Votre Hotel : France   Paris IdF   Provence-Cote d'Azur   Val de Loire Atlantique
Aquitaine   Pyrénées-Languedoc   Bretagne   Normandie   Les Alpes
Charente-Maritime  La Rochelle  Ile de Ré   Châtelaillon   Surgères   St Jean d'Angély  
Rochefort   Ile d'Oléron   Royan   Saintes   Pons   Charente   Angoulême   Cognac     
 
Poitiers   Niort   Parthenay   La Roche s/Yon   Les Sables d'Olonne   Bordeaux   Arcachon

Les Comtes de Poitiers

Votre Hôtel :  Vienne   Poitiers   Deux-Sèvres   Niort    Vendée    Charente   Charente-Maritime   La Rochelle
 
Vous etes ICI : Accueil > Poitou > Comtes de Poitiers 
 
Ce sujet a 3 pages            Suite : Comtes de Poitiers (2)
 
Les comtes de Poitiers (ou de Poitou) ont eu une grande importance pendant le Moyen Age, en effet au delà du Poitou ils sont devenus ducs d'Aquitaine dominant ainsi la plus grande partie du Sud de la France.
 
Le comté de Poitou est à l'origine une partie du duché d'Aquitaine. Les premiers comtes sont apparus pendant le règne de Charlemagne. Le comté de Poitiers est un des plus grands de la Francie et comprend plusieurs Cités: celles de Poitiers, Saintes et à partir du début du Xème siècle l'Aunis et Limoges.
 
Les comtes se sont progressivement rendus autonomes par rapport au pouvoir royal qui était plutot centré au Nord de la France puis ils ont étendu leur influence sur toute l'Aquitaine.
 
Guillaume le Grand a réussi a constituer un véritable état Aquitain en réussissant à effacer ses insuccés militaires. Les comtes de Poitiers ont alors toujours été simultanément ducs d'Aquitaine.
 
Leur histoire a trouvé son achèvement avec Aliénor d'Aquitaine dont le mariage avec Henri II Plantagenet a permis la constitution de l'Empire Plantagenet au XIIème siècle. En même temps c'est à cette époque que débute l'intègration progressive de l'Aquitaine au royaume de France.
 
Vous pouvez ausi vous interesser aux différents seigneurs du Poitou et plus précisément aux Vicomtes de Thouars qui ont dominé la partie Ouest du Poitou pendant tout le Moyen Age et aux Vicomtes de Chatellerault qui eux, exercaient leur pouvoir au Nord de Poitiers, aux confins de la Touraine.
 
Histoire de France    La Féodalité au Moyen-Age 
 
Carolingiens  , Rois de France Carolingiens  , Robertiens  , Capétiens 
 
Comtes d'Anjou  ,  Comtes de Blois  ,  Plantagenets
 

Visitez   Le Poitou                 Le département de la Vienne                 Le département des Deux-Sèvres
 
Poitiers    Loudun    Chatellerault    Chauvigny   St Savin   Angles sur l'Anglin   Thouars   Parthenay 
 
Les Eglises Romanes du Poitou    La Vallée de la Vienne    Richelieu    Chinon    La Touraine
 
La Charente-Maritime     La Rochelle et l'Aunis     Royan & Côte de Beauté      Saintes     Saintonge Romane
 
Visitez le Limousin      La Haute-Vienne (87)      La Creuse (23)      La Corrèze (19)      Le Limousin Roman
 
Visitez l'Auvergne      Allier (03)      Puy de Dôme (63)      Cantal (15)      Haute-Loire (43)
 
L'Aquitaine    Le Département de la Dordogne     La Vallée de la Dordogne    
 
Le Pays Basque    Bayonne    Biarritz    Saint Jean de Luz
 

     Avec Google



Réservez votre Hotel :  
Poitou-Charentes    Val de Loire et Cote Atlantique    Poitiers   Les Sables d'Olonne   Niort   La Rochelle   Saintes   Angouleme   Limoges   Brive   Sarlat  Bergerac    Périgueux   Bordeaux   Arcachon   Agen   Mont de Marsan   Dax  



Les comtes de Poitiers

Comtes de Poitou de 935 à 1039        Comtes de Poitou de 1039 à 1123

Abbon, Emenon   Ramnulf I   Bernard de Gothie   Ramnulf II   Aymar   Ebles Manzer
Guillaume Tete d'Etoupe   Guillaume Fier à Bras   Guillaume V le Grand   Guillaume VI le Gros   Eudes   Agnès de Bourgogne
Guillaume VII   Guillaume VIII   Guy-Geoffroy (Guillaume VIII)   Guillaume IX   Guillaume X


L'Aquitaine jusqu'au IXème siècle

L'Aquitaine est une région à part entière dès l'époque Gallo-Romaine, au Vème siècle elle fait partie du royaume des Wisigoths et passe sous l'influence des Francs suite à la victoire de Clovis sur le Wisigoth Alaric en 507 à Vouillé (près de Poitiers).
 
