Votre Hotel : France   Paris IdF   Provence-Cote d'Azur   Val de Loire Atlantique
Aquitaine   Pyrénées-Languedoc   Bretagne   Normandie   Les Alpes
Charente-Maritime  La Rochelle  Ile de Ré   Châtelaillon   Surgères   St Jean d'Angély  
Rochefort   Ile d'Oléron   Royan   Saintes   Pons   Charente   Angoulême   Cognac     
 
Poitiers   Niort   Parthenay   La Roche s/Yon   Les Sables d'Olonne   Bordeaux   Arcachon

Les Comtes de Poitiers (3)

Votre Hôtel :  Vienne   Poitiers   Deux-Sèvres   Niort    Vendée    Charente   Charente-Maritime   La Rochelle
Vous etes ICI : Accueil > France > Poitou > Comtes de Poitiers (3) 
Ce sujet a 3 pages      retour : Comtes de Poitiers (1)
Les Comtes de Poitiers ont eu une grande importance pendant le Moyen-Age, en effet au delà du Poitou ils sont devenus ducs d'Aquitaine dominant ainsi la plus grande partie du Sud de la France.
 
A partir du début du XIème siècle, de même que dans les les régions voisines au Nord, le Poitou et l'Aquitaine sont confrontés aux forces centrifuges de la Féodalité. De nombreux seigneurs du Poitou ne veulent plus avoir de tutelle et se combattent les uns les autres. Certains deviennent puissants comme les vicomtes de Thouars, les vicomtes de Chatellerault, les vicomtes d'Aulnay, les sires de Parthenay et les sires de Lusignan.
 
Le Duc Guy-Geoffroy (Guillaume VIII) parvient pourtant à imposer son autorité dans la seconde partie du XIème siècle.
 
Avec Guillaume IX la cour comtale brille d'un éclat particulier, ce comte est surtout resté dans la postérité comme le promoteur d'une nouvelle culture, celle des troubadours et de l'amour courtois.
 
Au début du XIIème siècle l'influence sur le Poitou des comtes d'Anjou et des rois de France est de plus en plus perceptible.
 
Quand Guillaume X meurt sa fille et héritière Aliénor d'Aquitaine se marie d'abord au roi de France Louis VII. Elle en divorce en 1152 et se remarie la meme année avec le comte d'Anjou Henri II Plantagenet. Ce mariage a permis la constitution de l'Empire Plantagenet à la fin du XIIème siècle. C'est aussi à cette époque que débute l'intègration progressive de l'Aquitaine au royaume de France.
 
Les Seigneurs du Poitou
Vous pouvez ausi vous interesser aux différents seigneurs du Poitou et plus précisément aux vicomtes de Thouars qui ont dominé la partie ouest du Poitou pendant tout le Moyen Age et aux vicomtes de Chatellerault  qui eux, exercaient leur pouvoir au Nord de Poitiers, aux confins de la Touraine.
 
Histoire de France    La Féodalité au Moyen-Age 
 
Carolingiens  , Rois de France Carolingiens  , Robertiens  , Capétiens 
 
Comtes d'Anjou  ,  Comtes de Blois  ,  Plantagenets
 

Visitez   Le Poitou                 Le département de la Vienne                 Le département des Deux-Sèvres
 
Poitiers    Loudun    Chatellerault    Chauvigny   St Savin   Angles sur l'Anglin   Thouars   Parthenay 
 
Les Eglises Romanes du Poitou    La Vallée de la Vienne    Richelieu    Chinon    La Touraine
 
La Charente-Maritime     La Rochelle et l'Aunis     Royan & Côte de Beauté      Saintes     Saintonge Romane
 
Visitez le Limousin      La Haute-Vienne (87)      La Creuse (23)      La Corrèze (19)      Le Limousin Roman
 
Visitez l'Auvergne      Allier (03)      Puy de Dôme (63)      Cantal (15)      Haute-Loire (43)
 
L'Aquitaine    Le Département de la Dordogne     La Vallée de la Dordogne    
 
Le Pays Basque    Bayonne    Biarritz    Saint Jean de Luz
 


     Avec Google



Réservez votre Hotel :  
Poitou-Charentes    Val de Loire et Cote Atlantique    Poitiers   Les Sables d'Olonne   Niort   La Rochelle   Saintes   Angouleme   Limoges   Brive   Sarlat  Bergerac    Périgueux   Bordeaux   Arcachon   Agen   Mont de Marsan   Dax  



Les comtes de Poitiers

Premiers Comtes de Poitou d'avant 800 à 935        Comtes de Poitou de 935 à 1039

