Capétiens : Maison d'Anjou 1° Dynastie -2-

Vous etes ICI : Accueil > Histoire de France > Comtes d'Anjou > Capétiens: Maison d'Anjou 1° Dynastie, 2° partie 

L'Anjou et le Maine ont été attribués par le roi de France Louis IX à son plus jeune frère Charles qui devient ainsi comte d'Anjou. Il fonde une nouvelle dynastie, la Maison d'Anjou qui va briller dans le sud et le centre de l'Europe pendant prés de deux siècles.
 
Carte de l'Italie du Sud
 
Cette page est la deuxième partie de l'Histoire de cette Maison d'Anjou.
 
Elle décrit d'abord le règne de la Reine Jeanne I à Naples puis celui de la famille d'Anjou-Duras.
 
Ensuite nous nous interesserons au destin de la Maison d'Anjou en Hongrie où elle constitua un royaume puissant pendant le XIVème siècle. Le roi de Hongrie Louis I étendit son influence également sur la Pologne.
 
La Reine Jeanne I de Naples
 
Branche d'Anjou-Duras
 
Seconde Maison d'Anjou et Guerres d'Italie
 
Branche d'Anjou-Hongrie
 
                                                    Carte de l'Italie du Sud


Rappels de la 1° partie :    La Maison d'Anjou 1° partie

Présentation de la Maison des Capétiens-Anjou     Charles I d'Anjou     Charles II d'Anjou

    Marguerite et Charles de Valois     Robert I d'Anjou     Branche d'Anjou-Tarente



 
Visitez l'Italie du Sud                 Visitez la Sicile
 
 


     Avec Google





 
Vous pouvez acheter des livres sur les périodes de l'Histoire de France et sur l'Italie :
 
Histoire de France   De la Préhistoire au Moyen-Age   De la Renaissance au XVIIIème   De la Révolution à nos jours
 
Les Gallo-Romains   Archéologie de la Gaule   Rois de France  
 
Moyen-Age     Vie au Moyen-Age    Arts au Moyen-Age    Peinture Médiévale   Art Gothique
 
La Renaissance     Les Guerres de Religion    Italie    Rome Antique    Civilisation Romaine
 
Consultez la Librairie de FranceBalade



La Reine Jeanne I de Naples (1326-1382)

Jeanne I de Naples Jeanne I est la fille de Charles, Duc de Calabre et de Marie de Valois et donc la petite fille de Robert I d'Anjou Roi de Naples et Comte de Provence. Elle est née en 1326 et à la mort de Robert I en 1343 elle devient Reine de Naples et Comtesse de Provence à 17 ans.
Elle épouse en 1335 son cousin André d'Anjou-Hongrie ce qui permet de satisfaire les revendications de cette branche (ainée). Ils ont un fils Charles Martel d'Anjou qui meurt enfant. Elle refuse que son mari soit couronné Roi de Naples en meme temps qu'elle, en 1343, ce qui déplait fortement à la famille d'Anjou-Hongrie. Naples devient un champ clos d'intrigues, divisé par les rivalités entre les branches de la famille, Hongrie, Tarente, Duras. Le beau Royaume de Robert bascule dans la confusion et l'anarchie. La Reine mère Sanchie de Majorque entre au couvent, et le Pape Clément VI, qui est le suzerain du Royaume de Naples, envoie le Cardinal Aimery de Chalus, comme Légat Pontifical, pour reprendre en main la sitiuation. Il n'y parvient pas, le pouvoir monarchique se disloque.
Le Pape , soumis à la pression de la Reine de Hongrie, accepte qu'André de Hongrie soit couronné Roi de Naples. Il envoie sa décision par des lettres expédiées d'Avignon le 21 septembre 1345. C'est trop tard car dans la nuit du 18 au 19 septembre, André de Hongrie est étranglé, prés des appartements de Jeanne, à Aversa. On la soupconne de complicité car elle déteste son mari.
Le Roi Louis I de Hongrie, désireux de venger son frère André, envahit le Royaume de Naples en mai 1347. En aout Jeanne épouse son cousin Louis de Tarente (qui passe pour être son amant et le meurtrier de son ancien mari André). Louis est le fils de Philippe de Tarente et de Catherine de Valois. Louis et Jeanne ont deux filles qui meurent jeunes: Catherine et Francoise.
Louis I de Hongrie est aux portes de Naples à la fin de l'année 1347. Jeanne et Louis de Tarente se réfugient dans le Chateau Neuf de Naples, puis Jeanne s'enfuit en Provence à la mi-janvier 1348. Les Napolitains s'insurgent contre les Hongrois de meme que Charles de Duras. Le Roi Louis rentre en Hongrie en 1348, il laisse des garnisons dans les chateaux qu'il a conquis. Une nouvelle expédition Hongroise en 1350 ne donne pas plus de résultats.