Après la mort de Charibert, en 632, l'Aquitaine reprend une certaine indépendance vis à vis des royaumes Francs.
Pourtant au début du VIIIème siècle le duc d'Aquitaine Eudes se trouve confronté aux incursions puis à l'invasion des Arabes et il est obligé d'appeler à l'aide Charles Martel qui vainc les Arabes à Moussais la Bataille en 732.
 
Hunald, le fils d'Eudes, fait allégeance à Charles Martel ce qui lui permet de recouvrer le titre et la fonction de duc d'Aquitaine. A la mort de Charles Martel, l'Aquitaine et la Bavière sont des territoires indivis entre ses deux fils, Carloman et Pépin le Bref. Hunald établit alors une alliance avec Odilon de Bavière contre les Carolingiens et, en 742, Carloman et Pépin le Bref lancent une campagne militaire contre l'Aquitaine. Ils s'avancent jusqu'à Loches, dont ils s'emparent, et se partagent par anticipation le duché d'Aquitaine. En contrepartie les Aquitains font des incursions au Nord de la Loire et en 743 Hunald s'empare de Chartres qu'il détruit par le feu.
 
Par la suite Hunald se retire dans un monastère et laisse le duché à son fils Waifre. En 751 celui-ci dévaste la région de Narbonne et la Septimanie qui sont en train de passer progressivement sous la tutelle de Pépin le Bref. En 753 Waifre accueille Griffon qui s'est une nouvelle fois révolté contre son frère Pépin.
 
Entre 752 et 759 Pépin le Bref assoit son controle sur la Septimanie et à partir de 759 il décide de soumettre l'Aquitaine. Outre les visées du duc Waifre sur la Septimanie, Pépin l'accuse de refuser de réattribuer aux Abbayes et Monastères Francs du Nord de la Loire les biens qui leur appartiennent en Aquitaine.
 
De 759 à 768, sauf une année, Pépin conduit des campagnes militaires systématiques contre l'Aquitaine et Waifre qui bénéficie du soutien des populations de son duché.
 
Les raids de Pépin sont avant tout dirigés contre les places fortes, en 761 il prend Clermont, Escorailles, Chantelle, Turenne, Carlat, Ronzières, ... Il sanctionne durement ceux qui lui résistent (certains redeviennent des serfs et leurs biens sont confisqués). Il s'empare progressivement de Poitiers, Limoges, Saintes, Périgueux, Agen, Angoulême et Bourges et il installe ses réprésentants dans ces villes. Il s'approprie également les principales Abbayes et Monastères et place ses fidèles à leur tête, ainsi l'Abbaye de Saint Savin est confiée à un de ses familiers, Baddilo. En 761, avec l'aide de Hunibert comte de Bourges et Bladin comte d'Auvergne, il fait même des incursions en Bourgogne.
 
Dans les premières campagnes, l'oncle de Waifre, Remistian, a rejoint Pépin le Bref et combat son neveu Waifre. En 762 Pépin confie à Remistian la garde de la place forte d'Argenton sur Creuse et la moitié du Berry. En 767 Pépin le Bref s'empare de Toulouse, Albi et Javols. Remistian change alors de camp et rejoint Waifre. L'année suivante, en 768, Remistian est fait prisonnier par les soldats de Pépin et pendu à Bourges pour trahison.
 
La même année Pépin atteint la Garonne et recoit la soumission des populations. Waifre, pourchassé, est finalement assassiné par un des siens. Pour plus de cinquante ans, la province passe sous le controle direct des rois Carolingiens. Pourtant au Sud de la Garonne, la Gascogne reste autonome avec son duc Loup.
 
Quelques années plus tard, Hunald (le fils de Waifre), se révolte à son tour contre Charlemagne. Vaincu il se réfugie auprès de Loup de Gascogne qui finit par le livrer au roi. En 778 les Gascons attaquent et vainquent l'arrière garde Franque à Roncevaux (épisode rappelé par la Chanson de Roland). En 781, Louis, le troisième fils de Charlemagne, devient roi d'Aquitaine sous la tutelle de son père.
 



Le Poitou aux IXème et Xème siècles

Les premiers comtes de Poitiers (ou de Poitou) sont des fonctionnaires nommés par Charlemagne et son successeur Louis I le Pieux. A partir du règne de Charles II le Chauve ils deviennent de plus en plus indépendants et commencent à mener une politique personnelle.
 
Ceci débouche sur des conflits avec les comtes voisins. D'abord le comte de Nantes et le comte d'Anjou, le comte de Poitou a le dessous et doit leur cèder des territoires. Par contre il prend des domaines au Berry et au Limousin.

