Gênes et la Ligurie

Vous etes ICI : Accueil > Italie >Gênes et la Ligurie 

Réservez votre hôtel :    Gênes      Rapallo      La Spezia

Gênes est la capitale de la Ligurie. La ville a un passé historique prestigieux et conserve une vieille ville très intéressante. Les marins de la République de Gênes ont dominé la Méditerranée occidentale pendant de nombreux siècles au Moyen-Age et au début des Temps modernes.
Depuis le XIXème siècle, la région est devenue industrielle, ce qui n'a pas empêché le développement d'activités touristiques en particulier le long de la côte méditerranéenne.

La Ligurie est une région du nord de l'Italie. A partir de la frontière française, elle se développe, sur 250 km, en arc de cercle le long de la mer Méditerranée pour rejoindre la Toscane. Composée de criques, de plages et de promontoires, dotée de stations balnéaires et de ports de pêche, la Ligurie offre des sites et panoramas magnifiques et bénéficie d'un climat doux la plus grande partie de l'année. La région côtière s'appelle la Riviera (italienne), elle prolonge la Côte d'Azur française.

Le Phare de Gênes
Le Phare de Gênes
La Riviera se décompose en deux parties: la Riviera du Levant à l'est de Gênes et la Riviera du Ponant à l'ouest de cette ville.

Vous pouvez visiter sur la Riviera du Levant :  Recco,  Camogli,  Santa Margherita Ligure,  Portofino,  Rapallo,  Chiavari,  Sestri-Levante, les  Cinque Terre,  Portovenere,  La Spezia et le Golfe des Poètes avec en particulier  Lerici. La Spezia est la seconde ville de la Ligurie.

Et également sur la Riviera du Ponant, plus précisément sur la Riviera des Palmiers, visitez : Arenzano, Savone,  Spotorno,  Noli,  Varigotti,  Finale Ligure,  Pietra Ligure,  Loano,  Albenga,  Alassio. La Riviera des Fleurs est au sud, autour de Imperia,  San Remo jusqu'à Bordighera et Vintimille.

Il existe d'ailleurs bien d'autres stations intéressantes sur la côte ligure.


Découvrez  Côte d'Azur et Riviera Italienne   Italie   Florence   La Toscane   Rome   Les Alpes Italiennes

Réservez votre Hôtel:   Gênes    Riviera des Fleurs    Riviera delle Palme    Les Cinque Terre



 
     Avec Google


 
 
Livres sur la Montagne et les Alpes     Livres sur l'Italie     Livres sur la Provence Côte d'Azur

Livres sur la Grèce et le monde Héllènistique     Livres sur l'Asie mineure et la Turquie     Librairie de FranceBalade
 



 Votre Hôtel en Italie       Votre Hôtel en France       Votre Hotel dans les Alpes     Hotels des autres Pays
Choisissez votre Hôtel dans une des principales villes touristiques d'Italie et d'Europe :
Rome  Gênes   Rapallo   Dolomites   Milan   Venise   Toscane   Florence   Sienne   Bologne   Naples   Sicile
Paris   Nice   Londres   Edimbourg   Barcelone   Madrid   Malaga   Amsterdam   Bruxelles   Berlin   Munich   Prague



Gênes

Gênes est avant tout un centre maritime, un port, toute son histoire est conditionnée par cette situation géographique et par son large accès à la Méditerranée occidentale. L'emplacement primitif de la cité est une baie semi-circulaire, ouverte vers le sud et entourée de collines. Aujourd'hui, Gênes reste un des premiers ports méditerranéens. La ville s'est développée par agrandissements successifs sur le flanc de ces collines qui entourent le port. Aujourd'hui l'amplitude de l'agglomération sur le littoral dépasse sensiblement les 30 kilomètres (de Voltri à au-delà de Nervi).
Des hauteurs de la ville on a une très belle vue sur le port de Gênes (cf photo ci-dessous). A partir du Mont Righi (300 mètres d'altitude, accessible par funiculaire), le panorama s'étend sur la ville et toute la région avoisinante.
Gênes: le port moderne
Le port moderne de Gênes

Près du Port de la ville se situe le centre historique, c'est un des plus grands ensembles médiévaux d'Europe avec des monuments romans et gothiques, en particulier les églises. Dans la vieille ville, les rues sont étroites, les places petites, les escaliers nombreux, tout ceci rappelle près de mille ans d'histoire.
Gênes: Place Di Ferrari
La Piazza Di Ferrari est le coeur de Gênes, elle dessert à la fois l'ancienne ville et la ville moderne. Celle-ci est plus en hauteur avec de grandes artères bordées de palais. La puissance de Gênes au XVIème siècle trouve sa traduction dans ces édifices.
La photo ci-contre montre la fontaine, au centre de la place, et des bâtiments entourant la Piazza di Ferrari: au fond le Théâtre Carlo Felice (inauguré en 1828 et un des plus grands d'Italie), à droite le Palais de l'Académie Linguistique.