Abbon, Emenon   Ramnulf I   Bernard de Gothie   Ramnulf II   Aymar   Ebles Manzer
Guillaume Tete d'Etoupe   Guillaume Fier à Bras   Guillaume V le Grand   Guillaume VI le Gros   Eudes   Agnès de Bourgogne
Guillaume VII   Guillaume VIII   Guy-Geoffroy (Guillaume VIII)   Guillaume IX   Guillaume X


Guillaume VII (1039-1058) dit Aigret

C'est le fils de Guillaume V le Grand et d'Agnès de Bourgogne (son premier prénom était Pierre). Il est né en 1023 et a donc 16 ans quand il devient comte de Poitiers et duc d'Aquitaine. En fait c'est sa mère Agnès de Bourgogne qui prend les rênes du pouvoir, elle s'appuie sur son mari Geoffroy Martel comte de Vendôme et qui devient comte d'Anjou en 1040.
 
Rapidement tous les seigneurs d'Aquitaine se rallient au nouveau duc. Le vicomte de Thouars, les sires de Lusignan et les sires de Parthenay, qui peu auparavant étaient des rebelles, tiennent maintenant le haut du pavé à la cour de Poitiers.
 
C'est à partir de 1044 que Guillaume assume directement le pouvoir. Il épouse Hermesende, issue de petite noblesse, ils n'auront pas d'enfants.
 
Vers 1047, sa mère Agnès de Bourgogne est de retour à Poitiers, elle divorce d'avec Geoffroy Martel et contribue à détériorer les relations entre celui-ci et son fils Guillaume VII. Geoffroy Martel marche avec une armée sur Poitiers et Guillaume doit traiter et faire la paix. A partir de là (1053) sa mère Agnès de Bourgogne n'apparait plus dans son entourage.
 
Dans les années 1050 Guillaume parvient à récupérer l'importante seigneurie de Talmont, les différents successeurs masculins étant morts les uns après les autres. En 1058 il séjourne fréquemment à Talmont.
 
Cette meme année il profite des difficultés que rencontre Geoffroy Martel dans sa lutte contre Guillaume de Normandie. Guillaume VII va assièger Geoffroy dans Saumur, mais il tombe malade et doit lever le siège. Il meurt peu après, n'ayant pas d'enfant c'est son frère Guy-Geoffroy qui lui succède.
 



Guy-Geoffroy (Guillaume VIII) (1058-1086)

C'est le fils de Guillaume V le Grand et d'Agnès de Bourgogne et le frère du précedent. D'abord prénommé Guy, il adopte aussi le prénom de Geoffroy en hommage à son beau-père Geoffroy Martel auprès duquel il a passé sa jeunesse. Son appellation la plus courante est donc Guy-Geoffroy.
 
En 1053, le comte d'Anjou Geoffroy Martel lui confie le commandement d'une petite armée qui va aider le roi de France Henri I à lutter contre le duc Guillaume de Normandie. En 1058 il est avec Geoffroy Martel et Henri I lors de leur défaite à Varaville face à Guillaume de Normandie.
 
Toujours en 1058, il succède à son frère Guillaume Aigret alors que celui-ci guerroyait contre son beau-père Geoffroy Martel. Pour des raisons officielles il prend le nom de Guillaume VIII qu'il n'utilisera que comme un titre.
En premières noces il a épousé Garsende de Périgord qui lui a apporté la Gascogne, il en divorce quand il devient comte de Poitiers. Garsende rejoint alors sa belle-mère Agnès de Bourgogne au monastère Notre Dame de Saintes. Guy-Geoffroy épouse en secondes Matheode de la Marche et enfin en troisième Audéarde de Bourgogne.
 
Dès son arrivée au pouvoir il remplace tout l'entourge de son frère et met en place des hommes à lui. Guy-Geoffroy est un homme intelligent et énergique, qui agit de sang-froid. Il est dans la continuité de Guillaume V le Grand et aussi de son beau-père Geoffroy Martel. C'est lui qui a définitivement constitué l'état Aquitain.
 
Il dépose sans difficulté l'archevêque Archambaud de Bordeaux et le remplace par Joscelin de Parthenay qui était Trésorier de l'Abbaye Saint Hilaire de Poitiers.
 
Le comte Guillaume IV de Toulouse, appuyé par de nombreux seigneurs Aquitains, se souleve contre le nouveau duc Guy-Geoffroy dans l'espoir de prendre sa place. Il fait une tentative contre Bordeaux qui échoue. Guy-Geoffroy rassemble son armée et prend Toulouse qu'il incendie. De retour vers Poitiers il mate les rebelles, le château de Hugues V de Lusignan est assiègé et ce dernier meurt lors d'une sortie.
 