Jeanne en Provence
Elle est à Marseille le 20 janvier 1348, la ville lui est favorable. Elle se rend à Aix au début de février où la situation est plus difficile. Elle y trouve un accueil réticent de la part de la noblesse provençale, alertée par Hugues de Baux, grand Amiral de Naples, et Raimond d'Agoult, Seigneur de Sault. Jeanne et sa suite sont bloqués sans le palais Comtal. A la suite d'une réunion des Etats de Provence , elle doit s'engager à ne nommer que des Provençaux à tous les offices, et à ne rien aliéner du Comté. Raimond d'Agoult est nommé Sénéchal.
Elle se rend ensuite à Avignon auprès du pape Clément VI pour se justifier de l'accusation qui pèse sur elle suite à l'assassinat de son premier mari, André de Hongrie, et obtenir qu'il légitime son second mariage avec son cousin. Après l'avoir fait attendre trois semaines à Chateaurenard, sur la pression du Roi de Hongrie, la Pape accepte de la recevoir, et elle arrive à Avignon le 15 mars 1348, en pleine épidémie de peste. Louis de Tarente, de son côté est arrivé le 14 mars à Avignon. Le Pape Clément VI leur accorde la dispense de parenté. Il nomme une commission qui rend un non lieu sur les accusations qui pèsent sur Jeanne et Louis en ce qui concerne l'assassinat d'André de Hongrie. Louis de Tarente est même décoré de la Rose d'or.
Le Pape prête 18 000 florins à Jeanne qui remet en gage des joyaux de la couronne de Naples, il lui accorde meme la décime sur le clergé de Provence. En contrepartie, Jeanne finit par accepter de céder ses droits sur la ville d'Avignon et le Comtat Venaissin pour 80 000 florins d'or. Les droits du Roi de France sur le Comtat Venaissin avaient déjà été acquis par le Pape Grégoire X en 1274. Cet argent permet à Jeanne et à Louis de Tarente de partir réconquérir Naples.
C'est à ce moment de l'année 1348 que le Roi Louis I de Hongrie quitte Naples et s'embarque à Manfredonia, sur l'Adriatique, pour rejoindre son Royaume d'Europe Centrale.
En juin, Jeanne accouche d'une fille. Le couple royal quitte Avignon le 21 juillet, s'arrête à Marseille puis s'embarque à Nice. Jeanne arrive à Naples le 17 août 1348 sous les acclamations de la population.

Jeanne I de NaplesRetour de Jeanne I à Naples
Dès le 20 septembre 1348, revenant sur ses promesses, Jeanne révoque le Sénéchal de Provence Raimond d'Agoult et le remplace par le Napolitain Gionni Barrili. Celui-ci n'est accepté que par Marseille, qui reste fidèle à la Reine.
De 1352 à 1362 le Royaume de Naples est dirigé par Louis de Tarente qui réussit à imposer sa loi à tous les partis. Il s'appuie en particulier sur le Florentin Nicolas Acciaiuoli qui devient Grand Sénéchal du Royaume de Naples. Celui-ci parvient à réimplanter les Angevins sur une bonne partie de la Sicile en s'alliant avec les Chiaramonte et d'autres familles hostiles aux Espagnols.
Jeanne attribue en 1353 le château d'Hyères à Guillaume Roger, Comte de Beaufort, cousin du Pape Clément VI (il est mort l'année précedente) et père de Raymond de Turenne.
A partir de 1357 la famille de Duras qui s'estime écartée du pouvoir au profit des Tarente, se révolte contre la Reine Jeanne. Louis de Duras, l'aîné, envahit les Pouilles. Son frère Robert de Duras agite la Provence avec l'appui de la Maison des Baux et d'autre grandes familles du Comté. Robert appelle les routiers d'Arnaud de Cervole qui sont désoeuvrés depuis la défaite du Roi de France Jean le Bon à Poitiers en 1356. Les partisans de Jeanne sont conduits par le Comte d'Armagnac. Ces bandes de soldats désolent la Provence.
Louis de Tarente meurt le 24 mai 1362. Jeanne prend directement la direction du Royaume et épouse en troisième noces Jacques III d'Aragon Roi de Majorque (qui devient fou), ils n'auront pas d'enfant.