Conquêtes des comtes de Nantes : Pays de Retz, d'Herbauge, des Mauges et de Tiffauge
Au début du IXème siècle le duc de Bretagne Nominoé bouscule les Francs et s'empare du pays de Retz qui à cette époque appartenait au comté de Poitiers, cette perte sera irréversible.
Au milieu du IXème siècle les Normands occupent une partie du Poitou, les pays d'Herbauge, des Mauges et de Tiffauge en plus de Nantes et du pays de Retz. En 937 Alain Barbe Torte, comte de Bretagne et de Nantes, vainc et chasse les Normands mais conserve pour lui les pays conquis. Guillaume Tête d'Etoupe est trop occupé par son conflit avec Hugues le Grand pour pouvoir intervenir, il abandonne les territoires à Alain Barbe-Torte en 942. Quelques années plus tard Guillaume Fier à Bras parvient à récupérer une partie des pays d'Herbauge et de Tiffauges.
 
Conquêtes des comtes d'Anjou : région de Méron, Loudunais et Mirebelais
Foulques le Bon s'empare de la région de Méron qui faisait initialement partie du Poitou. Son successeur Geoffroy Grisegonelle remporte une guerre sur Guillaume Fier à Bras, il obtient Loudun et Mirebeau et leurs régions et se reconnait le vassal de Guillaume pour ces territoires.
 
Conquêtes de comtes de Poitou en Berry et Limousin
Dans le courant du Xème siècle, les comtes de Poitiers s'emparent de territoires appartenant au Berry le long de la rivière l'Anglin. Et dès 936 Guillaume Tête d'Etoupe possède le château de Brosse à la frontière du Berry, du Poitou et du Limousin. Le vicomte de Limoges devient d'ailleurs un vassal du comte de Poitiers, alors qu'auparavant son suzerain était le comte de Toulouse.
 
A partir de ces évolutions le comté de Poitou se décompose en 10 pays : Herbauge, Brioux, Loudun, Thouars, Tiffauges, Chatellerault, Melle, Mervent, Niort et Thiré.
Les quatre premiers remontent au delà de l'époque Gallo-Romaine. Le pays de Tiffauges a pour population les descendants des Taifales (d'origine Scythe) installés par les Romains au IVème siècle. Les autres pays se sont constitués au début de l'époque féodale, en particulier Châtellerault.

Le gouvernement du Comté et l'émergence de la féodalité
Au début du IXème siècle le comte est un fonctionnaire royal qui gouverne avec l'assistance d'un vicomte. Le comté est divisé en Vicairies (Vigueries) qui ont à leur tête un officier comtal, le Vicaire (Viguier). A cette époque des Vicairies sont identifiées à Poitiers, Rézé, Loudun, Thouars, Civaux, Sauves, leur nombre s'accroit sensiblement à la fin du IXème et au début du Xème siècle puis ils disparaissent vers la fin de ce siècle, ils sont remplacés par des chatelains.
 
Cette disparition illustre la dislocation de l'administration Carolingienne à laquelle se substitue progressivement le pouvoir féodal qui est representé par les vicomtes et les chatelains. Certains vicaires sont en fait devenus des vicomtes et châtelains, ainsi le premier vicomte de Chatellerault est probablement l'ancien vicaire d'Ingrandes (un peu au nord de Chatellerault sur la Vienne).
 
Au début du Xème siècle le vicomte du comté devient aussi vicomte de Thouars et deux nouveaux vicomtes apparaissent, ils sont localisés à Melle et Aulnay, un peu plus tard c'est le tour de ceux de Châtellerault et de Brosse.
 
A part à Melle ou existe un atelier monétaire, ces vicomtes ont des fonctions militaires: ils doivent garder le comté contre des agressions extérieures et c'est pour cette raison qu'ils construisent des châteaux-forts. D'autres notables construisent également des forteresses que ce soit à la demande du comte, de l'évêque de Poitiers, des vicomtes ou même de leur propre chef.
 
Progressivement tous ces chatelains deviennent héréditaires et accaparent les pouvoirs administratifs, judiciaires etc... sur les populations alentour.
A ce stade le Poitou est intégré au Régime Féodal.
 


Livres sur l'Histoire du Poitou

 
Histoire du Poitou-Charentes de Jean-Marie Augustin
 
Histoire de Poitou de Prosper Boissonade                     Les Comtes de Poitou Ducs d'Aquitaine (778-1204) de Michel Dillange
 
Histoire des Comtes de Poitou et ducs de Guyenne de Jean Besly
 
La guerre en Poitou-Charentes : Ve-XXe siècles de Gérard Blier
 

Histoire des Comtes de Poitou de Alfred Richard :       Tome 1 (778-993)       Tome 2 (993-1058)       Tome 3       Tome 4      
 
Isabelle d'Angoulême, reine d'Angleterre : Poitou-Charente - Aquitaine : itinéraire historique de Sophie Fougère
 
Les femmes du Poitou au Moyen Age de Isabelle Soulard
 
Les fortifications des Plantagenets en Poitou : 1154-1242 de M. Aurell
 
Le Prince Noir en Aquitaine (1355-1356) - (1362-1370) suivi de La bataille de Poitiers de J Moisan
 