La promenade que nous allons faire dans Gênes commence avec le Port, se poursuit avec la ville Médiévale et Renaissance, y compris les Palais et enfin s'achève avec une visite des Eglises.



Gênes: le portLe Port et le Palais San Giorgio
Le Port est la raison d'être de la ville, c'est un ensemble de quais de plusieurs dizaines de kilomètres, de nombreuses digues et surtout une animation intense et permanente. D'içi partent de grands paquebots et une gare maritime dessert la Sardaigne, la Corse (c'est bien utile parfois), la Sicile et l'Espagne.
La promenade piétonne en bord de mer se prolonge jusqu'à la Tour de la Lanterne, qui fait 75 mètres de haut. Elle date de 1543 et symbolise la ville de Gênes.
Le Porto Antico est la partie la plus ancienne du port, on y trouve l'Aquario qui est le plus important aquarium de la Méditerranée.

Le Bigo de Renzo Piano sur le Porto Antico


Le Palais San Giorgio
Le Palais San Giorgio, vue de côté de la place Caricamento

Le Palais San Giorgio

Le Palais San Giorgio, siège de l'Autorité portuaire, repeint à neuf, supervise le vieux port. Sa construction initiale remonte à 1270 à l'initiative du doge Simon Boccanegra. Il a été agrandi en 1571 puis restauré à plusieurs reprises. A l'origine, il s'appelait Palazzo del Capitano del Popolo, en 1451 il devient le siège de la Banco di San Giorgio qui a fini par symboliser l'état génois. La Banque di San Giorgio a été fondée en 1407, la famille Grimaldi, avec d'autres familles génoises, a été particulièrement impliquée dans sa création et son fonctionnement.


Au pied du Palais San Giorgio se trouve la Place Caricamento qui est un des lieux les plus animés de Gênes avec l'accés au vieux port, les portiques de Sottoripa, les restaurants et les nombreux magasins qui sont particulièrement fréquentés. C'est là qu'aboutissent de nombreuses rues de la vieille ville.



Le Palais San Giorgio, face au vieux port (Porto Antico): Saint Georges terrassant le dragon


Gênes Médiévale et Renaissance
Le noyau primitif de Gênes s'étendait sur la colline de Sarzano qui domine la mer et le port. A l'époque romaine, une forteresse se trouvait sur l'emplacement de l'église actuelle de Santa Maria di Castello.
Gênes: Cloître de San Andrea     Gênes: Porte Soprana et maison de Christophe Colomb
                Cloître de San Andrea                                 Porte Soprana et maison de Christophe Colomb

La Porte Soprana (ou San Andrea) est issue de l'enceinte de la cité romaine, elle a été remaniée au moyen-âge avec ses deux tours de l'époque gothique. En contrebas se trouvent le Cloître de San Andrea et la maison des parents de Christophe Colomb (cf photos çi-dessus), celle-ci a en fait été reconstruite au XVIIème siècle.

Gênes: Palais Ducal
Place Matteoti
La place Matteoti est dans le coeur du centre médiéval de Gênes. L'église de Gesu donne sur cette petite place de même que le Palais Ducal (devenu Palais de Justice), là où résidaient les Doges (cf photo ci-contre). Le Palais Ducal a été réalisé à la fin du XVIème siècle et en partie rebâti (en particulier la façade) à la suite de l'incendie de 1777.

Place et église San Matteo
La place conserve un style médiéval, on y trouve les maisons des Doria avec les couleurs familiales: noir et blanc. Les Doria ont été une famille très puissante à Gênes du XIIème au XVIIème siècle. L'église San Matteo a été édifiée par Martino Doria en 1125. Elle abrite la tombe de Lamba Doria, le vainqueur de la bataille de Curzola contre Venise en 1298, et celle du grand amiral Andrea Doria.

La Via San Luca
Du XIVème au XVIème siècle, c'est une des rues les plus importantes de la ville. La chapelle San Luca, fondée en 1138, était la propriété de la famille Spinola et le Palais Spinola est aussi proche de cette rue. Un peu plus loin se trouve l'église San Siro.
Le Palais Spinola est à l'origine celui des Grimaldi qui le firent bâtir au XVIème siècle. Les Spinola l'ont acquis au XVIIème siècle et y déposèrent leur oeuvres d'art et collections.


