Votre Hotel : France   Paris IdF   Provence-Cote d'Azur   Val de Loire Atlantique
Aquitaine   Pyrénées-Languedoc   Bretagne   Normandie   Les Alpes
Charente-Maritime  La Rochelle  Ile de Ré   Châtelaillon   Surgères   St Jean d'Angély  
Rochefort   Ile d'Oléron   Royan   Saintes   Pons   Charente   Angoulême   Cognac     
 
Poitiers   Niort   Parthenay   La Roche s/Yon   Les Sables d'Olonne   Bordeaux   Arcachon

Les Seigneurs de Parthenay

Votre Hôtel :  Vienne   Poitiers   Deux-Sèvres   Niort    Vendée    Charente   Charente-Maritime   La Rochelle

Vous etes ICI : Accueil > France > Poitou > Les Seigneurs de Parthenay 
Cette page présente les seigneurs de Parthenay du Xéme au XVème siècle, c'est la période qui correspond, en France au régime féodal. Elle commence par une présentation de la situation du Poitou aux IXème et Xème siècles.

Parthenay se situe au centre d'une région dénommée la Gâtine qui fait partie du Poitou. Comme son nom l'indique, c'est un territoire inculte qui est resté en friches jusqu'au XIème siècle. Aux IXème et Xème siècles, le nord de la Gâtine dépend du Vicomte de Thouars, d'autres parties sont rattachées à la vicairie de Thénezay à l'est, à celle de Mervent à l'ouest et à celle de Niort au sud. La Gâtine n'a pas d'existence administrative avant l'apparition de la châtellenie de Parthenay.
 
A la fin du IXème siècle, à l'époque des invasions Normandes, une famille possèdant des biens fonciers importants édifie une forteresse à Parthenay. Elle détient aussi des biens et bénéfices dans le pays d'Herbauge, en Aunis et en Saintonge. Cette famille est sans doute parente des sires de Lusignan.
 
C'est en s'appuyant sur le château de Parthenay qu'elle en acquiert la seigneurie. A partir de là les sires de Parthenay prennent progressivement le contrôle de la Gâtine. Ils ont l'initiative de son défrichement et de sa colonisation.
 
Le chateau de Parthenay

Le chateau de Parthenay         En savoir plus sur Parthenay
 


     Avec Google



 
Visitez   Thouars   Chauvigny   St Savin   Angles sur l'Anglin   Le Poitou   Poitiers   Parthenay 
 
Les Eglises Romanes du Poitou    Loudun    Chatellerault    Richelieu    Chinon   

Les Comtes de Poitou  ,  Les Seigneurs du Poitou  ,  Les Vicomtes de Thouars  ,  Les Vicomtes de Chatellerault 
 
Histoire de France    La Féodalité au Moyen-Age  ,  Carolingiens  , Rois de France Carolingiens  , Robertiens  , Capétiens 
 
Comtes d'Anjou  ,  Comtes de Blois  ,  Plantagenets




Réservez votre Hotel :   Val de Loire et Cote Atlantique    Nantes   Poitiers   Les Sables d'Olonne   Parthenay   Niort  
La Rochelle   Ile d'Oléron   Rochefort   Limoges   Angoulême   Saintes  Perigueux   Bordeaux   Libourne   Arcachon  



Le Poitou aux IX et Xèmes siècles

Au début du IXème siècle le comte est un fonctionnaire royal qui gouverne avec l'assistance d'un vicomte. Le comté est divisé en vicairies (Vigueries) qui ont à leur tête un officier comtal, le Vicaire (Viguier). A cette époque des Vicairies sont identifiées à Poitiers, Rézé, Loudun, Thouars, Civaux, Sauves, leur nombre s'accroit sensiblement à la fin du IXème et au début du Xème siècle puis ils disparaissent vers la fin de ce siècle, ils sont remplacés par des chatelains.
Cette disparition illustre la dislocation de l'administration Carolingienne à laquelle se substitue progressivement le pouvoir féodal qui est representé par les vicomtes et les chatelains. Certains vicaires sont en fait devenus des chatelains, ainsi le premier vicomte de Chatellerault est probablement l'ancien vicaire d'Ingrandes (un peu au nord de Chatellerault sur la Vienne).
 
Au début du Xème siècle le vicomte du comté devient aussi vicomte de Thouars et deux nouveaux vicomtes apparaissent, ils sont localisés à Melle et Aulnay, un peu plus tard c'est le tour de ceux de Chatellerault et de Brosse. A part à Melle ou existe un atelier monétaire ces vicomtes ont des fonctions militaires: ils doivent garder le comté contre des agressions extérieures et c'est pour cette raison qu'ils construisent des chateaux-forts. D'autres notables construisent également des forteresses que ce soit à la demande du comte, de l'évêque de Poitiers, des vicomtes ou meme de leur propre chef. Progressivement tous ces chatelains deviennent héréditaires et accaparent les pouvoirs administratifs, judiciaires etc... sur les populations alentour.
 
A ce stade le Poitou est intégré au Régime Féodal.
Le comte du Poitou est en haut de la pyramide féodale, de lui dépendent de nombreux vassaux, mais tous ne sont pas au meme niveau. Les vicomtes, plusieurs sires et deux seigneurs écclésiastiques ont plus d'importance que les autres.

Voici ces principaux seigneurs féodaux.
Les vicomtes sont au nombre de trois: les vicomtes de Thouars, les vicomtes d'Aulnay et les vicomtes de Chatellerault.
Les sires sont au nombre de quatre principaux: les sires de Lusignan, les sires de Parthenay, les sires de Talmont et les sires de Chatelaillon, mais on présente également les sires de Melle, les sires de Gencay, les sires de Chateau-Larcher, les sires de Morthemer.
Enfin les deux les seigneurs Ecclésiastiques sont l'Evêque de Poitiers et l'Abbé de Saint Maixent.




Les Sires de Parthenay

Le premier sire de Parthenay connu est Joscelin I qui est signalé en 1012. Son fils est Guillaume I (1021-1058), outre ses biens propres, il est aussi vassal de l'Abbaye de Saint Maixent. Il est peut-être le frère de Hugues III de Lusignan.
 
Guillaume I participe, aux cotés du comte d'Anjou Geoffroy-Martel, à la guerre victorieuse contre Guillaume VI le Gros, comte de Poitiers et duc d'Aquitaine. Ses successeurs étendent la puissance de la seigneurie qui devient une Baronnie avec des chateaux comme Secondigny puis ceux de Champdeniers, Ternant , Hérisson et La Motte de Verruyes. Les sires de Parthenay ont de nombreux Vassaux: les seigneurs de Gourgé, du Theil, de la Ferrière, les familles Meschin et Mauclavel, etc... , ils sont aussi Chanoines du Chapitre de l'Abbaye Saint Martin de Tours.
 