Les prisonniers de la bataille de Poitiers de Françoise Bériac-Lainé, Chris Given-Wilson
 
Batailles de Poitiers en 30 questions de Elisabeth Carpentier
 
Autour de Marguerite d'Ecosse : reines, princesses et dames du XVe siècle : actes du colloque de Thouars, 23 et 24 mai 1997 de Philippe Contamine, Geneviève Contamine
 
Diane de Poitiers de Ivan Cloulas       Diane de Poitiers de Michel de Decker

La vie des Protestants du Poitou après la Révocation (de l'édit de Nantes) de Rivierre
 
Journal de J. Migault ou malheurs d'une famille protestante du Poitou victime de la révocation de l'édit de Nantes (1682-1689)
 
De la Réforme à la Révolution en Bas-Poitou de Pierre Chauvet
 
Les exilés Acadiens en France au XVIIIe siècle et leur établissement en Poitou de Ernest Martin
 





Les premiers Comtes de Poitiers


Abbon

C'est le premier comte connu. Il est nommé par Charlemagne à la fin du VIIIème siècle.

Emenon

En 828 il porte le titre de comte de Poitou. Il se range du coté du roi Pépin d'Aquitaine contre l'Empereur Louis le Pieux.
 
A cette époque le Pays d'Herbauges (la côte Atlantique) est séparé du Poitou pour être confié au comte Renaud (ce sont ses descendants que l'on retrouve plus d'un siècle plus tard aux cotés des comtes d'Anjou).
 
C'est aussi les années du soulèvement des fils de l'Empereur, la femme de celui-ci, Judith, prend pour un temps le voile au monastère Sainte Croix de Poitiers. Pendant plusieurs années l'Empire est agité de révoltes.
 
A là mort de Pépin d'Aquitaine, Emenon, ainsi que de nombreux autres comtes, se range aux cotés de son fils Pépin II qui n'est pas reconnu par Louis le Pieux. Ce dernier arrive à Poitiers où il passe Noël 839, il y installe Ramnulf comme nouveau comte de Poitou.
L'Empereur Louis le Pieux meurt le 20 juin 840.
 
Bernard, un frère d'Emenon, fait un temps fonction de comte de Poitou. Il s'associe au fils de Renaud, Hervé comte d'Herbauges contre Lambert de Nantes en rebellion contre Charles le Chauve. Ils sont vaincus et tués par Lambert, ses alliés Bretons envahissent et pillent le Poitou. C'est alors que Ramnulf épouse Bilchilde, la veuve de Bernard, ce qui rétablit la paix entre leurs familles.
 


Ramnulf I (839-866)

Ramnulf est le fils de Gérard comte d'Auvergne (mort en 841à la bataille de Fontenoy en Puisaye) et de Hildegarde, fille de Louis le Pieux. Il épouse Bilchilde, une Rorgonide, la soeur de Rorico comte du Maine. Ils ont trois fils: Ramnulf II qui suit, Gauzbert (mort en 893), Ebles (mort en 892). Avant d'épouser Ramnulf, Bilchilde était mariée à Bernard frère d'Emenon.
 
Dès la mort de Louis le Pieux, Pépin II d'Aquitaine essaie de s'emparer de Poitiers, il échoue car Charles le Chauve et son armée commandée par le futur Sénéchal Adalard obligent Pépin II à lever le siège de la ville.
 
Pour autant la tutelle de la ville et du comté est incertaine, face à Ramnulf nommé par Louis le Pieux, il y a un comte nommé par Pépin II, et aussi l'ancien comte Emenon qui est réfugié à Angoulême auprès de ses frères Turpion et Bernard.
 
Ramnulf est en réalité un chef de guerre du roi Charles le Chauve, il est toujours en mouvement. L'administration de Poitiers et du comté sont en fait assurés par l'évêque Ebroin qui est apparenté aux Rorgonides.
 
L'exécution du comte du Maine Gauzbert ( le frère de Bilchilde, épouse de Ramnulf) mécontente les grandes familles comtales qui au début des années 850 font appel à Louis le Germanique (le frère de Charles le Chauve).
 
Le roi Louis le Germanique envoie en 854 son fils Louis le Jeune avec une armée pour s'approprier l'Aquitaine. L'évêque Ebroin, toujours partisan de Charles le Chauve, est tué lors d'une émeute. Ramnulf prend alors la direction effective du comté de Poitou.

