte, au fil de sept itinéraires à travers la Bourgogne romane, l'invention d'une société européenne qui a montré la voie pendant des siècles.
 
Guy Lobrichon aime brasser les créations du Moyen Age occidental. Directeur de l'Histoire de Paris et l'Histoire de Venise par la peinture, collaborateur du Guide de la Musique du Moyen Age, il écrit aussi sur La Bible au Moyen Age ou Héloïse. L'amour et le savoir.
 


Livres des Editions Zodiaque, Collection La Nuit des Temps

Les Editions Zodiaque ont publié un ensemble impressionnant de livres sur les églises Romanes de France et d'Europe de l'Ouest.

Invention de l'Architecture Romane     de Raymond Oursel --- Editions Zodiaque

Initiation à l'Art Roman     de François Leriche-Andrieu --- Editions Zodiaque

Atlas de la France Romane     de Pauline de La Malène --- Editions Zodiaque

France Romane - Tome 1 - XIème siècle     de Raymond Oursel --- Editions Zodiaque

France Romane - Tome 1 - XIIème siècle     de Raymond Oursel --- Editions Zodiaque

France Romane - Tome 2 - XIIème siècle     de Raymond Oursel --- Editions Zodiaque

Cloitres Romans     de Jacqueline Carron-Touchard --- Editions Zodiaque

Routes Romanes - Tome 1     de Raymond Oursel --- Editions Zodiaque

Routes Romanes - Tome 2     de Raymond Oursel --- Editions Zodiaque

Routes Romanes - Tome 3     de Raymond Oursel --- Editions Zodiaque



Haut-Poitou Roman     de Raymond Oursel --- Editions Zodiaque



Touraine Romane     de Charles Lelong --- Editions Zodiaque

Val de Loire Roman     de Jean-Marie Berland --- Editions Zodiaque

Ile de France Roman     de Anne Prache --- Editions Zodiaque

Normandie Romane - Tome 1     de Lucien Musset --- Editions Zodiaque

La Tapisserie de Bayeux     de Lucien Musset --- Editions Zodiaque

Anjou Roman     de Marcel Deyres, Jean Porcher --- Editions Zodiaque

Maine Roman     de Marcel Deyres, Jean Porcher --- Editions Zodiaque

Bretagne Romane     de Louise-Marie Tillet --- Editions Zodiaque

Saintonge Romane     de François, Dupont, Eygun --- Editions Zodiaque

Berry Roman     de Jean Favière, de Basche --- Editions Zodiaque

Angoumois Roman     de Charles Daras, Pierre Belzeaux -- Editions Zodiaque


Bourgogne Romane     de Raymond Oursel --- Editions Zodiaque

Terres de Bourgogne     de Raymond Oursel --- Editions Zodiaque



Forez-Velay Roman     de Olivier Beigbeder --- Editions Zodiaque

Limousin Roman     de Jean Maury, M. Gauthier --- Editions Zodiaque

Auvergne Romane (1)     Bernard Craplet --- Editions Zodiaque

Auvergne Romane (2)     --- Editions Zodiaque

Vivarais, Gévaudan Romans     de Robert Saint-Jean --- Editions Zodiaque

Lyonnais, Dombes, Bugey et Savoie Romans     de Raymond Oursel --- Edition Zodiaque

Dauphiné Roman     de Guy Barruol --- Edition Zodiaque

Alpes Romanes     de Jacques Thirion --- Edition Zodiaque

Suisse Romane     de Hans Rudolf Meier -- Editions Zodiaque

Provence Romane (Tome 1)     de Jean-Maurice Rouquette --- Edition Zodiaque

Provence Romane (Tome 2)     de Guy Barruol --- Edition Zodiaque


Guyenne Romane     de Pierre Dubourg-Noves --- Editions Zodiaque

Gascogne Romane     de Jean Cabanot --- Editions Zodiaque

Roussillon Roman     de Marcel Durliat --- Editions Zodiaque

Quercy Roman     de Maury Jean, Porcher Jean, Vidal Marguerite -- Editions Zodiaque