En 1368 Louis Duc d'Anjou et frère du Roi de France Charles V envahit la Provence. Les Provencaux aidé par Ruggero Sanseverino parviennent à repousser les Francais. Cet épisode traduit cependant la volonté des Rois de France de conquérir la Provence.
Comme Jeanne n'a pas d'héritier, en 1370 à Naples, elle désigne Charles d'Anjou-Duras comme son héritier. En 1373 elle signe le Traité d'Aversa avec le Roi Frédéric III de Trinacrie (Sicile), celui-est reconnu Roi de Trinacrie comme vassal de Jeanne.
Les tumultes et conjurations permanentes de la Cour de Naples conduisent le Pape Grégoire IX à provoquer le remariage de Jeanne avec Othon de Brunswick en aout 1376. On attend de celui-ci qu'il remette de l'ordre dans le Royaume, il échoue dans cette tache.
Par contre Charles de Duras s'inquiete de ce remariage qui peut aboutir à le déshériter et il décide de se rapprocher de la famille d'Anjou-Hongrie.
Une nouvelle fois l'Eglise est dans la confusion en 1379. Urbain VI, un Pape Italien, s'installe à Rome, et Clément VII, un Pape Français, s'installe à Avignon. Le Roi de France Charles V et Jeanne de Naples prennent le parti de Clément VII. Des troubles éclatent à Naples, et Charles d'Anjou-Duras prend l'offensive, soutenu par Urbain VI et les troupes Hongroises.
Clément VII conseille à Jeanne de faire appel à Louis, Duc d'Anjou, deuxième fils de Jean II le Bon, Roi de France. En échange de l'aide qu'il apporte Louis est adopté comme héritier le 29 juin 1380, à la place de Charles de Duras. Mais au meme moment celui-ci est nommé Roi de Naples (sous le nom de Charles III) par le Pape de Rome, Urbain VI.
En juillet 1380 Charles de Duras part de Hongrie avec une armée pour conquérir Naples. Louis d'Anjou est incapable de faire face. En 1382 Charles se rend maître du Royaume de Naples, il capture et emprisonne Jeanne, elle est étranglée dans sa prison le 27 Juillet 1382.
Le Comté de Provence est divisé, la plupart des Seigneurs et Marseille soutiennent Louis d'Anjou et Jeanne mais l'Union d'Aix soutient Charles de Duras. A l'issue de la guerre de succession qui s'engage alors Louis d'Anjou reste maitre de l'essentiel de la Provence.

Vous pouvez acheter des livres sur le Moyen-Age     la Vie au Moyen-Age   


Achetez ces livres :

L'Europe des Anjou : Aventure des Princes Angevins du XIIe au XVe siècle
Du XIIIe au XVe siècle, le destin de l'Europe fut lié à l'expansion des maisons d'Anjou. Au gré de conquêtes et d'alliances matrimoniales, les Anjou s'imposèrent en effet sur un vaste territoire s'étendant de Naples au Danube: Là, le faste des cours angevines favorisa l'émergence de riches foyers artistiques, auxquels sont associés les noms de Tino di Camaino, de Simone Martini, de Paolo Veneziano, de Pacio et Giovanni Bertini...
Témoignages d'un art médiéval européen des plus somptueux, les fresques, peintures, enluminures, statuaires et pièces d'orfèvrerie sont autant d'exemples de la production souvent exceptionnelle commanditée par les souverains et leur entourage. À travers une iconographie abondante - plus de trois. cent cinquante illustrations -, les meilleurs spécialistes mondiaux s'attachent ici à faire découvrir cet épisode parmi les plus brillants de l'histoire de l'art et pourtant méconnu.

 
Marseille et ses Rois de Naples: La diagonale Angevine, 1265-1382   de I Bonnot
 
La noblesse et l'église en Provence, fin Xe-début XIVe siècle. Exemple des familles d'Agoult-Simiane, des Baux et de Marseille
 
Le grand livre de la Provence. L'union Provence-Naples, Le siècle d'or d'Avignon, Les Templiers en Provence
 
Le Temps des princes : Louis II et Louis III d'Anjou, Provence 1384-1434   de Reynaud
 
La reine Jeanne Comtesse de Provence    Quand le bon roi René était en Provence, 1447-1480
 
La cour d'Anjou-Provence. La vie artistique sous le règne de René

 

Librairie sur l'Anjou    Librairie sur la Provence    Librairie sur l'Italie
 


Réservez votre Hotel en Sicile et en Italie du Sud

La Sicile est la plus grand ile de la mer Méditerranée. Elle touche presque la pointe de la botte Italienne (Calabre) au détroit de Messine et elle est entourée de nombreuses iles. C'est un pays de montagnes et de collines, le point culminant est l'Etna qui s'élève à 3300mètres d'altitude. La latitude de la Sicile fait qu'elle bénéficie d'un climat trés ensoleillé en particulier à Catane et Syracuse.
 