En 854 Charles le Chauve marie son fils Louis avec une fille du chef Breton Erispoe et constitue pour Louis une Marche à l'Est de la Bretagne qui comprend le Maine. Il effectue une opération analogue en Aquitaine en 855 avec un autre fils Charles.
En 856 a lieu la révolte générale des comtes du Centre-Ouest de la Francie occidentale, la plupart sont apparentés à la femme de Charles le Chauve, Ermentrude. Elle se développe et en 858 le Sénéchal Adalard et Eudes le beau-frère de Charles le Chauve offrent la couronne à Louis le Germanique.
L'intervention de Hincmar archevêque de Reims qui entraine les autres évêques et l'indécision de Louis le Germanique sauvent Charles le Chauve qui au début de 860 a repris sa position.
Il sanctionne ceux qui l'ont trahi et met en place des membres de la famille de sa mère, les Welfs. Mais son fils Charles dit l'Enfant réclame l'indépendance de l'Aquitaine et se marie à la veuve d'Humbert, comte de Bourges. Charles le Chauve vient avec son armée et l'Aquitaine se soumet.


 
Dans toutes ces vicissitudes, Ramnulf semble etre resté du coté de Charles le Chauve. En 864 il bat Pépin II, le fils de l'ancien roi d'Aquitaine, qui s'est associé aux Normands. Fait prisonnier Pépin II est tonsuré et enfermé à Senlis.
 
Ramnulf est avec Robert le Fort à la bataille de Brissarthe contre les Normands où il meurt avec lui en 866.
 


Visitez 
Le Poitou                 Le département de la Vienne                 Le département des Deux-Sèvres
 
La Vallée de la Vienne     Les églises Romanes du Poitou     Poitiers     Les Eglises de Poitiers     Chauvigny     Chatellerault
 

 
Informez-vous sur la société féodale du Poitou: 
Les Comtes de Poitiers     Les Seigneurs du Poitou     Les Vicomtes de Thouars

Les Vicomtes de Chatellerault     Les Seigneurs de Parthenay    



Bernard de Gothie (866-877)

C'est le fils de Bernard et de Bilchilde, la veuve de Ramnulf I.
Il prend progressivement le pouvoir en Poitou sans qu'au début il ait eu d'investiture officielle, puis il devient maitre de la Septimanie et du Berry et enfin à Autun en 876.
 
En face de lui il a Bernard Plantevelue qui lui règne sur l'Auvergne, le Limousin, Toulouse et le Rouergue. Ce dernier est l'allié de Hugues l'Abbé, Marquis de Neustrie (il a succedé à Robert le Fort).
 
Hugues l'Abbé est le vrai maitre de la situation auprès du roi Louis II le Bègue. Il destitue Bernard de Gothie du Poitou et nomme à sa place Ramnulf II, le fils de Ramnulf I et de Bilchilde, donc le demi-frère de Bernard.
 
Bernard de Gothie et son frère Emenon rentrent en rebellion, mais isolés et excommuniés ils ne peuvent s'opposer en 879 à Bernard Plantevelue qui mène une expédition contre eux et les soumet. Bernard Plantevelue est récompensé par l'attribution du Berry et de la Gothie.
 



Ramnulf II (877-890)

C'est le fils de Ramnulf I et de Bilchilde. Il doit à Hugues l'Abbé de reprendre les fonctions de son père en Poitou.
 
Hugues l'Abbé fait également la fortune des deux frères de Ramnulf: Gauzbert qui obtient la Saintonge et Ebles qui devient Abbé de Saint Germain des Prés et sera plus tard évêque de Paris et Abbé de Saint Denis.
 
A la mort de Louis II le Bègue, Ramnulf prete serment au nouveau souverain du Sud de la Loire, Carloman un des fils de Louis II.
Carloman meurt en 884. Ramnulf a la garde du dernier fils de Louis II le Bègue, Charles qui n'a que cinq ans. C'est l'Empereur Charles le Gros qui devient alors roi de la Francie de l'Ouest.
 
Les Normands échouent devant Paris défendu par Eudes, le fils de Robert le Fort, et Gauzlin l'évêque de Paris.
 
Le décès de Hugues l'Abbé puis de Charles le Gros et la gloire obtenue par Eudes font que celui ci devient roi de la Francie occidentale en 888. Ramnulf, qui est le gardien du Carolingien Charles, ne reconnait pas Eudes. Il est suivi en cela par Guillaume le Pieux (le fils de Bernard Plantevelue) comte d'Auvergne, par le comte de Flandres et l'archevêque de Reims.
 
Eudes se dirige alors vers Poitiers accompagné des deux frères de Ramnulf, Gauzbert et Ebles devenu évêque de Paris et Chancelier du nouveau roi. Ramnulf va à sa rencontre et trouve un accord a minima avec Eudes. Ramnulf meurt peu après lors d'un séjour à Paris en 890.
 
Ramnulf II est parvenu à donner une consistance au comté de Poitiers et à partir de là à le mettre en position préeminente dans le duché d'Aquitaine.
 



Aymar (890-902)

Ramnulf II a un fils batard Ebles Manzer qui est immédiatement intronisé comte à Poitiers. Mais il a un rival également bien placé, il s'agit de Aymar (Adhémar), un fils de l'ancien comte du Poitou Emenon, qui est marié à Sancia la fille du comte Vulgrin d'Angoulême. Aymar a combattu aux cotés du roi Eudes I contre les Normands.
 