Les Palais

La puissance de Gênes au XVIème siècle est illustrée par ses palais. La puissance et le faste de ces résidences symbolisent la force financière et commerciale de la ville. Même si au XVIIème siècle la puissance de Gênes commence à décliner la construction de nouveaux et beaux palais reste très active.
Gênes: Palais   Gênes: Palais
Exemples de Palais de la ville de Gênes
La Via Garibaldi
Cette rue a été tracée au XVIème siècle, elle est bordée de nombreux palais des XVIème et XVIIème siècles. Cette rue a servi de décor à plusieurs oeuvres de Rubens. Le Palais Bianco a été construit autour de 1550, en face se situe le Palais Rosso, édifié dans les années 1670, ces deux palais sont le siège de musées artistiques de la ville, ils abritent les oeuvres des plus grands maitres de la peinture. Ces deux palais ont été légués à la ville de Gênes par la duchesse de Galliera dans les années 1870.
Proche de ces palais se trouve le Palais Municipale (anciennement Doria-Tursi) construit à partir de 1564, ses escaliers et sa cour sont remarquables. Les autres palais de la via Garibaldi ne sont visibles que de l'extérieur: Palais del Podesta, Palais Doria, Palais Parodi Lercari, Palais Cambiaso, etc. Dans le prolongement de la rue, place Fontane Marose se situent le Palais Spinola (dei Marmi) et le Palais Pallavicini.

La Via Balbi
Cette rue porte le nom de Paolo Balbi qui y a fait construire plusieurs édifices, les Balbi étaient une des grandes familles financières de la République de Gênes.
Cette rue est en légère pente, elle relie la Gare principale de Gênes avec la Place de la Nunziata et au delà le Porto Antico. Les palais de la Via Balbi ont un style différent de ceux de la Via Garibaldi. Les principaux édifices sont le Palais Balbi-Senarega, le Palais Raggio, le Palais de l'Université, le Palais Cattaneo Adorno avec ses jardins et le Palais Balbi-Durazzo devenu le Palais Royal avec ses riches tapisseries, ses fresques et ses tableaux.

On trouve aussi d'autres palais dans le centre de la ville comme le Palais del Principe (ou Doria Pamphili) construit en 1529 pour Andrea Doria.


Les Eglises de Gênes

L'église San Lorenzo           L'église San Lorenzo
San Lorenzo: intérieur

La Cathédrale San Lorenzo (cf photos ci-dessus) est un monument de premier ordre, sa construction a commencé en 1118. Elle est incendiée en 1296, reconstruite au début du XIVème siècle et agrandie pendant la Renaissance. De l'église romane, il ne subsiste que le narthex, des colonnes de la nef et les portails latéraux.

Commençons par une vue de l'extérieur. La façade et les Tours sont à bandes blanches et noires. La Tour de droite a été achevée en 1522, la Tour de gauche est tronquée et surmontée d'une loggia réalisée en 1427. Les trois portails de la façade, remarquables, ont été réalisés au XIIIème siècle. Les murs latéraux portent également de belles décorations, sur le côté droit, on y trouve des sarcophages des III et IVèmes siècles et le portail de Saint Gothard est décoré de sculptures romanes (XIIème siècle).

L'intérieur (cf photo ci-contre) de l'édifice est à trois nefs, il est resté homogène en dépit des travaux successifs. Les colonnes sont en porphyre avec des chapiteaux sculptés au XIIIème siècle. Une coupole a été ajoutée au transept en 1567, le choeur a été transformé au début du XVIIème siècle, il contient des stalles du XVIème siècle. Les différentes chapelles sont richement décorées avec des statues et des fresques, l'exemple le plus important est la chapelle de Saint Jean Baptiste. La sacristie permet d'accéder au Trésor qui est un des plus significatifs d'Italie avec des vases précieux (dont le Sacro Catino: Saint Graal), des croix et des chasses et objets religieux remarquables.


Intérieur de la cathédrale San Lorenzo

Gênes: Eglise de GesuEglise de Gesu

Plusieurs autres églises ont un intérêt architectural et artistique.

L'église de Gesu, aussi dédiée à Saint Ambroise et André (cf photo ci-contre), elle a été édifiée pour les Jésuites à la fin du XVIème siècle, elle abrite des peintures de Rubens et Guido Reni.