Le mode de transmission de la seigneurie de Parthenay se retrouve dans plusieurs autres seigneuries du Poitou: ce sont consécutivement les frères qui deviennent Seigneurs, ensuite le titre revient au premier garcon de l'ainé, et ainsi de suite.
 
A la fin du XIIème siècle la Baronnie de Parthenay correspond aux trois chatellenies de Parthenay, Secondigny et Champdeniers.
 
En 1427, la seigneurie passe au Connétable de France, Arthur de Richemont, et à la mort de celui-ci à Dunois dont les descendants conservent ensuite Parthenay.


Joscelin I
C'est le premier Gardien du site de Parthenay (Gué du Thouet à Parthenay le Vieux) qui est connu, il est signalé dans les textes en 1012, il relève du comte de Poitou. Sa famille détient la forteresse édifiée à Parthenay au moment des invasions Normandes. Elle possède aussi des biens et bénéfices dans le pays d'Herbauge, entre Talmont-(St Hilaire) et Fontenay le Comte, et aussi en Aunis et Saintonge. Joscelin a pour fils Guillaume I qui suit.
Guillaume le Grand, comte de Poitiers et Duc d'Aquitaine, fait échouer un mariage entre la fille de Raoul de Thouars, Aldegarde, et Hugues IV de Lusignan en proposant à ce dernier la veuve de Joscelin I (dont le fils Guillaume était encore en bas age). Mais en fait, avec duplicité, le duc s'arrange pour que ce mariage échoue lui aussi et provoque la guerre entre le vicomte de Thouars d'une part et le sire de Lusignan et le duc lui même d'autre part.


Guillaume I (1021-1058)
Guillaume est le fils de Joscelin I, il a de nombreux enfants avec son épouse Arengarde de Talmont :
- Guillaume, mort jeune,
- Joscelin II qui suit,
- Simon I qui suit ,
- Guelduin qui suit ,
- Ebbon qui suit également,
- Béatrix, religieuse à l'Abbaye Notre-Dame de Saintes à partir de 1047,
- Hélène épouse de Yves Sire de Sauzay, elle est morte le 26 mai 1124 et inhumée à Boesse.
Il est seigneur de Parthenay pendant prés de 40 ans, de 1021 à 1058. Il s'allie avec le comte d'Anjou Geoffroy Martel contre les comtes de Poitou Guillaume VI le Gros et Eudes. La victoire finale de Geoffroy Martel qui administre un temps le Poitou au nom de son beau-fils Guillaume VII permet à Guillaume I de s'imposer progressivement et de devenir un des plus importants seigneurs du Poitou.
Avec l'aide des comtes d'Anjou Foulques III Nerra et Geoffroy II Martel, il édifie des places fortes pour protèger son territoire: les mottes de Germont dans le sud de la Gâtine puis le chateau de Champdeniers. Ces châteaux lui assurent un meilleur contrôle de la Gâtine et contribuent à mettre sous sa dépendance les petits seigneurs des environs. Il doit faire face à un voisin puissant, le seigneur Simon de Verruyes qui possède aussi le château de Tournant. Le château de Hérisson dépend, lui, du seigneur d'Argenton.


Joscelin II (1058-1086)
Joscelin, comme second fils, est d'abord destiné à l'église. En 1047 il est Trésorier de l'Abbaye Saint Hilaire de Poitiers et en 1059 il devient Archevêque de Bordeaux (il est seigneur de Parthenay depuis 1058).
C'est un partisan de la réforme Grégorienne, il combat contre les investitures laîques, la simonie, le mariage des prêtres ... Il s'oppose à Béranger de Tours qu'il fait condamner au Synode de Poitiers en 1075.
Il fait de nombreux dons, notamment à des abbayes de Touraine comme Secondigny à l'Abbaye Saint Pierre de Bourgueil et aussi le bourg Saint Paul de Parthenay à l'Abbaye Saint Paul de Cormery.
 
Occupé par ses obligations ecclésiastiques, il délègue la seigneurie à son frère Simon I puis Guelduin qui portent le titre de vidame de Parthenay.
C'est pour rappeler ce grand prédecesseur que les seigneurs de Parthenay prennent le surnom de L'Archevêque à partir du début du XIIème siècle.


Simon I (1059-1075)
Simon est né en 1047, il est le troisième fils de Guillaume I. Simon I épouse Mélissende de Lusignan, fille de Hugues V sire de Lusignan et de Almodis de la Marche. Simon et Mélissende ont trois fils :
- Hugues,
- Guillaume II qui suit,
- Simon II qui suit aussi.
Son frère Joscelin, Archevêque de Bordeaux, ne pouvait simultanément s'occuper de la seigneurie de Parthenay. Il délègue cette tâche à son frère Simon qui porte le titre de Vidame de Parthenay. Simon I est présent à la bataille de Hastings en 1066 aux côtés de Guillaume le Conquérant et de Aimery IV de Thouars. Joscelin et Simon fondent le Prieuré du Bourg Saint Paul en 1070. A la même époque (1070) Simon entreprend la création du château et du bourg de Secondigny, puis il confirme le don du Prieuré de Secondigny à lAbbaye de Bourgueil. Pour peupler ce nouveau bourg, il accorde des privilèges à ceux qui viendront l'habiter.
 
Simon est mort en 1075 et c'est son frère Guelduin qui lui succède. En effet pour de nombreuses seigneuries du Poitou, la succession se fait selon le droit de viage: à la mort d'un seigneur, son frère le plus agé lui succède puis par défaut la succession passe alors au premier fils de l'ainé et le processus continue. Ces modalités permettaient de confier le gouvernement de la Seigneurie à une personne toujours expérimentée. En terme de biens, le fils ainé a droit aux deux tiers de l'héritage, le dernier tiers étant partagé entre les autres enfants.


Guelduin (1075-1093)
Guelduin a pour épouse Pétronille, ils ont pour enfant Raoul (Ier de Tonnay) et Guillaume..
Guelduin apparait d'abord comme seigneur de Tonnay dès 1058. Il est vidame de Parthenay de 1075 à 1086, il devient sire de Parthenay à la mort de son frère Joscelin II en 1086.
Guelduin associe alors au pouvoir son frère Ebbon. Ensemble ils attribuent, en 1092, l'église de Parthenay le Vieux à l'Abbaye de La Chaise-Dieu. En 1093 un conflit s'élève entre les deux frères, Ebbon tue Guelduin dans le chateau de Germond et devient seigneur de Parthenay.
 
Raoul Ier de Tonnay est la tige des seigneurs de Tonnay qui portent les noms successivement de Raoul II, Raoul III et Raoul IV qui figure aussi comme seigneur de Luçon. Ses fils sont Raoul V et Guillaume, avec eux s'éteint la branche de Tonnay autour de 1200.