D'ailleurs Eudes se rend à Poitiers avec une armée et prend la ville. En conséquence de quoi il se fache avec Gauzbert et Ebles les frères de l'ancien comte Ramnulf II.
 
Ebles Manzer va se réfugier auprès de Guillaume le Pieux comte d'Auvergne et qui s'est intronisé lui même duc d'Aquitaine. Eudes déclare Guillaume le Pieux déchu de ses biens et les attribue à Hugues comte de Bourges. Mais celui ci est vaincu et tué par Guillaume le Pieux.
 
En Poitou la guerre se poursuit et les deux oncles du comte, Gauzbert et Ebles, meurent dans des combats. Eudes attribue alors le comté de Poitiers à son frère Robert. Aymar se sent trompé et il parvient à reprendre Poitiers aux dépens de l'armée du roi Eudes.
 
Pendant ces épisodes, en 893, l'archevêque de Reims Foulques fait couronner roi le Carolingien Charles III le Simple (celui-ci était sous la garde de Ramnulf II). Charles III est immédiatement reconnu par les adversaires d'Eudes et en particulier Guillaume le Pieux, Richard le Justicier duc de Bourgogne et bien sur Aymar.
 
Eudes, occupé par sa lutte contre Charles III, reconnait alors la possession du Poitou à Aymar et reconnait tous les titres de Guillaume le Pieux, s'assurant ainsi de leur neutralité. En 898 à la mort d'Eudes, Charles III le Simple reste seul roi.
 
En 902 Ebles Manzer vainc Aymar et récupère le comté de Poitiers. Aymar se retire alors auprès de son neveu Bernard comte de Périgord. Par la suite, à la mort de son beau-frère Audouin comte d'Angoulême, Aymar administre le comté d'Angoulême pour le compte de son neveu, le futur Guillaume Taillefer. Aymar et Ebles Manzer se réconcilient et quand Aymar meurt en 926, il est enterré à Saint Hilaire de Poitiers.
 



Ebles Manzer (902-935)

C'est un fils batard (Manzer) de Ramnulf II. Bien qu'intronisé comte il doit s'enfuir près de Guillaume le Pieux. Aymar devient au final comte de Poitou.
 
En 902, Ebles Manzer se lance à la reconquête de son comté, il prend Poitiers en l'abscence d'Aymar puis vainc celui-ci sans doute avec l'aide de l'armée de Guillaume le Pieux. Charles III le Simple, avec qui Ebles a été élevé, l'investit comte de Poitou.
 
Ebles Manzer récompense ceux qui l'ont soutenu et d'abord le vicomte Savary I de Thouars auquel il donne l'Abbaye de Saint Maixent. Il restructure le Poitou en créant de nouvelles vicomtés à Melle et Aulnay. Il supprime le poste de vicomte de Poitou à la mort de son détenteur Maingaud en 925.
 
En 904 il s'empare du Limousin. Sous son règne le Poitou traverse une période de paix, Les moines de Charroux ramènent dans leur abbaye les reliques qu'ils avaient abritées à Angoulême.
 
En 911, Ebles est à Chartres dans l'armée qui combat Rollon, l'issue en est le Traité de Saint Clair sur Epte qui établit les Normands en France.
 
Il reste fidèle à Charles III le Simple quand le duc de France Robert se fait élire roi. Par contre il traite avec le gendre de Robert, Raoul de Bourgogne, quand celui-ci devient à son tour roi de France.
 
Guillaume le Jeune, héritier de Guillaume le Pieux, refuse de reconnaitre Raoul. Guillaume puis son frère et successeur Acfred meurent en l'espace d'un an. Acfred fait d'Ebles son héritier qui se retrouve ainsi duc d'Aquitaine, comte du Berry, d'Auvergne et du Velay.
 
En 929, après la mort de Charles III le Simple, le roi Raoul essaie de réduire le pouvoir d'Ebles Manzer. Il lui retire d'abord le Berry, puis en 932 il transfère le titre de duc d'Aquitaine et le comté d'Auvergne à Raymond-Pons comte de Toulouse. En outre le territoire de la Marche qui dépendait des seigneurs de Charroux, vassaux d'Ebles, est transformé en comté indépendant. Ebles subit sans broncher ces provocations et prefère se consacrer à la gestion et l'unification du Poitou.
 
Il épouse en premières noces Aremburge puis en secondes noces Adèle de Wessex dont il a deux fils: Guillaume Tete d'Etoupe qui suit et Ebles, évêque de Limoges.
 



Guillaume Tete d'Etoupe (935-962)

Il est né vers 915, c'est le fils de Ebles Manzer et d'Adèle de Wessex.
 