A la mort de son beau-père Geoffroy Martel, le 14 novembre 1060, il réclame la Saintonge à ses successeurs, le nouveau comte d'Anjou Geoffroy le Barbu et son frère Foulques d'Anjou qui justement est investi de la Saintonge. Guy-Geoffroy est battu par les deux frères à Chef-Boutonne en 1061. Il retourne en Saintonge en 1062 et fait le siège de Saintes qu'il prend, Foulques d'Anjou, qui n'a plus le soutien de son frère Geoffroy, ne peut rien faire. La Saintonge est désormais réintègrée au duché d'Aquitaine.
 
Immédiatement après ce succès, il répond à l'appel de Raymond-Béranger comte de Barcelone qui a besoin de soutien contre les Maures d'Espagne. Guy-Geoffroy en profite pour soumettre les seigneurs récalcitrants à son autorité en Gascogne, ainsi il vainc le comte Bernard Tumpaler d'Armagnac le 7 mai 1063. Il continue sa route vers Barbastro, en Espagne, qui commande la vallée du Cinco. Il y rejoint l'armée du comte de Barcelone et ils prennent la ville dont ils massacrent les habitants. Cette victoire eut un grand retentissement dans la Chrétienté et annoncait les futures avancées de la Reconquista.
 
Guy-Geoffroy profite de la guerre en Anjou, entre Foulques le Réchin et Geoffroy le Barbu, pour enlever et bruler le chateau de Saumur, puis il fait la paix avec le vainqueur, Foulques le Réchin.
 
Ceci acquis, Guy-Geoffroy engage la lutte avec le comte Foulques d'Angoulême, les comtes d'Angoulême se sont emparés de territoires aux marges du Poitou et de la Saintonge et disposent de places comme Blaye, Fronsac, Montausier, etc, qui coupent en deux les territoires aquitains.
 
En tant que duc d'Aquitaine Guy-Geoffroy nomme l'évêque d'Angoulême ce qui lui permet d'avoir une forte influence sur ce comté. Il soutient les châtelains vassaux du comte d'Angoulême contre leur suzerain le mettant ainsi dans des situations difficiles, cette lutte se prolonge sous ses successeurs Guillaume IX et Guillaume X.
 
Le 9 novembre 1068 sa mère Agnès de Bourgogne décède. En 1069 il divorce de Mathéode de La Marche qui ne lui a donné qu'une fille (qui épouse le roi Alphonse de Leon aussi en 1069), il épouse Audéarde, la fille du duc de Bourgogne. Leur premier fils Guillaume nait le 22 octobre 1071. Ils auront un autre fils, Hugues, et une fille qui épouse en 1081 le roi Pierre I d'Aragon (veuve elle épouse en 1109 le comte Hélie du Maine). Pourtant le Pape Grégoire VII conteste le mariage car les époux sont cousins. Guy-Geoffroy se rend à Rome en 1076 et obtient du Pape la validation de son mariage, en contrepartie il fonde l'Abbaye de Montierneuf.
 
Guy-Geoffroy est mort à Chizé le 25 septembre 1086, il a été enterré dans l'Abbaye de Montierneuf qu'il avait fondée.
 




Guides sur le Poitou et les Charentes

Guides Gallimard :   Le Poitou-Charentes      Guides Bleus :   Poitou-Charente
 
Guides Hachette :   Vendée, Charentes et Deux-Sèvres     
 





Guillaume IX (1086-1126)

Guillaume IX avait à peine quinze ans lors de la mort de son père. Il se retrouva rapidement confrontés aux velléités d'autonomie de ses vassaux.
 
Eble de Chatelaillon s'empara de la moitié de l'Ile d'Oléron qui appartenait à l' Abbaye de la Trinité de Vendome sans que le duc puisse s'y opposer.
Le comte Boson de la Marche, Guillaume V d'Angoulême et Hugues VI de Lusignan n'étaient pas des personnages qui laissaient passer une occasion d'accroitre leur puissance. Les guerres seigneuriales reprirent donc de plus belle.
 
Boson de la Marche attaque Guillaume V Taillefer et vient mettre le siège devant Confolens, Boson est tué lors d'une offensive. Aussitot s'engage une lutte pour la succession de Boson sur la Marche, son oncle Eudes entre en conflit avec Hugues VI de Lusignan qui est son neveu par sa mère. Eudes s'allie alors avec Guillaume V d'Angoulême, l'ancien ennemi. Au final c'est Hugues VI de Lusignan qui devient comte de la Marche.
 
A Parthenay, Guelduin doit faire des concessions à son frère cadet Ebbon, celui-ci fait même assassiner, en 1093, Aimery IV de Thouars.
Pour remettre de l'ordre Guillaume IX envahit la région de Parthenay, chasse Ebbon et confie la forteresse de Germond à Guelduin. Un an plus tard, Ebbon prend la forteresse de Germond et fait assassiner son frère, Guillaume IX finit pourtant par reconnaitre Ebbon comme seigneur de Parthenay.
 