Ebbon (1093-1110)
Ebbon épouse Phanie dont il a deux enfants: Guelduin et Simon.
Il devient seigneur de Parthenay aprés le meurtre de son frère en 1093. Il prend la croix en 1096 et participe à la première croisade jusqu'à la prise de Jérusalem en 1099.
Il est avoué de l'Abbaye de Luçon. En 1104, Ebbon se range du côté de Geoffroy Martel le Jeune qui s'est révolté contre son père, le Comte d'Anjou Foulques IV le Réchin. Celui-ci a le soutien du Comte de Poitiers Guillaume IX. Guillaume IX positionne son armée face à celle de Geoffroy Martel devant Parthenay, mais les conditions metéorologiques obligent les deux adversaires à négocier, le Comte d'Anjou et son fils se réconcilient.
En 1106 Ebbon se trouve pris au milieu d'un conflit entre deux Abbayes pour la possession de l'Ile de la Dive, celle de Luçon (qu'il soutient) et celle de Saint Michel de Lherm (soutenue par Geoffroy III de Thouars).
En 1110, Ebbon aide le Sire de Lusignan Hugues le Brun et le nouveau Comte d'Anjou Foulques V le Jeune dans une guerre contre Guillaume IX de Poitiers. Guillaume est blessé devant Taillebourg et une treve est établie entre les belligérants.


Guillaume II (1110-1120)
Guillaume II succède à son oncle Ebbon. Il est Trésorier de l'Abbaye Saint Hilaire de Poitiers. Il associe au pouvoir son frère Simon II qui porte le titre de Vidame de Parthenay.
Au début du XIIème siècle plusieurs vassaux des sires de Parthenay sont identifiables: le seigneur de Vernoux, le seigneur de La Ferrière, les seigneurs de Peyratte, de Lamairé, de Gourgé et de Fenioux.


Simon II (1120-1121)
Simon II épouse Emperia, ils ont pour fils Guillaume III L'Archevêque et une fille religieuse à Fontevraud.
Simon II exerce d'abord le pouvoir comme Vidame de Parthenay jusqu'en 1120, il n'est Seigneur de Parthenay à part entière que pendant un an, jusqu'en 1121.
En 1118 Simon et Hugues VII sire de Lusignan sont à nouveau en guerre contre Guillaume IX de Poitiers, celui-ci les vainc le 9 aout 1118 et fait prisonnier Simon II de Parthenay. Simon meurt peu aprés sa libération en 1121.


Guillaume III L'Archevêque (1121-1140)
Guillaume III épouse Théophanie de Beaumont-Bressuire dont il a un fils Guillaume IV l'Archevêque, qui suit. Théophanie est la fille de Thibault de Beaumont seigneur de Bressuire.
Guillaume III est le premier à porter le surnom de l'Archevêque en souvenir de son parent Joscelin II archevêque de Bordeaux.
Dès son avènement, Guillaume refuse de verser à Guillaume IX de Poitiers le droit de relief (considérable) dû pour succeder à son père Simon. Une guerre s'enclenche à nouveau, l'héritier du comte de Poitiers, Guillaume, prend le château de Parthenay. Guillaume III de Parthenay s'enfuit à Bressuire et doit finalement payer le droit de relief et se soumettre, il fait allègeance au comte de Poitiers. Le comte d'Anjou Geoffroy V le Bel n'apprécie pas et part en guerre contre Guillaume III et d'autres Seigneurs récalcitrants. Guillaume III est vaincu et évite de justesse la destruction de son château de Parthenay.
C'est à cette époque que s'est tenue à Parthenay une entrevue entre Guillaume X d'Aquitaine et Saint Bernard, à son issue le duc d'Aquitaine a renoué avec l'Eglise.
Peu aprés 1137, date du mariage de Aliénor d'Aquitaine avec le roi de FranceLouis VII, les seigneurs Poitevins, dont bien sûr Guillaume III, se soulèvent contre ce nouveau duc. Ils doivent rapidement s'incliner devant les armées du roi de France.


Guillaume IV L'Archevêque (1140-1182)
Guillaume IV épouse Rosane avec laquelle il a trois fils: Guillaume mort en 1182, Hugues I qui suit et Josselin encore vivant en 1169.
Guillaume IV est connu pour sa piété, outre de nombreuses fondations religieuses et des dons aux monastères, il a fait le pélerinage de Saint Jacques de Compostelle en 1169. En 1174 il fonde le prieuré de la Madeleine (ordre de Saint Augustin). Une partie des bâtiments servaient à accueillir et soigner les pauvres d'où son nom de Maison-Dieu.
En 1173, il soutient le soulèvement de Richard Coeur de Lion contre son père Henri II Plantagenet.


Hugues I L'Archevêque (1182-1218)
Hugues I est le fils de Guillaume IV, il épouse Damète de Rochefort, fille de Payen seigneur de Rochefort. Hugues et Damette ont pour enfants:
- Guillaume V qui suit,
- Thomas encore vivant en I244,
- Létice qui épouse le seigneur Aimeri Ier de La Rochefoucauld,
- Isabelle épouse en mars 1223 Philippe du Puy du Fou.
Hugues I se distingue de ses homologues Poitevins, car il reste toute sa vie un soutien solide du roi d'Angleterre Jean sans Terre qui a succédé à son frère Richard Coeur de Lion en 1199. Le 28 avril 1202 le roi de France Philippe-Auguste confisque les terres Françaises de Jean sans Terre suite à une plainte de Hugues VIII sire de Lusignan.
Jean sans Terre aide financièrement Hugues I qui renforce le chateau de Parthenay et entoure la ville de remparts plus puissants avec en particulier la Porte Saint Jacques. Il fait aussi construire le chateau formidable du Coudray-Salbart.
 
Porte Saint Jacques et le Chateau
La Porte Saint Jacques et au fond, le château de Parthenay
 
Le meurtre d'Arthur de Bretagne par Jean sans Terre provoque des changements d'alliance qui permettent à Philippe-Auguste de recevoir l'hommage des barons Poitevins le 10 aout 1204. Pourtant quand Jean sans Terre débarque à La Rochelle en 1205 pour reconquérir le Poitou, Hugues I de Parthenay est à ses côtés. En 1207, Philippe II Auguste, aprés avoir pris Thouars, s'empare de Parthenay et fait prisonnier Hugues I.
En mai 1214, Jean sans Terre débarque à nouveau à La Rochelle pour reconquérir les domaines Plantagenets, Hugues I est toujours à ses côtés. L'affaire tourne mal puisque le 2 juillet 1214, l'armée de Jean sans Terre est vaincue par Louis, le fils du roi de France Philippe-Auguste, à La Roche aux Moines, prés d'Angers. Jean sans Terre se réfugie dans Parthenay puis signe une trêve de cinq ans avec Philippe II Auguste.