Dès sa prise de fonction il va recevoir l'investiture de son comté par le roi Raoul et le beau frère de celui-ci, Hugues le Grand lui fait épouser Adèle de Normandie dont il aura deux enfants: Guillaume Fier à Bras et Adélaide, l'épouse de Hugues Capet futur roi de France. Guillaume Tete d'Etoupe a bénéficié pendant toute la durée de son principat de l'aide et des conseils avisés de son frère Ebles, évêque de Limoges.
 
Dès le début de son règne il crée deux nouvelles vicomtés à Chatellerault (entre Poitiers et Tours) et à Brosse (à la limite du Berry). Elles ont pour objectif d'assurer la protection du comté au Nord et à l'Est.
 
En 936, pour prix de son intervention dans le couronnement du Carolingien Louis IV d'Outremer, Hugues le Grand se fait donner la tutelle du Poitou. Pour contrer cette avancée Robertienne, Guillaume appuie le roi Louis d'Outremer dans sa lutte contre Othon de Germanie et Hugues le Grand.
 
Louis IV d'Outremer est vaincu à la fois par Othon et par Hugues le Grand et il se réfugie à Poitiers. En récompense des services que lui a apporté Guillaume, Louis d'Outremer lui attribue l'Abbaye Saint Hilaire de Poitiers (le frère de Guillaume, Ebles en est déjà le Trésorier).
A cette époque la possession d'une Abbaye est signe de puissance et permet à son détenteur d'en utiliser les ressources (souvent issues de donations).
 
En 937 le Breton Alain BarbeTorte envahit et conquiert Nantes et le pays d'Herbauges, Guillaume accepte de laisser ce pays en viager à Alain, il doit lui revenir à la mort d'Alain.
 
En 945 le roi Louis IV d'Outremer est fait prisonnier et remis à Hugues le Grand. Le comte Thibault de Blois se charge de garder le roi en prison. La pression de l'Empereur de Germanie et du roi d'Angleterre obligent Hugues à libérer le roi. Guillaume reste toujours aux cotés de Louis IV d'Outremer dans sa lutte contre Hugues le Grand, et le roi l'en récompense en lui réattribuant, à la mort en 950 du comte Raymond-Pons de Toulouse, le comté d'Auvergne et le titre de duc d'Aquitaine (qui avaient été retirés à son père Ebles Manzer). L'évêque de Clermont, les vicomtes de Brioude et de Clermont se rallient alors au comte de Poitou.
 
A la mort de Louis IV d'Outremer en 954, pour prix de l'avènement de Lothaire, Hugues le Grand obtient à nouveau la tutelle du Poitou et de la Bourgogne. Guillaume refuse de se soumettre et Poitiers est assiègé par l'armée de Hugues. Guillaume arrive avec une armée de secours, le siège est levé et une bataille a lieu. Le comte de Poitiers est battu et s'échappe difficilement. La mort de Hugues le Grand en 956 permet à Guillaume de rétablir sa situation car le nouveau roi Lothaire d'une part et Hugues Capet, le fils de Hugues le Grand, sont des enfants encore mineurs.
 
Pourtant peu de temps après Hugues Capet obtient à nouveau du roi la tutelle (nominale) du Poitou, puis à la faveur des dificultés entre Lothaire et Hugues, Guillaume Tete d'Etoupe récupère le totalité de ses fonctions. Il meurt en 962 dans l'Abbaye Saint Cyprien de Poitiers.
 



Abbon, Emenon   Ramnulf I   Bernard de Gothie   Ramnulf II   Aymar   Ebles Manzer
Guillaume Tete d'Etoupe   Guillaume Fier à Bras   Guillaume V le Grand   Guillaume VI le Gros   Eudes   Agnès de Bourgogne
Guillaume VII   Guillaume VIII   Guy-Geoffroy (Guillaume VIII)   Guillaume IX   Guillaume X

Ce sujet a 3 pages            Suite : Comtes de Poitiers (2)


Inspiré de :
      Marcel Garaud, Les Chatelains du Poitou ( Société des Antiquaires de l'Ouest 1964) ,       Michel Dillange, Les Comtes de Poitou ( Geste editions 1985) ,       Pierre Riché, Les Carolingiens ( Pluriel 1983)




Guides sur le Poitou et les Charentes

Guides Gallimard :   Le Poitou-Charentes      Guides Bleus :   Poitou-Charente
 
Guides Hachette :   Vendée, Charentes et Deux-Sèvres     
 


Pour vous informer ou faire des cadeaux, achetez des livres sur les périodes du Moyen-Age :
Histoire de France   Rois de France

Moyen-Age     Vie au Moyen-Age    Arts au Moyen-Age    Peinture Médiévale   Art Gothique

Chateaux Forts     Abbayes de France    Cathédrales Médiévales

Vous pouvez aussi acheter des livres sur les régions du centre et de l'ouest de la France,   le Poitou, l' Anjou, le Blésois-Sologne, Paris, le Val de Loire, la Touraine , le Maine, le Pays Chartrain, l' Orléanais-Berry, les Charentes, et la Bretagne ainsi que des ouvrages plus spécialisés sur les Chateaux de la Loire.