Hôtel en Italie     Hôtel dans les Alpes     Hôtel en France     Hôtel en Europe     Hotel en Espagne    Autres Pays
 
Choisissez votre Hôtel dans une des principales villes touristiques d'Italie et d'Europe :
 
Rome  Gênes   Rapallo   Dolomites   Milan   Venise   Toscane   Florence   Sienne   Bologne   Naples   Sicile
 
Campanie   Calabre   Palerme   Messine   Taormina   Catane   Agrigente   Naples   Ischia   Pompéi   Amalfi   Positano   Sorrente  
 






Branche d'Anjou-Duras


Jean d'Anjou (1294-1333)
Jean est né en 1294, il est le fils de Charles II Roi de Naples et de Marie de Hongrie . D'abord Comte de Gravine, il devient ensuite Comte de Duras.
Il épouse en 1318 Marie de Hainaut dont il divorce en 1331, cette meme année il se remarie avec Agnès de Périgord.
De son premier mariage il a pour enfants:
- Charles né en 1323 qui lui succède comme Comte de Duras et qui suit,
- Louis né en 1324 et qui suit,
- Robert né en 1326, Prince de Morée, il participe aux actions conduites par son frère Louis contre la Reine Jeanne I en agitant la Provence. Il est présent en 1356 à la bataille de Poitiers avec le Roi de France Jean II le Bon.
- Etienne mort jeune.
Jean appuie la politique de son frère Robert I de Naples sur la cote Albanaise et dans les Balkans.


Charles d'Anjou (1323-1363) Charles est né en 1323, il succède à son père Jean comme Comte de Duras. Charles épouse en 1343 Marie d'Anjou-Calabre. Ils ont pour enfants :
- Louis né 1343 mort en 1344,
- Jeanne née en 1345 elle épouse en 1366 Louis de Navarre puis en 1376 Robert IV d’Artois,
- Agnès née en 1346 elle épouse en 1363 Can della Scala Prince de Vérone puis en 1382 Jacques des Baux,
- Clémentine née en 1346 et morte en 1363,
- Marguerite née en 1347 elle épouse Charles III d’Anjou-Duras, Roi de Naples.
Charles de Duras prétend au Royaume de Naples par sa femme Marie, la soeur cadette de Jeanne I, il s'oppose à l'invasion des armées Hongroises de Louis I le Grand. Fait prisonnier par les Hongrois il sera décapité.


Louis d’Anjou (1324-1363)
Louis est né en 1324, il est le fils de Jean d'Anjou et de Marie de Hainaut. Il devient comte de Gravine et épouse en 1343 Marguerite de San-Severino dont il a trois enfants:
- Louis né en 1344,
- Charles né en 1345, qui devient Charles III Roi de Naples et qui suit,
- Agnès née en 1347.
Louis d'Anjou tisse de solides liens avec la noblesse des Balkans ce qui lui permet de vaincre les Serbes d'Albanie centrale. Il organise des soulèvements dans les Pouilles contre la Reine Jeanne I. Il est mort empoisonné en 1363.


Charles III Roi de Naples (1382-1385)
Charles de Duras (Durazzo) est né en 1345, il est le fils de Louis d'Anjou-Duras Comte de Gravine et de Marguerite de San Severino. Il est ainsi l'arrière petit-fils de Charles II de Naples. Il épouse en Janvier 1370 sa cousine Marguerite d’Anjou-Duras , fille de Charles d'Anjou-Duras et de Marie la soeur de Jeanne I de Naples dont il peut ainsi devenir l'héritier.
Charles et Marguerite ont pour enfants :
-Marie née en 1369 morte jeune,
- Jeanne II née en 1371 et qui suit,
- Ladislas I né en 1376 et qui suit.
Quand Charles est encore enfant il est adopté par la Reine Jeanne I qui envisage d'en faire son successeur sur le Royaume de Naples et la Provence. Il vit à la cour de Naples puis à celle de son cousin Louis I de Hongrie qui songe aussi à en faire son successeur et lui a attribué les Principautés de Croatie et de Slavonie. En 1376 Charles s'inquiète du remariage de Jeanne I avec Othon de Brunswick et il renforce alors ses liens avec la famille de Hongrie, ennemie de Jeanne I.
En 1380 le Pape Urbain VI (Suzerain de Naples) demande à Charles de détroner Jeanne qui soutient son compétiteur d'Avignon Clément IV. Jeanne déshérite alors Charles de Duras en faveur de Louis d'Anjou, fils du Roi de France Charles V. Charles de Duras se lance à la conquète du Royaume de Naples, il capture la Reine Jeanne et la fait étrangler en 1382. Il devient Roi de Naples sous le nom de Charles III. Louis d'Anjou ne parviendra pas à lui reprendre le Royaume mais conserve néanmoins la Provence comme héritage de Jeanne.
Charles III s'oppose avec succés aux tentatives de Louis I et Louis II d'Anjou pour reprendre le Royaume. Il fait également face au Pape Urbain VI qui désire attribuer le Royaume à un de ses neveux.
En 1385 Charles est élu Roi de Hongrie, il est couronné à Buda le 31 décembre, mais il est assassiné le 24 février 1386 dans le chateau de Visegrad. Son concurrent en Hongrie, Sigismond de Luxembourg lui succède comme Roi de Hongrie.
A Naples la guerre entre Francais (Anjou) et Duras reprend alors. La veuve de Charles III, Marguerite de Duras, se réfugie avec son fils Ladislas à Gaéte. Le parti Duras finit par l'emporter et Ladislas devient Roi de Naples en 1393.