Guillaume IX a épousé en premières noces Ermengarde d'Anjou la fille de Foulques le Réchin, ce mariage lui garantissait la paix sur sa frontière Nord. Mais bientot il en divorce, provoquant le mécontentement du comte d'Anjou. Mais celui-ci, qui était alors excommunié, ne pouvait pas agir. Ermengarde épousa alors le duc de Bretagne.
 
En 1088, un Francais, Urbain II, devient Pape en particulier grace à l'appui de l'Abbé Geoffroy de Vendome. Le Pape exige, sans succès, de Guillaume IX qu'il fasse restituer l'Ile d'Oléron à l'Abbaye de la Trinité de Vendome. L'affaire ne se règlera qu'à la fin de 1096, après menaces et excommunication d'Eble de Chatellaillon, et sera confirmée au Concile de Saintes en mars 1097. L'Abbaye reprend possession de l'Ile.
 
Toujours en 1088, Guillaume IX se remarie avec Philippie de Toulouse, veuve de Sanche Ramire roi d'Aragon, il obtient ainsi des droits sur le comté de Toulouse. Il fait valoir ceux-ci en 1097, envahit le comté et s'empare de Toulouse où il établit sa femme comme comtesse. C'est là que nait, en 1099, leur fils, le futur Guillaume X.
 
En décembre 1099, lors de la consécration de l'église de la Chaize à Thouars, Guillaume IX annonce qu'il prend la croix et pour trouver l'argent cède le comté de Toulouse à Bertrand de Saint-Gilles, un cousin de sa femme.
En mars 1101 Guillaume part pour la Palestine avec une armée de trente mille hommes. Il rejoint les autres croisés et tout le monde se retrouve devant Byzance (Constantinople). La traversée de l'Asie Mineure est une catastrophe, les armées des Croisés sont massacrées par les Turcs. Guillaume IX fait partie des quelques survivants et à Paques 1102 il est à Jérusalem. A l'automne il revient en Aquitaine, le 29 octobre 1102 il est à Poitiers.
 
Sa femme Philippie a assuré l'administration du comté aidée d'Hugues, le frère de Guillaume IX, et des Sénéchaux Eudes de Mauzé et Hugues de Doué. En 1104 Guillaume assiste le comte d'Anjou Foulques le Réchin confronté à la révolte de son fils ainé Geoffroy Martel le Jeune. Celui-ci, aidé par le comte du Maine, prend des châteaux à son père et le 28 aout 1104 il s'empare de Thouars qu'il incendie, puis de Niort et Beauvoir. Guillaume IX positionne son armée face à celle de Geoffroy Martel Le Jeune, les négociations engagées permettent de réconcilier le comte d'Anjou et son fils. En 1106 Geoffroy Martel le Jeune meurt, sans doute assasssiné, au siège de Candé.
Foulques V le Jeune, le fils de Bertrade, devient l'héritier de l'Anjou. Guillaume IX abuse de sa confiance et le retient quelque temps prisonnier afin de négocier la cession de châteaux dans la région de Mirebeau. Ces forteresses représentaient une menace pour la défense de Poitiers.
 
Hugues VI de Lusignan avait spolié l'Abbaye de Saint Maixent et son fils Hugues VII le Brun refuse de restituer les biens usurpés. En 1110 Guillaume IX est obligé de faire la guerre à Hugues VII le Brun qui recoit l'appui de Ebbon de Parthenay et du nouveau comte d'Anjou Foulques V le Jeune. Guillaume est blessé devant Taillebourg et une trêve est établie entre les belligérants.
 
En 1113 les seigneurs Toulousains font appel à lui contre leur nouveau comte, Alphonse-Jourdain. Guillaume IX s'empare de Toulouse où Philippie revient prendre sa position de comtesse. A la même époque Guillaume est en conflit avec l'évêque de Poitiers Pierre II, qui lui reproche de trop taxer les communautés religieuses et l'excommunie. Guillaume fait arreter Pierre II et l'enferme dans le chateau de Chauvigny où il mourra peu après.
 
C'est à cette époque que Guillaume rencontre Amauberge de l'Ile Bouchard (surnommée Dangereuse), la femme du Vicomte Aimery I de Chatellerault. La vicomtesse quitte son mari et vit ostensiblement avec Guillaume qui est excommunié, c'est d'elle que vient le nom de la Tour Maubergeon à Poitiers. La femme de Guillaume, Philippie, se retire en 1116 à l' Abbaye de Fontevraud auprès de Robert d'Arbrissel, elle y meurt le 28 novembre 1118. Elle avait eu sept enfants avec Guillaume dont deux fils, Guillaume et Raymond.
 