Guillaume V L'Archevêque (1218-1243)
Guillaume V est le fils de Hugues I, il épouse, avant 1218, Amable de Rancon, fille de Geoffroi IV de Rancon seigneur de Taillebourg et de Jeanne dame d'Aulnay. Guillaume et Amable ont pour enfants:
- Hugues II qui suit,
- Jacquette, épouse de Geoffroi de Pérusse Seigneur de Saint Bonnet et Vicomte de Vauguyon, il est le fils de Louis de Pérusse et de Laure de Chabanais
- Isabelle (Létice), épouse de Maurice de Belleville seigneur de Montaigu,
- Jeanne, épouse de Pierre III de Rostremen,
- Jean qui est toujours vivant en 1254,
- Robert seigneur de Semblançay.
Guillaume a de gros besoin d'argent et pour les satisfaire il n'hésite pas à se comporter en seigneur prédateur. En s'appuyant sur sa forteresse du Coudray-Salbart, il menace Niort et rançonne les marchands et les voyageurs. Son comportement de brigand provoque l'intervention du Pape Honorius II qui le menace d'excommunication en juillet 1222, Guillaume se calme alors.
La mort du roi de France Louis VIII et les subsides de Henri III Plantagenet, roi d'Angleterre favorisent une nouvelle révolte des seigneurs Poitevins. La régente du Royaume de France, Blanche de Castille, intervient avec détermination et la plupart des barons poitevins se soumettent, sauf Guillaume V de Parthenay qui ne cède qu'en juin 1228. Guillaume V est à nouveau au coeur de la révolte de 1241, mais les armées du roi Louis IX viennent à bout rapidement de ce soulèvement. Guillaume V et les autres barons Poitevins doivent aller à Tours implorer le pardon du roi Louis IX et de son frère Alphonse comte de Poitiers. Guillaume V est mort peu aprés, en 1243.


Hugues II L'Archevêque (1243-1271)
Avec l'accord d'Alphonse comte de Poitiers, Hugues II épouse Valence, fille et héritière de Guillaume II de Lusignan seigneur de Mervent. Ils ont eu de nombreux enfants:
- Guillaume VI qui suit,
- Hugues mort en 1304 pendant la campagne de Flandres,
- Marie
- Alix épouse de Hugues Maingot seigneur de Surgères,
- Jeanne fiancée de Pierre IV de la Brosse seigneur de Langeais.
Le mariage de Hugues II avec Valence de Lusignan accroit notablement le domaine des sires de Parthenay. A la mort de Guillaume II de Lusignan, en 1248, le domaine des Parthenay intègre:
- dans le Bas-Poitou: Mervent, Mouchamps, Parc-Soubise, Vouvent et l'Abbaye de la Grainetière,
- dans le Haut-Poitou: Moncontour,
- en Aunis: Soubise.
Plus tard la chatellenie de Taillebourg rentrera aussi dans le domaine des sires de Parthenay.
Hugues II participe, en 1266 et 1267, à la campagne militaire de Charles d'Anjou en Italie pour conquérir les royaumes de Sicile et de Naples.
 




Guillaume VI L'Archevêque (1271-1322)
Guillaume VI épouse en premières noces, en 1275, Jeanne de Montfort, fille de Rotrou de Montfort seigneur de Montfort le Rotrou (Sarthe), de Semblançay (en Touraine) et de Marguerite d'Alluyes Dame de Saint Christophe et de Châteaux (en Touraine). Guillaume et Jeanne ont plusieurs enfants:
- Hugues seigneur de Montfort le Rotrou en 1295, il épouse avant 1310 Isabeau de Clermont-Nesle (en Beauvaisis) morte après 1324, fille de Raoul II, seigneur de Nesle-en-Picardie, Connétable de France et de Alix de Dreux vicomtesse de Châteaudun. Hugues est mort avant son père.
- Jean I qui suit,
- Létice épouse en 1307 de Maurice de Belleville sire de Montaigu, il est veuf de Sibille de Châteaubriand
- Marie, Dame de Saint Etienne de Malemort et de la Mothe-Achard, épouse le 14 juillet 1299 Girard III Chabot, seigneur de Retz et de Machecoul, il est mort le 26 janvier 1338.
- Isabeau Dame de Semblançay, épouse, le 22 juillet 1315, de Jean IV d'Harcourt vicomte de Chatellerault.
Guillaume se marie en secondes noces avec Marguerite de Thouars, fille de Guy II de Thouars et de Marguerite de Brienne. Ils ont un fils, Guy, qui devient seigneur de Taillebourg. Guy de Parthenay est la tige de la branche des Parthenay-Soubise. Cette branche s'est éteinte au XVIème siècle avec Catherine de Parthenay duchesse de Rohan.
Guillaume VI reste fidèle au roi de France Philippe IV le Bel et il l'accompagne lors de la campagne de Flandres en 1304. De même il fait procéder à l'arrestation des Templiers de son domaine le vendredi 13 octobre 1307.


Jean I L'Archevêque (1322-1358)
Jean I épouse en premières noces Marguerite de Meslay (+26 mai 1326), fille de Guillaume V de Meslay vidame de Chartres. Jean et Marguerite ont pour fille Jeanne qui épouse Jean de Maillé seigneur de Chancay.
Jean I épouse ensuite en secondes noces , le 14 janvier 1329, Marie de Beaujeu, fille de Guichard VI de Beaujeu Seigneur des Dombes et de Jeanne de Genève. Jean et Marie ont pour enfants:
- Guillaume VII qui suit,
- Marie (Anne) épouse de Aymar de Maumont seigneur de Tonnay-Boutonne,
- Aliénor, abbesse de Bonneval lès Thouars puis de Fontevraud.
Jean épouse enfin en troisièmes noces Jeanne Maingot Dame de Surgères.
L'église l'accuse d'hérésie mais au final il est absous. Jean I poursuit la même politique pro-française que son père, il participe aux assemblées royales au Louvre à Paris, ce qui traduit son intègration dans le royaume de France. En 1327, il est conseiller du roi de France Charles IV le Bel qui le charge de la défense de l'Aunis et de la Saintonge contre les incursions des Anglais et Gascons à partir de leurs bases en Guyenne.
Au début de la Guerre de Cent Ans, Jean I est nommé Capitaine du roi de France en Poitou puis Gouverneur de Saintonge. En 1340 il rassemble des troupes dans le pays de Talmont et en Saintonge pour s'opposer aux incursions des partisans du roi d'Angleterre Edouard III. Il remet en état ses places fortes et forteresses de Châtellaillon, Coudray-Salbart, Secondigny, Vouvent et Parthenay. En effet, aprés un siècle de paix, elles n'étaient plus vraiment opérationnelles.
A la même époque que la défaite française à Crécy (1346), le duc de Derby, Henri de Lancastre, effectue une grande chevauchée en Poitou mais qui épargne le domaine des seigneurs de Parthenay.
En 1351, en assurant la défense du pont de Taillebourg, les troupes françaises, indisciplinées, sont vaincues par les Anglais. Jean I L'Archevêque est fait prisonnier et interné à Bordeaux pendant plusieurs années. Son fils Guillaume VII administre la seigneurie à sa place. Jean I est à nouveau présent auprés du roi de France Jean II le Bon lors de la défaite de Poitiers en 1356, il est fait prisonnier et mis à rançon, il meurt peu aprés le 1° mai 1358. C'est à partir de la défaite de Poitiers, qui désorganise complètement la défense française, que les bandes de mercenaires laissées inoccupées se mettent à piller le Poitou.