Vous pouvez aussi acquérir des Cartes Routières et des Guides Touristiques. Pour vous distraire voici les Abums Tintin et les Albums Astérix. L'accés à la Librairie de FranceBalade se trouve en bas de page.



     Avec Google



Visitez 
La Vallée de la Vienne     Les églises Romanes du Poitou     Poitiers     Les Eglises de Poitiers     Chauvigny     Chatellerault
 
La Charente-Maritime     La Rochelle et l'Aunis     Royan et la Côte de Beauté      Saintes     La Saintonge Romane
 
Visitez le Limousin           La Haute-Vienne (87)           La Creuse (23)           La Corrèze (19)

 
Informez-vous sur la société féodale du Poitou: 
Les Comtes de Poitiers     Les Seigneurs du Poitou     Les Vicomtes de Thouars
 
Les Vicomtes de Chatellerault     Les Seigneurs de Parthenay    



Découvrir :
 
La France   Histoire de France   La Gaule   Gallo-Romains   Moyen-Age   Les Cathédrales   L'Art Roman   Abbayes   Mont Saint Michel
 

Paris   Versailles   Le Val de Loire   Les Châteaux de la Loire     Eure et Loir   Chartres   Chateaudun   Loiret   Orléans   Beaugency  
 
Vallée de la Loire   La Touraine   Tours   Amboise   Chenonceau   Azay le Rideau   Chinon   Loches   Blois   Chambord   Vendome  
 
La Sarthe   Le Mans   L'Anjou   Angers   Saumur   Le Saumurois                   Le Poitou Roman      La Saintonge Romane
 
Le Poitou   Poitiers   La Vienne (86)   Les Deux-Sèvres    La Charente-Maritime    La Rochelle    Royan    Saintes   
 
Vallée de la Vienne    Vallée de l'Indre   Le Berry  Le Cher(18)  Bourges   L'Indre (36)  Châteauroux  Issoudun  La Châtre  Le Blanc
 
Vallée de la Creuse   Limousin  Haute-Vienne  Creuse  Corrèze  Limousin Roman   Auvergne  Allier  Puy de Dôme  Cantal  Haute-Loire
 
Le Midi-Pyrénées    Le Lot    Cahors     Moissac          L'Aquitaine    La Gironde    La Dordogne    La Vallée de la Dordogne   
 
Les Pyrénées-Atlantiques    Le Béarn          Le Pays Basque    Bayonne    Biarritz    Saint Jean de Luz
 
Espagne          Andalousie          Tolède          Galice      St Jacques de Compostelle  
 
Pays Basque  Saint Sébastien   La Navarre  Pampelune  Estella  Chemin de St Jacques  Centre-Est  Tudela
 
Castille et Leon    Leon    Burgos    Zamora    Palencia    Valladolid    Salamanque    Avila    Ségovie    Soria        Tolède
 
La Côte d'Azur   Côte d'Azur & Riviera Italienne   Menton  Monaco  Nice  Vence & Cagnes  Antibes-Juan les Pins
 
Grasse   Cannes   La Corniche de l'Estérel    Saint Tropez            La Provence Antique      Vaison la Romaine
 
L'Italie   Les Alpes Italiennes   Venise   Grand Canal de Venise   Rome   Florence   La Toscane  
 
Gènes et la Ligurie     La Riviera du Levant     La Riviera du Ponant     Les Cinque Terre     La Spezia et le Golfe des Poètes
 
Les Alpes     Les Alpes Valaisannes     Zermatt     Chamonix-Mont-Blanc           La Grèce
 
Les Etats-Unis     New-York     La Floride               L'Asie du Sud-Est    



 
Choisissez votre Hôtel dans une des principales villes touristiques de France :
 
Paris  Cannes  Nice  Chamonix-Mont-Blanc  Lyon  Bordeaux  Marseille  Toulouse  Lille  Biarritz  Strasbourg  Honfleur  Saint Malo 
Montpellier  Cap d'Agde  Carcassonne  Sainte-Maxime  Val Thorens  Avignon  Tignes  Aix-en-Provence  Colmar  Saint-Jean-de-Luz 
Grimaud  Les Deux Alpes  Lourdes  Arles  Mandelieu La Napoule  Fréjus  Porto-Vecchio  Antibes  Les Menuires  Dijon  Méribel 
Beaune  La Grande Motte  Les Sables-d'Olonne  Cavalaire-sur-Mer  Port Leucate  Saint-Raphaël  Nantes  Saint-Tropez  Courchevel
Royan  Menton  Saint-Lary-Soulan  Flaine  Juan-les-Pins  La Rochelle  Carnac  Saint-Rémy-de-Provence  Morzine  Sarlat  Cabourg 
 
 Votre Hotel en France            Votre Hotel en Italie            Votre Hotel en Espagne