L'église San Siro est la première cathédrale de Gênes, elle a été édifiée avant le IXème siècle puis remaniée au début du XIème et enfin reconstruite à la fin du XVIème siècle. La façade est de 1820.

L'église Santa Maria di Castello est sur le centre primitif de la ville. L'église a été fondée au VIIème siècle et reconstruite entre le XIème et le XIIIème siècle et enfin agrandie au XVème siècle. A l'intérieur, certaines parties des colonnes sont issues de ruines de l'époque romaine.

L'église San Donato a été batie aux XIIème et XIIIème siècles. Le campanile est octogonal et se compose de galeries superposées, chacune différente des autres.

L'église Annunziata a été construite au XIIIème siècle puis remaniée de 1590 à 1620. La façade est de 1863 et l'ensemble de l'édifice a été restauré après la dernière guerre. L'intérieur illustre bien le baroque génois avec la décoration basée sur des fresques, des stucs et de l'or.

L'église Santa Maria Assunta di Carignano est un édifice monumental. Elle a été commencée en1552 sur les pans de Galeazzo Alessi, un disciple de Michel-Ange, et achevée seulement en 1700.
Gênes: Eglise Santa Maria Assunta di Carignano Deux clochers encadrent la façade et elle est surmontée d'une haute coupole. Le portail principal est du XVIIIème siècle, il est surmonté par une Vierge de l'Assomption réalisée par Schiaffino et David. A gauche et à droite, Saint Pierre et Saint Paul (cf photo ci-dessous).
Gênes: Eglise Santa Maria Assunta di Carignano
L'intérieur a la forme d'une croix grecque, les piliers qui soutiennent la coupole comportent de grandes statues baroques. En haut de la coupole on a une trés belle vue sur la ville, le port et la mer.


 Réservez votre Hotel à     Gênes     



Nervi

Nervi

Nervi est à la limite est de l'agglomération Génoise. Son origine est ancienne, le site est connu pour son climat spécialement doux.

La ville dispose d'un port et d'une plage agréable (cf photo ci-contre). Une promenade longe la côte qui est rocheuse avec des falaises, elle permet de découvrir de beaux panoramas, en particulier vers le promontoire de Portofino.
Nervi possède aussi trois Parcs qui en font une ville aérée et verte et lui permettent d'accueillir des manifestations culturelles.

Votre Hôtel à Nervi


Pegli

Pegli
Panorama sur Pegli
Pegli est, depuis 1926, un quartier à l'ouest de Gênes avec une activité portuaire significative. Pour autant la ville a conservé des réminiscences de son passé de station climatique et balnéaire. Le bourg ancien a pratiquement disparu, mais le commerce lié aux pêches en mer subsiste.
Pegli conserve de belles villas construites par les familles nobles de Gênes entre le XVIème et le XIXème siècles. Ainsi la villa Durazzo-Pallavicini qui accueille le Musée d'Archéologie Ligure, la villa Lomellini, la villa Rosa, la villa Banfi et la villa Centurione.
Jadis, l'arrière-pays de Pegli, le Val Varenna, comportait de nombreux moulins produisant de la farine de pois chiche, avec laquelle est faite la farinata, spécialité du lieu.
A l'ouest de Pegli se situe Voltri qui fait aussi, depuis 1926, partie de la périphérie de Gênes. C'est une ville très ancienne, elle était la capitale de la tribu Ligure des Veituriae. Au Moyen-Age, Voltri est le siège à la fois d'un podestat et d'un capitanat de la République de Gênes. Voltri a été transformé pour le développement d'activités portuaires.

Réservez votre Hotel à   Pegli        


Histoire de Gênes
(2009) de Antoine-Marie Graziani --    ISBN : 2213631530

Gênes est "de toutes les Républiques commerçantes la plus enviée, la plus dénigrée et la moins connue", écrit Giuseppe Gorani à la fin du XVIIIe siècle. De fait, la dernière monographie consacrée à cette pièce-maîtresse du système économique méditerranéen date de plusieurs dizaines d'années. C'est que Gênes n'est pas Venise : rares sont ceux qui, comme Nietzsche ou Valéry, ont été saisis par l'"émotion génoise". La ville, adossée aux montagnes et "jetée à la mer" (Jacques Heers), ne révèle pas facilement ses secrets, et la plupart de ses centaines de palais ne se visitent pas. Et pourtant quel destin que celui de la "cité du griffon" ! Dès le Moyen Age, les Génois parcourent l'ensemble du monde connu afin d'y nouer des relations commerciales. Ils s'imposent ensuite comme de brillants financiers, et, banquiers de la monarchie espagnole, ils dominent l'Europe au XVIIe siècle, baptisé "siècle des Génois". Mais ce génie des affaires ne se traduit pas en politique, et la République génoise est sans cesse le théâtre de rivalités et de luttes intestines, de complots et de révoltes... Gênes, enfin, c'est la ville de l'essor économique risorgimentale, le grand port industriel italien, le haut lieu de l'industrialisation et des luttes sociales des XIXe et XXe siècles. Antoine-Marie Graziani montre combien, tout au long de sa tumultueuse histoire, la cité bat au rythme d'événements plus vastes et d'équilibres fort lointains. Car si elle est enfermée derrière ses murs, menacée par des forces féodales ou de puissants voisins, victime de crises politiques, Gênes se réinvente en permanence et paraît, aux yeux de Fernand Braudel, "comme un monstre d'intelligence [...] condamné à s'approprier le monde, ou à ne pas être".