Haut-Languedoc Roman     de Marcel Durliat -- Editions Zodiaque

Rouergue Roman     de Jean-Claude Fau --- Editions Zodiaque

Pyrénées Romanes     de Marcel Durliat --- Editions Zodiaque


Nord Roman     de Hervé Oursel, Colette Deremble-Manhès, Jacques Thiébaut -- Editions Zodiaque

Alsace Romane     de Will Robert, Hans Haug -- Editions Zodiaque

Lorraine Romane     de Hans-Günther Marschall, Rainer Slotta -- Editions Zodiaque

Champagne Romane     -- Editions Zodiaque

Franche-Comté, Bresse Romane     de René Tournier -- Editions Zodiaque

Eglises romanes de la vallée de l'Ardre     Editions Zodiaque

Eglises en bois de Champagne     Patrick Corbet -- Editions Zodiaque

Vierges Romanes     de René Laurentin, Raymond Oursel -- Editions Zodiaque

Italie

Piémont-Ligurie Roman     de Sandro Chierici -- Editions Zodiaque

Lombardie Romane     de Sandro Chierici -- Editions Zodiaque

Vénétie Romane     de Gianna Suitner Nicolini -- Editions Zodiaque

Toscane Romane     de Italo Moretti, Stopani -- Editions Zodiaque

Rome et Latium Romans     de Enrico Parlato, Serena Romano -- Editions Zodiaque

Emilie Romane     de Sergio Stocchi -- Editions Zodiaque

Marches Romanes     de Paolo Favole -- Editions Zodiaque

Abruzzes, Molise Romans     de Paolo Favole, Francesca Del Vitto -- Editions Zodiaque

Campanie Romane     de Mario d' Onofrio -- Editions Zodiaque

Calabre et Basilicate Romans     de Chiara Garzya Romano -- Editions Zodiaque

Sicile Romane     de Giovanella Cassata, Gabriella Costantino, Rodo Santoro -- Editions Zodiaque

Sardaigne Romane     de Renata Serra, Roberto Coroneo -- Editions Zodiaque

Espagne - Portugal

Espagne Romane     de Marcel Durliat -- Editions Zodiaque

Pays Basque Roman: Alava, Biscaye, Guipuzcoa     de Lopez de Ocariz --- Editions Zodiaque

Navarre Romane     de Luis-Maria De Lojendio -- Editions Zodiaque

Galice Romane     -- Editions Zodiaque

Catalogne Romane     de Juan Ainaud de Lasarte -- Editions Zodiaque

Aragon Roman     de S Canellas-Lopez -- Editions Zodiaque

Castille Romane - Tome 1     de Luis-Maria de Lojendio, Abundio de Rodriguez -- Editions Zodiaque

Castille Romane - Tome 2     de Luis-Maria de Lojendio, Abundio de Rodriguez -- Editions Zodiaque

Portugal Roman     de Gerhard N Graf -- Editions Zodiaque

Europe Nord et Centre

Belgique et Luxembourg Romans     de Xavier Barral i Altet -- Editions Zodiaque

Pays-Bas Romans     de Ada van Deijk -- Editions Zodiaque

Angleterre Romane (1)     de Lucien Musset -- Editions Zodiaque

Angleterre Romane (2)     de Lucien Musset -- Editions Zodiaque

Ecosse Romane     de France Sharratt, Peter Sharratt -- Editions Zodiaque

Palatinat Roman     de Dethard von Winterfeld -- Editions Zodiaque

Westphalie Romane     -- Editions Zodiaque

Bavière Romane     de Richard Strobel, Markus Weis -- Editions Zodiaque

Saxe Romane     de Wulf Walter -- Editions Zodiaque




Vous pouvez acheter des livres sur   le Poitou, l' Anjou, le Blésois-Sologne, Paris, le Val de Loire, la Touraine , le Maine, le Pays Chartrain, l' Orléanais-Berry, les Charentes, et la Bretagne ainsi que des ouvrages plus spécialisés sur l'Histoire de France et les Chateaux de la Loire.
Documentez vous sur le Moyen-Age, les Chateaux-forts, les Cathédrales et les Abbayes.
 