Ladislas I Roi de Naples (1393-1414)
Il est né en 1376 et est le fils et successeur du Roi Charles III sur le trone de Naples. Il épouse en 1390 Constance de Clermont qu'il répudie puis en secondes noces en 1402, Marie d'Antioche et enfin en 1406 Marie d'Enghien. Il n'a pas d'enfant de ses épouses (il a eu des enfants illégitimes). Ladislas est un Roi guerrier qui s'est comporté en véritable Condottiere.
Il revendique la couronne de Hongrie qu'il n'arrivera pas à obtenir par contre il devient Roi de Dalmatie. Son mariage avec Marie d'Enghien lui permet de récupérer la Principauté de Tarente. Il pacifie son Royaume de Naples puis se lance à la conquete de l'Italie en commencant par les Etats Pontificaux, mais il meurt le 6 Aout 1414. Ses armées se dispersent et le trone revient à sa soeur Jeanne II.


Jeanne II Reine de Naples (1414-1435)
Jeanne II est née à Naples en 1371, elle est la fille du Roi Charles III et de Marguerite d'Anjou-Duras. En 1389 elle épouse en premières noces Guillaume de Habsbourg, Duc d'Autriche. Il meurt en 1406, elle est le jouet de favois qui la gouvernent. Elle devient Reine de Naples à la mort de son frère Ladislas I en 1414. Le Royaume sombre rapidement dans l'anarchie, les favoris de la Reine accaparent les principaux postes. Ce contexte permet au prétendant Francais, Louis III d'Anjou, de reprendre pied dans le Royaume.
En 1415 elle épouse en secondes noces Jacques II de Bourbon, Comte de la Marche qui a pour mission remettre de l'ordre dans le Royaume. Une fois en place, Jacques emprisonne Jeanne et fait exécuter son principal favori.
Mais en 1416, les Napolitains se révoltent contre Jacques de Bourbon et libèrent Jeanne II qui revient à la tete du Royaume. Jacques rentre en France. Pour autant Louis III d'Anjou, avec le soutien du Pape Martin V revendique toujours la couronne de Naples et Jeanne appelle à l'aide le Roi Alphonse V d'Aragon. En 1421 elle l'adopte et en fait son héritier. Pourtant en 1423 elle est en conflit avec Alphonse et désigne maintenant Louis III d'Anjou comme héritier, elle lui attribue le Duché de Calabre. A la mort de Louis III, en 1434, c'est son frère, René d'Anjou qui devient l'héritier de Jeanne II. Celle-ci meurt en 1435 ce qui déclenche une guerre de succession entre René d'Anjou et Alphonse d'Aragon. Alphonse en sort vainqueur et devient Roi de Naples. Sa dynastie va posseder le Royaume pendant plusieurs siècles.

Vous pouvez acheter des livres sur : L'Italie





La seconde Maison Capétienne d'Anjou et les Guerres d'Italie

L'Anjou est revenu dans le domaine du Roi de France en 1328 lors de l'accession de Philippe VI de Valois sur le trone de France. Dès 1331 le Comté d'Anjou est attribué en apanage à Jean, second fils du Roi. Quand celui-ci devient le Roi Jean II le Bon l'Anjou revient dans le domaine royal, mais il est à nouveau attribué en apanage, en 1351, à Louis le second fils de Jean. En 1360 le Comté est érigé en Duché-Pairie.
Louis I est le fondateur de la seconde dynastie Capétienne des Anjou qui va règner plus d'un siècle. Il est le fils de Jean II le Bon et de Bonne de Luxembourg, son frère ainé est le Roi de France Charles V le Sage. Il a également deux frères cadets: Jean Duc de Berry et Philippe Duc de Bourgogne. Louis épouse Marie de Blois, la fille du Duc de Bretagne Charles de Blois. De 1364 à 1380 il est Lieutenant du Roi en Languedoc. Cette meme année 1380 il est adopté par la Reinne Jeanne I de Naples et devient par là meme son héritier. Il tarde à se rendre à Naples et quand il y arrive la Reine Jeanne vient d'etre tuée par son rival Charles III de Duras. Il remporte néanmoins quelques victoires mais meurt rapidement le 30 septembre 1384.
Son fils Louis II hérite de ses titres et prétentions. En 1387 Louis II vainc les partisans de Charles de Duras en Provence et devient ainsi Comte de Provence à part entière. A la mort de Charles III de Duras il devient Roi de Naples, il est couronné par le Pape Clément VII à la Toussaint 1389. En butte à l'hostilité des Seigneurs Napolitains il est obligé de quitter son Royaume en 1399. En 1400 il épouse Yolande d'Aragon, une des grandes figures du règne de Charles VII en France. Il retourne en Italie et en 1410 vainc Ladislas de Duras sans pour autant capitaliser sur ce succés. Il est ensuite accaparé par la Guerre de Cent Ans en France et meurt 29 avril 1417. Son fils ainé Louis III d'Anjou lui succède jusqu'à sa mort en 1434, date à laquelle son frère René d'Anjou prend sa succession. René d'Anjou se maintient dans le Sud de l'Italie jusqu'en 1442. Le Roi Alphonse d'Aragon qui règne en Sicile s'impose à Naples et René, doit rentrer en France.
Le Roi d'Aragon réunit alors les deux parties de l'Italie méridionale, constituant ainsi le Royaume des Deux-Siciles.
René d'Anjou, s'installe à Saumur en Anjou puis, poussé par le Roi de France Louis XI, à Aix-en-Provence. Il finit sa vie au milieu d'une cour composée d'artistes et de poètes. Il obtient le qualificatif de bon Roi René.
Le Roi Louis XI hérite des possessions de René à sa mort en 1480. En 1494, son fils le Roi Charles VIII fait valoir ses droits sur le Royaume de Naples. Il déclenche les Guerres d'Italie qui vont durer prés de trente ans avec les Rois Louis XII et Francois I.