Guillaume VII L'Archevêque (1358-1401)
Guillaume VII épouse, en 1345, Jeanne de Mathefelon fille de Thibault seigneur de Mathefelon et de Béatrix de Dreux. Guillaume et Jeanne ont trois enfants:
- Jean II qui suit,
- Marie qui épouse en 1376 Louis I de Châlons comte de Tonnerre et d'Auxerre,
- Jeanne Dame de Semblançay épouse, le 21 janvier 1390, Guillaume IV de Harcourt vicomte de Melun, seigneur de Montreuil-Bellay et comte de Tancarville et Grand-Bouteiller de France (mort à Azincourt en 1415). Ils ont pour fille Marguerite de Harcourt Dame de Melun qui épouse en 1417 Jacques II de Harcourt Baron de Montgommery, comte de Saint-Paul et Connétable de France. Celui-ci meurt en essayant de s'emparer du château de Parthenay au début des années 1420.
Jacques de Harcourt et Marguerite ont un fils, Guillaume d'Harcourt et une fille Marie d'Harcourt qui épouse Jean Batard d'Orléans, comte de Dunois qui devient seigneur de Parthenay après Arthur de Richemont.
Guillaume VI devient Baron de Parthenay en mai 1358. le roi de France Charles V le nomme Lieutenant pour la Touraine, le Poitou et la Saintonge en association avec Jehan Le Meingre dit Boucicaut. Le 8 mai 1360 Charles V signe le Traité de Brétigny avec le roi Edouard III d'Angleterre. Celui-ci redevient suzerain du Poitou et donc du sire de Parthenay. Edouard III charge Jean Chandos de reprendre possession des domaines cèdés par le traité de Brétigny. En octobre 1360 Jean Chandos reçoit l'hommage du Seigneur de Hérisson qui agit pour le compte de Guillaume VII de Parthenay. Celui-ci est alors en pélerinage à Jérusalem. Le roi d'Angleterre confirme les coutumes, franchises et libertés antérieures.
Aprés son retour de Terre Sainte, Guillaume VII se rend à La Rochelle pour rendre hommage au Prince Noir, duc d'Aquitaine. Il se met à son service et, à partir de 1367, le suit dans ses expéditions militaires en Castille. Quand Charles V rentre en guerre contre les Anglais en 1368, Guillaume VII reste fidèle à son nouveau suzerain, le Prince Noir. Ceci a pour conséquence la confiscation des biens qu'il possède en Anjou et en Touraine (obtenus par son mariage avec Jeanne de Mathefelon).
Le Prince Noir nomme Guillaume VII Gouverneur du Poitou (simultanément à deux autres Seigneurs). Le conflit reprend en 1372, les armées de Du Guesclin remportent une succession de victoires de Juin à Décembre dans les provinces de Poitou, d'Aunis et de Saintonge, il faut préciser que les populations sont favorables aux Français. Poitiers est pris le 7 août, le frère du roi de France, Jean duc de Berry propose la paix à Guillaume VII de Parthenay et au vicomte de Châtellerault, ils refusent et s'enferment dans la place forte de Thouars. Pendant ce temps là, Du Guesclin poursuit la conquête de nombreuses places: Saint-Maixent, Melle, Aulnay, Saint Jean d'Angély, ... Le 19 septembre 1372, Du Guesclin prend Surgères. Les seigneurs Poitevins (enfermés dans Thouars), se décident à signer une trêve avec Jean de Berry le 18 septembre, s'ils ne sont pas secourus, ils rendront la place aux Français le 30 novembre, c'est ce qui se produit.
Guillaume VII se rallie alors à Charles V et il participe à la reprise de La Roche sur Yon et de Cognac. En 1375, la prise de Gencay par les Français achève la conquête du Poitou.
Guillaume VII a pu recouvrer ses anciennes possessions, il est mort en 1401.


Jean II L'Archevêque (1401-1427)
Jean II devient sire de Parthenay en 1401 à la mort de son père. Il est également sire de Mathefelon, du Coudray-Salbart, de Mervent et de Châtellaillon. Il devient Sénéchal du Poitou en 1414.
Jean n'a ni l'envergure, ni les qualités morales et militaires de son père Guillaume VII. Il épouse en premières noces, le 8 juin 1379, Jeanne Chabot Dame de Retz, de Machecoul, elle est la fille de Girard Baron de Retz, Jeanne meurt le 16 janvier 1407. Jean II épouse alors en secondes noces Brunissende de Périgord, fille du comte Archambaud de Périgord et de Louise de Matha. Ce mariage avec est un échec, car Jean II brutalise sa femme. Les deux époux finissent par vivre séparément et ils n'ont pas d'enfant et donc pas de successeur.
Aprés la folie de Charles VI, la guerre civile se généralise en France, le royaume est divisé entre deux partis: les Armagnacs et les Bourguignons. Jean II de Parthenay rentre dans le parti du duc de Bourgogne Jean sans Peur, il a pour mission de rallier le Poitou au parti Bourguignon. En 1414 le roi de France prononce la confiscation des biens de Jean II de Parthenay. Le Connétable Arthur de Richemont est chargé de le soumettre, il s'empare rapidement des places fortes de Secondigny, du Coudray-Salbart, de Mervent, de Bécéleuf, de Vouvent et engage le siège de Parthenay. Mais Richemont doit alors rejoindre l'armée Française pour s'opposer à Henry V d'Angleterre qui a débarqué en Normandie, c'est le désastre d'Azincourt (25 octobre 1415). Une lutte sans vainqueur se poursuit alors autour de Parthenay et dans la Gâtine.
En mai 1416 le Dauphin Charles s'enfuit de Paris et se réfugie à Poitiers, en mars 1419 il charge le comte de Vertus de faire le siège de Parthenay où Jean II s'est préparé à une longue défense. Les partisans du Dauphin échouent et le Traité de Pouilly signé entre le Dauphin et Jean sans Peur met fin au siège de Parthenay, Jean II recouvre ses domaines mais, à Bourges le 19 novembre 1419, il vend tous ses domaines au Dauphin Charles qui en prend possession aprés sa mort.
Les soeurs et héritiers contestent ce contrat, le neveu de Jean II, Jacques d'Harcourt, est mort en essayant de s'emparer du chateau.