En 1118 Guillaume IX repart en guerre contre les sires de Lusignan et les sires de Parthenay, il les vainc et fait prisonnier Simon II de Parthenay. Il se croise à nouveau pour assister le roi d'Aragon Alphonse le Batailleur qui lutte contre les Almoravides. Guillaume remporte sur eux la bataille de Cutunda le 18 mai 1120.
 
En 1121 l'évêque de Clermont, qui a été chassé da sa ville par le comte d'Auvergne, en appelle au roi Louis VI par dessus la tête de Guillaume IX en tant que duc d'Aquitaine. Le comte d'Auvergne se soumet, cette intrusion du roi de France dans les domaines Aquitains est un revers pour Guillaume.
 
En 1122, avec l'aide du vicomte de Narbonne et du comte de Barcelone il essaie de reprendre, sans succès, le controle du comté de Toulouse. En même temps il a toujours à faire avec des vassaux récalcitrants. Guillaume III de Parthenay refuse de verser le droit de rachat à la mort de son père Simon II, il faut que l'héritier du duc, Guillaume, prenne le chateau de Parthenay pour soumettre le seigneur rebelle. Ensuite c'est le comte Vulgrin II d'Angouleme qui s'agite, Guillaume IX meurt le 10 février 1126 alors que son armée s'empare de Blaye. Il est inhumé dans l'Abbaye de Montierneuf à Poitiers.
 
Son fils ainé Guillaume X lui succède, son second fils Raymond deviendra Prince d'Antioche. Une de ses filles, Agnès, épouse en premières noces le vicomte Aimery V de Thouars puis en secondes noces le roi d'Aragon Ramire II.
 
Guillaume IX est surtout resté dans la postérité comme le promoteur d'une nouvelle culture, celle des troubadours et de l'amour courtois. Il était très cultivé et dominait intellectuellement ses contemporains. Il a su également prendre ses distances et relativiser les affaires religieuses. Ses rapports avec les évêques n'ont pas été bons en général et il a été excommunié à plusieurs reprises.
 


Guillaume X (1126-1137)

Guillaume est né en 1096, il a 27 ans quand il devient comte de Poitiers et duc d'Aquitaine.
En 1121 il a épousé Aénor de Chatellerault, la fille de la Maubergeonne. En 1122 ils ont pour fille la future reine Aliénor d'Aquitaine. Ils auront également un fils, Guillaume, qui est mort jeune et une fille Alix (Pétronille) (son mariage avec le Sénéchal de France, Raoul de Vermandois, la fera remarquer pendant le règne de Louis VII).
 
Guillaume X n'a jamais fait preuve d'un grand sens politique et il n'a pas su accompagner les évolutions de la société féodale. Son prestige et son autorité sont atteints quand, au début de son règne, il paie une rancon à un de ses vassaux, Guillaume de Lezay , pour obtenir la libération de seigneurs que celui-ci a emprisonné, dont Hugues de Lusignan.
 
A la meme époque il est confronté aux intrusions du roi de France Louis VI en Aquitaine. Le roi de France vient à nouveau défendre l'évêque de Clermont contre le comte d'Auvergne. Il brule Montferrand et assiège Clermont. Guillaume X appelé au secours du comte se soumet pourtant au roi et lui rend hommage (ce que n'avait jamais fait son père).
 
C'est ensuite un échec du coté de l'Anjou. Lors de la prise de pouvoir du nouveau comte d'Anjou, Geoffroy IV Plantagenet qui n'a que quinze ans, certains seigneurs Angevins veulent profiter de la situation pour reprendre leur autonomie. Un des principaux opposants est Thibault de Blaison qui s'est enfermé dans la place forte de Mirebeau et appelle à l'aide Guillaume X. Geoffroy IV Plantagenet vient assièger la place et Guillaume n'est pas en position de lutter contre lui. Thibault de Blaison doit se rendre et Guillaume fait la paix avec Geoffroy, la région de Mirebeau est rattachée au comté d'Anjou.
 
Pourtant la remise au pas d'un autre vassal, Isembert de Chatelaillon, lui permet de gagner la maitrise des ports de l'Aunis et des revenus qui y sont attachés.
 
Influencé par l'évêque Girard d'Angouleme, il soutient d'abord l'anti-Pape Anaclet II, mais Saint Bernard de Clairvaux le convainc de reconnaitre le vrai Pape Innocent II.
 
En septembre 1136 il aide Geoffroy IV d'Anjou à conquérir le duché de Normandie. De retour en Aquitaine il doit remettre dans le droit chemin le comte Vulgrin II d'Angouleme qui avait profité de son absence pour s'approprier des domaines.
 