Livres sur Gênes et la Ligurie

Genoa Thomas Cook Publishing        Ligurie - Riviera Italienne Livre de Poche    Piedmont and Liguria

Carte routière : Ligurie - Riviera italienne cartes Kümmerly + Frey

Lombardy, Piemonte, Valle d'Aosta, Liguria Berlitz Motoring Map Berlitz

The Heritage Guide Italian Riviera: a Complete Guide to Liguria, with Portofino, Cinque Terre, Portovenere, Genoa, San Remo

Achetez des Livres sur l'Italie     Librairie de FranceBalade







La Ligurie et la Riviera Italienne

La Ligurie
La Ligurie de la frontière française à La Spezia

La Ligurie est peuplée depuis très longtemps, c'est près de Vintimille qu'ont été découvert les vestiges de l'homme de Grimaldi, bien connu des spécialistes de la préhistoire.
Les Ligures étaient un peuple antique issu du nord de l'Europe et qui a occupé, à partir du VIIIème siècle avant J-C, une région partant du Rhône en France et s'étendant le long de la bande côtiere nord de l'Italie en Méditerranée occidentale. Le nom de la Ligurie rappelle ce peuple antique, c'est une région assez densément peuplée, près de 300 habitants au km2. La montagne est immédiatement présente en arrière de la côte qui est en bonne partie rocheuse.
Les habitants de la Ligurie ont été confrontés à de nombreuses invasions à travers les siècles, en dépit de celles-ci ils ont réussi à conserver une certaine identité.
Dans les villages et hameaux, églises et tours de garde sont très souvent présentes et rappellent la période médiévale. Beaucoup de villes conservent des chateaux, remparts, maisons et rues médiévales, la plupart n'ont pas été défigurées par des ouvrages en béton (avec cependant une exception pour Gênes).
Gênes est la capitale et principale ville de la Ligurie, elle compte plus de 700000 habitants. La seconde ville de la région est La Spezia.



Visitez:  Côte d'Azur   Côte d'Azur & Riviera Italienne   Menton  Monaco  Nice  Vence & Cagnes  Antibes-Juan les Pins

Grasse   Cannes   La Corniche de l'Estérel    Saint Tropez            La Provence Antique      Vaison la Romaine

L'Italie   Les Alpes Italiennes   Rome Antique   Florence   La Toscane

Gènes, la Ligurie    Riviera du Ponant    Riviera du Levant    Les Cinque Terre    La Spezia & le Golfe des Poètes

Les Alpes     Les Alpes Valaisannes     Zermatt     Chamonix-Mont-Blanc


La Riviera Italienne

La Riviera italienne (en italien Riviera Ligure) correspond à la zone côtière de la région de Ligurie. La ville de Gênes est en position centrale et , de part et d'autre, deux régions côtières sont remarquables :
- la Riviera du Levant, qui s'étend sur plus de 100 kilomètres à l'est de Gênes. Certains sites (Cinque Terre, golfe de Tigullio) et villages (Camogli, Portofino, Portovenere), sont incomparables.
- la Riviera du Ponant qui s'étend sur 200 kilomètres à l'ouest de Gênes. Certaines villes ont conservé des quartiers anciens et un caractère intéressant: Noli, Albenga et bien d'autres.
La Riviera du Ponant se subdivise elle-même en deux: la Riviera des Palmiers (Riviera delle Palme) dans la province de Savone et la Riviera des Fleurs (Riviera dei Fiori) dans la province d'Imperia avec San Remo et sa région qui bénéficient d'un climat remarquablement doux en hiver.