A la fin de 1419, le Dauphin Charles attribue la seigneurie de Parthenay au Connétable Arthur de Richemont qui en prend possession à la mort de Jean II, en 1425. C'est la fin de la première dynastie des seigneurs de Parthenay. Dunois devient seigneur de Parthenay après Arthur de Richemont. La descendance de Dunois, la famille d'Orléans-Longueville, a conservé la seigneurie de Parthenay jusqu'en 1641.
 


Livres sur Parthenay

Parthenay (les Environs de) de Abbe d. Drochon     Parthenay de Cavailles, Lecomte

Catherine de Parthenay, duchesse de Rohan: Protestante insoumise, 1554-1631 de Nicole Vray




 
Visitez :   Le Poitou                 Le département de la Vienne                 Le département des Deux-Sèvres
 
Poitiers    Loudun    Chatellerault    Chauvigny   St Savin   Angles sur l'Anglin   Thouars   Parthenay 
 
Les Eglises Romanes du Poitou    La Vallée de la Vienne    Richelieu    Chinon    La Touraine
 
La Charente-Maritime     La Rochelle et l'Aunis     Royan & Côte de Beauté      Saintes     Les Eglises Romanes de la Saintonge
 
Département de l'Indre (36)       Châteauroux      Issoudun       La Châtre       Le Blanc
 
Le Limousin      La Haute-Vienne (87)      La Creuse (23)      La Corrèze (19)      Le Limousin Roman
 
Visitez l'Auvergne      Allier (03)      Puy de Dôme (63)      Cantal (15)      Haute-Loire (43)
 
L'Aquitaine    Le Département de la Dordogne     La Vallée de la Dordogne    
 
Le Pays Basque    Bayonne    Biarritz    Saint Jean de Luz              Région Midi-Pyrénées
 





Les Seigneurs de Parthenay-Soubise

Guy de Parthenay est la tige de la branche des Parthenay-Soubise. Cette branche s'est éteinte au XVIIème siècle avec Catherine de Parthenay duchesse de Rohan.


Guy I
Guy s'installe en Saintonge en 1327, il est Seigneur de Taillebourg, Soubise et Mouchamps. Il épouse Guyonne de Laval fille de André de Laval seigneur de Chatillon en Vendelais et d'Eustache de Bauçay. Guy et Guyonne ont pour enfants:
- Jean qui épouse, en janvier 1348, Assalide de Pons fille de Renaud IV, seigneur de Pons, vicomte de Carlat et de Turenne. Veuve, Assalide se remarie au seigneur d'Aspremont, vicomte d'Orthez.
- Isabeau qui épouse Louis vicomte de Rochechouart (+1383).
Veuf, Guy se remarie en 1329 à Jeanne d'Amboise, fille de Hugues I d'Amboise, seigneur de Chaumont sur Loire, et de Jeanne de Saint Verain. Ils ont pour enfants:
- Louis I qui suit,
- Guy
- Jean
- Marguerite qui épouse Geoffroy de Châteaubriand, seigneur des Roches-Baritaud (Ce sont les ancêtres du grand écrivain du XIXème siècle, René de Chateaubriand).
- Jeanne qui épouse Jean de Champdeniers seigneur de Dampierre.
- Suite à l'application du Traité de Brétigny, Guy I devient un vassal du roi d'Angleterre Edouard III en 1363.


Louis I (+1398)
Louis I devient sire de Soubise, de Taillebourg, de Mouchamps à la suite de son père Guy.
Il épouse en premières noces Aliénor de Matha (+1378), veuve de Guillaume de Montberon. Elle est la fille de Robert seigneur de Matha. Louis et Aliénor ont pour enfants:
- Jean I seigneur de Soubise et de Taillebourg. Il épouse le 7 mars 1400 Anne de Mareuil fille de Raymond seigneur de Mareuil, puis avant le 16 septembre 1415 Louise d'Anduze veuve de Guichard vicomte de Comborn, seigneur de Treignac. Louise est la fille de Louis seigneur de la Voulte. Il est mort en 1425
- Louis II seigneur du Cluseau d'Arvert et de Chevalon, il est mort en 1435.
Louis I épouse en secondes noces Jeanne de Beaumont-Bressuire (+1421), veuve de Bertrand de la Haye seigneur de Passavant. Jeanne est la fille de Hugues de Beaumont seigneur du Bois-Charruyeau. Louis et Jeanne ont pour enfants:
- Guy II qui suit,
- Guillaume, né en 1387,
- Berthelot co-Seigneur de Mouchamps,
- Peronnelle épouse Jean de Mortemer, seigneur de Couhé,
- Jeanne épouse de René Jousseaume seigneur de Commequiers et de la Forêt sur Sèvre. Il est mort le 12 juillet 1417.


Guy II (+1461)
Guy devient sire de Soubise et co-Seigneur de Mouchamps à la suite de son père Louis I. Il épouse le 26 janvier 1416 Louise du Plantis fille de Gauvain du Plantis et d'Aliénor de Bazoges (ou d'Agnès de Fondeboeuf). Guy a pour enfants:
- Jean II sire de Soubise épouse Jeanne Rabuteau fille de Jean Seigneur de la Chillerie et d'Ausance et d'Anne de Châteaubriand. Veuve Jeanne Rabuteau se remarie à Bertrand l'Archevêque sire de Soubise (ci-dessous).
- Bertrand sire de Soubise épouse Jeanne Rabuteau, veuve de son frère Jean. Il se remarie ensuite à Marie Harpedanne de Belleville fille de Jean III Harpedanne de Belleville et de Marguerite de France (Valois). Marie est veuve en 1477, elle reçoit de Louis XI le revenu de la prévôté de Poitiers. Bertrand et Marie n'ont pas de postérité.
- Louis III qui suit,
- Françoise qui épouse en 1480 Jean Poussard seigneur de Péré, Vandré, Landré, Saint Marc, il est le fils de Jacques II Poussard et d'Agnès d'Archiac. Ils ont pour enfants: Jeanne, Andrée, Louise, et Marie qui épouse à La Rochelle le 8 mai 1435 Jean Mérichon seigneur d'Huré, de Lagord, de Breuil-Bertin et d'Auzance, Conseiller du Roi, Maire de La Rochelle, Gouverneur de la ville.


Louis III
Louis III devient sire de Soubise en 1461. Il épouse le 25 août 1481 Jeanne de Montbron (elle est veuve de Martin Enriquez de Castilla et ensuite de Louis Chabot Baron de Jarnac). Jeanne est la fille de François II de Montbron vicomte d'Aulnay et de Jeanne de Vendôme. Louis III et Jeanne ont pour enfants:
- Bertrand qui suit,
- Jean III qui suit,


Bertrand
Bertrand est seigneur de l'Espinay, il épouse Marguerite Girard, ils ont pour enfant Françoise qui épouse le 6 septembre 1515 François de Volvire seigneur d'Aunac et du Vivier-Jusseaud.