Guillaume meurt au début de 1137 alors qu'il est en pélerinage vers Saint Jacques de Compostelle. Il fait un testament oral à ses compagnons qui le transmettent ensuite à l'archevêque de Bordeaux, Geoffroy de Loriol.
Par ce testament Guillaume désigne sa fille Aliénor comme son héritière. Comme ce n'est qu'une enfant, il confie à son suzerain, le roi de France Louis VI, le soin de lui conserver ses domaines et de la marier. Louis VI avait un mari tout prêt, son propre fils le futur roi Louis VII.
En fait la situation n'était guère facile car le frère et potentiel héritier de Guillaume, Raymond, était parti en Orient où il était devenu Prince d'Antioche. D'autre part le comte de Toulouse, Geoffroy IV d'Anjou, Aimery VI de Thouars et le vicomte de Limoges pour ne citer que les plus importants entendaient bien profiter de la situation. Dans ces conditions l'appel à Louis VI était un moyen de sécuriser l'attribution de l'Aquitaine à Aliénor.
 
En pratique à l'issue du règne de Guillaume X, l'Aquitaine est à un tournant de son histoire. La société féodale est dans un processus de reconcentration et l'Aquitaine doit s'intègrer à une entité politique plus vaste, ce sera la France après bien des vicissitudes.
 



L'Aquitaine

A l'époque d'Aliénor d'Aquitaine, le duché d'Aquitaine est une entité vaste et puissante qui va de l'actuel département de l'Indre jusqu'au Pays Basque. Les ducs d'Aquitaine sont aussi comtes de Poitiers et ducs de Gascogne. Ils ont des vassaux puissants qui contestent fréquemment leur pouvoir de suzerain.
Aliénor d'Aquitaine

Aliénor d'Aquitaine

C'est une des femmes les plus célèbres du Moyen Age. Sa vie fut une succession d'épisodes hauts en couleur et elle a véritablement marqué l'Histoire de son époque puisqu'elle en a été une des principales actrices pendant 70 ans !!
 
Elle est née en 1122, elle est la fille de Guillaume X comte de Poitiers et duc d'Aquitaine. Elle est éduquée dans la cour la plus raffinée de son temps. En avril 1137, à la mort de Guillaume X elle est l'héritière du Poitou et de l'Aquitaine.
 
Elle se marie le 25 juillet 1137 à Bordeaux avec l'héritier du royaume de France Louis, elle reste cependant duchesse d'Aquitaine à part entière. La même année, la mort de Louis Vi le Gros fait de son mari, Louis VII le nouveau roi de France.
 
En 1142 elle appuie le mariage de sa soeur Alix avec le Sénéchal de France Raoul de Vermandois, cet épisode provoque la guerre entre le roi de France et le comte Thibault IV de Blois et de Champagne, Raoul de Vermandois était en effet marié à la soeur de celui-ci.
 
La mésentente s'installe entre Aliènor et Louis VII, elle s'amplifie lors de la croisade de 1147 à cause de la relation d'Aliénor et de son oncle Raymond de Poitiers, Prince d'Antioche. L'ensemble des différends et divergence les conduit au divorce. Celui-ci est prononcé le 21 mars 1152 au Concile de Beaugency.
 
Louis VII et Aliénor ont eu deux filles: l'ainée Marie épouse en 1164 Henri de Champagne, la seconde épouse le frère de celui-ci, Thibault V de Blois. Gisants de Henri II Plantagenet et Aliénor d'Aquitaine dans l'Abbaye de Fontevraud

La même année que celle de son divorce, en 1152, elle se remarie avec Henri Plantagenet qui a onze ans de moins qu'elle.
Elle devient donc en 1154 reine d'Angleterre. Sur un peu plus d'une dizaine d'années, ils ont quatre fils: Henri, Richard, Geoffroy, Jean sans Terre et plusieurs filles: Mathilde mariée à Henri duc de Saxe et de Bavière, Aliènor mariée au roi de Castille et Jeanne mariée au roi de Sicile.
 
                                            Gisants de Henri II Plantagenet et Aliénor d'Aquitaine dans l'Abbaye de Fontevraud
 
Aliénor était en avance sur les idées et les pratiques de son temps, sa cour a favorisé le développement des troubadours et de l'amour courtois.
 
Jusqu'aux accords de Montmirail, en 1169, qui règlent la succession de Henri II Plantagenet entre leurs fils, elle ne prend pas d'autonomie politique. Elle rejoint Richard, à qui a été attribué l'Aquitaine, à Poitiers.
 