Rappel : Résumé sur les Capétiens   De Hugues Capet à Louis VII le Jeune   De Philippe II Auguste à Philippe III le Hardi






Branche d'Anjou-Hongrie: La Maison d'Anjou en Hongrie et Pologne

Le Royaume de Hongrie a été détenu par la Maison d'Anjou pendant près d'un siècle, le XIVème. Cette période correspond à l'apogée de la Hongrie Médiévale à la fois sur le plan politique et sur le plan culturel, elle est constituée de deux grands règnes: celui de Charles-Robert (Carobert) et celui de Louis I le Grand.

Charles-Robert (Carobert) d'Anjou, Roi de Hongrie
Le Roi de Hongrie Ladislas IV meurt en 1290 ouvrant une période d'instabilité. Le Royaume est réclamé à la fois par son cousin André et par la soeur de Ladislas, Marie de Hongrie, épouse de Charles II de Naples. Les barons Hongrois reconnaissent André comme Roi (André III) mais il meurt en 1301, c'est la fin de la dynastie des Arpad. La Hongrie s'engage dans une période de troubles avec trois prétendants au trone: Charles-Robert d'Anjou, Wenceslas de Boheme et Othon Wittelsbach Duc de Bavière. Les Grands Seigneurs Hongrois en profitent pour accaparer tous les pouvoirs dans leur domaine propre, le pays est alors au bord de la dislocation
Charles II de Naples parvient à faire valoir les droits au trone de Hongrie de son fils Charles-Martel d'abord puis de son petit-fils Charles-Robert (Carobert). Pour arriver à s'imposer Charles-Robert s'appuie sur la noblesse du Sud de la Hongrie, de la Croatie et de la Slavonie. Outre le soutien de son grand-père Charles II de Naples, Charles-Robert recoit aussi celui de Albert de Habbourg Duc d'Autriche et surtout celui du Pape Boniface VIII. La Diète de Pest du 17 Novembre 1308 désigne Charles-Robert (Carobert) d'Anjou comme Roi de Hongrie. La Couronne de Hongrie est par ensuite déclarée vassale de la Papauté par le Pape Nicolas IV. Pendant quinze ans il va guerroyer pour réduire les féodaux Hongrois les uns aprés les autres. En 1312 il vainc le plus dangereux de ceux-ci, Mathieu Csak. En 1323 il transfère la Cour de Temesvar au chateau de Visegrad, près de Buda et de Pest, ce qui marque la fin de le guerre intérieure.
Charles-Robert devient également Roi de Croatie. Il réforme et modernise l'administration de la Hongrie en établissant un pouvoir royal fort appuyé sur une armée efficace. Il introduit de nouvelles valeurs culturelles et les valeurs de la chevalerie occidentale, en 1326 il fonde l'Odre de Chevalerie de Saint-Georges.
Charles-Robert s'est marié à quatre reprises, d'abord avec Marie de Galicie, puis avec Marie de Beuthen, Béatrice de Luxembourg et enfin Elisabeth , fille de Wladislav Roi de Pologne. Il stabilise les frontières du pays essentiellement par la diplomatie vis à vis de Casimir de Pologne et Jean de Luxembourg Roi de Boheme. En 1335, Charles-Robert provoque avec ceux-ci la rencontre de Viségrad afin d'organiser la coopération entre les trois pays et contrebalancer le développement des Habsbourg en Europe Orientale.
Il préserve les droits de sa famille sur le Royaume de Naples et en 1334 passe un accord ave le Roi Robert I de Naples, son fils André de Hongrie épouse l'héritière du Royaume de Naples, Jeanne I, la petite-fille de Robert.
En 1339, toujours à Visegrad, Charles-Robert passe un accord avec Casimir de Pologne sur la succession de celui-ci sur le trone de Pologne.
Charles-Robert régne jusqu'en juillet 1342, son fils Louis Ier Le Grand lui succéde. La dynastie Angevine est solidement installée en Hongrie qui est devenu un Royaume puissant politiquement et économiquement.