Jean III
Jean III devient ensuite Baron de Soubise et seigneur de Mouchamps. Il épouse le 19 février 1481 Marie d'Etampes fille de Jean d'Etampes et de Marie de Rochechouart. Ils ont pour enfants:
- Nicole qui épouse le 5 avril 1500 Jean de Belleville,
- Jean IV qui suit,
- François qui épouse Philippe de la Fresnaye,
- Philippe qui épouse Jacques du Fresne.
En secondes noces, Jean III épouse Michelle de Saubonne, dame de compagnie de la reine Anne de Bretagne, Michelle est la gouvernante de Renée de France. Ils ont des enfants qui sont élevés dans la religion Protestante:
- Anne, élevée à la cour de Renée de France, elle épouse en 1533 Antoine Sire de Pons, comte de Marennes. Anne se rendit célèbre à la Cour de Ferrare par son esprit et ses talents. A l'arrivée de Calvin à la cour de Ferrare, elle prit la résolution d'abandonner l'Eglise Catholique. Le sire de Pons suivit son exemple et après son retour en Saintonge s'appliqua à propager les doctrines Calvinistes parmi ses vassaux. Le sire de Pons épousa en secondes noces Marie de Montchenu, il est mort en 1586.
- Renée qui épouse René de Fonsèques Baron de Surgères.
- Charlotte.


Jean IV
Jean IV épouse le 19 janvier 1507 Michelle de Sanbonne du Fresne, ils ont un fils unique Jean V qui suit. Jean IV meurt en 1512.


Jean V (1512-1566)
Jean V est né aprés la mort de son père en 1512. Il est élevé à la cour du roi de France François I comme enfant d'honneur du roi Henri II. Il épouse, le 9 mai 1553, Antoinette Bouchard, fille de François II Bouchard Baron d'Aubeterre et d'Isabelle de Saint-Seine (+1580). Ils ont pour enfant Catherine, Dame de Soubise qui suit.
Jean V s'engage dans le parti Calviniste et participe au début des Guerres de Religion. Il est mort le 1° septembre 1566.


Catherine (1554-1631)
Catherine de Parthenay-Soubise est née le 22 mars 1554. Elle épouse en 1568 Charles de Quélenec Baron du Pont en Bretagne, celui-ci meurt lors de la Saint Barthélémy le 24 août 1572. Catherine épouse alors en secondes noces, le 10 septembre 1575, René II de Rohan vicomte de Rohan, Prince de Léon, comte de Porhoët. Réné de Rohan meurt en 1586. Catherine vit, quant à elle, beaucoup plus longtemps puisqu'elle meurt au Parc-Soubise (Mouchamps) le 26 octobre 1631.
Catherine et René de Rohan ont pour enfants:
- Henri de Rohan, qui deviendra un des chefs du parti Protestant,
- Catherine de Rohan, qui épouse le duc des Deux-Ponts. Elle est connue par sa répartie à Henri IV: "J'ai trop peu de biens pour être votre femme, et je suis de trop bonne maison pour être votre maîtresse". Elle est morte le 10 mai 1607.
 
Catherine de Parthenay est considérée comme une des femmes les plus intelligentes de son temps, elle a eu François Viète comme précepteur. Catherine est une des héroïnes Protestantes des XVIème et XVIIème siècles. Elle participe activement à la défense de La Rochelle en 1627-1628. Au delà de son rôle politique elle est également poétesse, dramaturge et mathématicienne.
 





La féodalité en Poitou: seigneurs et vassaux

Le comte du Poitou est en haut de la pyramide féodale dans son domaine, de lui dépendent de nombreux vassaux, mais tous ne sont pas au même niveau. Les vicomtes, plusieurs sires et deux seigneurs écclésiastiques ont plus d'importance que les autres.
 
Les vicomtes sont au nombre de trois: les vicomtes de Thouars, les vicomtes d'Aulnay et les vicomtes de Chatellerault.
 
Les sires sont au nombre de quatre principaux: les sires de Lusignan, les sires de Parthenay, les sires de Talmont et les sires de Chatelaillon, mais il est utile de présenter également les sires de Melle, les sires de Gencay, les sires de Chateau-Larcher et les sires de Mortemer.
 
Enfin les deux les seigneurs Ecclésiastiques sont l'évêque de Poitiers et l'Abbé de Saint Maixent.
 
Vous pouvez avoir plus d'informations sur les comtes du Poitou, sur les vicomtes de Thouars qui ont dominés la partie Ouest du Poitou pendant tout le Moyen-Age, sur les vicomtes de Chatellerault qui eux exercaient leur pouvoir au Nord de Poitiers, aux confins de la Touraine et enfin sur les sires de Parthenay, seigneurs turbulents de la partie Sud du Poitou.
 
La Féodalité au Moyen-Age
La possession d'un château permet à tous ces seigneurs d'attirer des notables capables de fournir un service militaire (par exemple des tours de garde dans le château et la participation à des expéditions guerrières). Ces notables ( à l'origine propriétaires d'alleux) passent un contrat de vassalité avec le seigneur, ils recoivent en contrepartie la protection du seigneur pour eux et leurs biens.
Les vassaux doivent à leur suzerain aide et conseil (auxilium et consilium). L'aide est essentiellement le service militaire, il comprend la garde du chateau et le service d'ost qui consister à accompagner le suzerain à la guerre et dans ses expéditions militaires. Le conseil oblige les Vassaux à venir à la cour du Suzerain pour lui donner leur avis sur les affaires qu'il leur soumet. Ainsi les vassaux assistent le seigneur lors des assemblées judiciaires.

 
C'est ainsi que se constitue la pyramide féodale avec au sommet le comte, puis les vicomtes et les sires, ensuite les simples châtelains et enfin les chevaliers (milites). On a ainsi la construction de l'aristocratie médiévale qui perdurera en fait jusqu'à la Révolution Francaise.
 