Mais en 1173, elle est la cheville ouvrière du complot de Henri le Jeune, Richard et Geoffroy contre leur père Henri II. Elle est capturée par les troupes de son mari et est emprisonnée pendant plus de 10 ans, d'abord dans le château de Chinon puis en Angleterre.
Elle redevient en partie libre vers 1185 afin de ramener Richard à la raison, il s'était en effet à nouveau révolté contre son père. Elle redevient complètement libre à la mort de Henri II Plantagenet en 1189.
 
Quand le nouveau roi d'Angleterre Richard II Coeur de Lion part en Croisade, il envoie Aliénor dans ce pays pour gouverner en son nom. Elle tente de faire obstacle à son plus jeune fils Jean sans Terre qui se range dans le camp du roi de France Philippe II Auguste.
Quand Richard II Coeur de Lion est capturé par le duc d'Autriche à son retour de la Croisade, elle rassemble la rançon qui permet de le faire libérer.
Puis quand Richard II Coeur de Lion meurt en 1199, elle apporte son soutien à Jean sans Terre le nouveau roi d'Angleterre, duc de Normandie et duc d'Aquitaine. En 1200, elle se rend en Castille pour chercher sa petite-fille Blanche de Castille qui doit épouser l'héritier du trône de France, le futur Louis VIII.
 
Aliènor est morte le 1er avril 1204 dans l'Abbaye de Fontevraud, elle avait 82 ans !
 


Livres sur Aliénor d'Aquitaine

 
Aliénor d'Aquitaine de Régine Pernoud                 Aliénor d'Aquitaine de Philippe Delorme                 Aliénor d'Aquitaine de Jean Flori
 
Aliénor d'Aquitaine de Yannick Hillion                 Sur les pas d'Aliénor d'Aquitaine de Chauou A et Perrin T
 


Abbon, Emenon   Ramnulf I   Bernard de Gothie   Ramnulf II   Aymar   Ebles Manzer
Guillaume Tete d'Etoupe   Guillaume Fier à Bras   Guillaume V le Grand   Guillaume VI le Gros   Eudes   Agnès de Bourgogne
Guillaume VII   Guillaume VIII   Guy-Geoffroy (Guillaume VIII)   Guillaume IX   Guillaume X

Ce sujet a 3 pages      retour : Comtes de Poitiers (1)

Inspiré de :       Michel Dillange, Les Comtes de Poitou ( Geste editions 1985)


Livres sur l'Histoire du Poitou

 
Histoire du Poitou-Charentes de Jean-Marie Augustin
 
Histoire de Poitou de Prosper Boissonade
 
Les Comtes de Poitou ducs d'Aquitaine (778-1204) de Michel Dillange
 
Histoire des Comtes de Poitou et ducs de Guyenne de Jean Besly
 
La guerre en Poitou-Charentes : Ve-XXe siècles de Gérard Blier


Histoire des Comtes de Poitou de Alfred Richard :
Tome 1 (778-993)       Tome 2 (993-1058)       Tome 3       Tome 4      

Isabelle d'Angoulême, reine d'Angleterre : Poitou-Charente - Aquitaine : itinéraire historique de Sophie Fougère

Les femmes du Poitou au Moyen Age de Isabelle Soulard

Les fortifications des Plantagenets en Poitou : 1154-1242 de M. Aurell

Le Prince Noir en Aquitaine (1355-1356) - (1362-1370) suivi de La bataille de Poitiers de J Moisan

Les prisonniers de la bataille de Poitiers de Françoise Bériac-Lainé, Chris Given-Wilson

Batailles de Poitiers en 30 questions de Elisabeth Carpentier

Autour de Marguerite d'Ecosse : reines, princesses et dames du XVe siècle : actes du colloque de Thouars, 23 et 24 mai 1997 de Philippe Contamine, Geneviève Contamine

Diane de Poitiers de Ivan Cloulas       Diane de Poitiers de Michel de Decker

La vie des Protestants du Poitou après la Révocation (de l'édit de Nantes) de Rivierre

Journal de Jean Migault ou malheurs d'une famille protestante du Poitou victime de la révocation de l'édit de Nantes (1682-1689)

De la Réforme à la Révolution en Bas-Poitou de Pierre Chauvet

Les exilés Acadiens en France au XVIIIe siècle et leur établissement en Poitou de Ernest Martin



Pour vous informer ou faire des cadeaux, achetez des livres sur les périodes du Moyen-Age :
Histoire de France   Rois de France

Moyen-Age     Vie au Moyen-Age    Arts au Moyen-Age    Peinture Médiévale   Art Gothique

Chateaux Forts     Abbayes de France    Cathédrales Médiévales

Vous pouvez aussi acheter des livres sur les régions du centre et de l'ouest de la France,   le Poitou, l' Anjou, le Blésois-Sologne, Paris, le Val de Loire, la Touraine , le Maine, le Pays Chartrain, l' Orléanais-Berry, les Charentes, et la Bretagne ainsi que des ouvrages plus spécialisés sur les Chateaux de la Loire.