Louis Ier Le Grand (1326-1382)
Louis poursuit et renforce les réformes économiques, administratives et judiciaires de son père et il est à la base du développement intellectuel et artistique de la Hongrie médiévale, la première Université Hongroise est créée à Pecs en 1367. Il favorise les villes et le commerce et également la transformation sociale du pays: la petite et moyenne noblesse prend plus de poids dans la vie du pays.
Louis épouse en premières noces Marguerite de Luxembourg, fille de l'Empereur Charles IV de Luxembourg. Elle meurt en 1349 de la peste.
Il engage, dès le début de son règne, une politique d'expansion vers l'étranger: revendication du Royaume de Naples, protection des villes Dalmates en opposition avec la République de Venise, interventions dans les Balkans et en Pologne, etc ...
En 1335 le frère de Louis I, André, époux de la Reine Jeanne I de Naples, est assassiné avec la complicité de cette dernière. Les interventions de Elizabeth de Hongrie, mère de Louis et André, et les démarches diplomatiques n'ayant abouti à rien, en 1347 Louis I envahit le Royaume de Naples. Il prend Naples et fait executer Charles de Duras, la Reine Jeanne I doit se réfugier en Provence. Louis I revient en Hongrie en 1348 puis il engage une seconde campagne en 1350 mais il ne parvient pas à s'établir durablement à Naples car il n'a pas le soutien des nobles et de la population et le Pape refuse de prononcer la déchéance de la Reine Jeanne.
Louis I est également Roi de Croatie, ce qui assure à la Hongrie un débouché sur l'Adriatique. Les villes de la cote Dalmate sont en concurrence avec Venise, la confrontation avec elle est permanente et ces villes ont donc besoin de la protection du Roi de Hongrie. En 1345 les villes Damates reconnaissent la tutelle de Louis I. La République de Venise engage immédiatement la lutte et prend Zara (Zadar) en 1346. Occupé ave les affaires de Naples Louis I est obligé de temporiser. Il attaque et vainc la République de Venise à partir de 1354, la Paix de Zara en septembre 1358 rétablit la tutelle de Louis sur la cote Dalmate. La guerre recommence 15 ans plus tard et Louis I associé à la République de Genes en sort vainqueur. Le Traité de Turin est signé avec la République de Venise en 1381, il assure l'autorité Hongroise sur les villes de la Dalmatie.
Louis I épouse en 1353 Elizabeth Kotromanic, fille du Ban de Bosnie, ce qui lui permet d'interférer avec les différents Royaumes et Principautés des Balkans: Serbie, Bosnie, Bulgarie, Valachie, Moldavie. Il réussit par période à faire reconnaitre son autorité sur tout ou partie de ces pays. Dès cette époque la menace Turque devient manifeste et préoccupante mais aucune alliance ou action d'envergure n'est pour autant engagée.
Louis I porte aussi ses efforts vers la Pologne. Il devient l'héritier de son oncle, le Roi de Pologne Casimir III. En tant qu'héritier de Casimir il conduit les opérations militaires contre ses agresseurs Lithuaniens et contre les Chevaliers Teutoniques. Il est couronné Roi de Pologne le 17 novembre 1370. Une coopération politique, économique et militaire s'établit alors entre la Hongrie et la Pologne. Les domaines et l'influence du Roi Louis I en Europe centrale et orientale sont alors considérables, il est à la tete d'un véritable Empire.
Le Roi Louis I le Grand meurt le 10 septembre 1382. La succession de Louis le Grand est difficile car il n'a pas de fils et laisse trois filles: Catherine, Marie et Edwige. La veuve de Louis I, Elisabeth, installe une double Régence à son profit. Elle engage également des pourparlers de mariage pour Marie avec Louis d'Orléans , dans son projet la Hongrie était promise à Louis et Marie. Le mariage a lieu par procuration en avril 1385 mais il n'aboutit pas et Marie épouse finalement Sigismond de Luxembourg qui devient Roi de Hongrie. La Pologne quant à elle revient à Edwige.

Marie et le Royaume de Hongrie
L'Empereur Germanique Charles IV de Luxembourg est inquiet de se voir enserrer à l'Est et à l'Ouest par les Capétiens de France. Il envoie rapidement en Hongrie son fils Sigismond, Margrave de Brandebourg, celui-ci épouse Marie d'Anjou-Hongrie en avril 1385.
Ce mariage mécontente les autres parties prenantes, la Reine-Mère Elisabeth , les Polonais et les Croates. Ces derniers appellent à régner Charles III d'Anjou-Duras, Roi de Naples. Il pénètre en Hongrie et oblige Marie à renoncer à sa couronne. Mais il est assassiné le 7 mars 1386, quelques semaines après son arrivée, à l'initiative des deux Reines. Sigismond de Luxembourg revient alors dans le pays et reprend le pouvoir avec son épouse jusqu'en 1395, année de la mort de la Reine Marie.