La Riviera du Levant

Golfe de Tigullio
Riviera du Levant: le Golfe de Tigullio, au fond Rapallo, à gauche Santa Margherita Ligure

La Riviera du Levant s'étend à l'est de Gênes. Son littoral est montagneux et découpé avec des promontoires rocheux offrant des panoramas remarquables, ainsi que de nombreuses baies et criques.
Rapallo
La station balnéaire de Rapallo

La route normale suit la côte de Gênes à Sestri-Levante, sauf de Recco à Rapallo où elle coupe la presqu'île de Portofino. Au delà de Sestri-Levante, elle s'élève en s'enfonçant dans les terres, franchit le col del Bracco (613 mètres), descend dans la vallée du Vara, puis gagne La Spezia par le passo la Foce (241 mètres).
Le train est très souvent en tunnels, pour autant pour les touristes, c'est la meilleure voie de communication, entre Sestri-Levante et La Spezia, pour desservir les villages de la côte, en effet la montagne descend rapidement vers la mer.
Portofino
La célèbre station touristique de Portofino: au centre la Piazzetta

Certains sites (Cinque Terre, golfe de Tigullio) et villages (Camogli, Portofino), sont incomparables. C'est la raison pour laquelle l'Unesco a inscrit, dès 1997, au patrimoine mondial comme paysage culturel, la partie est de la Riviera du Levant (Cinque Terre, Portovenere et l'île de Palmaria). Il faut aussi y ajouter La Spezia et le Golfe des Poètes.
Camogli
La station balnéaire de Camogli: la plage

Votre Hôtel sur la Riviera du Levant :    Camogli    Portofino    Santa Margherita Ligure    Rapallo    Cinque Terre


La Riviera du Ponant

La Riviera du Ponant correspond à la partie à l'ouest de Gênes de la côte Ligure. Elle se décompose elle-même en deux parties: la Riviera des Palmiers (Riviera delle Palme) dans la province de Savone et la Riviera des Fleurs (Riviera dei Fiori) dans la province d'Imperia.

La Riviera des Palmiers
La Riviera des Palmiers est relativement fertile ce qui lui permet depuis longtemps de faire des cultures maraichères (asperges, artichauts, pêches, abricots, ...) qui ont contribué à lui donner une base économique auquel est venu se rajouter le tourisme depuis plus d'un siècle.
Noli
Panorama sur Noli avec au fond le Cap de Noli (côté nord)

Noli est une ville doublement intéressante. D'abord, étant située en bord de mer, elle offre les prestations habituelles d'une station balnéaire agréable. Mais surtout elle conserve des édifices médiévaux tout à fait significatis, le château, les tours, les restes des murailles et les rues étroites avec des arcs et des maisons remontant au XIIème siècle.

Loano est une agréable station balnéaire dotée d'une belle promenade avec palmiers le long de la mer. Elle dispose aussi d'un port de plaisance bien aménagé.

Albenga est une ville intéressante, la promenade dans le centre ville permet de découvrir des édifices romans, gothiques et renaissance, on remarque en particulier les hautes tours carrées. La ville ancienne est maintenant à plus d'un kilomètre du bord de mer, entre les deux ont été construites de nombreuses villas. Albenga est une ville de villégiature et de vacances qui dispose d'une belle promenade le long de la mer.
Alassio
Alassio : vue de la plage avec les cabines

Alassio est une station balnéaire connue depuis la fin du XIXème siècle, elle s'est développée avec le tourisme international (surtout Anglais) et en conserve un certain standing.

Eglise de Cervo
La Riviera des Fleurs

Imperia est la fusion, en 1923, de deux communes antérieures: Oneglia, côté est, Porto Maurizio, côté ouest et neuf autres villages.
Autour d'Imperia, le village de Cervo est particulièrement intéressant, c'est un village médiéval très bien conservé. L'arrière pays possède aussi de nombreux monuments baroques datant des XVII et XVIIIèmes siècles.

Eglise de Cervo


San Remo est une station balnéaire connue qui se situe dans une crique sur la mer Méditerranée, à l'abri de la montagne, ce qui lui permet de bénéficier d'un climat doux en hiver. C'est à partir de 1860 que le tourisme international prend une grande importance et contribue au développement de la ville. De grands hôtels de luxe et de belles villas ont été édifiés à cette époque.

Vintimille est située à l'embouchure de la rivière Roya et à ce titre fait le lien entre la Ligurie italienne et la Provence française, en effet la partie haute de la vallée de la Roya est française.