Vous pouvez aussi acquérir des Cartes Routières et des Guides Touristiques. Pour vous distraire voici les Abums Tintin et les Albums Astérix. L'accés à la Librairie de FranceBalade se trouve en bas de page.
 



Découvrir :
 
La France   Histoire de France   La Gaule   Gallo-Romains   Moyen-Age   Les Cathédrales   L'Art Roman   Abbayes   Mont Saint Michel
 

Paris   Versailles   Le Val de Loire   Les Châteaux de la Loire     Eure et Loir   Chartres   Chateaudun   Loiret   Orléans   Beaugency  
 
Vallée de la Loire   La Touraine   Tours   Amboise   Chenonceau   Azay le Rideau   Chinon   Loches   Blois   Chambord   Vendome  
 
La Sarthe   Le Mans      L'Anjou   Angers   Saumur   Le Saumurois   Fontevraud   Candes et Montsoreau
 
Le Poitou   Poitiers   La Vienne (86)   Les Deux-Sèvres       Le Poitou Roman   La Saintonge Romane   L'Angoumois Roman
 
Les Charentes    La Charente-Maritime   La Rochelle   Royan   Saintes      La Charente   Angoulême   La Rochefoucauld   Confolens
 
Vallée de la Vienne    Vallée de l'Indre   Le Berry  Le Cher(18)  Bourges   L'Indre (36)  Châteauroux  Issoudun  La Châtre  Le Blanc
 
Vallée de la Creuse   Limousin  Haute-Vienne  Creuse  Corrèze  Limousin Roman   Auvergne  Allier  Puy de Dôme  Cantal  Haute-Loire
 
Le Midi-Pyrénées    Le Lot    Cahors     Moissac          L'Aquitaine    La Gironde    La Dordogne    La Vallée de la Dordogne   
 
Les Pyrénées-Atlantiques    Le Béarn          Le Pays Basque    Bayonne    Biarritz    Saint Jean de Luz
 
Espagne          Andalousie          Tolède          Galice      St Jacques de Compostelle  
 
Pays Basque  Saint Sébastien   La Navarre  Pampelune  Estella  Chemin de St Jacques  Centre-Est  Tudela
 
Castille et Leon    Leon    Burgos    Zamora    Palencia    Valladolid    Salamanque    Avila    Ségovie    Soria        Tolède
 
La Côte d'Azur   Côte d'Azur & Riviera Italienne   Menton  Monaco  Nice  Vence & Cagnes  Antibes-Juan les Pins
 
Grasse   Cannes   La Corniche de l'Estérel    Saint Tropez            La Provence Antique      Vaison la Romaine
 
L'Italie   Les Alpes Italiennes   Venise   Grand Canal de Venise   Rome   Florence   La Toscane  
 
Gènes et la Ligurie     La Riviera du Levant     La Riviera du Ponant     Les Cinque Terre     La Spezia et le Golfe des Poètes
 
Les Alpes     Les Alpes Valaisannes     Zermatt     Chamonix-Mont-Blanc           La Grèce
 
Les Etats-Unis     New-York     La Floride               L'Asie du Sud-Est    


     Avec Google


Guides Pédestres du Poitou et des régions alentour

Poitiers et ses environs à pied

Promenades dans la nature en Charente-Maritime

Charente Limousine - Tour de la Mandragore      La Charente à pied

La Charente-Maritime et ses îles GR 360      Le pays de Limoges à pied




 
Choisissez votre Hôtel dans une des principales villes de France :
 
Paris  Cannes  Nice  Chamonix-Mont-Blanc  Lyon  Bordeaux  Marseille  Toulouse  Lille  Biarritz  Strasbourg  Honfleur  Saint Malo 
Montpellier  Cap d'Agde  Carcassonne  Sainte-Maxime  Val Thorens  Avignon  Tignes  Aix-en-Provence  Colmar  Saint-Jean-de-Luz 
Grimaud  Les Deux Alpes  Lourdes  Arles  Mandelieu La Napoule  Fréjus  Porto-Vecchio  Antibes  Les Menuires  Dijon  Méribel 
 
 Votre Hotel en France            Votre Hotel en Italie            Votre Hotel en Espagne