Edwige et le Royaume de Pologne
Le 15 octobre 1384, Edwige d'Anjou est couronnée Reine de Pologne, il est prévu qu'elle épouse Guillaume de Habsbourg.
Au meme moment la Pologne est confrontée à une menace d'invasion des Chevaliers Teutoniques. Le Grand Duc de Lithuanie Jagellon est également sous la menace des Chevaliers Teutoniques et il est contesté en Lithuanie meme par son neveu Vytautas. Avec l'assentiment d'une bonne partie de la noblesse Polonaise Jagellon propose d'épouser Edwige de Pologne et de se faire Catholique (ce qui empeche les Chevaliers Teutoniques d'évoquer une croisade).
L'Accord de Krevo (actuellement en Bielorussie) le 14 août 1385 débouche sur le mariage d'Edwige et de Jagellon. Guillaume de Habsbourg recoit 200 000 florins en dédommagement. Le Grand Duc Jagellon reçoit le baptême le 15 mars 1386 et épouse Edwige trois jours plus tard. Il devient Roi de Pologne sous le nom de Ladislas II. La dynastie des Jagellon s'installe sur le trone de Pologne. Edwige contribua fortement à la christianisation de la Lithuanie. En 1399 , Edwige met au monde une fille, mais elle meurt suite à cet accouchement le 17 juillet 1399 (Elle a été canonisée par le Pape Jean-Paul II en 1997).
La dynastie des Jagellon s'installe à la tete du Royaume de Pologne jusqu'au 7 juillet 1572 , date de la mort de Sigismond Auguste qui est remplacé par le Capétien Henri de Valois , futur Henri III Roi de France.

Meme sans justification religieuse les Chevaliers Teutoniques de Prusse continuent leur combat contre les Polonais et Lithuaniens. Une nouvelle guerre éclate en 1409 mais elle se termine le 15 juillet 1410 par la bataille de Tannenberg, une des plus importantes batailles du Moyen-Age. L'armée Polono-Lithuanienne de Jagellon y écrase totalement les Chevaliers Teutoniques.


Guides Touristiques et Cartes Routières sur la France et l'Europe


Guides Touristiques      Cartes Routières      Guides des Randonnées Pédestres

Carte au 1/25000ème :   Cartes Série Bleue de l'IGN       Cartes Série Top 25 l'IGN




Découvrir :
La France   L'Art Roman   Les Cathédrales   Les Abbayes   Le Mont Saint Michel   Paris   Le Val de Loire   Les Châteaux de la Loire
 
La Touraine     Le Poitou     Le Poitou Roman     Le Limousin      La Haute-Vienne    La Creuse    La Corrèze    Le Limousin Roman
 
L'Aquitaine    La Gironde    La Dordogne    La Vallée de la Dordogne   
 
Les Pyrénées-Atlantiques    Le Béarn          Le Pays Basque    Bayonne    Biarritz    Saint Jean de Luz
 
Espagne          Andalousie          Tolède          Galice      St Jacques de Compostelle  
 
Pays Basque  Saint Sébastien   La Navarre  Pampelune  Estella  Chemin de St Jacques  Centre-Est  Tudela
 
Castille et Leon    Leon    Burgos    Zamora    Palencia    Valladolid    Salamanque    Avila    Ségovie    Soria        Tolède
 
La Côte d'Azur   Côte d'Azur & Riviera Italienne   Menton  Monaco  Nice  Vence & Cagnes  Antibes-Juan les Pins
 
Grasse   Cannes   La Corniche de l'Estérel    Saint Tropez            La Provence Antique      Vaison la Romaine
 
L'Italie   Les Alpes Italiennes   Venise   Grand Canal de Venise   Rome   Florence   La Toscane  
 
Gènes et la Ligurie     La Riviera du Levant     La Riviera du Ponant     Les Cinque Terre     La Spezia et le Golfe des Poètes
 
Les Alpes     Les Alpes Valaisannes     Zermatt     Chamonix-Mont-Blanc           La Grèce
 
Les Etats-Unis     New-York     La Floride               L'Asie du Sud-Est    


     Avec Google


Hôtel en Italie     Hôtel dans les Alpes     Hôtel en France     Hôtel en Europe     Hotel en Espagne    Autres Pays

Choisissez votre Hôtel dans une des principales villes touristiques d'Europe :
Paris   Nice   Lyon   Londres   Edimbourg   Dublin   York   Rome  Florence   Venise   Milan   Naples   Sicile
Barcelone   Madrid   Malaga   Amsterdam   Bruxelles   Bruges   Berlin   Munich   Francfort   Prague