Réservez votre Hotel :    Riviera des Fleurs (autour de San Remo)      Riviera delle Palme






Réservez votre Hôtel en Italie du Nord et Ligurie
Italie    Rome    Florence    Venise    Venise-Lido    Turin    Milan    Bergame    Brescia    Verone    Bologne    Gênes
Riviera du Levant :    Camogli    Chiavari    La Spezia    Lerici    Levanto    Nervi    Portofino    Portovenere
Rapallo    Riomaggiore    Santa Margherita Ligure    Sestri Levante
Riviera du Ponant    Alassio    Albenga    Albisola Marina    Arenzano    Bordighera    Celle Ligure    Finale Ligure
Imperia    Laigueglia    Loano    Pegli    Savone    Spotorno    San Remo    Varazze    Varigotti    Vintimille


Visitez :   L'Italie   Les Alpes Italiennes   La Rome Antique   Florence   La Toscane

Gènes et la Ligurie   La Riviera du Ponant   La Riviera du Levant   Les Cinque Terre    La Spezia & le Golfe des Poètes



Histoire de la Ligurie et de Gênes

Gênes et la Ligurie ont une histoire riche depuis l'époque préhistorique.

La Préhistoire
La Ligurie est peuplée depuis les temps préhistoriques. Près de Loano, on a trouvé des traces de l'homme de Néandertal, dans la grotte des Balzi Rossi, près de Vintimille, ont été découverts des restes qui rappellent l'homme de Cro-Magnon.
Les Ligures sont un peuple antique issu du nord de l'Europe qui a occupé, à partir du VIIIème siècle avant J-C, une région partant du Rhône en France et s'étendant le long de la bande côtiere nord de l'Italie en Méditerranée occidentale. Le nom de la Ligurie rappelle ce peuple antique. A partir du IVe siècle avant J-C, les Ligures ont subi les migrations celtiques et la colonisation des Phéniciens, des Grecs, etc. Pour autant, en Ligurie, le peuple ligure conserve son homogénéité ethnique et son identité.
D'après les auteurs romains, les Ligures, au IIème siècle avant J-C, restent assez sauvages et vivent dans des conditions primitives, ils n'ont pas d'unité politique.

L'Époque romaine
Lors de la Première Guerre Punique (IIème siècle avant J-C), les Ligures se divisent entre les alliés de Rome et ceux de Carthage. Les Romains font la conquête du territoire des Ligures qui devient la IXème région de l'Empire, cette conquête a été difficile et longue.

Le Haut Moyen-âge
A la fin de l'Empire Romain d'Occident, la Ligurie se retrouve sous le contrôle des Byzantins avant d'être conquise par les Lombards au VIIème siècle, puis par les Francs. La ville de Gênes se tourne vers la mer. Les Carolingiens y créent trois marches qui surveillent le nord de la mer Tyrrhénienne pour faire face aux Arabes et Maures islamiques.

Moyen-âge: l'ascension de Gênes
Gênes et la Ligurie luttent contre les Maures, en même temps ils assimilent l'expérience que ceux-ci ont dans la navigation et le commerce. Gênes étend son influence politique sur la Ligurie et s'empare de la Corse aux dépens des Arabes. Les Croisades permettent à Gênes de tenir un rôle maritime de premier plan. Ses navires transportent vers la Palestine hommes et fournitures, mais aussi les denrées de l'Europe du nord: armes, fourrures et laines. Ils en rapportent épices, soie, coton, etc. Les Génois créent des comptoirs et entrepôts tout autour de la Méditerranée et parcourent l'ensemble du monde connu afin d'y nouer des relations commerciales. Une compétition féroce oppose Gênes à Pise pour le contrôle de la Méditerranée occidentale, en 1284 Pise est obligée d'accepter la suprématie génoise. Gênes réussit à concurrencer Venise dans la partie orientale de la Méditerranée. Au début du XIVème siècle, Gênes la Superbe rayonne dans l'occident européen, elle possède la Corse et la Sardaigne.
En même temps les pratiques commerciales se perfectionnent. Une puissante finance italienne, les Lombards (Venise, Florence et Gênes), opère à l'échelle continentale, prêtant aux cités et souverains. De nombreux hommes d'affaires génois ont une résidence en Espagne, en particulier à Séville. Cependant les luttes internes entre les principales familles (Doria, Spinola, Grimaldi, etc) menacent le destin de la cité, certaines appellent parfois à leur aide le roi de France ou l'évêque de Milan. Avec la chute de Constantinople, les Turcs chassent les Génois de la Méditerranée orientale. Au XVème siècle, les gens de la finance de Gênes se regroupent dans la Banque de San Giorgo et prennent de fait le contrôle de la ville.