Vous pouvez aussi acquérir des Cartes Routières et des Guides Touristiques. Pour vous distraire voici les Abums Tintin et les Albums Astérix. L'accés à la Librairie de FranceBalade se trouve en bas de page.




Visitez 
La Vallée de la Vienne     Les églises Romanes du Poitou     Poitiers     Les Eglises de Poitiers     Chauvigny     Chatellerault
 

 
Visitez le Limousin           La Haute-Vienne (87)           La Creuse (23)           La Corrèze (19)

 
Informez-vous sur la société féodale du Poitou: 
Les Comtes de Poitiers     Les Seigneurs du Poitou     Les Vicomtes de Thouars

Les Vicomtes de Chatellerault     Les Seigneurs de Parthenay    


     Avec Google



Découvrir :
 
La France   Histoire de France   La Gaule   Gallo-Romains   Moyen-Age   Les Cathédrales   L'Art Roman   Abbayes   Mont Saint Michel
 

Paris   Versailles   Le Val de Loire   Les Châteaux de la Loire     Eure et Loir   Chartres   Chateaudun   Loiret   Orléans   Beaugency  
 
Vallée de la Loire   La Touraine   Tours   Amboise   Chenonceau   Azay le Rideau   Chinon   Loches   Blois   Chambord   Vendome  
 
La Sarthe   Le Mans   L'Anjou   Angers   Saumur   Le Saumurois                   Le Poitou Roman      La Saintonge Romane
 
Le Poitou   Poitiers   La Vienne (86)   Les Deux-Sèvres    La Charente-Maritime    La Rochelle    Royan    Saintes   
 
Vallée de la Vienne    Vallée de l'Indre   Le Berry  Le Cher(18)  Bourges   L'Indre (36)  Châteauroux  Issoudun  La Châtre  Le Blanc
 
Vallée de la Creuse   Limousin  Haute-Vienne  Creuse  Corrèze  Limousin Roman   Auvergne  Allier  Puy de Dôme  Cantal  Haute-Loire
 
Le Midi-Pyrénées    Le Lot    Cahors     Moissac          L'Aquitaine    La Gironde    La Dordogne    La Vallée de la Dordogne   
 
Les Pyrénées-Atlantiques    Le Béarn          Le Pays Basque    Bayonne    Biarritz    Saint Jean de Luz
 
Espagne          Andalousie          Tolède          Galice      St Jacques de Compostelle  
 
Pays Basque  Saint Sébastien   La Navarre  Pampelune  Estella  Chemin de St Jacques  Centre-Est  Tudela
 
Castille et Leon    Leon    Burgos    Zamora    Palencia    Valladolid    Salamanque    Avila    Ségovie    Soria        Tolède
 
La Côte d'Azur   Côte d'Azur & Riviera Italienne   Menton  Monaco  Nice  Vence & Cagnes  Antibes-Juan les Pins
 
Grasse   Cannes   La Corniche de l'Estérel    Saint Tropez            La Provence Antique      Vaison la Romaine
 
L'Italie   Les Alpes Italiennes   Venise   Grand Canal de Venise   Rome   Florence   La Toscane  
 
Gènes et la Ligurie     La Riviera du Levant     La Riviera du Ponant     Les Cinque Terre     La Spezia et le Golfe des Poètes
 
Les Alpes     Les Alpes Valaisannes     Zermatt     Chamonix-Mont-Blanc           La Grèce
 
Les Etats-Unis     New-York     La Floride               L'Asie du Sud-Est    



 
Choisissez votre Hôtel dans une des principales villes touristiques de France :
 
Paris  Cannes  Nice  Chamonix-Mont-Blanc  Lyon  Bordeaux  Marseille  Toulouse  Lille  Biarritz  Strasbourg  Honfleur  Saint Malo 
Montpellier  Cap d'Agde  Carcassonne  Sainte-Maxime  Val Thorens  Avignon  Tignes  Aix-en-Provence  Colmar  Saint-Jean-de-Luz 
Grimaud  Les Deux Alpes  Lourdes  Arles  Mandelieu La Napoule  Fréjus  Porto-Vecchio  Antibes  Les Menuires  Dijon  Méribel 
Beaune  La Grande Motte  Les Sables-d'Olonne  Cavalaire-sur-Mer  Port Leucate  Saint-Raphaël  Nantes  Saint-Tropez  Courchevel
Royan  Menton  Saint-Lary-Soulan  Flaine  Juan-les-Pins  La Rochelle  Carnac  Saint-Rémy-de-Provence  Morzine  Sarlat  Cabourg 
 
 Votre Hotel en France            Votre Hotel en Italie            Votre Hotel en Espagne