Le Seigneurs du Poitou                  La Féodalité au Moyen-Age



Bibliographie
      Marie-Pierre Baudry, Laurent Cogny, Laurent Fleuret, Le Château des Seigneurs de Parthenay, Association Parthenay-Remparts, 1992.
(ce texte a largement inspiré cette page)
      les informations du site internet http://driout.club.fr/PARTHENAY-1.htm ont également été utilisées
      Marcel Garaud, Les Chatelains du Poitou, Société des Antiquaires de l'Ouest, 1964
      André Debord, La Société Laïque dans les pays de la Charente, Editions Picard, Paris, 1984
      Alfred Richard, Histoire des Comtes dePoitou


Livres sur l'Histoire du Poitou

Histoire de Poitou de Pierre Boissonade

Les Comtes de Poitou Ducs d'Aquitaine (778-1204) de Michel Dillange

Histoire des Comtes de Poitou et Ducs de Guyenne de Jean Besly


Histoire des Comtes de Poitou de Alfred Richard :
Tome 1 (778-993)       Tome 2 (993-1058)       Tome 3       Tome 4      

Isabelle d'Angoulême, reine d'Angleterre : Poitou-Charente - Aquitaine : itinéraire historique de Sophie Fougère

Les femmes du Poitou au Moyen Age de Isabelle Soulard

Les fortifications des Plantagenets en Poitou : 1154-1242 de M. Aurell

Le Prince Noir en Aquitaine (1355-1356) - (1362-1370) suivi de La bataille de Poitiers de J Moisan

Les prisonniers de la bataille de Poitiers de Françoise Bériac-Lainé, Chris Given-Wilson

Batailles de Poitiers en 30 questions de Elisabeth Carpentier

Autour de Marguerite d'Ecosse : reines, princesses et dames du XVe siècle : actes du colloque de Thouars, 23 et 24 mai 1997 de Philippe Contamine, Geneviève Contamine

Diane de Poitiers de Ivan Cloulas       Diane de Poitiers de Michel de Decker

La vie des Protestants du Poitou après la Révocation (de l'édit de Nantes) de Rivierre

Journal de Jean Migault ou malheurs d'une famille protestante du Poitou victime de la révocation de l'édit de Nantes (1682-1689)

De la Réforme à la Révolution en Bas-Poitou de Pierre Chauvet

Les exilés Acadiens en France au XVIIIe siècle et leur établissement en Poitou de Ernest Martin



Pour vous informer ou faire des cadeaux, achetez des livres sur les périodes du Moyen-Age :
Histoire de France   Rois de France

Moyen-Age     Vie au Moyen-Age    Arts au Moyen-Age    Peinture Médiévale   Art Gothique

Chateaux Forts     Abbayes de France    Cathédrales Médiévales

Vous pouvez aussi acheter des livres sur les régions du centre et de l'ouest de la France,   le Poitou, l' Anjou, le Blésois-Sologne, Paris, le Val de Loire, la Touraine , le Maine, le Pays Chartrain, l' Orléanais-Berry, les Charentes, et la Bretagne ainsi que des ouvrages plus spécialisés sur les Chateaux de la Loire.

Vous pouvez aussi acquérir des Cartes Routières et des Guides Touristiques. Pour vous distraire voici les Abums Tintin et les Albums Astérix. L'accés à la Librairie de FranceBalade se trouve en bas de page.




Visitez 
La Vallée de la Vienne     Eglises Romanes du Poitou     Le Poitou     Poitiers     Eglises de Poitiers     Chauvigny     Chatellerault
 

 
Visitez le Limousin           La Haute-Vienne (87)           La Creuse (23)           La Corrèze (19)

 
Informez-vous sur la société féodale du Poitou: 
Les Comtes de Poitiers     Les Seigneurs du Poitou     Les Vicomtes de Thouars

Les Vicomtes de Chatellerault     Les Seigneurs de Parthenay    


     Avec Google



Découvrir :
 
La France   Histoire de France   La Gaule   Gallo-Romains   Moyen-Age   Les Cathédrales   L'Art Roman   Abbayes   Mont Saint Michel
 

Paris   Versailles   Le Val de Loire   Les Châteaux de la Loire     Eure et Loir   Chartres   Chateaudun   Loiret   Orléans   Beaugency  
 
Vallée de la Loire   La Touraine   Tours   Amboise   Chenonceau   Azay le Rideau   Chinon   Loches   Blois   Chambord   Vendome  
 
La Sarthe   Le Mans   L'Anjou   Angers   Saumur   Le Saumurois                   Le Poitou Roman      La Saintonge Romane
 
Le Poitou   Poitiers   La Vienne (86)   Les Deux-Sèvres    La Charente-Maritime    La Rochelle    Royan    Saintes   
 
Vallée de la Vienne    Vallée de l'Indre   Le Berry  Le Cher(18)  Bourges   L'Indre (36)  Châteauroux  Issoudun  La Châtre  Le Blanc
 
Vallée de la Creuse   Limousin  Haute-Vienne  Creuse  Corrèze  Limousin Roman   Auvergne  Allier  Puy de Dôme  Cantal  Haute-Loire
 
Le Midi-Pyrénées    Le Lot    Cahors     Moissac          L'Aquitaine    La Gironde    La Dordogne    La Vallée de la Dordogne   
 
Les Pyrénées-Atlantiques    Le Béarn          Le Pays Basque    Bayonne    Biarritz    Saint Jean de Luz
 
Espagne          Andalousie          Tolède          Galice      St Jacques de Compostelle  
 
Pays Basque  Saint Sébastien   La Navarre  Pampelune  Estella  Chemin de St Jacques  Centre-Est  Tudela
 
Castille et Leon    Leon    Burgos    Zamora    Palencia    Valladolid    Salamanque    Avila    Ségovie    Soria        Tolède
 
La Côte d'Azur   Côte d'Azur & Riviera Italienne   Menton  Monaco  Nice  Vence & Cagnes  Antibes-Juan les Pins
 
Grasse   Cannes   La Corniche de l'Estérel    Saint Tropez            La Provence Antique      Vaison la Romaine
 
L'Italie   Les Alpes Italiennes   Venise   Grand Canal de Venise   Rome   Florence   La Toscane  
 
Gènes et la Ligurie     La Riviera du Levant     La Riviera du Ponant     Les Cinque Terre     La Spezia et le Golfe des Poètes
 
Les Alpes     Les Alpes Valaisannes     Zermatt     Chamonix-Mont-Blanc           La Grèce
 
Les Etats-Unis     New-York     La Floride               L'Asie du Sud-Est    



 
Choisissez votre Hôtel dans une des principales villes touristiques de France :
 
Paris  Cannes  Nice  Chamonix-Mont-Blanc  Lyon  Bordeaux  Marseille  Toulouse  Lille  Biarritz  Strasbourg  Honfleur  Saint Malo 
Montpellier  Cap d'Agde  Carcassonne  Sainte-Maxime  Val Thorens  Avignon  Tignes  Aix-en-Provence  Colmar  Saint-Jean-de-Luz 
Grimaud  Les Deux Alpes  Lourdes  Arles  Mandelieu La Napoule  Fréjus  Porto-Vecchio  Antibes  Les Menuires  Dijon  Méribel 
Beaune  La Grande Motte  Les Sables-d'Olonne  Cavalaire-sur-Mer  Port Leucate  Saint-Raphaël  Nantes  Saint-Tropez  Courchevel
Royan  Menton  Saint-Lary-Soulan  Flaine  Juan-les-Pins  La Rochelle  Carnac  Saint-Rémy-de-Provence  Morzine  Sarlat  Cabourg 
 
 Votre Hotel en France            Votre Hotel en Italie            Votre Hotel en Espagne