Gênes: navire ancien dans le portTemps Modernes: le déclin de la République de Gênes
Gênes joue surtout la carte espagnole et supplante Lyon et Anvers dans la redistribution de l'or du nouveau monde. Elle élargit son horizon sous le gouvernement d'Andrea Doria, allié de Charles Quint et des Habsbourg, qui donne à la République les structures et les moyens qui vont lui permettre de tenir jusqu'à la fin du XVIIIème siècle, en dépit de l'affaissement de la puissance espagnole dont ils sont les banquiers. Au XVIème siècle, la République de Gênes est devenue une puissance européenne à part entière. Au début du XVIIème siècle, la République de Gênes est au faite de sa puissance économique. Auparavant elle s'enrichissait en louant sa flotte aux Espagnols, maintenant son activité devient principalement financière, toujours au profit des Espagnols. De nombreuses familles sont très riches et beaucoup font du mécènat artistique. Pour autant la République de Gênes est sans cesse le théâtre de rivalités et de luttes internes, de complots et de révoltes... Prise dans les conflits avec la France de Louis XIV, qui fait bombarder la ville en 1684, elle subit l'influence française à la fin du XVIIème siècle. En 1768, la Corse se soulève et Gênes la cède à la France.

L'intégration à l'Italie
La Révolution française met fin à l'activité financière des grandes familles et provoque le déclin de la ville. L'invasion de l'Italie par les armées de Bonaparte entrainent la création d'un nouvel état, la République Ligurienne (1798-1805), avant qu'elle ne devienne un département de l'Empire Français. En 1815, Gênes est annexée par le royaume de Sardaigne puis intégrée dans celui d'Italie. C'est de Gênes que Garibaldi est parti en 1860 avec les Mille en 1860 pour lutter en faveur de l'Unité italienne.
Gênes ne revit qu'avec la révolution industrielle du XIXème siècle, avec Milan et Turin, Gênes porte le développement économique italien. Aux XIXème et XXème siècle l'activité de Gênes sur les plans maritime, économique et industriel dans l'Italie du nord est significatif. A la fin du XIXème et au début du XXème siècle, Gênes est le principal port d'où partent les émigrants italiens vers les Etats-Unis. Aujourd'hui le port de Gênes reste le plus important de la Méditerranée.




Découvrir :
La France   L'Art Roman   Les Cathédrales   Les Abbayes   Le Mont Saint Michel   Paris   Le Val de Loire   Les Châteaux de la Loire
 
La Touraine     Le Poitou     Le Poitou Roman     Le Limousin      La Haute-Vienne    La Creuse    La Corrèze    Le Limousin Roman
 
Le Midi-Pyrénées    Le Lot    Cahors     Moissac          L'Aquitaine    La Gironde    La Dordogne    La Vallée de la Dordogne   
 
Les Pyrénées-Atlantiques    Le Béarn          Le Pays Basque    Bayonne    Biarritz    Saint Jean de Luz
 
Espagne          Andalousie          Tolède          Galice      St Jacques de Compostelle  
 
Pays Basque  Saint Sébastien   La Navarre  Pampelune  Estella  Chemin de St Jacques  Centre-Est  Tudela
 
Castille et Leon    Leon    Burgos    Zamora    Palencia    Valladolid    Salamanque    Avila    Ségovie    Soria        Tolède
 
La Côte d'Azur   Côte d'Azur & Riviera Italienne   Menton  Monaco  Nice  Vence & Cagnes  Antibes-Juan les Pins
 
Grasse   Cannes   La Corniche de l'Estérel    Saint Tropez            La Provence Antique      Vaison la Romaine
 
L'Italie   Les Alpes Italiennes   Venise   Grand Canal de Venise   Rome   Florence   La Toscane  
 
Gènes et la Ligurie     La Riviera du Levant     La Riviera du Ponant     Les Cinque Terre     La Spezia et le Golfe des Poètes
 
Les Alpes     Les Alpes Valaisannes     Zermatt     Chamonix-Mont-Blanc           La Grèce
 
Les Etats-Unis     New-York     La Floride               L'Asie du Sud-Est    


 Votre Hotel en France      Votre Hotel en Italie      Votre Hotel dans les Alpes     Hotels des autres Pays

Choisissez votre Hôtel dans une des principales villes touristiques d'Europe :
Paris   Nice   Lyon   Londres   Edimbourg   Dublin   York   Rome  Florence   Venise   Milan   Naples   Sicile
Barcelone   Madrid   Malaga   Amsterdam   Bruxelles   Bruges   Berlin   Munich   Francfort   Prague